Protection des données personnelles : Des contrôleurs d’Etat et des agents de l’ASCE-LC outillés

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • vendredi 7 avril 2017 à 16h57min

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) organise ce vendredi 7 avril 2017, un séminaire de sensibilisation sur la protection des données personnelles et de la vie privée au profit des contrôleurs d’Etat et des chefs de départements de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Protection des données personnelles : Des contrôleurs d’Etat et des agents de l’ASCE-LC outillés

Dans le cadre de leur mission, les contrôleurs d’Etat et les agents de l’Autorité supérieur de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) manipulent d’importantes quantités de documents qui comportent souvent des données à caractère personnel. C’est donc pour leur permettre de prendre les précautions nécessaires à la protection de ces données que la Commission de l’informatique et des libertés a initié ce séminaire à leur profit.

« Le présent séminaire vise à informer les contrôleurs d’Etat ainsi que l’ensemble des cadres de l’ASCE-LC sur leurs droits, mais surtout sur leurs devoirs en matière de protection des données personnelles et de la vie privé. », précise Mme Marguerite Ouédraogo/Bonané, présidente de la CIL.

Au cours de ce séminaire, les participants exploreront le cadre juridique et institutionnel de la protection des données personnelles au Burkina Faso et seront aussi outillés de sorte à connaitre les avantages, les risques et les dangers liés à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans leur vie personnelle et dans l’accomplissement de leurs missions. Ce qui leur permettra de manipuler les données personnelles des personnes sans violer leurs droits.

Une initiative saluée par Luc Marius Ibriga, le contrôleur général d’Etat qui estime que « Cette formation est d’une importance capitale pour l’ASCE-LC, parce que dans le cadre des nouvelles attributions de l’Autorité supérieur du contrôle d’Etat, vous n’êtes pas sans savoir que l’ASCE aura à manipuler des déclarations d’intérêt, de patrimoines des uns et des autres. La loi dit que ces déclarations sont confidentielles à part celles des personnalités politiques. C’est dire que nous devons faire en sorte que la confidentialité et la vie privée des personnes ne se retrouvent pas dans la rue.

Donc il faut que les contrôleurs d’Etat aient une conscience de l’importance de leurs responsabilités dans le maniement de ces données à caractère personnel (…) Il faut que les contrôleurs d’Etat sachent quelles sont les limites de leur prérogatives et jusqu’où ils peuvent aller pour ne pas remettre en cause la vie privée des individus. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés