Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

LEFASO.NET | Par Youmali Koanari • jeudi 6 avril 2017 à 22h12min

Sous le thème, « Développement économique et social du Burkina Faso : quelle contribution de la diaspora ? », le forum national sur la migration s’est ouvert ce jeudi 6 avril 2017 à Ouagadougou sous la présidence du ministre de l’Economie, des finances et du développement, représentant le Premier ministre. Durant deux jours, les participants réfléchiront sur les mécanismes par lesquels la diaspora burkinabè pourra mieux contribuer au développement de la mère patrie à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

Aujourd’hui le monde compte un milliard de migrants, soit un septième de l’humanité. Au-delà des images alarmantes de personnes dans des embarcations de fortune ou tentant de franchir des barrières barbelées relayées par les medias, la migration peut contribuer au développement d’un pays à travers le transfert des compétences et aussi des ressources à la mère paire. L’essentiel est que la migration soit bien encadrée. Pour le financement de son référentiel de développement économique et social (PNDES), le Burkina Faso compte non seulement sur la contribution des Burkinabè et de ses partenaires techniques et financiers, mais également sur sa diaspora.

C’est pour trouver les mécanismes adéquats afin de permettre à sa diaspora de mieux contribuer visiblement et efficacement au développement du pays, que s’est ouvert ce jeudi 6 avril 2017 à Ouagadougou, le premier forum national sur la migration et le développement sous le thème « développement économique et social du Burkina Faso : quelle contribution de la diaspora ? » Les participants vont réfléchir, durant deux jours, sur les mécanismes à mettre en place pour permettre à la diaspora de mieux apporter sa pierre à la réalisation du PNDES.

Pour Rosine Sori ministre de l’Economie, des finances et du développement, représentant le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le Burkina Faso attend beaucoup de la contribution de sa diaspora pour la mise en œuvre du PNDES. Elle a ajouté que les ressources transférées par la diaspora peuvent être bien captées et utilisées dans l’économie nationale. Elle a laissé entendre que sur la question migratoire, il est question de voir le potentiel que peut représenter la diaspora pour le développement du pays.

Jean Bernard Dubois, directeur de la coopération suisse au Burkina, laissant entendre que l’immigration est fondamentale pour toutes les nations à un moment ou à un autre de son histoire, a exprimé la joie et l’honneur de son pays, la Suisse, de soutenir le premier forum sur la migration et le développement au Burkina Faso. Il a poursuivi en expliquant la mobilité des populations comme un potentiel pour le développement.Il a réitéré l’engagement de la Suisse à accompagner la mise en œuvre du PNDES.
Pour lui, la solution est de travailler ensemble et de considérer le monde appartenant à tous et non à un groupe de privilégiés, un monde avec plus d’égalité et de partage.
On évalue à environ 96 milliards de francs CFA les fonds provenant de la diaspora burkinabè en 2011.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 avril à 23:27, par Antoine OUEDRAOGO
    En réponse à : Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

    DECLARATION DES BURKINABE DE FRANCE

    Par un courrier daté du 23 Mars 2017, le Consulat Général du Burkina Faso en France informait les associations Burkinabé de France, de la tenue les 6 et 7 Avril 2017 du 1er Forum National sur la Migration et le Développement à travers le thème « Développement économique et social du Burkina Faso : quelles contributions de la diaspora ». A cette lettre, a été joint un courrier du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabé de l’Extérieur adressé à Monsieur l’Ambassadeur du Burkina Faso à Paris. Ce courrier date du 22 Mars 2017.
    Dans la lettre du Consulat Général, il a été demandé à chaque association de proposer une candidature au plus tard le 31 Mars 2017 à 17h, délai de rigueur, tout en l’invitant à participer dimanche 2 Avril 2017 à 14h, au dépouillement des candidatures et à la désignation du représentant des Burkinabé de France au dit Forum.
    N’ont pu prendre part à la réunion du dimanche 2 Avril 2017 que 7 organisations à savoir :
    1- L’Union des Associations Burkinabé de France (UABF)
    2- L’Association des Travailleurs Burkinabé à Paris (ATBP)
    3- Le Conseil Supérieur des Burkinabé de l’Etranger (CSBE)
    4- L’Association pour le Développement du Burkina (ADB)
    5- La Fraternité du Yatenga
    6- L’Association des Burkinabé d’Alsace et Environs (ASSO BAE)
    7- Association Burkinbi Solidarité (ABS)
    Etant donné les conditions de fonctionnement de nos associations basées sur le bénévolat, les délais très courts qui nous étaient impartis pour la préparation, nous associations ci-dessus désignées, avons majoritairement jugé inopportun de désigner un représentant des Burkinabé de France au Forum des 6 et 7 avril 2017.
    En effet, pour une meilleure contribution des Burkinabé de France au Forum (pour ne pas y faire de la simple figuration), il nous aurait fallu beaucoup plus de temps pour
    -  Organiser les rencontres entre associations
    -  discuter collectivement du thème (qui est d’ailleurs très passionnant)
    -  Faire une synthèse écrite des discussions (en faire un document)
    -  Désigner après tout cela un représentant qui allait porter la voix des Burkinabé de France au Forum.
    Pour une meilleure contribution des Burkinabé de l’extérieur à tous les débats nationaux qui sont organisés par le pays et auxquels leur participation est demandée (comme par exemple : les rencontres-discussions autour de l’avant-projet constitutionnel, les séminaires et autres forums sur la migration et le développement, etc.), nous souhaitons :
    1- Que leur soit accordé un temps de préparation suffisant
    2- Que sur les questions qui les touchent directement (comme c’est le cas pour ce Forum), ils soient associés à toutes les phases préparatoires. Etant directement concernés, il est évident qu’ils soient les mieux placés pour dire ce qu’ils apportent réellement au développement de notre cher pays.

    Fait à Paris le 02 Avril 2017

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 04:54, par Tidiane de l’Italie
    En réponse à : Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

    D’où vient cette diaspora. C’est de la pure figuration et juste un coup médiatique. On ne voit absolument rien de la diaspora dans ce montage. Triste.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:36, par BELEM Abdoulaye
    En réponse à : Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

    En tout cas très bonne initiative, je soutien favorablement ce forum car un facteur d’intégration du peuple burkinabé et sa diaspora. Il en faudra d’avantage pour une connaissance parfaite des burkinabés de l’étranger et ceux au pays. Très bonne séance de travail et bonne réflexion aux participants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 22:40, par Italiano
    En réponse à : Forum national sur la migration et le développement : La contribution de la diaspora à la mise en œuvre du PNDES

    Au moins en France le Consulat Général à donné l’information aux associations et aux délégués CSBE, nous par contre en Italie on jamais eu vent de ce Forum alors que nous sommes les plus nombreux.
    C’est ça notre rien ne sera plus comme avant là ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés