Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mercredi 12 avril 2017 à 23h51min

Le mercredi 12 avril 2017, le syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso/section communale de Bobo-Dioulasso a marché contre les services financiers de la région des Hauts-Bassins. A travers cette marche de protestation et d’interpellation, les agents des collectivités veulent interpeller l’opinion nationale et internationale et les plus hautes autorités sur cette crise afin qu’une solution définitive soit trouvée à leurs préoccupations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

En effet, depuis le 30 janvier dernier, une crise oppose la commune de Bobo-Dioulasso à la direction régionale des impôts. Cette crise se manifeste par le boycott du recouvrement des impôts locaux de ladite commune par les services des impôts depuis le 30 janvier et se poursuivra jusqu’au 30 avril 2017.

« En effet, nous avons un arrêté interministériel que le trésorier refuse d’appliquer parce qu’il est le trésorier, il estime qu’il est le garant des textes et il peut ou non appliquer les textes à sa guise. Toute chose que nous dénonçons » ; a laissé entendre Lamine Passoulé, secrétaire général du SYNATRA-CTB avant de poursuivre : « Au-delà de cela, il y a le service des impôts qui boycotte le recouvrement des impôts locaux or nous, nous rendons un service public à la population de Bobo et nous sommes payés sur la base des recouvrements faits par ce service-là. Dans l’organisation de la décentralisation, l’Etat a responsabilisé les impôts pour le recouvrement de cette recette, et ils sont les seuls à recouvrer cette recette. S’ils refusent de recouvrer, il n’y aura pas de recette et nous, nous savons que s’il n’y a pas de recette, il y a danger dans la demeure ».

A l’en croire, tous les agents recrutés au compte de la commune pour le service de recouvrement ont été « refoulés » au détriment d’autres agents recrutés pour la direction régionale des impôts.
« Même les agents de recouvrement que la commune a recrutés au profit des impôts et du trésor, au fil du temps, le trésor a travaillé à renvoyer nos agents au profit de leur propre personnel qu’ils ont recruté et nos agents ont été obligés d’être reversés dans les affaires administratives de la commune » ; a déploré ce dernier.

Selon lui, c’est au regard des impacts financiers négatifs que cette crise a sur la commune et par ricochet sur la situation des agents de la commune que, les travailleurs de la commune, après analyse de cette situation, ont interpellé les acteurs sur cette problématique sans toutefois porter atteinte à l’intérêt de leurs collaborateurs. « Malgré nos multiples interpellations à divers niveaux, la crise semble se radicaliser et n’augure aucun lendemain prometteur » ; a laissé entendre Lamine Passoulé.

C’est ainsi que ces agents communaux ont décidé de marcher de la bourse du travail au gouvernorat de la région des Hauts-Bassins pour remettre leur mémorandum au locataire des lieux, Antoine Attiou et du gouvernorat à la direction régionale des impôts pour manifester leur « ras-le-bol » sur cette situation.

A travers cette marche de protestation et d’interpellation, le syndicat demande aux autorités de s’impliquer davantage dans l’application effective de l’arrêté conjoint n° 2014-008/MEF/MATD du 12 février 2014 portant création de régies de recettes auprès des arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso dont l’exécution incombe au maire et au receveur municipal. Il demande également une meilleure implication des agents de recouvrement recrutés par la commune dans la mobilisation des ressources financières de la commune.

Par ailleurs, ces agents des collectivités dénoncent les manœuvres tendant à conditionner le recouvrement des ressources financières de la commune à la signature d’une convention de collaboration. Aussi, ils attirent l’attention des autorités et particulièrement la direction générale des impôts sur les répercutions que cette crise pourrait avoir sur la situation salariale des travailleurs de la commune de Bobo-Dioulasso. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 avril à 16:01, par Cheikh
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    Pour le profane que je suis, et qui constate depuis un certain temps la persistance de ce conflit, je crois que le ministère en charge de l’affaire, ne fait pas du tout preuve de détermination. Sinon pourquoi si l’arrêté est maintenu, les responsables des impôts ne s’exécuteraient-ils pas ? Ce n’est pas à eux de saboter l’esprit d’une décision venant d’en haut ! Dans le cas contraire, le Ministère doit se décider à se défaire des auteurs de ce blocage, en leur substituant des agents plus conciliants et plus aptes au respect des textes. A défaut, que les Autorités Ministérielles autonomisent les collectivités elle-mêmes, en leur transférant le droit de collecte et de gestion de ses ressources qui sont les leurs ! Bref, mais pourquoi attendre toujours que le feu s’allume d’abord, avant de faire semblant d’accourir pour l’éteindre ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 16:16, par doudou
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    J’ai toujours dit que le maire de Bobo a mal agit quand il avait ses problèmes avec le Trésor sur la place publique. C’est la même chose pour les agents des collectivités de Bobo. Les financiers savent ce qu’ils font. Il faut vous entendre autrement pendant qu’il est temps. C’est parce que votre patron a mordu la poussière qu’il vous refile le dossier mais c’est peine perdu. Allons seulement. Doudou

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 16:21, par sauve souris
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    tout le monde veut faire recouvrement y a quoi dans recouvrement et puis vous vous plaignez qu on vous a reversé dans les taches administrative ? Si les impôts sont capable de faire se boulot tout seul ou est le problème .pour les autres points vous avez raison de dénoncer cette façon d agir de la part du trésor et des impôts

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 16:31, par Omer
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    Encore les 150 000 toujours en grève qui nous empêchent de travailler la. C’est pour ca j’aimais Sankara, conneries seulement mercredi arrive et tu es dégagé. La belle époque.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 18:52, par barkimba
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    En réalité on pourrait comprendre qu’ il ait des difficultés pour la mobilisation des ressources locales et que la TRHB ou la DRI HB refusaient de se faire accompagner. Les Régies sont créées pour accompagner le Receveur par conséquent leurs existence n’est pas une condition d’existence de la collectivité. Quelle collaboration existerait dans ces conditions avec la tutelle financière et l’ordonnateur .Pour quelqu’un qui aspire a la réalisation de son programme dans cinq ans sa copie doit être revue autrement car le bras de fer n’est pas la solution ici. C’est ma façon de penser .Merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 22:46, par Conseigner
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    Bonjour !!
    Je voudrais juste m’adresser aux responsables du syndicat des agents communaux de Bobo pour leur dire de revoir leur copie ! Oui ressaisissez vous et surtout cultivez vous sur la lutte syndicale parce que celle que vous menez présentement est tout sauf une lutte syndicale ! Pourquoi je dis ça ?
    Primo : vous vous en prenez aux agents des impôts parce que dites-vous, vos salaires sont menacés. Questions : les impôts sont-ils votre employeur ? En bon syndicaliste, on s’attaque à la cause et non à la conséquence. Et la cause, vous la connaissez très bien : l’incapacité de votre patron à établir une relation de confiance avec les Régies Financières à même de leur permettre de travailler dans la sérénité et ainsi mobiliser au maximum les ressources financières locales pour la mise en œuvre efficace de son programme de développement. Donc, c’est à votre employeur que la revendication doit être adressée et non aux agents des impôts.
    Secundo : vous dites que le Trésorier Régional, (qui devant la loi est responsable personnellement et pécuniairement du recouvrement des recettes communales, de la gestion de ces recettes, de l’exécution des dépenses et de la production du compte de gestion de la commune à l’attention de la cours des comptes) vous laisse organiser le recouvrement des recettes à votre guise tout simplement parce qu’il y’ a un décret ministériel qui cré des régies de recettes dans les arrondissements. Et tout cela sans aucun moyen mise à votre disposition par l’autorité communale parait-il ! Vous tombé du ciel ou bien ? Les syndicalistes que vous êtes ! Vous êtes chargés de défendre les intérêts matériels et moraux de vos membres non ? Quel intérêt avez-vous à ce que vos militants face des recouvrements au lieu d’exécuter des tâches purement administratifs et mériter tout simplement l’intégralité de leurs salaires ? Ou bien avez-vous des intentions inavouées ?
    Laissez moi vous dire que vous rêvez. Heureusement que ce rêve peut devenir une réalité. Et il le sera le jour où l’on parviendra à l’autonomie financière et à l’autonomie de gestion totale des collectivités territoriales vis à vis de l’État central avec comme implication la décharge totale des comptables directs du Trésor de toute responsabilité liée à la gestion financière et comptable des collectivités territoriales. Ce que eux-même appellent de tous leurs vœux ! Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 07:14, par Le bobolais
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    Monsieur Lamine Pousselé, vous ne savez pas que ce que vous dites est extrêmement grave.ni le trésor, ni la direction régionale des impôts ne peut recruter des agents pour faire le recouvrement. C’est l’État qui recrute des agents les forme et ces derniers sont affectés aux services du trésor et des impôts pour animer le recouvrement. Le maire vous a induit en erreur.reculé. la création des Régies de recettes dont tu parle,tu ne maîtrise rien. Si on créé une régie de recette tu sera peut être nommé régisseur. Mais cela ne veut pas dire que tu sera sur le terrain pour faire du recouvrement. Non non et non. Tu es assis au bureau et les préposés (qui ne sont pas des agents communaux qui ont un salaire mais du personnel d’appuis recruté pour ce travail )recouvrent et viens versés chez toi. Ton travail est soumis à la vérification de tous corps de contrôle. On sais pourquoi la crise persiste. Le maire veux recruter des gents pour prendre part aux partage des ristournes qu’ils auront. Si les services chargés du recouvrement de l’État ne sortent pas et l’État ne dit rien vous devrez comprendre que le maire vous conduit à l’abattoir. L’État ne donnera jamais le recouvrement aux mairie. Jamais jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 07:38, par moctar
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    SG, Passoule lamine, nous t’encourageons pour la lutte, mais sache que tu fait très mal l’historique du recouvrement, attention a toi , sinon les vautours qui rodent au tour de toi pour s’accaparer du recouvrement vont t’induire en erreur, car tu est trop jeune pour cette histoire de recouvrement renseigne toi bien avec tes autres camarades si ils sont honnête ils te dirons qu’il ton pas tout dit.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 07:46, par diarassouba
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    comble qu’au début le Maire central na pas servit d’exemple en sortant pour prendre le devant de ces manifestations pourquoi il n’est plus sorti ? .c’était ma première fois de voir un autorité s’exhibe comme ca. tu as commencer faut terminer.si dans le temps LE TRESOR ou LES IMPOTS avaient demander un appui aux collectivités pour le recouvrement des impôts locaux et aujourd’hui avec l’évolution des choses ces structures se voient capable de recouvrer la mairie devrait s’en n’est jouir

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 09:10, par le silencieux
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    wait and see.
    hier sur le TRESOR aujourd’hui les impôts, demain ........ la presidence, la mosquée de dioulassoba ou......
    avec un maire qui aime rappeler ce qui lui a permis d’être là où il est et des responsable syndicaux qui pour des postes se laissent manipuler guider par la politique.
    je me dis que le syndicat doit ouvrir l’oeil et le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 09:33, par vigilance
    En réponse à : Bobo- Dioulasso : Les agents des collectivités en grève pour 72 heures

    Pourquoi c’est seule la commune de Bobo a des difficultés de collaboration avec le Trésor et les impôts

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés