Incendies infrastructures forestières à Nadiagou : Une opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices

Un papier d’angle de Moussa CONGO • mercredi 19 avril 2017 à 04h30min

48 heures après les incendies du campement de Pama Sud et du Service environnemental de Nadiagou, ‘’l’opération coup de poing’’ conduite par une soixantaine de policiers et de gendarmes, a déjà permis de déférer 44 personnes à Fada N’Gourma, mais la peine du vieux Lazare demeure immense, lui qui vient de perdre plus de 250 millions de FCFA d’investissements.

Incendies infrastructures forestières à Nadiagou : Une opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices

Une soixantaine de FDS se sont lancées à la traque des présumés auteurs des incendies du campement de Pama Sud et du Service environnemental de Nadiagou, intervenu lundi, après la mort par balle, d’un présumé braconnier.

44 personnes interpellées entre 23h et 6h du matin dans la nuit de mardi à mercredi, ont été déférées à Fada N’Gourma.

Selon des sources très introduites, l’opération de restauration de l’autorité de l’Etat à mobiliser conjointement une soixantaine d’éléments de la gendarmerie nationale, de la compagnie républicaine de sécurité (CRS) et de la police nationale.

Elle fait suite à la descente sur le terrain hier mardi à 17h30 du procureur du Faso près du Tribunal de grande instance de Fada-N’Gourma, Blaise Bazié.

Le procureur a pu constater les importants dégâts causés par les manifestants dans leur furie.

’’J’ai constaté au niveau du campement que tous les bâtiments ont été brulés dans leur entièreté, cinq véhicules calcinés par les flammes et au niveau du poste forestier, le bâtiment et des engins partis en flammes’’, a souligné le procureur Bazié.

’’Je suis donc venu à Pama encourager la police judiciaire à procéder à des interpellations car non contents d’avoir incendié la veille, ils sont repartis le matin pour bien brûler le reste’’, relève le procureur Bazié.

Selon une source proche de la sécurité, l’opération coup de poing a permis d’appréhender les meneurs et leurs complices.

’’Certains ont pu traverser la frontière du Benin. Mais la police béninoise les a cueillis pour les remettre aux autorités burkinabè’’, soutient un élément des FDSLe concessionnaire du campement de chasse de Pama, Lazare Tapsoba, affectueusement appelé le « vieux », constate son investissement à coût de centaine de millions partir en ruine.

’’J’ai investi plus de 250 millions de FCFA. Chaque saison, depuis 1999 je verse, plus d’un million et demie de FCFA pour le développement local’’, indique le vieux tout effondré.

En rappel, ces manifestations violentes font suite à la mort d’un présumé braconnier dans une réserve forestière vers Koalou au cours de tirs de riposte des agents des Eaux et Forêts.


Lire aussi : Nadiagou : Des infrastructures forestières incendiées suite à la mort d’un présumé braconnier


Agence d’Information du Burkina

Messages

  • MERCI AUX FDS POUR CETTE PROMPTE RÉACTION ET A LA POLICE BÉNINOISE POUR SA COLLABORATION. ALLONS SEULEMENT

  • Il faut vraiment restaurer l’autorité de l’Etat au Burkina Faso. L’ère Compaoré a habitué les burkinabè à ne manifester leur colère que par la violence, les casses et les incendies. Il faut que cela cesse absolument et la police et la gendarmerie ne doivent ménager aucun effort pour rappeler aux gens que l’autorité de l’Etat existe toujours et qu’il y a des moyens légaux pour se plaindre de telle situation ou de tel événement.

  • Nos encouragements aux FDS qui ont répondu avec promptitude à cette basse besogne perpétrée par ces barbares. Force doit rester à la loi . Aux pyromanes je les mettes en garde le BF est une et indivisible. Tous les esprits mal sains seront combattus avec la dernière énergie. Que ceux qui sont sensés comprendre arrêtent d’encourager leur soit parent à la dérive,parce qu’ils ne pourront pas les sauver quand viendra l’heure de la vérité. Parole d’ un révolté.

  • Merci aux fds
    Je pensre qu’il faut aller au délà de la prison pour donner une fois l’exemple
    Je souhaite que simon ait le courage de remonter le moral des fds pour une léçons historique

  • Bravo, bravo, bravo ! aux FDS pour leur prompte réaction et surtout pour l’interpellation de ces bandits.

  • Mais qu’est ce qui se passe au pays ? Les braconniers ont été les premiers à tirer ! Il faut sincèrenment réinstaurer l’autorité de l’état. Plus rien ne sera comme avant ne veut pas dire anarchie totale ! Regardez ce qui se passe, c’est inquiétant : les koglwéogos défient les Forces de Défense et de Sécurié et passent le temps à vilipender le Minsitre Simon. Ces mêmes koglwéogo défient la justice en s’opposant au procès et à la condamnation de leurs partenaires. Des populations dopées à l’incivisme chronique s’en prennent aux casernes de Gendarmerie, de Police et des Eaux et Forêts ! Il faut sincèrement une réponse cinglante à la hauteur de leur forfait. Il faudra appliquer la loi dans toute sa rigueur aux fautifs et les condamner à des peines privatives de liberté et des sanctions pécuniaires. Même s’il faudra instaurer un couvre feu dans la région pour contenir les manifestations éventuelles. Force doit rester à la loi en toute circonstance. Point barre !

  • le pauvre vieux Lazare !
    qu’a il fait au bon Dieu pour que cela l’arrive. après avoir mis toute son énergie pour cette région depuis des années et c’est comme cela qu’il est remercié ; quel gâchis. après l’avoir une première fois confisqué son campement à pama ville.
    des burkinabé en grand continus de dormir tout ronflant.

  • C’est dommage ! C’est une région où le réflexe du nivellement par le bas est développé, où la réussite d’autrui, même honnêtement, est mal vue ! Mais au delà de la répression, il faudrait peut-être que l’Etat revoit la clé de répartition des fruits de l’exploitation faunique en concertation avec les populations riveraines qui ne plus jouir de ces ressources naturelles et qui ne peuvent plus faire des champs dans les zones concernées. Travaillons surtout à promouvoir la justice sociale, c’est la seule condition d’une paix durable !

  • La zone de koalou est une zone ou il ny a pas d’autorite de l’etat..tout ce qu"il ya ce sont de boutiques servants a des. Magasins de fraudes et jen passe. Pas de police ni de gendarmerie. Dans cette localite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés