Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

Communiqué de presse de la CENI • mercredi 19 avril 2017 à 10h15min

Suite à la conférence de presse tenue le samedi 15 avril 2017 à Béguédo par l’un des protagonistes, sur la liste électorale dans le cadre des élections du 28 mai 2017, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) voudrait rassurer la paisible population de ladite commune, qu’il n’a jamais été dans son intention d’exclure qui que ce soit du processus en cours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

Les conférenciers souhaitent l’utilisation du fichier de 2016 querellé. En effet, en 2016, l’opération de « réajustement » du fichier électoral est l’objet d’un contentieux. Il est litigieux et a été source de violences et de blocage du processus. Il faut le rappeler que cette opération « de réajustement » du fichier électoral s’était transformé à son temps en un enrôlement de nouveaux électeurs, ce qui n’était pas conforme au code électoral, puisque l’enrôlement de nouveaux électeurs est décidé par un décret pris en conseil de Ministres. Par conséquent, pour les élections partielles du 28 mai 2017, le seul fichier électoral valable est celui de 2015 qui réunit les conditions de légales requises car ayant servi aux couplées Présidentielle/Législatives du 29 novembre 2015. La plénière des commissaires, après donc en avoir délibéré, a décidé à l’unanimité d’utiliser le fichier de 2015 dans le cadre de ces élections.

Si d’aventure la CENI s’abstenait de le faire en entérinant le fichier de 2016, elle exposerait les élections de Béguédo à un très probable risque d’invalidation par la justice au moindre recours. Une telle attitude serait une faute grave et dénoterait d’un manque de professionnalisme de la part de la CENI.

Dans son engagement à toujours rester à l’écoute de l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus électoral, la CENI a plusieurs fois rencontré les principaux leaders politiques de la commune de Béguédo. En aucun moment, la preuve n’a été établie que des électeurs ont été exclus des élections du 28 mai.

Ensuite la CENI, pour justement ne pas exclure quiconque dans les élections à venir, a proposé aux électeurs de Béguédo, inscrits antérieurement à 2016, et qui veulent voter dans l’un des quatre nouveaux villages d’en faire la demande. Cette opération a débuté depuis le 20 mars et se poursuit jusqu’au 28 avril. Pour faciliter la tâche à ceux qui voudraient user de ce droit, la CENI a disponibilisé des formulaires et instruit la CECI Béguédo d’assister gratuitement les électeurs analphabètes dans le remplissage des formulaires. La seule obligation du requérant est de faire la preuve de sa résidence dans l’un des quatre nouveaux villages conformément aux dispositions de l’article 60 du code électoral.

En tout état de cause, la CENI reste disponible, comme à l’accoutumée, pour discuter avec tous les protagonistes, sur tous les sujets concernant les partielles à venir à Béguédo. Elle exhorte chacune et chacun à inscrire ses actes et ses réactions dans la recherche paisible de solutions conformes à la loi.

Ouagadougou, le 18 avril 2017

Pour le Président et par délégation,

La Secrétaire Générale Pegdébamba.
Esther SOME/KIEMA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 avril à 03:36, par Fingla
    En réponse à : Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

    Je voudrais remercier la commission Électorale indépendante de notre suite à cette réaction propre par rapport au cas de Beguedo. Alors je pense que les choses sont claires et limpide comme de l’eau potable. Je dis bien et je redis bien : Celui qui a organisé la conférence de presse disant qu’on a exclu des gens de lire ce que la CENI vient de dire. Où est le problème. Il ya eu la création de nouveaux villages, les résidents de ces nouveaux villages voteront dans leur nouveau village point. Celui qui veut aller voter là-bas qu’il fait une demande de transfert signé et envoyé à la CENI point. Le Moussa qui se plaint dit qu’il n’a pas beaucoup d’électeurs dans ces nouveaux villages, voilà pourquoi il se plaint. Alors on ne peut comprendre son avis personnel. Force reste à la loi, et c’est la politique, il faut aller battre campagne là-bas, tu auras des éléments un peu. On n’a pas créer les villages à la faveur de quelqu’un ; si c’était le cas, c’est le chef de cantons de Beguedo qui a signé le dossier en son temps. Alors les petits chef de quartier que le chef de cantons les à nommé pour l’aider, cherche leur pain derrière ce Moussa. Si le mécanicien donne un prix et ces apprenti donne leur prix, le propriétaire de l’engin saura qui écouter et payer sa facture. Tout ça les Beguedolais n’ont qu’à écouter le chef de cantons de Beguedo c’est tout. Les petits chefs doivent écouter le grand chef point. Le problème de Beguedo est résolu. Aux urnes le 28/05/2017.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 05:37, par Malick
    En réponse à : Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

    Il faut cesser de tourner au tour du pot : à Béguédo, il n’y a pas que le NTD et son Moussa Barra. Il faut qu les autres partis politiques entrent dans la danse et aussi, que les populations se démarquent ouvertement de toute personnes qui voudrait les attirer vers la violence.
    Moussa Barra sait qu’il a une grande part de responsabilité dans la non tenue du vote le 22 mai 2016. Il faut qu’il soit maintenant une solution.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:06, par Mme zemba
    En réponse à : Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

    Mr Fingla, arrêtez votre vulgarité et surtout de vomir votre salade.Un peu d"egards pour les coutumiers qui, en plus d"être les garants des traditions, sont aussi vos papas et même voir vos papis.Quel chef de canton de Beguedo a signé l’érection de ces 4 villages ? Vous avez beaucoup à apprendre de la commune de Beguedo.Nous savons pour qui vous vous exitez de la sorte. Si vous souhaitez laver le linge sale publiquement,nous allons vous y accompagner.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 02:50, par Fingla
    En réponse à : Elections municipales partielles : La CENI s’explique sur le cas de Béguédo

    Zemb, nous avons mener nos enquêtes et récolter les vraies info de cette commune. C’est comme ça vous faites et vous ne vous entendez pas. Avec des expressions d’injures comme ça. Depuis que je commente je n’ai jamais insulter. Alors d’après que le chef de votre commune même n’est plus et ce sont les comcombre ou quoi qui restent. Alors je pense que le Mogho naba est là, vous avez vu quel responsabilité il a joué dans ce pays. J’ai dit de voir le cgrand chef de cantons, c’est lui seul et son tengsoba qui peuvent vous aidez. Mais si tu trouves que je parle mal ou je parle pour quelqu’un tu as menti , même ROCK je lui dit la loi. Si la loi arrange quelqu’un on n’a pas le choix mon frère. Je pense que créé des villages c’est Beguedo qui gagne. D’autres même ont demandé ils n’ont pas eu même vos voisins de l’est ouargou ou c’est quoi, il veut être commune depuis, mais rien sais que ya quelque chose qui ne va pas. Donc je te demande des excuses je ne suis pas de Beguedo mais si vous vous entendez c’est le Burkina qui gagne. Être Maire quoi. Si toi même tu deviens Maire de Beguedo je te soutiendrai. Je ne fais pas la politique comme vous. Je sais ce que c’est que la politique. Merci au revoir

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés