Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • jeudi 20 avril 2017 à 23h57min

Une coalisation d’Organisations de la société civile a exprimé sa colère suite à la sortie de la CODER (Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale) en Côte d’Ivoire. La rencontre avec l’ancien président Blaise Compaoré qui aurait « pardonné » selon le mot de Ablassé Ouédraogo, est une provocation et une défiance au peuple insurgé. Au carré des martyrs au cimetière municipal de Ouagadougou ce 20 avril 2017, une déclaration a été faite contre les ‘’gesticulations’’ des auteurs de cette sortie ‘’inopportune’’.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

Pour le M21, le CAR, la COSCA, le MPRESCA, et la Ligue des jeunes du Burkina, l’heure est grave. Le sacrifice des camarades de lutte tombés suite à l’insurrection populaire et le coup d’Etat est en train d’être vain. « La lutte du peuple est en train d’être vendue », a dit Marcel Tankoano qui a lu la déclaration commune.

« Depuis plusieurs semaines, nous suivons les gesticulations d’une coalition appelée CODER, qui nous parle de réconciliation alors qu’elle cherchait juste une astuce pour aller rencontrer Blaise Compaoré », a –t-il poursuivi, indiquant par ailleurs que le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) est l’organe habilité par les autorités pour parler de réconciliation.

Ce doublon est le signe de l’arrogance des responsables de la coalition, foi des auteurs de la déclaration.

Alors quel est l’agenda caché de la CODER ? Réconciliation à propos de qui et par rapport à quoi ? Se demandent ces OSC pour qui, il ne faut pas sauter les étapes. La vérité et la justice d’abord, le reste ensuite.

Les têtes de proue de la CODER en ont pris pour leur grade au cours de cette rencontre. D’abord le président d’alors de la coalition qui a conduit la délégation en Côte d’Ivoire pour rencontrer l’ancien président Blaise Compaoré. « Gilbert Noel Ouédraogo a pleuré pour demander pardon dans tout le pays ; aujourd’hui, c’est lui qui est à la tête de cette action de défiance envers les insurgés ». Les OSC préviennent que s’il a oublié, elles vont très vite le lui rappeler.

Ensuite, Ablassé Ouédraogo qui, a l’issue de la rencontre avec l’ancien chef d’Etat, a laissé entendre qu’il a pardonné. « Ablassé Ouédraogo qui a soupé à toutes les tables et qui, comme une girouette suit la direction du vent, a décidé lui aussi, de défier les insurgés ». « Les bourreaux qui pardonnent ceux qu’ils ont tués, spoliés, ruinés…c’est du jamais vu », a poursuivi Marcel Tankoano.

Face à ces ‘’gesticulations’’ de la CODER, les OSC sont convaincues que les martyrs doivent se retourner dans leurs tombes et leurs familles doivent être au bord des larmes.

Les mécontents demandent alors à la coalition d’arrêter ses provocations, « au risque d’être responsable des conséquences qui adviendront ».

Les responsables des OSC ont déjà eu une rencontre avec le président Roch Kaboré à ce sujet, et ce dernier, selon le communiqué de la présidence parue dans la presse, les a rassurés que cette coalition n’a pas son soutien. Marcel Tankoano et ses camarades demandent alors au président du Faso de dissoudre la CODER.

Aux juges qui ont en charge les dossiers de l’insurrection populaire et du putsch, ils demandent d’accélérer le traitement. Selon les signataires de la déclaration, la justice burkinabè doit comprendre son rôle historique et suivre le cours de l’histoire. ‘’Trop c’est trop’’, il faut juger ces dossiers pour enfin situer les responsabilités.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 avril à 06:46, par LE PAUVRE
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    MOI, JE VOIS QUE CELA SOIT LES PARTIS EN COALITION POUR LE POUVOIR OU SON MPP SOIT LES OSC TOUT LE MONDE A PEUR DE BLAISE COMPAORE. OUI PERSONNE NE DIRA LE CONTRAIRE ET SI JE TIENS A DIRE CECI C’EST PARCE QUE LA CODER PARLE DE BLAISE COMPAORE QUI EST LEUR CAPITAINE SANS CE DERNIER ILS NE SONT RIEN ET VOILA TOUT LE MONDE EST PANIQUE ET CHACUN SORT POUR RACONTER SON INQUIÉTUDE SI TOUTE FOIS LE CAPITAINE ARRIVE AU PAYS IL VA TOUT PRENDRE EN MAINS SELON LEURS AGISSEMENTS APRÈS LA DECLARATION DU DOCTEUR ABLASSE OUEDRAOGO. SI LA PEUR BLEUE VOUS COUPE PAS LA RESPIRATION, IL FAUT TOUT SIMPLEMENT SE TAIRE ET FAIRE SI COMME LES DÉCLARATIONS DE ABLASSE SONT PRISES COMME UN BÉBÉ QUI PLEURE ET VOUS ALLIEZ MAIS AVEC TOUTES CES DÉCLARATIONS PAR-CI PAR LA SACHEZ QUE LE DOCTEUR ABLASSE OUEDRAOGO EST SATISFAIT PARCE QU’IL VOULAIT SAVOIR QUI SONT CES GENS QUI TENTENT DE NOUS GOUVERNER.

  • Le 21 avril à 07:36, par Ka
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Les enfants, inutile de vous inquiéter, sans une politique juste et une justice juste, ou les criminels payent leurs crimes pour soulager les familles des victimes, une association avec des politiques rejeter par le Peuple qui cherche à se refaire des noms comme ceux de la CODER, n’a aucune place dans la société Burkinabé, ni dans sa politique.

  • Le 21 avril à 08:29, par L’Intègre
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    propre et pas de commentaire. je crois souvent que trop de liberté est anti liberté. même s’ils ont le droit de rencontrer qui ils veulent, il faut aussi qu’il considerent celui des autres.
    que Dieu protège le Burkina.

  • Le 21 avril à 08:41, par le sage
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Mr !!!! on a na mare de vous !!!! vous vouler ou pas Blaise à été un ancien président du faso. Soyer un peu sérieux dans vos écri !!!! Blaise est un DIEU ?????? ou c’est vous qui lavé mis au monde ??? 1 mot 2 mots !!!! Blaise !!!! et si il mourai vous aller le rejoindre ????? c’est vous autres qui on fait tuer les jeunes que vous appéler Matyres !!! vous aver aussi votre part de responsabilité si ya jugé ce dossiers.

    • Le 22 avril à 18:59, par Trahison
      En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

      Que vous le vouliez ou pas aussi, Blaise Compaore a ete le presiden le plus pietre de ce pays, un officier felon et peureux, un president neoptiste, criminel et psychopathe qui a le plus fait de mal a son pays, qui a le plus pille ses richesses et qui a initie l’ assassinat de ses fils depuis le CSP 1 et qui a instaure la chape de plomb apres sa soit- disant rectification au cours de laquelle, lui qui n’a aucune vision, aucun projet de societe a envoye des centaines de burkinabe cuire dans son four crematoire de La Conseil de l’ Entente. Il n’ est jamais entre dans l’ histoire. Revenez sur terre, pauvres griots. Les miettes que vous avez mangees vous ont rendus tout autant indignes d’ etre des burkinabe ! Honte a vous. On tue quelu’ u et on pardonne encore ? Vous aussi. Zoe wendnamm !!!!! Rien d’ etonnant dans tous les cas. Le syndrome de la Journee du Pardon ou plutot de l’ auto- pardonnement du 30 Mars est la avec nous. Pour longtemps. Bis repetita !

  • Le 21 avril à 08:48, par §§§§§§§§§
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Attendez ! Il faut qu’on se dise la vérité. C’est quoi cette histoire de gens qui se croient plus burkinabè que d’autres. En quoi aller voir BC et même en parler est une provocation. Je regrette que le PF soit tombé dans ce piège de la haine en faisant publier un communiqué pour satisfaire ces minables. Dans cette histoire de martyre la responsabilité de tous est engagée. Je regrette mais ceux qui ont organisé les manifestations de l’insurrection sont belle et bien co-responsables de la mort de ces jeunes gens. C’est quoi toute cette haine qu’on continue d’attiser à longueur de journée ! Pathétique à la fin. Si Blaise descend ici aujourd’hui pouvez-vous l’empêcher de venir dans sa patrie ? Blaise seul peut-il être responsable de tous les maux de ce pays ? Si c’était des individus exemplaires même qui tenaient ces genres de discours on allait essayer de voir. (évidemment une personne exemplaire ne raisonnerait pas de la sorte). Personne n’est plus burkinabè que l’autre ici. Laissez nous avancer ici ! N’importe quoi !

  • Le 21 avril à 09:01, par ZONGO Robert
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Merci pour votre sortie. Il y a mieux à faire ; je pense qu’il faut vraiment faire une campagne de mobilisation dans toutes régions pour que la mémoire de nos martyres ne soit gommée par un groupuscule de politiciens sans principe. Voyez- vous au Burkina on oublie trop vite et il faut travailler les mentalités à ne pas cultiver ça.
    Je déplore la démarche de Gilbert, Ablacé, Achille, .....Car ils veulent remuer le couteau dans la plaie saignante pour leurs propres intérêts (l’estomac). Ces gens-là ne savent rien faire d’autres ; pendant 27 ans ils sont entretenus par l’Etat et perdre ces privilèges ça les rend idylliques. Au lieu de penser au problème sécuritaire du pays qu’on vit au NORD, ces manipulateurs pensent à la réconciliation sans parler de rendre justice au peuple Burkinabè.
    Aussi le pouvoir de son SE. Rock KABORE doit ouvrir l’œil et le bond car ces manipulateurs vont ternir son image et l’image de son peuple qu’on sait intègre sur le plan international. Il faut prendre des mesures pour faire taire ses gens-là car ils sont en connivence avec le dictateur despote Blaise en Exil qui a renié sa nationalité. Celui-là s’est toujours soustrait de la Justice Burkinabè en faisant porter la responsabilité par les autres ; il y a des exemples : affaire Thomas, Lingani et Henri, Norbert Zongo,......juge Nebié. Il faut qu’on juge ce type par contumace ! Il oublie que toute chose a une fin et il ne met Dieu dans son plan de travail.
    Que le Christ mort et ressuscité pour le salut du genre humain nous donne le courage de reconnaitre nos fautes sur terre (devant le tribunal des hommes d’abord) afin de profiter des délices du ciel que Jésus a préparé pour nous ! Amen !

  • Le 21 avril à 09:06, par le bison
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    il n’y a plus d’insurgé l’insurrection est passé depuis 2014 maintenant l’heur est à la justice à la réconciliation et à la paix des cœur il ne sert à rien de rester accroché au passer, de plus vous n’êtes pas dans la tombe des martyrs pour osé dire qu’ils se retourne si vous voulez pas aller de l’avant laisser le peuple en paix.
    aller voir le président Blaise Compaore en RCI n’a jamais et ne sera jamais un crime les jeans sont libre d’aller voir qui bon les semble il n’y a aucune loi qui interdit cela.
    c’est ce que pense la jeunesse burkinabé intellectuel. mettez vous dans la tête qu’il n’y a plus d’insurgé au Burkina tout le monde l’a été a un moment donné de l’histoire et tout le monde ne l’ai plus aujourd’hui le peuple veux passer à autre chose.
    trouvez vous d’autre sujet de conversation car on n’a mare d’entendre chaque jours OSC, vous deviez plutôt faire des propositions pour amélioration des conditions de vie des jeans et non rester accroché à tout ce qui concerne Blaise Compaoré. la CODER au moins s’accroche à la réconciation et vous ?

  • Le 21 avril à 09:06, par ZONGO Robert
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Merci pour votre sortie. Il y a mieux à faire ; je pense qu’il faut vraiment faire une campagne de mobilisation dans toutes régions pour que la mémoire de nos martyres ne soit gommée par un groupuscule de politiciens sans principe. Voyez- vous au Burkina on oublie trop vite et il faut travailler les mentalités à ne pas cultiver ça.
    Je déplore la démarche de Gilbert, Ablacé, Achille, .....Car ils veulent remuer le couteau dans la plaie saignante pour leurs propres intérêts (l’estomac). Ces gens-là ne savent rien faire d’autres ; pendant 27 ans ils sont entretenus par l’Etat et perdre ces privilèges ça les rend idylliques. Au lieu de penser au problème sécuritaire du pays qu’on vit au NORD, ces manipulateurs pensent à la réconciliation sans parler de rendre justice au peuple Burkinabè.
    Aussi le pouvoir de son SE. Rock KABORE doit ouvrir l’œil et le bond car ces manipulateurs vont ternir son image et l’image de son peuple qu’on sait intègre sur le plan international. Il faut prendre des mesures pour faire taire ses gens-là car ils sont en connivence avec le dictateur despote Blaise en Exil qui a renié sa nationalité. Celui-là s’est toujours soustrait de la Justice Burkinabè en faisant porter la responsabilité par les autres ; il y a des exemples : affaire Thomas, Lingani et Henri, Norbert Zongo,......juge Nebié. Il faut qu’on juge ce type par contumace ! Il oublie que toute chose a une fin et il ne met Dieu dans son plan de travail.
    Que le Christ mort et ressuscité pour le salut du genre humain nous donne le courage de reconnaitre nos fautes sur terre (devant le tribunal des hommes d’abord) afin de profiter des délices du ciel que Jésus a préparé pour nous ! Amen !

  • Le 21 avril à 09:07, par DEMAIN
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    MERCI Tankoano et a tout nos jeunes frères de la société civile.En effet ces deux hommes sont depuis longtemps disqualifies pour nous parler de réconciliation ou de justice.Le premier qui est mossi et fils de paysan est comme un rameau qui tourne au gré du vent sans orientation ni destination précise. Pour illustrer ce point de vue au lendemain des élections présidentielles, les perdants sont aller remercier le président élue et d’autres ont rejoins la CFOP pour animé le débat politique pendant que d’autres sont appelés au gouvernement. Alors ce fils de paysan, ne l’oublions pas qui avait écrit un recours contre la candidature de ROCK, à attendu six mois sans rien voir venir de la part du nouveau pouvoir et adressa une lettre au PF pour être reçu.Naturellement cette missive n’a pas produit les résultats tant attendu par notre illustre homme politique sans DÉPUTE.c’est alors qu’il déposa son balluchon chez JEEF pour être opposant calculateur. un autre échec en vu. Quand à l’autre Juda par qui le malheur est arrivé à cause de sa panse à la mémoire trop courte. les images de ses larmes de crocodile demandant pardon a la nation sont là pour attestés son rôle de Juda. La suite après.

  • Le 21 avril à 09:17, par Boukis
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    La CODER est politique et ce que leurs membres font, n’est pas en déphasage avec leur idéologie.Au contraire, la honte du Faso, c’est vous qui ne saviez pas votre rôle dans la société excepté quelques OSC. C’est vous plutôt qui gesticulez quand on parle de "Blaise COMPAORE",vous êtes atteintes de la "Blaisophobie". La CODER, quelque soient leurs tournées sous-régionales ou nationales, ne pourra empêcher que justice soit faite sur les événements qu’a connu le Faso. CODER=OSC car votre stratégie, ce n’est pas l’intérêt général mais plutôt de faire bonne presse et profiter des avantages liés à la Blaisophobie. Le Faso a mieux à faire, nous devrons parle plus de "JUSTICE SOCIALE" car c’est elle qui permettra au citoyen de Moncometôré ou de Natiaboani d’avoir une qualité de vie minimale.

  • Le 21 avril à 09:26, par Wadal
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Je suis parfaitement d’accord avec vous. Vous savez, c’est au pouvoir de jouer franc jeu avec le peuple. Des choses de ce genre, on ne devrait même plus voir sous nos cieux. Il faut que le pouvoir tape du poing sur la table et rappeler à brebis égarées que leurs comportements doivent cesser. Vous pensez que la douleur est passée ? Ne vous flattez pas et je pense que votre mission la plus sordide s’arrête là. Est-il imaginable pour vous de rencontrer les parents des victimes ? Le conseil que je puisse vous donner c’est de ne même pas tenter cela sinon vous aurez voulu ce que vous recherchez. A bon entendeur salut !

  • Le 21 avril à 09:31, par  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Bien dit ! Arrêtez d’ailleurs de troubler le repos de nos chers disparus en allant tout le temps débiter votre haine là la-bas. Ils n’en n’ont pas besoin. Rassemblez-vous dans vos maisons si vous voulez mais laisser ces lieux tranquille.

  • Le 21 avril à 09:34, par La paix now
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Vous ne valez pas mieux que ces gens de la CODER, lequel de vous a perdu un membre de sa famille dans l’insurrection ? C’est plutôt vous qui vous accaparez, appropriez les victimes de l’insurrection et ce à des fins qu’on connaît...remplir vos ventres pourris, vous êtes pires que des vampires, des anthropophages.
    Ce qu’on doit interdire dans ce pays c’est la référence désinvolte aux martyrs. Que plus personne, qu’aucune OSC ne se réfère aux martyrs pour justifier ses positions bassement alimentaires, c’est plutôt vous et vos prises de positions qui troublent le sommeil des victimes de l’insurrection. Comment des OSC qui, pas plus que hier, grand soutien du Isaac ZIDA, le chef des opérations du RSP les 30 et 31 octobre 2014, peuvent sortir toute honte bue et se pointer au carré des martyrs pour tenir des propos nauséeux et nauséabonds de la sorte. La prochaine fois mettez nous au courant, vous verrez bien ce qui vous arrivera.

  • Le 21 avril à 09:55, par maimounata
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Mes chers dit OSC vous n’etes pas plus burkinabè que les autres. Vous avons tous le droit de mener vos activités politiques ou civiles. Sachez que si vous êtes contre la visite du Président Blaise COMPAORE, d’autres burkinabè ne le sont pas. Ressaisissez vous, c’est pas dans la haine que le pays se reconstruira. Tous ensemble pour le bonheur de notre cher pays.

  • Le 21 avril à 10:09, par la vérité
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Je ne pourrais jamais comprendre que des pères et grands parents ne puissent vivre sans Blaise. C’est une malédiction ou bien il vous a ensorcelés ? Comment comprendre cette attitude ignoble quand on sait que Blaise qui a occupé les plus hautes fonctions de cet Etat, renie d’abord sa nationalité et son peuple et on continue de l’appeler ancien président. Que voulons nous léguer à nos enfants qu’on moralité ? Dans les bonnes démocraties, il est passible de la peine capitale pour trahison. Moi à sa place, pour l’honneur et la dignité de ma progéniture, je resterais burkinabé et au Burkina quoi qu’il advienne. Quelqu’un le disait, il n’y a pas de plus lâche que celui qui fuit ses responsabilités quoi quelles soient. Aujourd’hui, Thomas est renommé parce que il a préféré la mort à ce que Blaise a fait (la fuite). C’est une honte internationale pour le Faso.

  • Le 21 avril à 11:55, par etalon enervé
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Chacun dans cette histoire de réconciliation poursuit ses intérêts égoïstes et machiavéliques. Si la justice traine toujours après le départ de Blaise, c’est que ceux qui manipulaient la justice sont toujours dans nos murs. Ce sont eux qu’il faut démasquer et combattre. Si moi même je gagne l’argent, j’irai dire bonjour au président Blaise Compaoré car le diable ce n’est pas lui.
    Triste que des OSC outrepassent leurs rôles sans que l’autorité ne dise mot. Est ce à une OSC de demander la dissolution d’une organisation ?Vraiment le Faso traverse une crise d’autorité sans précédent.
    M21, CAR, COSCA allez vous faire voir ailleurs :

  • Le 21 avril à 12:13, par Dafou
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Blaise : une formation militaire (PMK) ; un capitaine de l’armée ; un mossi ( reconnu comme homme courageux, intègre, téméraire) ; un président pendant 27 ans ! qui fuit, qui change de nationalité. Que pensez-vous de cet adage de nos grand parents qui disaient : "La mort vaut mieux que la honte". Qui aurait cru, que cet homme, cet homme puissant, craint de tout le monde, pouvait fuir ? Messieurs du CDP ; à vous la réponse.

  • Le 21 avril à 13:51, par toxésida
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    IL FAUT UN LEADER POUR TOUTE REUSSITE. C’EST TOUT A FAIT NORMAL QUE BLAISE COMPAORE SOIT UN LEADER LE VRAI. C’EST LUI QUI LEUR A TOUT APPRIS EN POLITIQUE MAIS MALHEUREUSEMENT AVEC DES GENS COMME LES PREMIERS RESPONSABLES DU MPP QUI ONT MAL APPRIS LEURS LEÇONS NE PEUVENT QUE S’EN PRENDRE A EUX MEME.
    DANS LES MENTIERES EN POLITIQUE ON NE DIT PAS DE BRULER UN PAYS POUR ARRIVER AU POUVOIR.

  • Le 21 avril à 13:53, par &éé
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Chercher maintenant du boulot mes amis ! ca ne paye plus suffisamment !
    Laisser Blaise tranquille ! lui au moins.....

  • Le 21 avril à 13:58, par C’est moi j’ai dit
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Je n’ai pas compris pourquoi ce rassemblement au cimetière ! Laissez nous en paix et soyeux justes, francs et honnêtes dans vos "luttes".

  • Le 21 avril à 15:53, par TANGA
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Décidément, on ne désarme pas au Burkina dans la recherche des solutions aux problèmes par l’usage des luttes.
    Messieurs des OSC, comme je le disait en réponse aux messages appelant les populations à sortir pour bouter Blaise dehors par la force, je reste toujours le même et je continuerai sur cette voie. On ne lutte pas pour arriver à une bonne fin mais plutôt on travail pour y arriver.
    Mes chers compatriotes, à ça sert d’utiliser le langage de la force à tout bout de champ ?
    Si il est vraie que vous auriez donner vos vie aux moment de l’insurrection, vous ne seriez pas là à parler ; vous seriez morts. Morts par ce qu’ayant été en premières lignes. Vous avez préférer envoyer les enfants des autres pour puis récolter la gloire !!! C’EST ABJECTE !!!
    Quand on veut travailler pour arriver à arranger les choses dans un pays, c’est que l’on veut préserver des vies. Blaise a lutter avec tous les moyens pour arriver au pouvoir et pour y rester. Vous êtes en train de prendre le même chemin en voulant intimider les autres groupes. Ce que vous sembler ignorer, c’est que Blaise a travaillé pour pouvoir quitter le pouvoir et le pays en paix et vivre en paix en ce sens que quand ça ’gnifflait’, il n’a rien fait. Il est parti tout bonnement.
    Prenez exemple de ceux qui utilise le travail pacifique par ce qu’en cherchant à lutter, vous resterez dans la lutte.

  • Le 21 avril à 16:39, par MORPESI
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    L’excès de démocratie peut être un obstacle à la démocratie. Et, le Burkina sans tomber dans l’exception doit en tenir compte suite aux événements récents. Ainsi, pourquoi permettre l’existence de Coalition qui peut encore diviser les burkinabé au lieu de les unir ? Il y a un Haut Conseil pour la Réconciliation qui a été créé et qui fonctionne ; un Haut Conseil suffisamment représentatif de toutes les couches et sensibilités burkinabé. Laissons le Haut Conseil et la justice faire leur travail et prions qu’ils aient suffisamment de sagesse dans la gestion des dossiers afin de parvenir à apaiser les cœurs meurtris des burkinabé. Si le Gouvernement ne peut pas prendre un acte pour supprimer purement et simplement la CODER, le peuple insurgé le fera car les familles n’ont pas encore fait les deuils de leurs chers disparus. Et, une CODER voyage dans des avions pour se moquer des familles endeuillées et de tout le peuple insurgé. Si cette CODER veut vraiment la réconciliation qu’elle se retire rapidement et laisser le Haut Conseil et la justice faire leur travail. Que tous les partis politiques (qu’ils soient de l’opposition ou de la gouvernance) comprennent qu’ils n’ont pas été capables de chasser Blaise COMPAORE de la dictature. C’est le peuple qui s’est levé comme un seul homme pour le faire. Donc, CODER supprime toi vite avant que le même peuple ne se lève. C’est juste un conseil. Prenez-le bien.

  • Le 21 avril à 17:23, par Karissa
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Sonnent les tonneaux vides
    Aux tympans avisés sons acides
    A ses turpitudes cette racaille
    Qui tourne le dos au travail !

    A même ignorer qu’elle a vécu
    Cette bourrasque qui enfanta des déçus
    Et à continuer ce commerce honteux
    De ceux qui tombèrent loin d’eux.

    Survivants pour s’être bien cachés
    Quand sifflaient les balles lâchées
    Ces héros du lendemain
    Ressortent poussés par la faim.

    Juges nommés par quel décret
    Pour décider de qui parle ou se tait ?
    Si vous m’en croyez faites-vous oublier
    Tarderont ainsi vos méfaits à vous rattraper.

    • Le 22 avril à 11:28, par Richa
      En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

      Karissa, ce poème n’est pas mal. T’en fait pas, leurs méfaits finiront par les rattraper eux tous sans exception aucune. A tous les garibous, politiques ou non, fossoyeurs de ce pays d’hier à aujourd’hui qui défilent pour livrer le pays aux Blaise Kouassi, alliés et Cie en RCI ou ailleurs, qu’ils sachent que de la part du peuple burkinabè, ils ne perdent rien pour attendre le retour de leurs méfaits. Gilbert, Ablassé et tous les autres sbires, à bons entendeurs, salut. Et même ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui eux aussi poulains de Blaise Kouassi et qui laisse faire tout et n’importe quoi de ce pays, je dis aussi, à bons entendeurs, salut.

  • Le 21 avril à 19:07, par Dieudonné KABORE
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Soyons sérieux. "Le bison " et " le pauvre", c’est une meme personne. Ces vaurien qu’on a donne des ordi pour pour polluer les réseaux sociaux. On vous connait ici maintenant

  • Le 21 avril à 19:25, par jan jan
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Je n’aime pas les OSC car avec l’insurrection, la transition et le putch manqué, beaucoup d’elles ce sont négativement illustrées, mais cette sortie est très pertinente, il y a trop de laissez aller, le Gouvernement doit prendre des mesures face aux gens de l’ancien régime, déjà ils ont décidé du procès de Blaise et son dernier gouvernement c’est une bonne chose. Ce qui m’irrite le plus c’est que selon la rumeur, l’ex belle-mère et sa clique gèrent leurs biens qui sont au Faso à distances, en utilisant des hommes de mains sur place qui leurs transfèrent leurs sous. C’est normale qu’il y est cette rumeur, car il n’y a eu aucune confiscation de biens et gèle du compte de ces rapaces, tout demeure comme avant. Nous on ne veut plus ça au Faso.

  • Le 22 avril à 07:41, par Nongasida paguiligdi
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Cette démarche de la CODER aurait fait mal à une mouche si les responsables qui ont conduit cette mission auprès de Blaise COMPAORE jouissaient de capacités de discernement et d’analyse sur leur propre personnalité.

  • Le 22 avril à 10:15, par Michel
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Pour moi le pouvoir actuel n’est pas à la hauteur des enjeux qui se posent au Burkina-faso. Il faut alors envisager une autre étape car le MPP est entrain de passer en perte les acquis de l’insurrection populaire qui a mis fin au pouvoir familial et fasciste des COMPAORE. Dans l’immédiat une plainte doit être déposée pour traduire les filistins du CODER devant une cour martiale pour haute trahison, conspiration avec l’étranger et atteinte à la sûreté de l’état. Les 30 jeunes abattus par les sbires de Blaise Compaore et leur famille ont droit à plus d’égard que ce sieur Gilbert Ouedraogo par qui tout est arrivé. Comment peut il narguer le peuple de cette façon ? De quel droit un Blaise Compaore peut il se permettre de parler de réconciliation au Burkina-faso, lui qui s’est honteusement couvert de nationalité ivoirienne juste pour échapper à la justice du pays qu’il a mis en coupe réglée 27 ans durant .

  • Le 22 avril à 11:10, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    LA CODER EST LIBRE DE MENER SES ACTIVITES COMME ELLE L’ENTEND. MAIS LES PRISES DE POSITIONS VARIANTES , VARIABLES ET CONTRE NATURE DE ABLASSÉ ME SURPRENNENT. ABLASSE PREFERE ETRE "TETE DE RAT QUE LA QUEUE DU LION". IL EST PLUS DANGEREUX QU’UNE VIPERE ET LA VRAIT OPPOSITION DOIT S’EN MEFIER.
    QUANT AUX OSC EN QUESTION, IL FAUT QU’ELLES SACHENT QUE PERSONNE N’EST DUPE. L’AGRENT DU MPP DEVERSÉS SUR EUX A FINI DE LES TRANSFORMER EN GRIOS DES TEMPS MODERNES ! ON SE CONNAIT DANS LES QUARTIERS ! LA MORALE A FOUTU LE CAMP AU NIVEAUX DE CES OSC (PAYEES POUR TOUT FAIRE) POURRIE ET CORROMPUES JUSQU’AUX OS. IL FAUT QUE LE PEUPLE ECLAIRÉ OUVRE LES YEUX POUR SEVIR CONTRE CES PREDATEURS.

  • Le 22 avril à 11:28, par Richa
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Karissa, ce poème n’est pas mal. T’en fait pas, leurs méfaits finiront par les rattraper eux tous sans exception aucune. A tous les garibous, politiques ou non, fossoyeurs de ce pays d’hier à aujourd’hui qui défilent pour livrer le pays aux Blaise Kouassi, alliés et Cie en RCI ou ailleurs, qu’ils sachent que de la part du peuple burkinabè, ils ne perdent rien pour attendre le retour de leurs méfaits. Gilbert, Ablassé et tous les autres sbires, à bons entendeurs, salut. Et même ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui eux aussi poulains de Blaise Kouassi et qui laisse faire tout et n’importe quoi de ce pays, je dis aussi, à bons entendeurs, salut.

  • Le 22 avril à 14:03, par par yanamar
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Merci bcp d’être sortie pour mettre en garde ces provocateurs de CODER, s"il ya réconciliation à faire, ce ne sont pas les gens de l’ex gouvernement de blaise qui vont faire les démarches .

  • Le 22 avril à 18:59, par Trahison
    En réponse à : Rencontre CODER-Blaise Compaoré : Il faut mettre fin à la provocation, estiment des OSC

    Que vous le vouliez ou pas aussi, Blaise Compaore a ete le presiden le plus pietre de ce pays, un officier felon et peureux, un president neoptiste, criminel et psychopathe qui a le plus fait de mal a son pays, qui a le plus pille ses richesses et qui a initie l’ assassinat de ses fils depuis le CSP 1 et qui a instaure la chape de plomb apres sa soit- disant rectification au cours de laquelle, lui qui n’a aucune vision, aucun projet de societe a envoye des centaines de burkinabe cuire dans son four crematoire de La Conseil de l’ Entente. Il n’ est jamais entre dans l’ histoire. Revenez sur terre, pauvres griots. Les miettes que vous avez mangees vous ont rendus tout autant indignes d’ etre des burkinabe ! Honte a vous. On tue quelu’ u et on pardonne encore ? Vous aussi. Zoe wendnamm !!!!! Rien d’ etonnant dans tous les cas. Le syndrome de la Journee du Pardon ou plutot de l’ auto- pardonnement du 30 Mars est la avec nous. Pour longtemps. Bis repetita !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés