Mine d’or de Essakane : Le désenclavement du village de Petabarabe Oudalan en marche

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • vendredi 14 avril 2017 à 00h28min

Ce mercredi 12 avril 2017, le gouverneur de la région du Sahel, Peguy Hyacinthe Yoda a procédé au lancement des travaux de construction d’ouvrages de franchissement entre le village de Petabarabe Oudalan et celui de Essakane site. D’un coût global de 431 millions de F CFA, la réalisation de ces infrastructures routières longue de 9,7 km selon Bruno Lemelin, directeur général d’IAMGOLD Essakane SA, entre dans le cadre des engagements communautaires prises en 2008.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mine d’or de Essakane : Le désenclavement du village de Petabarabe Oudalan en marche

C’est effectif, la population du village de Petabarabe Oudalan (province de l’Oudalan) aura enfin sa route. Attendue depuis la délocalisation et la réinstallation du village occasionnées par la construction de la mine Essakane S.A. en 2008, la réalisation des infrastructures routières était source de tension. En effet, la communauté bénéficiaire, au lieu d’un passage routier, en exigeait deux, ce qui a constitué un blocage dans la mise en œuvre de l’engagement de la mine. Grace au dialogue et à l’implication des premières autorités de la région, du Comité de suivi de la réinstallation (CSR) et du comité d’arbitrage, une entente a été trouvée.

D’un coût global de 431 millions de nos francs, les travaux d’une durée de réalisation de trois mois sont exécutés par le Génie militaire. Cela consiste en la construction d’une route en terre latéritique d’une longueur de 9,7 km, d’un radier de 300 mètres, de six radiers de 10 mètres chacun, d’un dalot de 3 x 3 x 1.5 mètres. Un investissement qui ne laisse pas indifférent le porte-parole des bénéficiaires, Diallo Amadou Modi. Il a rassuré le donateur ainsi que les autorités quant à leur satisfaction d’avoir une telle route qui va désormais faciliter l’accès aux localités avoisinantes. Séance tenante, engagement a été pris par le village de veiller, durant les trois mois que va durer le chantier, au bon déroulement des travaux et de sécuriser le Génie militaire afin que le travail puisse aller à son terme.

La route du développement

Cet engagement de la communauté ne peut que réconforter Bruno Lemelin, directeur général d’IAMGOLD Essakane S.A. Pour lui, cette route qui va contribuer à améliorer le niveau de services des pistes rurales entre dans le cadre de l’Action civile militaire (ACM) et la mine est fière de s’y associer. « IAMGOLD reste un partenaire important des communautés locales, et dans une approche à valeurs partagées, la mine Essakane se soucie du développement économique et social, et du mieux-être des populations hôtes », a-t-il indiqué.

Tout en réaffirmant la disponibilité de sa société à accompagner tous les acteurs du projet pour sa réussite, source de bonheur des populations locales, le directeur général a invité les populations à demeurer les gardiennes du bon état et de l’entretien de ces ouvrages pour la pérennisation de ces importants investissements.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés