Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

LEFASO.NET | Marcus Kouaman • vendredi 7 avril 2017 à 17h41min

Bientôt la fin de la crise à la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) ? A en croire une note d’information de l’association, les différentes parties procèderont à la signature d’un accord transactionnel consacrant la sortie de crise ce samedi 8 avril 2017.

Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

La fumée blanche semble enfin sortir de la maison du médicament burkinabè CAMEG. Cette rapide sortie de crise voulue par le ministre de la Santé, le Pr Nicolas Meda est en bonne voie et sera matérialisée ce samedi 8 avril par la signature d’un accord transactionnel. On s’en souvient, le mardi 7 mars 2017, soit deux semaines après son installation officielle dans ses nouvelles fonctions (23 février dernier), le Pr Meda avait rendu visite à l’association sur son site de Tengandogo. Durant les échanges avec le personnel, il avait promis trouver une solution à cette crise qui perdure et perturbe le secteur sanitaire au pays des hommes intègres.

A quoi peut-on s’attendre, en fait d’accord transactionnel ? Il est fort probable que tout soit remis à zéro, avec l’arrêt de toutes les procédures judiciaires. Ainsi que la mise à l’écart de tous les protagonistes de cette crise, les anciennes comme les nouvelles autorités. Ce qui reviendrait à la nomination d’un Administrateur provisoire en lieu et place du Directeur général pour conduire une transition qui aboutira à l’adoption de nouveaux textes pour la CAMEG, au recrutement d’un nouveau Directeur général, et à la nomination de nouveaux administrateurs au conseil d’administration.

Qu’est-ce à dire ? Que ni Dr Jean Chrisostôme Kadéba (DG de la CAMEG), ni Dr Damien Koussoubé (DG intérimaire de la CAMEG contesté), ne dirigeront la CAMEG. Et Dr Salifou Konfé (PCA contesté) et Dr Bokar Kouyaté (PCA), également, n’assureront pas la présidence du Conseil d’administration de l’association. Pour ce dernier d’ailleurs, le mandat de trois ans comme administrateur prend fin ce 9 avril 2017.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 avril 2017 à 18:19, par Mouta Mouta CAMEG En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    la justice doit se prononcer sur le faux et usage de Faux !
    cette solution Mouta Mouta cache beaucoup de chose. Mais la commission d’enquête sur la santé va retablir le droit et l’honneur de ceux qui le méritent. Allons seulement.... Le PAN est très stratège. Enfin, lefaso.net qui a pris fait et cause pour un camp va se reposer...

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril 2017 à 23:03, par POINT/BARRE En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

      Le PAN a instruit son filleul Smaïla de déloger "la orgue de hyènes". C’est Smaïla qui a été délogé par les agents de la santé. La balle est maintenant dans le camp de la jeunesse du Burkina Faso. Si elle se laisse faire, après avoir échoué sur la CAMEG, le duo fera mains basse sur les fonds destinés à la jeunesse.

      Répondre à ce message

    • Le 7 avril 2017 à 23:16, par POINT/BARRE En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

      M. Mouta Mouta CAMEG, effectivement, maintenant que l’Etat renonce à la procédure judiciaire pour des raisons qui lui sont personnelles, si KOUSSOUBE et KONFE tiennent toujours à être DG et PCA, qu’ils prennent leurs propres avocats et revendiquent ce qu’ils veulent.

      Répondre à ce message

    • Le 8 avril 2017 à 02:06, par Mahamat En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

      Arrêtez vos histoires, vous en savez quoi ? Arrêtez de vouloir jouer aux propres et aux avisés.

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2017 à 19:48, par Nedka En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    C’est facile de se dérober ainsi grâce à la signature d’un tel acte !
    Il faut un audit de la crise pour situer les responsabilités

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril 2017 à 23:33, par Le Koulango En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

      Ahiiii !!! Quel audit ?
      1. La CAMEG fonctionnait correctement et remplissait entièrement ses missions avant l’arrivée de Smaïla à la tête du Ministère de la santé.
      2. Après la nomination de Smaïla à la tête du Ministère, la CAMEG entre en crise.
      3. A peine 2 mois après de départ de Smaïla de la tête du Ministère, la crise est jugulée.
      Mon cher ami Nedka, les faits sont têtus. A quoi bon discuter du sexe des anges ? SOUGRI

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2017 à 21:36, par Le Vigilent En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    Une prime a l’impunite ! Ceux la qui ont eu recours a la justice pour defier le ministre Smaila Oouedraogo et son equipe jouent des pieds et des mains pour echapper a une procedure judiciaire dont l’issue leur sera defavorable. Le ministre a pris partie pour le groupe mafieux en s’affichant a la tele avec ledit groupe lors de sa premiere visite a la CAMEG. Il a opte pour un reglement negocie favorisant ainsi un eventuel arret de la procedure judiciaire. Le peuple veut la verite dans cette affaire de la CAMEG. Est-ce vraiment Smaila Ouedraogo, le vrai et/ou le seul coupable dans cette affaire ?
    Tout le monde crie justice, justice, mais apparemment personne ne veut se soumettre a cette justice.
    Pas de reglement a l’amiable avant la fin de la procedure judiciaire en cours.
    Verite, justice avant tout accord a l’amiable.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2017 à 22:39, par Tunwendé En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    Bonsoir. Ainsi on s’amuse avec l’argent Du contribuable Burkinabè. Scènes de théâtre partout. Rien de sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2017 à 23:55, par TOMOUEZER En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    "Ceux la qui ont eu recours a la justice pour defier le ministre Smaila Ouedraogo " ?!?! Pour ta gouverne, Le Vigilent, je t’informe que le Ministre Smaila Ouedraogo après s’être imprégné des textes de la CAMEG, a écrit une lettre officielle pour rapporter ses décisions prises. Alors, officiellement le Ministre Smaila Ouedraogo n’était pas mêlé à la crise. La crise opposait les 4 K (Koussoubé-Konfé # Kadéba—Kouyaté). Dans une certaine mesure le personnel qui s’est farouchement opposé à l’installation du couple Koussoubé-Konfé. Les images de la CRS à la Direction Générale pour l’installation de Koussoubé en font foi.

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril 2017 à 14:47, par Le Vigilent En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

      Dis-moi mon cher TOMOUEZER, contre qui la premiere action en justice a-t-elle ete intentee par le groupe de Bocar ?
      Depuis le debut de la crise, Smaila Ouedraogo et Salif Diallo ont ete constamment cites, a travers la presse et les reseaux sociaux, comme etant les principaux responsables . Les interesses ont ete accuses notemment d’avoir voulu faire main basse sur la CAMEG afin de pouvoir piller les milliards de la structure.
      Tu cites les 4 protagonoste de la crise en oubliant que deux d’entre eux ont ete nommes par Smaila Ouedraogo. A qui a-t-on reproche la nomination de Konfe Salif comme adminitrateur epresentant l’Etat au conseil d’adminitration de la CAMEG, en remplacement de Bocar Kouyate ?
      A qui a-t-on reproche la prise d’un nouvel arrete de reconnaissance de la CAMEG, que le groupe de Bocar Kouyate et ses supporteurs ont qualifie de "deuxieme CAMEG" ?
      Es-tu d’accord que c’est cette crise de la CAMEG que les adversaires de Smaila Ouedraogo ont utilisee pour demander sa demission ou son limogeage du gouvernement ?

      Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2017 à 06:39, par Nedka En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    Mais pourquoi vous redoutez l’audit ?
    Si vos champions ont raison et que tout fonctionnait dans les regles de l’art en matière de gestion. En ce moment on peut blâmer Smailla pour avoir diverti le peuple avec une fausse crise !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2017 à 10:06, par Jacq En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    On dit qu’un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès. Je crois que c’est sage d’aboutir à un tel accord. La haine et le désir d’en découdre à tout prix n’ont jamais payé. Oui quelqu’un a dit que "tout le monde crie justice, justice, mais apparemment personne ne veut se soumettre a cette justice". Mais c’est ça notre quotidien, tous les jours en raison de notre culture africaine, nous trouvons les meilleurs moyens pour nous entendre et pardonner. Mais quand c’est les autres surtout quand c’est une autorité ah là il n’a pas droit à tout arrangement. On crie alors impunité et on revendique pour lui l’application de la justice. Combien de fois à tous les niveaux avons nous passé, par des raccourcis, pour obtenir un service de l’administration, avons nous bafoué les textes en usant de nos relations. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous dit la bible, faites le pour les autes.
    Si on devait suivre la logique des paroles revenchards et haineuses de bien d’internautes, la cote d’ivoire et le Burkina seraient actuellement en conflit. Parfois il faut savoir faire des concessions.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2017 à 13:21, par KÉLÉN PÉ En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    ON A DIT À SALIFOU KONFÉ DE LAISSER IL DIT NIÈT, VOILA, IL SERA JAMAIS DG DE LA CAMEG . IL L’A ETE SEULMENT SUR PAPIER. "EN VOULANT LEVER UN LIÈVRE ON PEUT SURPRENDRE UN LION". C’EST LA LEÇON DU JOUR.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2017 à 18:34, par yanuyaaba En réponse à : Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?

    En toute chose, si vous soufflez deux vents contraires, c’est à dire si on travaille pour la division et non pour l’unité, loin de la démocratie et la paix sociale, on se trouve dans le contraire des bonnes moeurs.
    Merci aux autorités qui ont vite et bien apprécier la situation en prenant les bonnes décisions.
    Au ministre tous mes encouragements
    Le dialogue éteint le feu de la guerre !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés