Gouvernance locale : un nouveau Plan de développement pour la commune de Fada en gestation

samedi 15 avril 2017 à 12h30min

Le conseil municipal de Fada N’Gourma a organisé du 10 au 13 avril 2017, un atelier de relecture de son Plan communal de développement (PCD 2017-2021). Cette relecture fait suite l’expiration du premier Plan en 2013, dont le taux de réalisation est évalué à 71,54%.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernance locale : un nouveau Plan de développement pour la commune de Fada en gestation

Depuis la communalisation intégrale au Burkina Faso intervenue en 2004 portée par le Code général des collectivités territoriales (CGCT), l’autogestion de l’administration décentralisée prend progressivement corps. Pour les collectivités territoriales, la planification des actions et des investissements, mais aussi la maîtrise d’ouvrage des investissements sont désormais assurées par les populations bénéficiaires elles-mêmes. Pour ce faire, la commune de Fada a élaboré un premier Plan local de développement (PLD) en 2008 et qui a expiré en 2013, avec un taux d’exécution de 71,54% selon le maire de la commune, Jean-Claude Louari.

La réactualisation de ce plan se présente donc comme une nécessité et la commune a cherché et obtenu un financement du projet Consolidation de la gouvernance environnementale locale (COGEL). Elle a donc recruté un cabinet (ACI/D) qui l’a accompagnée dans le processus d’élaboration de son Plan communal de développement (PCD). Mais ce processus ne s’étant pas achevé, le projet n’a donc pas été adopté en son temps par la délégation spéciale. Elu le 22 mai 2016, le conseil municipal entend réajuster le projet « afin qu’il soit en phase avec les grandes orientations de développement décrites dans les différents documents de politique nationale, notamment le PNDES, la politique nationale genre, la politique nationale de sécurisation foncière en milieu rurale qui prennent en compte les nouvelles aspirations des populations afin de disposer d’un référentiel pour la mise en œuvre de son programme quinquennal », a estimé le maire.

A l’ouverture des travaux de relecture dudit projet, le bourgmestre de Fada a invité les membres de la commission ad’hoc à s’investir afin de donner à ce nouveau PCD 2017-2021, une vision réaliste et réalisable dans le temps et dans l’espace. La commission ad’ hoc de suivi de la relecture du Plan communal de développement de la commune de Fada N’Gourma (CASUR/PCD) a été mis en place en 2017 par arrêté signé du maire. En plus cabinet ACI/D et des autorités municipales, elle est composée des représentants du conseil municipal, du conseil régional de l’Est, de la Convention intercommunale de développement des communes de l’Est, de l’Entente coopération pastorale de la région de l’Est (ECOPARE), des services techniques déconcentrés, de la sécurité, de l’administration communale et des programmes projets et ONG. La commission regroupe également des représentants des communautés religieuses et de la chefferie coutumière et des organisations de la société civile.
Soumaila SANA.

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés