Incendies infrastructures forestières à Nadiagou : Une opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices

Un papier d’angle de Moussa CONGO • mercredi 19 avril 2017 à 04h30min

48 heures après les incendies du campement de Pama Sud et du Service environnemental de Nadiagou, ‘’l’opération coup de poing’’ conduite par une soixantaine de policiers et de gendarmes, a déjà permis de déférer 44 personnes à Fada N’Gourma, mais la peine du vieux Lazare demeure immense, lui qui vient de perdre plus de 250 millions de FCFA d’investissements.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incendies infrastructures forestières à Nadiagou : Une opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices

Une soixantaine de FDS se sont lancées à la traque des présumés auteurs des incendies du campement de Pama Sud et du Service environnemental de Nadiagou, intervenu lundi, après la mort par balle, d’un présumé braconnier.

44 personnes interpellées entre 23h et 6h du matin dans la nuit de mardi à mercredi, ont été déférées à Fada N’Gourma.

Selon des sources très introduites, l’opération de restauration de l’autorité de l’Etat à mobiliser conjointement une soixantaine d’éléments de la gendarmerie nationale, de la compagnie républicaine de sécurité (CRS) et de la police nationale.

Elle fait suite à la descente sur le terrain hier mardi à 17h30 du procureur du Faso près du Tribunal de grande instance de Fada-N’Gourma, Blaise Bazié.

Le procureur a pu constater les importants dégâts causés par les manifestants dans leur furie.

’’J’ai constaté au niveau du campement que tous les bâtiments ont été brulés dans leur entièreté, cinq véhicules calcinés par les flammes et au niveau du poste forestier, le bâtiment et des engins partis en flammes’’, a souligné le procureur Bazié.

’’Je suis donc venu à Pama encourager la police judiciaire à procéder à des interpellations car non contents d’avoir incendié la veille, ils sont repartis le matin pour bien brûler le reste’’, relève le procureur Bazié.

Selon une source proche de la sécurité, l’opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices.

’’Certains ont pu traverser la frontière du Benin. Mais la police béninoise les a cueillis pour les remettre aux autorités burkinabè’’, soutient un élément des FDSLe concessionnaire du campement de chasse de Pama, Lazare Tapsoba, affectueusement appelé le « vieux », constate son investissement à coût de centaine de millions partir en ruine.

’’J’ai investi plus de 250 millions de FCFA. Chaque saison, depuis 1999 je verse, plus d’un million et demie de FCFA pour le développement local’’, indique le vieux tout effondré.

En rappel, ces manifestations violentes font suite à la mort d’un présumé braconnier dans une réserve forestière vers Koalou au cours de tirs de riposte des agents des Eaux et Forêts.


Lire aussi : Nadiagou : Des infrastructures forestières incendiées suite à la mort d’un présumé braconnier


Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés