Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

RTB • mercredi 19 avril 2017 à 01h21min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 avril à 07:37, par Ambroise
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Les corps habillés ont une particularité remarquable qui est l’attachement à la discipline et à l’obéissance vis-à vis de la hiérarchie. Il importe que la jeune génération d’hommes de tenue s’emploie à respecter ces valeurs cardinales qui ont toujours fait la noblesse de ce métier. Si les hommes de tenue ont des revendications légitimes, ils peuvent les soumettre d’abord discrètement aux autorités et ensuite publiquement si cela peut aider les autorités à apporter des réponses adéquates à leurs doléances. Cependant, toutes ces procédures doivent se mener dans la courtoisie. Des policiers expriment des griefs contre certains de leurs supérieurs relatifs à des primes pour des services privés payants. Ils estiment être payés en monnaie de singe par rapport à la consistance des contrats conclus entre leurs supérieurs et les sociétés privées (banques, assurances, hôtels) sécurisées par des agents publics de police. Le ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré qui a, en toute humilité ,rencontré les policiers frondeurs, leur a rappelé la nécessité de concilier leurs revendications avec l’accomplissement normal des missions qui leur sont confiées pour éviter d’être sous le coup des procédures disciplinaires de désertion ou d’abandon de service. Le ministre par mesure de jurisprudence, a fait savoir aux policiers qu’il attend le rapport circonstancié sur cette situation de revendication avant de prendre les décisions idoines. C’est ainsi que les choses doivent se faire dans un état républicain où il faut éviter des atteintes aux droits et devoirs des citoyens. Les policiers ont outrepassé leurs prérogatives en exigeant la démission dans des délais précis de certains de leurs supérieurs. Ils se doivent de respecter la réciprocité de la courtoisie dont le ministre de la sécurité a fait preuve à leur égard. Alors, au travail policier en attendant la suite du rapport qui sera soumis au ministre pour décision à prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 08:15, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Oui Mr. le Ministre ! Dans la profession de "FDS" ou de "Corps habillés" comme vous le dites, "On n’exécute les ordres d’abord, puis on demande les explications ensuite". Mais ne pensez-vous pas que dans ce principe il y a des possibilités d’abus de la part des "Supérieurs" ? Ces jeunes à écouter les raisons de leur mécontentement, ils ne réclament que leurs "Dûs" qui semblent leur avoir été spoliés par leurs "Supérieurs". Vos déclarations Mr. le Ministre constituent des "menaces" qui ne disent pas leurs noms. Les sanctions déguisées que vous laissez entrevoir ne sont pas justes car ces jeunes, un peu comme leurs camarades radiés (pas par vous) injustement par leurs Supérieurs de l’époque, constituant le maillon faible du système courent le risque de se voir licenciés et jetés au chômage. C’est cette menace que vous êtes en train d’annoncer pour les contenir. Soyez juste au moins une fois en passant car il ne suffit pas d’être "Cadre" dans un Département, un Service ou une Institution pour se croire tout permis. Et vous, vous êtes là pour empêcher ces genres d’abus et de bavures ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:00, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    - Simon Compaoré pompe l’air maintenant avec un langage de va-t-en guerre de CDR dans un domaine où il e maîtrise rien du tout !!!! Les gars revendiquent leurs droits, tu les parles de jeunes alors que eux disent qu’il y a des vieux qui bouffent leurs perdiems lá-bas !!!! Parce qu’on est corps habillé on doit suivre le boucher comme un mouton dans l’abattoir sans même bêler ??? Jamais !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 13:54, par observateur
      En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

      Le gouvernement doit prendre ses responsabilités .
      Pas question que des individus s’enrichissent sur le dos de ses braves, qui risquent leurs vie.
      chers policiers, vous avez le soutien de la population.

      .

      Répondre à ce message

      • Le 19 avril à 17:54, par Déconcerté !
        En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

        Faut pas encourager le désordre.
        Aucune population ne va soutenir ça. Quel salarié du privé va exiger à son patron/employeur de partager toutes les récettes ? Soyons sérieux. C’est pas parce que c’est l’Etat qu’il faut faire du n’importe quoi. Ils ont un salaire, et des frais de mission prevue. Le reste doit être bien gérés mais ce n’est pas pour eux. Ils ne travaillent pas à leur propres compte.

        Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:53, par SIDNABA
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Je suis pour des sanctions rigoureuses pour restaurer l’autorité de l’Etat et de la police qui constitue un maillon essentiel dans la quête de justice et de paix dans notre pays. Tous les policiers reconnus fauteurs de troubles qui ont osé réclamer publiquement la tête de leur chef nommé en Conseil des Ministres doivent simplement être dégagés de ce corps noble de notre république comme le gouvernement déchu de Blaise Compaoré l’avait fait du reste. Les problèmes de primes et autres avantages doivent être réglés dans la discipline et le respect de l’autorité de l’Etat. Si le gouvernement Paul Kaba Tiéba laisse impuni de tels comportements indignes de Policiers chargés du maintien de l’ordre et de la justice dans la république alors bonjour l’anarchie dans le pays des hommes intègres. Du courage au gouvernement.

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 06:18, par M.A.O.
      En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

      Il ne s’agit pas de punir pour punir mais du respect de certains principes propres aux corps habillés (le respect de la discipline ). Hors il se trouve que le Ministre par son comportement à permis de la fouler aux pieds. On se rappelle de sa descente irréfléchie au camp C.R.S aux début de ce grogne sans les responsables de la police. Selon ce qui nous a été rapporté par les médias et les réseaux sociaux, le D.G de la police et le Commandant des Unités d’intervention n’ont rejoint le Ministre qu’apres avoir été mis devant le fait accompli. Alors ce comportement s’il est avéré ne favorise pas la discipline et la poursuite des agissements de certains éléments de la police devrait être imputée à l’action du Ministre. On ne gère pas les problèmes d’un corps sensibles de cette façon. Quelque soit les griefs contre la hiérarchie policière, le ministre devrait passer d’abord par les inspecteurs et non se rendre lui - même en premier au camp C.R.S. Lorsque vous jouez dans la cours des enfants avec eux, ne vous étonnez pas qu’il vous considèrent comme un des leurs.

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 12:53, par IBK
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    mais une chose est claire : sans être des corps habillés ou para militaires nous savons que les supérieurs spolient les subalternes avec Evidemment le manteau de la discipline et du respect de la hiérarchie que ces subalternes doivent observer. Je pense que tout le monde le voit et le vit : même et surtout simon compaoré. Alors si vous n’allez rien faire pour corriger ces inégalités ayez la décence et la pitié de ne pas retourner le couteau dans la plaie

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 14:25, par Freeman
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    A mn humble avis chers internautes, la situation qui prévaut à la police nationale n’honore pas ce corps dans lequel est sensé régner l’ordre et la discipline. les policiers frondeurs qui, d’un point de vu ont, comme tout citoyen le droit de réclamer les meilleurs conditions de vie et de travail, trop tirer sur les ficelles en ne voulant pas exécuter les ordres de leurs supérieurs hiérarchiques. une chose est d’avoir raison et une autre est de savoir dire sa raison. si ns remontons un peu dans histoire, M. le ministre est celui-là même qui a beaucoup contribuer pour la mise en place de ce syndicat qui est resté longtemps dans les tiroirs. Les Policiers malgré votre statut particulier que vous avez bénéficier avant tout corps yaako !!!.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 16:44, par saliguetou
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Je vous ai toujours dit que Simon Compaoré était un CDR.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 17:15, par king soodaaga
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    a ce ce que je sais faudra bien que les soit disant hiérarchie sache que le monde ;la conscience des jeunes ont eu a évoluer.remeter donc a ce qui appartient a qui de droit.concernant la réaction du ministre je n’ai pas été du tout fier de son coté vue son titre ;les policiers ne réclames que ceux qui doit les revenir non pas augmenter leurs salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 19:18, par wenda ye la faanda
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Il faut un peu de respect aux policiers. Les termes jeunes illustrés en terme enfants n’ont rien à voir avec le service public. Moi je rentre dans ma 62 ème année, n’eût été la dispense d’âge je devrais être à la retraite mais j’ai des jeunes de 22 à 37 ans qui sont mes collègues et j’évite de les prendre pour mes enfants, l’administration doit éviter d’employer cette considération car des vieux fatigués devront aussi laisser la place à des personnes non croulantes, surtout si on n’est pas dans la dynamique de la transparence.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 22:28, par Dool Macker
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Mr le Ministre quel honte !!!!!!!pour avoir tenue des propos d’intimidation.Qu’attendez-vous pour demissionez ?Il faut toujours dialogué.le temps CDR est révolu.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 22:32, par Dool Macker
    En réponse à : Grogne à la Police Nationale : Réaction de Simon Compaoré

    Mr le Ministre quel honte !!!!!!!pour avoir tenue des propos d’intimidation.Qu’attendez-vous pour demissionez ?Il faut toujours dialogué.le temps CDR est révolu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés