Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 6 avril 2017 à 23h33min

Au cours de sa séance plénière tenue, le 07 mars 2017, l’Assemblée nationale avait annoncé la mise en place de deux commissions d’enquête parlementaire, l’une sur le système de santé et l’autre sur le système d’enseignement au Burkina Faso. C’est désormais chose faite. Les élus nationaux ont adopté, à l’unanimité, deux résolutions dans ce sens, lors de la séance plénière tenue ce 06 avril. Les deux commissions ont deux mois (extensible à trois mois) pour rendre leurs rapports.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

Au départ, c’est la Commission de l’Education, de la Santé, de la Jeunesse, de l’Emploi, des Affaires Sociales et Culturelles qui avait émis l’idée de faire des missions d’information sur ces deux problématiques. Mais compte tenu de leur importance, la conférence des présidents avait proposé à la plénière la mise en place de commissions d’enquête. Ce qu’avaient approuvé, à l’unanimité, les députés présents lors de la séance plénière du 07 mars 2017.

Aujourd’hui, il s’agit d’adopter les résolutions portant création de ces commissions d’enquête. Et les choses sont allées très vite. Car, pour une des rares fois, les députés étaient tous sur la même longueur d’onde. Tous reconnaissent que les systèmes de santé et d’enseignement de notre pays connaissent des irrégularités ou sont inadaptés à nos réalités. Ainsi, pour mieux cerner ces deux problématiques et éventuellement proposer des solutions, ils ont convenu de la mise en place de ces deux commissions d’enquête pour se pencher sur ces deux questions sociales.

La commission d’enquête sur le système d’enseignement est présidée par Luc Yé, ancien secrétaire général du ministère des enseignements secondaire et supérieur. Avec neuf autres commissaires, ils ont deux mois pour « faire le diagnostic des maux qui entravent la performance de notre système éducatif, du pré-scolaire à l’université, et à proposer des mesures correctives ». Cette commission d’enquête va donc travailler sur tous les pans du système éducatif burkinabè, du pré-scolaire au supérieur, mais aussi la recherche. « Formellement, c’est aujourd’hui que la commission est créée ; les membres vont donc se réunir et définir une méthodologie de comment approcher les uns et les autres pour pouvoir aboutir à ce que nous souhaitons comme résultat », a confié Luc Yé, président de la commission d’enquête sur le système d’enseignement au Burkina Faso.
[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 avril à 02:56, par Burkina
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    A méditer : "Quand on veut enterrer un problème on crée une commission". Georges Clemenceau

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 09:11, par RATA Sidbala
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    Vivement que les enquëteurs prennent le temps nécessaire pour auditionner des échantillons assez représentatifs des couches sociales dans chaque localité pour produire des résultats reffletant les réalités quelles vivent en tant qu’utilisateurs de ces services sociaux (santé et éducation).

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 14:03, par RAS
      En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

      RATA Sidbala qu’est ce qui n’a pas été dit sur l’enseignement ou sur la santé ? Les études, rapports, recommandations d’ateliers, de séminaires, de forums, d’assises, etc. sont là. Les cadres des établissements d’enseignement ont travaillé sur la question de l’enseignement. Quelles suites ont été données ! L’UEMOA également a commandité des études pour la mise en oeuvre du LMD. Le rapport est où ? Est - ce les tournées qui sortiront l’enseignement de la crise actuelle ! Je pense que non. Osons mettre en oeuvre les solutions et recommandations trouvées. Si les acteurs de l’enseignement veulent que ça aille, si l’Etat veut que ça aille et bien ça ira. C’est quoi ces gomboïstes qui ne veulent pas échanger avec certains de leurs pairs parce qu’ils ne sont enseignants, chercheurs ou enseignants - chercheurs et qui ne courent que derrière les missions et postes administratifs juteux. Exemple, combien de Dr ou Pr sont à des postes administratifs (chargé de missions, conseillers, ...) rendant ainsi difficile le respect des heures d’enseignement surtout dans les domaines où ils manquent des enseignants comme en sciences exactes. Les enseignants ont fini par comprendre que c’est dans politique il y a l’argent et c’est là bas il est possible de mouta - mouta et ne pas rendre compte ou le faire en sa faveur et il y a foye.

      Répondre à ce message

    • Le 9 avril à 11:04, par Mafoi
      En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

      Avez-vous remarqué que ce sont les 2 secteurs qui laissent indifférents nos gourous et pour cause :
      - Quand ils ont un petit rhume,ils fuient pour aller se soigner ailleurs car ils ont les moyens et ces moyens viennent à 98% de détournements des deniers publics.
      - Quant à l’éducation,même topo puisqu’ils ont malhonnêtement acquis les mêmes moyens pour pouvoir se payer le luxe d’envoyer leurs rejetons à l’extérieur.
      alors commission sur commission,ce cirque ressemble à de la diversion

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 10:53, par patriote2000
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    Le Burkina n’a jamais voulu avancer en matière de santé, toujours à copier les autres pays, à suivre tout ce que veulent les partenaires financiers. On fera des voyages d’étude au Rwanda, au Maroc et ramener ce qui semble être bien tout en oubliant que les réalités ne sont pas les mêmes. Cette enquête sera la bienvenue mais il aurait fallu le faire plutôt. Actuellement, notre système de santé est miné par bcp de maux qui me semble très profonds. Vivement que tous ceux maux soient mis à jour et que des solutions soient apportées sans complaisance.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 11:44, par Mouta Mouta
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    je ne suis pas d’accord avec Clémenceau, qui a aussi dit : "les livres dans une bibliothèque c’est comme les fonctionnaires plus ils sont haut placés moins ils servent...". Il avait sa façon a lui de toucher le probleme du doigt, mais, cette commission au contraire comme celle sur le foncier va cerner les problemes pour apporter les solutions qui s’imposent. Par exemple, à la CAMEG, il semblerait que le DG sortant a payé ses avocats sur les fonds propres de la CAMEG pour se defendre, ce qui est tres grave, car il devait s’attacher les services de son avocat et non celui de la CAMEG. Tout comme ce meme avocat défendait sur les fonds de la CAMEG (médicament) le Dr Bocar KOUYATE dont le mandat d’administrateur est échu. Un montant de plus de 50 millions est avancé pour les honoraires de son avocat. La commission d’enquête parlementaire va reveiller le dossier cameg et des remboursements seront requis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:24, par Odano
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    Franchement, nous aimons trop les ateliers sur ceci, les réunions sur cela, les commissions de ci de ça. Combien d’études réalisées sur le système éducatif qui sont encore d’actualité, combien de rencontres sur ces problématiques ont eu lieu dans ce pays ? Les maux sont connus et reconnus par tous, les préconisations comme solutions sont élaborées. Que reste-t-il à faire ? La volonté politique d’agir./
    Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 18:28, par professeur
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    Regardez bien les images de l’article. Le mec qui a la tête penchée en faisant semblant de prendre note, c’est un instituteur qui a fuit les classes pour les bureaux climatisés du ministère. Il est aujourd’hui député. Celui qui est débout en train de faire semblant d’écouter devant un micro ouvert, c’est professeur d’anglais et il a été secrétaire général du ministère de l’enseignement. Il y en a plein comme ça dans l’hémicycle. La fameuse commission va chercher quoi que ces gens là ne connaissent pas dans notre système éducatif. Nous on va créer une commission d’enquête sur les commissions d’enquête parlementaire pour savoir ce que vous faites avec nos sous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 07:58, par Zemosse
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    Precipitemment Filiga à fait voter une loi scélérate (qui n’à pas revu l’assentiment des syndicats)qui a supprimé la réquisition, mettant à la touche 19 enseignants à l’université de Ouagadougou . Des cours sont bloqués. Si la bêtise pouvait tuer !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 10:00, par Ismaêl
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    L’on juge la pertinence des actes futurs en fonction des faits passés. L’Assemblée nationale a prouvé à l’opinion publique nationale que les résultats de ces premières enquêtes sur le foncier ont crée plus de polémique que de résultats positifs. Les décisions y relatives qui visaient à déposséder des citoyens de leurs terres a même été jugée anticonstitutionnelle. Par conséquent, la future enquête parlementaire sur la santé et l’éducation n’inspire pas confiance pour une crédibilité. Les gens ont vu à la télévision comment un groupe de députés ont incongrument ovationné l’ex ministre de la santé lors d’une question orale .Tout le monde savait que ce ministre a mis à mal le système sanitaire national pour ses querelles claniques et d’intérêts personnels par le blocage du fonctionnement de la CAMEG. L’on se demande si ces enquêtes ne visent pas encore à contourner les voies judiciaires pour défendre encore ce ministre décrié. Au Burkina, la logique des enquêtes parlementaires et des audits s’est souvent focalisée sur des règlements de comptes que des actions objectives et valeureuses

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 11:10, par zongo
    En réponse à : Système de santé et d’enseignement au Burkina : Des commissions d’enquête parlementaire pour mieux cerner les problématiques

    vu q il est 68 maïeuticiens en manque dans le recrutement sur mesure nouvelle de la Santé pour le compte de la session de 2016 . prière au gouvernement de ne pas laisser ses place vide car des jeunes sont dans le chômages et les liste d attend des autre filaire pourrai complet ce vide .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés