Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

Ceci est une tribune de Ali Ouedraogo sur la visite rendue par des membres de la CODER à l’ex président Blaise Compaoré. • mardi 18 avril 2017 à 00h51min

Ablassé a encore frappé. Apres une première sortie teintée de régionalisme et blâmable à tous points de vue durant la campagne pour l’élection présidentielle de 2015, le président du Faso Autrement a remis ça. « Nous avons eu l’honneur d’être reçus par l’ancien président Blaise Compaoré. Un homme que nous avons trouvé en très grande forme. Tout au long de l’entretien, il est resté tout sourire. Il a pu démontrer qu’il était sans amertume et qu’il avait pardonné ». C’est ce que notre cher Ablassé Ouédraogo, déclarait d’un ton jubilatoire au téléphone depuis Abidjan sur deux radios de la place à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

Passe encore que l’ex ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré passé à l’opposition ravisse la vedette et brule la politesse au président statutaire de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER), Me Gilbert Ouédraogo. Oui, l’occasion était belle pour que celui qui avait fait une première virée seul sans pouvoir rencontrer Blaise Compaoré n’en profite pas. Ce qui ne passe pas en revanche, pour bon nombre de ses concitoyens, c’est cette formule complètement hors gamme qu’il a eu à propos de l’ex président, chassé par la rue au terme d’une répression sans nom dont il aura d’ailleurs à répondre incessamment devant les tribunaux : « il a pu démontrer qu’il était sans amertume et qu’il avait pardonné ». « Pardonner ». C’est le terme qui ne sied pas, venant surtout de quelqu’un qui a régné 27 ans durant et choisi délibérément, par un jusqu’auboutisme coupable, de laisser derrière lui le chaos pour se la couler douce juste de l’autre côté de la frontière.

C’est lui qui, comme le soutient cette sagesse de l’Ouest du Burkina, a déféqué dans la mare après s’y être abreuvé laissant les problèmes à ceux qui auront soif après lui. Il est clair en effet que l’ex homme fort de Kosyam a savonné la planche en partant dans le secret espoir que tous ceux qui viendraient aux responsabilités après lui, se cassent systématiquement les dents au point que ses compatriotes qui n’ont pas hésité à lui montrer la porte de sortie avant même le terme constitutionnel de son mandat, fassent volteface pour adorer ce qu’ils ont brulé hier, en le réclamant de nouveau, lui « l’indispensable ».

Mais c’est mal connaitre le « burkindi ». Grâce à la « mansuétude de la providence divine » pour emprunter au président de la transition Michel Kafando l’expression et le fort élan de relance de la reconstruction du pays, impulsé par le président Roch Marc Christian, le Burkina a su garder la tête hors de l’eau (dans la douleur certes) et est même progressivement en train de regagner sa place dans le concert des grandes nations du monde.

Qui aujourd’hui au Burkina Faso a besoin d’être pardonné par l’ex président Blaise Compaoré en dehors des zélateurs de tout acabit qui l’ont conduit jusqu’au mur de la honte avant de le lâcher à son propre sort ? Et d’ailleurs de Blaise COMPAORE et du peuple qui doit accorder à l’autre son pardon ? Blaise COMPAORE peut pardonner Me Gilbert Ouédraogo, qui a honteusement monnayé le soutien de son parti, l’ADF/RDA au projet de modification de la clause limitative des mandats présidentiels et était promis vraisemblablement à jouer les premiers rôles politiques dans le Burkina Faso de l’ère post modification de l’article 37 de la Constitution.

L’ancien facilitateur de toutes les crises de la sous-région peut aussi pardonner à Ablassé Ouédraogo, dont l’engagement en faveur d’une réconciliation forcement intéressée, semble avoir plus de poids que les chefs d’inculpation « de complicité d’homicide volontaire » et de « coups et blessures volontaires » dont sont accusés Blaise Compaoré (alors président du Faso et ministre de la Défense) et son dernier gouvernement dirigé par Luc Adolphe Tiao. Pour la plupart des Burkinabè, ce sont des comptes qu’ils attendent de Blaise Compaoré et de ses supporters zélés avant même un éventuel jugement. A la veille de l’ouverture du procès dit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, les deux apôtres auto proclamés du néologisme de la réconciliation offerte, ont véritablement raté l’occasion de se taire.

Mais il va falloir que nous nous accoutumions et définitivement des « Ablasseries ». Même si l’ancien chef de la diplomatie burkinabé avait été missionné en sous-main par son ex mentor Blaise Compaoré, il aurait pu « s’envoyer lui-même » pour emprunter le mot au premier président africain jugé par la cour pénale internationale, Laurent Gbagbo. Ablassé Ouédraogo n’a pas su s’envoyer, mais pouvait-on attendre mieux du moaga, musulman du plateau central ?

Ali OUEDRAOGO
alioued88@gmail.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 avril à 03:35, par Abas
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Gilbert, Ablassé et tous les autres, par vos défilés intempestifs chez Blaise, ce n’est plus un couteau mais un sabre que vous plantez dans le dos du peuple burkinabè. Quand on connait Gilbert N. Ouédraogo, l’art de la félonie et de la trahison chez lui ne nous étonne pas. Quand on connait Ablassé Ouédraogo, moaga musulman du plateau central et les autres, leur trahison envers le peuple burkinabè ne surprend personne. Cette coalition dite CODER, sous le prétexte d’une soit disant paix et d’une soit disant réconciliation a marché sur notre sang versé pour aller s’afficher en RCI avec Blaise. Vous et Blaise, vous connaissez la démocratie et la réconciliation nationale alors que ce même Blaise vous a enseigné pendant 30 ans la dictature, la torture, la tuerie, la corruption et la gabegie ? Si ce n’est pas de la trahison envers le peuple burkinabè, je ne vois pas pourquoi, faire des pieds et des mains pour que les affaires du faso soient dictées par un ivoirien à savoir Blaise Kouassi, fut-il ancien président car c’est de cela qu’il s’agit au fond. Il fut président en tant que Burkinabè. Et nous l’avons chassé en plein midi au prix de notre sang et pour cause ! Maintenant qu’il est ivoirien, qu’est-ce qu’il a à voir dans la démocratie ou dans la réconciliation ou dans que sais-je, bref, dans les affaires du Burkina pour qu’on soit toujours à défiler en RCI pour le voir ? Si Blaise est ivoirien aujourd’hui, il connait certainement le burkina-Faso avant même la visite de ses larbins de toujours que vous êtes entre autres. S’il est resté tout sourire lors de votre visite et souhaite le bonheur au Burkinabè, qu’il vienne donc nous le dire au Burkina au lieu de le dire aux courtisans qui vont l’assaillir chez ses beaux-parents. Nous ne connaissons plus la honte au faso et c’est vraiment dommage. Laissons le Burkindi tranquille car ce burkindi de nos aînés est à jamais perdu dans ce pays. Quant à vous de la CODER et de toute la smala Blaisiste, faites votre théâtre pour vous faire voir mais faites surtout attention à la colère du peuple burkinabè qui tôt ou tard, vous demandera des comptes sur votre opportunisme. Arrêtez vos ablasseries et ayez un peu de respect pour notre pays et pour son peuple. Toi Ablassé, on t’a vu fustiger Blaise Kouassi ici au faso et toi Gilbert, et tous les autres avec, on vous connait pour vos retournements de veste sans vergogne au gré de vos intérêts et pour certains dont toi Gilbert, à courir partout après la chute de Blaise pour demander pardon. Et vous voilà encore assis à ses côtés dans son salon, sans gêne. Vous êtes vraiment en mission ! Pour servir quelle cause ? C’est vous qui pouvez nous le dire.
    D’ailleurs, à la place de Blaise, pour tout ce que vous avez pu déblatérer entre temps sur lui avant et après sa chute, moi je vous aurais chassés sans ménagement et à coups de bâton pour les traitres que tout le monde sait que vous êtes.Tchrrrrrrrrrrr. Ce n’est que mon avis.
    Webmaster, merci de faire passer mon post.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 05:06, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence M Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 09:59, par verité no1
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Le wack de François te travaille à tel point qu’il faut 30 marabouts pour verrouiller ça !!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 10:19, par Suzanne
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Si le ridicule tuait, ces criminels devaient avoir hontes. C’est Allah qui a chassé Blaise en plein midi parce que trop c’est trop. Au lieu de demander pardon à Dieu pour vos crimes économiques et vos assassinats commis contre vos frères et sœurs, vous continuez toujours dans l’arrogance démesurée. Faites très attention pour ne pas vous faire rattraper par des faits très honteux que Dieu peut laisser apparaitre pour vous défier de votre arrogance.
      A votre place j’allais cultiver la sagesse et humilité pour que le peuple vous pardonne.
      Vous allez pleurer bientôt parce que le pardon que vous voulez à tout prix, ne vous serait pas donner tant que les crimes que vous avez commis ne soient jugés.
      Il y a toujours des gens qui demandent toujours une vengeance auprès de Dieu parce que le pouvoir de Blaise a tué ses proches.
      Alors soyez sages sinon vous allez pleurer toute votre vie.

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 12:10, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      - LAGUI ADAMA le nostalgique bouffon du web !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 18 avril à 18:44, par Yako
        En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

        Grandissez un peu,à mon avis la question que chaque citoyen responsable devrait se poser est la suivante:Depuis le putsch des 30/31 octobre 2014 le PIB du Burkina Faso a-t-il grimpé ou a-t-il reculé ?Autrement dit est ce que les gens se portent mieux que sous Compaore.En tout cas pour ce qui me concerne évoluant dans le secteur privé je crains que le pire soit devant nous,et pourtant je ne suis pas ennemi du Burkina !

        Répondre à ce message

        • Le 18 avril à 23:34, par Okay
          En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

          Je suis du privé, PIB ! Indicateurs macroéconomiques, "Psychozomatie".... gros gros français. Et bla ba bla.
          Le pire est maintenant banni du vocable du burkinabé de maintenant. Le pire c’était avant le 30 octobre 2014 et qui marque la fin de la férule humiliante.
          Comme vous payez vos impôts régulièrement et entièrement à présent. Comme vous ne pourrez plus frauder la douane et le fisc et corrompre à tour de bras. La Vie ne peut qu’être dure pour vous.
          La facilité est finie. Alléluia.

          Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 17:40, par verité no1
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      @lagui adama, quitte dans ça, si c’est la bouffe qui te motive à te prostituer auprès d’un clan, alors je te conseille d’aller mendier ou de chercher un champ de fonio au Sourou !
      Basta !!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 06:08, par Digne Homme
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Merci mais vous avez fait une analyse subjective, biaisée et partisane. Tenez...je suis un insurgé déçu de la gestion amateuriste et déboussolée de l’actuel régime qui n’est composé que de viveurs. Blaise Compaoré peut bien pardonner... À
    qui ? À ces traitres qui ont bouffé avec lui pendant 26 ans, qui l’ont aidé à couvrir des crimes de tous ordres dans ce pays, qui l’ont encouragé à modifier la constitution à maintes reprises pour se maintenir au pouvoir, qui l’avaient flatté soit disant que la limitation des mandats était anti-constitutionelle, qui l’ont trahi à la dernière minute parcequ’il ont senti le vent tourner et surtout parcequ’ils ne trouvaient plus leur compte (le petit frère national les ayant écarté), et qui se promènent maintenant pour mentir qu’ils sont des saints et que Blaise seul devra repondre des crimes qu’ils ont comis ensemble durant 26 ans. Eh oui ! Blaise les a pardonné et je vous paris que ces trois têtes du serpent ont compris le message. Méfiez-vous des hommes politiques. Qui a trahi 2 fois trahira une 3è fois. Comprendra qui pourra !

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 10:09, par Vsion
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Tu m’as piqué les mots à la bouche, Homme intègre ! tu es vraiment digne. Mes amitiés.

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 12:27, par Minute
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Digne Homme, je crois que tu n’es pas amnésique. Blaise est tellement très intelligent qu’il ne peut pas se laisser tromper ou flatté pour rester au pouvoir. Ok ! On l’a flatté ; mais il n’a pas vu le peuple qui s’opposait ? Pendant combien de temps ? Les religieux et autres, ne l’ont -il pas conseillé de revenir en arrière ? Croyez vous que dans cet aveuglement, quelqu’un qui se soucie de son peuple peut-il accepter suivre comme un mouton jusqu’à se fracasser le nez ? Soyons craintif de dieux. Nul n’a flatté Blaise. Et en 1987, qui lui a flatté à prendre le pouvoir, à tuer Thomas SANKARA ? Ce n’est pas le même Blaise qui donnait des conseils pareils à Tandja du Niger ? Il faut être idiot pour suivre Blaise dans son suicide ! Et comme les autres ne sont pas idiots, ils ont vite compris et accepter quitter le navire avec ses bons plats succulents. ceux qui sont restés croyaient à un rebondissement de Blaise. Peine perdue. C’est un jeu ; ils ont joué en tirant la mauvaise carte. A qui la faute ?

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 07:43, par François
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    « « « Tout » » » simplement bien dit. Du mossi musulman du plateau central, on ne pouvait rien attendre de plus

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 08:34, par Vsion
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    "Qui aujourd’hui au Burkina Faso a besoin d’être pardonné par l’ex président Blaise Compaoré en dehors des zélateurs de tout acabit qui l’ont conduit jusqu’au mur de la honte avant de le lâcher à son propre sort ?" :
    Tu peints là le portrait des RSS non !! Attention tu pourrais insulter quelqu’un de ton nouveau camps, à force de racontars, ...

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 12:30, par Bouba
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      u souffres hein Ablassé, sans Blaise vous n’êtes rien quoi.Mais on est où ? Il faut vraiment être un apatride pour tenir de tels propos Blaise est sans amertume...il a pardonné et patati papata donc se sont les parents des victimes et les victimes qui sont bourrées d’amertume.
      Ces guignoles ne nous font plus rire.
      Pardonnez à qui, les gens qu’il a fait zigouiller avant de monter dans son avion pour Abidjan. Il faut que la jeunesse, tous les insurgés de 2014 se dressent sur la route de ses imposteurs, qui ont fait de la réconciliation nationale leur fonds de commerce et sonner la fin de la récréation.
      Ablassé et sa bande veulent retrouver une seconde vie avec leur machin. Mais ça ne doit plus durer. J’ai pas compris pourquoi le chef de l’Etat lui même Roch Marc a reçu entre temps ces bandits. Certains d’entre eux avaient même reçu des baffes le 30 octobre 2014 à l’hôtel Azalaï lors que l’ Assemblée a été envahie. Ablassé n’était pas là ce jour là pour demander pardon ou une quelconque réconciliation pourtant il devait commencer par là.
      C’est clair ces gens là veulent braquer, violer et falsifier l’histoire. Ils ne sont ni plus ni moins que de piètres mercenaires politiques au service de l’ancien régime. Ablassé et ses comparses sont purement et simplement des négationnistes qui veulent faire passer les victimes pour les coupables et les coupables pour les victimes. Mais à quelles fins ? ailleurs, le négationnisme est un crime qui est sévèrement puni.
      Mais où sont passées ces OSC Balai Citoyen, CNOCS de Safiatou Lopez..Désiré Guinko, les familles et associations des parents des victimes de la répression de l’insurrection.
      Nous attendons que tout ce beau monde se donne la main à travers une grande manifestation nationale pour dire aux professionnels de la politique que sont Ablassé et ses comparses qu’il ne peuvent plus se faire du blé en marchant sur les cadavres encore moins gagner des strapontins. Ce mecton là doit apprendre à respecter et les Burkinabè et la mémoire des victimes de l’insurrection. Non Non Non on ne doit pas laisser le champ libre à ces opportunistes... Me Kam, Smockey, Lopez, le spectacle offert par Ablassé et les autres n’est plus marrant...S’ils ne veulent pas raccrocher, on va les mettre définitivement dehors et avec la manière. Tu n’as pas un seul député enfin ...je ne sais pas trop (seul député à la majorité), même pas un maire et c’est toi qui pinaille chaque fois. Va faire du coupé décalé si tu veux te donner chaque fois en spectacle y en a marre de ces ablasseries
      Jeunesse Burkinabè dressons nous contre ces opportunistes

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 08:35, par Marcel ZANTE
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Bien dis. Les ablasseries et autres âneries rattraperont leurs géniteurs et le peuple reste toujours vigilant.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 08:39, par SAC
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    C’est le même Ablassé Ouedraogo de l’inssurrection ou c’est un autre ? Ah politicien, c’est pas l’homme !!! c’est une honte ! ni personnalité, ni dignité ; même si vous avez faim politiquement, sachez choisir la voie qui permet de vous identifier en bien. Relisez-vous quand vous étiez avec Baise, quand vous n’étiez plus avec lui, pendant l’inssurrection, pendant la campagne...Bonne chance si c’est ce chemin qui vous ouvre les portes d’une nouvelle voie politique. Mais, mais, c’est sombre derrière vous !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 08:47, par Thién
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    C’est une trahison que d’aller s’acoquiner avec Blaise Compaoré !
    Tout ce que Ablassé aurait pu faire, c’était de conseiller Blaise pour qu’il rentre répondre de ses actes. Un capitaine ne fuit pas son bâteau pour le laisser sombrer avec ses occupants !
    Il aurait pu lui dire que la lâcheté n’est pas burkinabè et qu’il ne devait pas se renier en prenant la nationalité de sa femme pour échaper à la justice de son pays !
    Il aurait pu lui dire que la vie n’est rien d’autre que d’assumer les actes que nous posons au quotidien !
    Qu’être président c’est se sacrifier comme Sankara l’a fait pour son pays, mais pas fuir !
    Ablassé aurait ainsi rendu un service à Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 09:11, par BM
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    IL FAUT COMPRENDRE ABLASSE. IL VEUT DIRE QU’ILS SE SONT AGENOUILLES DEVANT BLAISE POUR IMPLORER SON PARDON. SINON IL VA PARDONNER QUI AU BF ?
    COMME L’ELEMENT CATALYSEUR DE SA CHUTE FAISAIT PARTIR DE LA MISSION ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 09:20, par EBENEZER
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Recherche du pouvoir à tout vent quand tu nous tiens !
    Prenons rendez vous pour l’ épisode3.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 09:36, par L’Oguste
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Belle analyse.Je dis au musulman mossi du plateau central : Blaise Compaoré est un
    renégat et il n’y a aucune discussion possible avec un tel individu.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 10:08, par armel
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Que ablasse et julbert se le disent.nous n accepterons jamais jamais Blaise François alizeta bassole dendere parmi nous sans jugement.nous prendrons nos responsabilités. on ne peut pas tuer nos frères,prendre nos terre et vivre inpuniment avec nous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 10:22, par pagnangde
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    J’appelle le gouvernement du Burkina Faso et tout le peuple burkinabé pour qu’on annule le récépissé du CODER avant que tout ne se gatte. Il existe déjà une structure pour la réconciliation nationale et cela suffit largement.
    A bons entendeurs.... Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:02, par faure
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    j’ai honte a la place de ABLASSE,hier il etait au cote de l’opposition pour lutter contre la modification de l’article 37 voulu par le regime blaise,le voila encore pour rendre visite a blaise,alors qu’il a contribuer pour la chute de blaise.il as du oublier le passe ou un delire ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:03, par Minute
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Haa ! Le Burkina ! A chaque époque, son homme. Le Burkina, dans sa marche radieuse pour son émancipation, sa survie, sa résistance sur ses ennemis, des sinistres individus sans scrupules accidentellement introduit dans l’histoire de ce pays se succèdent par époques interposées, consciemment ou inconsciemment, rament toujours à contre courant. Au moment où le peuple se sent ouvrir la voie de son salut, il y est toujours des gens qui se jouent aux anges ou aux sages pourtant, à regarder de près, c’est des gens à qui il faut faire attention. Hier, c’était Hermann Yaméogo. Aujourd’hui, c’est Ablassé Ouédraogo. Avec Hermann, le peuple a toujours eu des problèmes pour élucider telle ou telle situation. Il s’est toujours illustré négativement pour faire échouer la lutte du peuple. J’en veux pour preuve, la lutte du collectif contre l’impunité suite à l’assassinat de Norbert Zongo. Il est resté à poursuivre ses intérêts égoïstes et sinistres. chaque fois que les choses vont dans le sens du peuple, Hermann fait un volte face pour parler de rassemblement, de forum de large consensus... La suite, on la connait. C’est encore lui qui, pendant la crise qui a fini par balayer Blaise, s’est fondu dans "les républicains" ; Tout ça pour sauver encore Blaise Compaoré. Maintenant qu’il a presque totalement échoué, il a trouvé un remplaçant pour jouer au fourbe, à celui qui, n’ayant pas eu gain de cause avec le pouvoir en place, se morfond et devient autre chose sauf "bon l’homme" comme dirait l’autre. On n’arrive plus à suivre la logique d’Ablassé Ouédraogo. Allez rendre visite à Blaise Compaoré qui est resté dans son entêtement jusqu’à ce que mort s’en suive ; et fuir son pays pour se pourvoir d’autre nationalité, vraiment, je ne vois pas ce que nous pouvons recevoir et apprendre de ce type. Il devrait assumer avec courage et répondre à la justice de son pays. C’est ça, l’homme ! Ici, Blaise nous a versé la figure par terre. Et toute honte bue, c’est le grand moagha du centre et musulman de surcroit qui est le porte parole inspiré de cette délégation qui prend du plaisir à informer le peuple burkinabé qui a subit toute la dictature de Blaise compaoré que ce dernier est très en forme et leur a donné des conseils. Normalement après toutes ces déclarations, la délégation devrait être interpelée pour avoir des éclairages sur le sujet. C’est quel genre de conseils ? Pour encore venir endeuiller le pays ? Il faut que nos dirigeants ouvrent l’œil et surtout le bon sur les agissement d’Ablassé Ouédraogo. En l’écoutant ces derniers temps, celui-ci est capable de pactiser avec le diable pour justifier ses accusations et la peinture en noir qu’il se plait d’imager la gouvernance de KABA THIEBA. Pour lui, tout est noir simplement pare ce qu’il n’a pas été associé à la gestion du pouvoir d’Etat. Or, il sait très bien que chacun doit assumer ses choix, ses agissements et ses déclarations. Ablassé est un "Silmi-wonré" (peuhl lépreux). Il ne peut pas traire le lait mais peut renverser la calebasse de lait. ce qui est sûr, ce lépreux là, s’il ne fait pas attention, on risque de lui coupé ce qui lui reste pour renverser les calebasses. Chaque fois, c’est toi qui décrie la gouvernance de Roch. En lui confondant à celle de Blaise Compaoré. C’est pour dire que ce n’était pas bien. Ressortir aujourd’hui et être très fier parce qu’on a été reçu par Blaise, vraiment, ça sent du ridicule. On revoit Ablassé dans son ancien rôle quand il était ministre des affaires étrangères : Le griot tout fait du chef Blaise. Rien n’était conçu par lui. C’est l’éclairé Blaise, le grand homme d’Etat. Le CFOP doit maintenant se rendre à l’évidence qu’il n’avait vraiment pas un allié sincère pendant la lutte chaude de 2014. Ablassé est un opposant de circonstance. Je ne pense plus qu’il y ait des gens qu’il puisse convaincre ; même au FASO AUTREMENT. Les grands hommes, c’est ceux qui parlent peu et agissent avec responsabilité. Quant aux piètres personnes, eux s’engouffrent chaque fois dans des sorties hasardeuses, maladroites au point de réduire ses proches dans la honte et la désolation. Et c’est ça, le dommage !

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 14:23, par Karfolo
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      T’as rien compris toi ! Trop de vent pour rien. Le BURKINA ne se limite pas à Ton robinet d’eau dans ta cour. Dans un état nous ne sommes pas des frères ou amis pour voir Le meme comportement ou Les mêmes points de vue. La preuve s’il y’a des Minutes comme toi sachent qu’il y’a des heures. Des secondes ,des jours , des mois etc. Rends toi utiles à ta société ou du moins à ta famille . Salut

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:14, par moi
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Les burkinabé sont de vrais hypocrites, Ablassé a dit quoi de mal ? Celui qui n’est pas d’acord avec ce qu’il pense, peut donner son point de vue en restant poli au moins ! Qui ne sait pas que les burkinabé sont divisés ? Ils sont divisés, Ablassé n’invente rien. Et puis quoi encore ? Blaise et Ablassé aiment le Burkina plus que vous tous !

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 14:55, par Minute
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      moi, les burkinabé ne sont pas hypocrites. Pas tous. Parmi les hypocrites, il faut citer Ablassé. Revisitons son parcours : 1. Quand il était au gouvernement de Blaise ; Il était tout sauf un ministre des affaires étrangères. C’était plutôt un griot à la solde de Blaise. Ablassé ne pouvait commencer une phrase et la terminer sans citer le nom de Blaise. "C’est la direction éclairée de Blaise" ; "c’est la vision éclairée de son excellence Blaise Compaoré". Il pouvait utiliser ces phrases plusieurs fois dans un discours au point d’agacer l’auditoire. 2. quand il se battait avec le CFOP pour destituer Blaise. Sachant que Blaise Compaoré était dans le cul de l’âne, c’est Ablassé qui s’est transformé en organisateur en chef, en chargé de communication ; bref, c’est lui qui était plus loquasse que tout le monde. Il décriait la gouvernance de Blaise durant ses 27 ans, comme si lui Ablassé n’était pas aussi plus ou moins comptable. Ce n’était plus le même Ablassé, du temps qu’il était au gouvernement. C’est lui maintenant qui insulte Blaise. Il croyait son heure venue pour briguer la magistrature suprême. Que nenni ! 3. Après avoir tenté en vain de rendre le dossier de Roch inéligible, il s’est confondu dans des comportements haineux. Son thème de campagne se résolvait à charger Roch et son parti de tous les pêchers possibles. En calculateur mal avisé, et après l’élection de Roch, il se met sur la ligne médiane pour bien observer où se pencher. Il fini par cherché à rencontrer le PF, en vain. Par bec et ongles il a voulu rencontrer le président qu’il a combattu. Du coup, il se mue dans un comportement maniacodépressif. Subitement il voit le Pays dans des ténèbres. Rien n’est bon selon lui. 4. C’est encore lui, qui va voir Blaise Compaoré ; qui se plait à dire que Blaise se sent bien, qu’il est en forme. Pourtant ce n’est pas ce que le peuple veut entendre actuellement. Les cicatrices de l’insurrection ne sont pas effectives. Il aurait dû attendre encore un moment. Les douleurs, c’est hier seulement. Quelqu’un d’autre pouvait se faire mieux accepter qu’Abalssé Ouédraogo. Ses sorties procèdent plus de la traitrise vis-à-vis du peuple qu’un besoin réel de réconcilier les fils du pays. Même si c’est honnête, le moment ne sied pas pour l’instant. De tout ce qui précède, qui plus que lui a des velléités hypocrites ? Non ! ne défendons pas le diable. Il a toujours des flèches empoisonnées dans son carquois. Au demeurant, il faut lui laisser gesticuler jusqu’à ce qu’il saute et tombe dans la poubelle de l’histoire. Son cas sera alors cité comme mauvais exemple pour éviter à nos petits fils de s’illustrer négativement dans leur parcours. Et là, tous les patriotes sincères y gagnent.

      Répondre à ce message

      • Le 19 avril à 11:59, par Nabiiga
        En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

        ...chapi ! Plus rien à dire. Je valide. Il ne pourra jamais brigueur la gestion suprême de notre pays. Jamais, je le dis bien jamais. Si par une mal chance quelconque il parvient à la tête du pays, il créera une guerre civil car aucune autre ethnie, sauf nous les mossis, sera considérée comme burkinabè. Attention, je suis mossi et n’ai rien contre mes parents mais il faut simplement réécoutér sa campagne pour comprendre. Bref, il n’est pas politicien. Il est là parce qu’il faut y être. Voilà.

        Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:36, par Femme Intègre
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Si le gouvernement venait à annuler le recipissé du coder ou bien interdire certaines meme de leurs activités, ne seriez -vous pas les premiers à le qualifier de gouvernement de dictateur ? On ne Peut faire des omelettes sans casser des oeufs !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:58, par Pascal
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Ecoutez, arretez de riduliser Ablassé Ouedraogo. Ablassé est un Homme de Paix et certainement, Il vaut n fois mieux que vous, tas d’aigris. Aveuglés par l’esprit de vengeance. Si Blaise Compaoré n’etait pas un homme bien, il serait toujours au pouvoir.

    Demandez ce qui est arrivé aux opposants à Kinshasa quand ils ont voulu imiter le Burkina dans son "insurrection". Demandez aussi aux gars du balai citoyen et de y en a marre qui ont voulu repandre le feu de l’insurrection en RDC. Ils ne recommenceront pas, meme si on leur donnait des billets d’avion gratuits pour Kinshasa.

    Kabila a tout simplement tiré au canons sur les manifestants et à réduit au silence l’insurrection qui grondait la bas. Blaise aurait fait la meme chose ici qu’il serait toujours au pouvoir aujourd’hui. Il n’a pas voulu faire un carnage pour s’agripper au pouvoir. Préferant quitter le pouvoir. Et ca c’est bien. Alors de grace, messieurs !

    Au Burundi, avec Pierre Nkurunziza, des gars comme Hervé Kam, Smokey et consorts seraient depuis longtemps allés Ad Patrès. Quand vous avez des dirigeants qui craignent Dieu, c’est à dire qui ne veulent pas massacrer leur peuple, il faut remercier Dieu et arreter de faire ce que vous faites. Le pays a besoin de tous ses fils. Ceux qui sont partis comme ceux qui sont là.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 17:34, par verité no1
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Je pense que vous souffrez d’un traumatisme crânien sinon je ne comprends pas cette comparaison !
      Sachez que le Burkinabé n’est pas un peureux et Blaise et sa bande le savait !
      On était décidé d’aller jusqu’au bout et n’oubliez pas que le peuple voulait retirer les armes du camp Lamizana, n’eût été la demande de pardon de l’état major, on allait plus parler des pro-articles 37 !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 10:51, par mate
      En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

      Celui qui craint Dieu ne ferait pas ce que Blaise a fait aux burkinabè. Il a régné en diable au Burkina.
      Partout où il y a conflit dans les pays voisins, il est l’attiseur de ce trouble en se faisant passer pour un apaiseur.
      N’eut été la crainte de Dieu de ceux à qui il a confié sa sale bésogne pendant l’insurrection, il ne s"arrêterait pas là. Il ferait pire Gbabo en Côte d’Ivoire. Tuer ...tuer....tuer...pour satisfaire sa boulimie du pouvoir, comme d’ailleurs il a marqué ses 27 ans de règne.
      Ne nous parlez pas de la crainte de Dieu parce que chez nous au Faso, nous le savons et le vivons aussi.
      Si Blaise craint Dieu qu’il vienne face à la justice burkinabè pour répondre de ses actes.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:50, par Animateur
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Bon boulot CODER. Maintenant votre réconciliation va bien réussir.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:20, par Docteur
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Bonsoir, les vaurien des burkinabé c’est tout ceux qui ont Rendu visite a Blaise comparé surtout ablace et le faut type de adf/RDA Gilbert. Vous été pressez pour allez ou ? Ça c’est la voyoucratie. Le ministre de la securite na pas fait son travail je veux parler de Simon Compaore, tous ces assassins devaient etre arreter et deporter a la maco. Nous attirons la visilence au président ROC KABORE de faire respecter les burkinabé et surtout nos martirs La justice d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 16:28, par freddy le loup
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Merci Minute pour le rappel fait à certains. remettre chaque fois sur le tapis la question de RSS en lien avec l’ancien régime c’est revenir à insulter le peuple. nous avons tous suivi l’actualité et le renouement final. beaucoup comme nous ont été de tous les combats. le peuple a suivi, analysé et choisi son président en connaissance de cause. Travailler avec le diable sans le savoir peut se comprendre et même se pardonner mais continuer à travailler avec le diable quand on le sait est inexcusable et impardonnable. Tous autant qu’ils sont à un moment ou un autre à travailler pour le pays sous la houlette de Blaise. ces hommes et femmes ont donné d’eux mêmes pour relever le défi que leur conférait les postes occupés. bon gré malgré ils ont accompli leurs missions. certes avec des fortunes diverses et des desseins inavouables. peut importe ce que Blaise a incarné, peu importe ce qu’il a fait, un homme, un vrai, un digne fils, ne s’abaisserait jamais quoiqu’il advienne a fuir dans un pays voisin, de surcroît sa belle famille, à changer sa nationalité pour fuir ses responsabilités et la justice de son ancien pays. et vous appelez cela un homme ? c’est plutôt une mauviette, un pleutre et ses supporteurs ne sont pas mieux que lui.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 16:29, par Nabiiga
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    En substance voici ce que Ablasse veut que les burkinabès entendent. Blaise est le victime et en tant que victime qui a été violenté, malgré ses peines, en bon chrétien il est prêt à pardonner tous ceux et celles qui l’ont offensé car, Voilà la citation in extenso des dires d’Ablasse.

    « Nous avons eu l’honneur d’être reçus par l’ancien président Blaise Compaoré. Un homme que nous avons trouvé en très grande forme. Tout au long de l’entretien, il est resté tout sourire. Il a pu démontrer qu’il était sans amertume et qu’il avait pardonné »

    Ce qui trouble mon sommeil moi, c’est de savoir qui sont les bénéficiaires de son pardon. C’est cela le problème. Qui a causé quoi ? Qui a offensé qui ? C’est facile de dire qu’on a pardonné mais il faut situer les responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 00:19, par Sidonie
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    VIVE BLAISE COMPAORE, A BAS LES JALOUX ET LES REVANCHARDS AIGRIS QUI N’AURONT QUE LEURS YEUX POUR PLEURER BIENTOT.
    ABLASSE RECONNAIT LA VALEUR DE BLAISE COMPAORE CONTRAIREMENT AUX AUTRES QUI NE SAVENT PLUS LA OU ALLER. SORTEZ D’AVANTAGE NOMBREUX LE 29 POUR MONTER AUX YEUX DU MONDE ENTIER QUE LES BURKINABE SE SONT LAISSER EGARER PAR LES rss ET QU’IL N’Y A PAS DE HONTE A REVENIR EN SURFACE POUR CHASSER CETTE RACAILLE DU POUVOIR.
    EN AVANT POUR LA VICTOIRE FINALE CONTRE LES USURPATEURS DE POUVOIR

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 06:32, par Ka
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Quel politique depuis notre indépendance a réussi à mener une politique juste, et terminé en beauté comme Mathieu Kérékou du Bénin, ou Jerry Rawlings du Ghana, ou Abdou Diouf du Sénégal ? Personne parmi les anciens présidents de notre pays ! Par ce que trop de calculs dès qu’ils sont au pouvoir. Et je vous confirme ici, en persistant et signe, qu’au Burkina du 21e siècle, un Ablassé Ouédraogo, ni un Gilbert Ouédraogo, ni un Hermann Yameogo, ne prendra en possession du fauteuil présidentiel de KOSSYAM. Pourquoi ? Trop de calculs, suivis dans l’intention de trahir l’autre pour gouverner sans partage, comme ce fut le cas du 31 Octobre 2014 avec Gilbert Ouédraogo et ses députés. C’est pourquoi depuis décembre 1998, dans la presse écrite comme maintenant sur les sites des réseaux sociaux d’information de notre pays, je ne cesse d’avertir à mes frères gouvernants, comme ce fut le cas de Blaise Compaoré, et aujourd’hui Roch Kaboré, d’oublier le mossi puissant, et se focaliser sur une gouvernance juste qui va pour le peuple Burkinabé uni et ego. ‘’’Sans une politique juste, et une justice juste, aucune classe donnée ne pourra maintenir sa domination, même pas un mossi puissant, sur un peuple averti par des crimes gratuits, suivi de la corruption à ciel ouvert, et arrosé par l’injustice et l’impunité. Vous pouviez sortir les totems, les paroles sacrées, mais vous ne pouviez pas avec tous ceux-ci, convaincre une jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant, et qu’il faut absolument passé par la vraie justice avant toute chose. La jeunesse comprenne plus que ceux qui veulent rester dans les berceaux des continuités ancestrales et berner le peuple. Ce que je peux dire a cette CODER, le temps a changé, et il vaut mieux s’autoriser la voie de la vraie justice voulu par le peuple et sa jeunesse, pour une réconciliation nationale et durable.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 07:54, par Remalia
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    Comment Ablassé pourra-t-il se présenter à la présidentielle de 2020 ? Il est complètement disqualifié à tout point de vue . il ne peut même plus être maire d’une commune rurale . on s’est souvent trompé en disant que celui qui n’a fait l’école est ignorant et abruti , mais voici un docteur pire qu’un analphabète . la repentance peut toujours réparer .

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 09:38, par tt
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    blaise sera son idole toute sa vie,vous ne pouvez rien changer,Ablasse n’a jamais quitté le navire des compaore,il a juste été mis de coté ,maintenant que l’occasion d’y approcher lui offerte,comprenez son role de griot

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 14:52, par assi
    En réponse à : Ablassé Ouedraogo, l’envoyé spécieux de Blaise Compaoré ?

    chers internautes la haine qui vous habite vous fait perdre toute raison chercher toujours blaise dans votre retroviseur le mur il est devant vous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés