Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 6 avril 2017 à 23h35min

Après neuf jours de procès, le tribunal militaire a rendu son verdict dans l’affaire de l’attaque de Yimdi dans la soirée du 6 avril 2017 à Ouagadougou. Le sergent-Chef Ali Sanou , le cerveau a écopé d’une peine de prison de 17 ans ferme au même titre que le Sergent Ollo Poda Stanislas Silvère. Les autres peines vont de 10 à 3 ans de prison ferme. Le civil impliqué, Yago Sabkou et le soldat de première classe Salfo Kosporé qui étaient poursuivis pour recel de malfaiteurs et complicité de vol aggravé, ont été acquittés pour infractions non constituées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

17 ans de prison ferme pour le Sergent-Chef Ali Sanou et le Sergent Ollo Stanislas Silvère Poda. Les deux sous-officiers sont reconnus coupables de complot militaire, vol aggravé, désertion à l’étranger en temps de paix.

10 ans de prison ferme pour le soldat de 1ère classe Ollé Bienvenu kam, le soldat de 2e classe Handi Yonli, 1ère classe Boureima Zouré, 1ère classe Hamado Zongo, 2e classe Aboubakren Ould Hamed, Sergent Salif Couldiaty, Caporal Abdoul Nafion Nebié, Caporal Desmond Toé, Caporal Hamidou Drabo,1ère classe Djimaldine Napon, 1ère classe Abou Ouattara, 2e classe Issouf Traoré et 2e classe Seydou Soulama. Le complot militaire est retenu pour tous avec d’autres infractions. La désertion à l’étranger ou à l’intérieur en temps de paix.

Quant aux Sergent-chef Lahoko Mohamed Zerbo, Roger Koussoubé et l’Adjudant Kossè Ouékouri, ils ont été condamnés à trois ans de prison ferme pour désertion à l’étranger en temps de paix.

Le caporal Issaka Ouédraogo lui a pris six mois de prison assortis de sursis, pour détention illégale d’armes et de minutions.

Le seul civil impliqué dans l’affaire, Yago Sabkou, et le soldat de 1ère classe Kosporé Salfo sont acquittés de recel de malfaiteurs et complicité de vol aggravé, pour infractions non constituées.

Un coup de massue pour les accusés qui quelques heures auparavant semblaient confiants. Certains ont regagné leur place le visage grave, pendant que d’autres ne laissaient transparaitre aucun sentiment. A l’énoncé verdict, une fille s’est évanouie dans la salle. Une fois dans la cours du tribunal, le Sergent-Chef Ali Sanou tente de consoler sa femme, les yeux rouges. ‘’Ta force sera ma force’’, lui dit-il.

Le tribunal, présidé par Seydou Ouédraogo a par ailleurs décidé de la confiscation du scellé de matériels militaires au bénéfice des forces armées nationales. Et ce n’est pas tout. Il a prononcé la confiscation du véhicule de marque BMW du Sergent-Chef Ali Sanou, ayant servi au transport des armes volées et à la fuite des assaillants, au profit du trésor public.

Cinq jours pour faire appel

La décision du tribunal n’est naturellement pas du gout des avocats de la défense. Me Odilon Gouba, avocat de Sergent Ollo Poda Stanislas, s’est dit déçu à l’annonce du verdict. « Il est jeune, c’est un soldat très compétent. Il a donné toute sa vie à l’armée burkinabè. C’est vrai qu’il a commis une erreur, mais qui ne commet pas d’erreurs dans sa vie ? Je suis déçu parce qu’il y a des infractions qui n’étaient pas constituées, nous avons apporté la démonstration juridique, notamment le complot militaire. Le Sergent-chef Ali Sanou a assumé, et a dit comment il a manipulé ses éléments pour les amener sur le terrain de Yimdi. La justice n’a pas été dite, comme cela devrait être. Cela ne reflète pas l’instruction qui a été faite à la barre. Les pièces produites à l’audience, le débat contradictoire, ont montré la faiblesse de l’accusation », a regretté le conseil commis d’office. C’est après concertation avec son client, qu’une suite sera donnée, son contrat d’avocat commis d’office ayant pris avec l’annonce du verdict. Les avocats ont cinq jours pour se pourvoir en cassation.

Pour Me Kako Bruno Ouattara avocat du sergent-chef Ali Sanou, ce fut une surprise, même s’il dit comprendre le verdict. « Complot suppose qu’on veut prendre le commandement ou le pouvoir. Sanou a dit qu’il avait juste besoin d’une arme pour sauver la vie des gens. On s’arrête juste aux actes préparatoires, sans aller au bout. Nous estimons que la décision est lourde, en même temps, nous comprenons que le tribunal veut satisfaire l’opinion publique ». En tout cas, Me Kako Bruno Ouattara s’est déjà pourvu en cassation.

Le procès a eu lieu environ 15 mois après les événements. C’est le 22 janvier 2016 que la poudrière a été attaquée et le procès a débuté le 28 mars 2017.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 avril à 17:31, par SIDNABA
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Merci au tribunal pour ce verdict juste et équilibré qui va servir de leçon pour ces ex RSP et leur inculquer qu’on ne s’attaque pas impunément aux dépôts d’armes de la République, voler des armes tuer et créer la désolation au sein de nos paisibles populations. Il reste maintenant le Général félon qui bavarde beaucoup sur le Ministre Simon Compaoré de s’expliquer sur ses tueries sauvages lors de l’insurrection populaire et son coup d’Etat "bête" perpétué avec les ex RSP et cela au nom du droit sacré à la vie. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 18:11, par Sawadogo baradey
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Il ya beaucoup de Samos dans cette histoire, que se passe t’il ?. D’ordinaire, c’est dans la lutte qu’ils excellent, mais maintenant s’ ils decident de se trouver une autre spécialité, on est foutu. Peut être qu’ils veulent revenir au pouvoir, longtemps après l’avoir perdu, en vue de s’ emanciper définitivement de leurs maîtres.
    Pour etre serieux, je dirais que les peines sont un peu sévères à mon sens, 10 ans pour Sanou et Poda et 5 ans pour les autres, au lieu de 17 et 10 ans, n’aurait choqué personne .
    Après tout, ce ne sont que de jeunes militaires manipules. Les commanditaires courent toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:40, par verité no1
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    C’est un militaire courageux et intègre ! Il a reconnu les faits et il assume l’entière responsabilité !!!!! C’est ce qui manque à beaucoup de soldats !
    Quelqu’un disait au Burkina ici qu’il dormait pendant le coup d’État d’octobre 1987 !
    Je pense qu’il dormait également quant on voulait modifier l’article 37, mais son réveil à été très douloureux !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:44, par LAICO
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    ça y est l’homme ressort ( taille variable entre 1,76m et 1, 86 m ) connaît désormais sont sort ! 17 ans de prison ferme . Il nous dira certainement que pour un vrai commando c’est facile à tenir .

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:45, par LAICO
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    ça y est l’homme ressort ( taille variable entre 1,76m et 1, 86 m ) connaît désormais sont sort ! 17 ans de prison ferme . Il nous dira certainement que pour un vrai commando c’est facile à tenir .

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:46, par Tarzan
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Rien de surprenant.Ils peuvent pourvoir en cassation.Mais j espere qu ils vont se constituer de bons avocats.Ce proces va egalement faire reflechir les tetes brulee qui croient qu il suffit d avoir des muscles pour dicter sa loi aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:55, par Je ne suis pas un yes man !!!
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Je trouve le verdict clément. Il fallait infliger la peine de mort ou bien maintenir les 20 ans pour les 2 meneurs. Dans certaines contrées, ils devraient être passés par les armes. Il reste maintenant les 2 généraux félons, Diendéré, et Bassolé. Ces 2 généraux en carton, sont dans toutes les sauces, (dossiers coup d’état, dossier Thomas SANKARA, dossier Henri ZONGO, LENGANI Boukary Jean Baptiste, Dabo Boukary bref, la liste est longue. Que justice soit faite au nom du peuple burkinabè !!
    Par je ne suis pas un Yes man !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 20:03, par war
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Ils doivent beneficier de circonstances attenuantes pour n’avoir pas tues et pour n’avoir pas fait sauter la soute a munitions de gnimdi ce qui aurait cree la panique et le desordre a ouaga zida aurait du ecoper d’une sanction collaterale pour avoir cree tout ce bordel qui a justifie ces actions et il fallait tenir compte du contexte ou l’armee et meme l’etat se cherchait. On attend le proces en appel.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 20:21, par Nabiiga
    En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

    Tout en vous souhaitant bonne séjour carcéral, force est de souligner que c’est Blaise qui vous a mis dans ce pétrin. Il vous a inculqué dans la tête que vous étiez les meilleurs, que les autres frères d’armes des autres garnisons n’étaient que des gamins au point que vous vous croyiez non seulement supérieur à eux mais aussi tout permis. Et nul ne peut le contrarier car au Burkina de Blaise où, grâce à vous autres précisément, c’était ’audi, vide, tace, si vis vivere’. La version locale était’ on vous fait, et il n’y a rien’. C’est cette logique qui vous a poussé à vouloir, à vous seuls, faire main basse sur un dépôt d’armes pour restaurer un régime tant décrié par les Burkinabès. Seuls dans vos cellules, vous aurez tout le loisir à penser à tous ceux que ’vous avez fait et rien ne fit’ et surtout voir combien Blaise et son frère se sont servis de vous pour leur propre bien. Vous voulez instaurer Blaise et son frère au pouvoir ? Où sont-ils eux ? François et multi milliardaire en dollars américain, libre de ses mouvements et se promène partout. Blaise dort sur des dollars ; bref, le clan Blaise ne souffre pas ; et vous ? La vie carcérale c’est de vous aider à réfléchir sur le mal causé à autrui et vous instruire. Pensez surtout à votre opération commando pour éliminer Clément Oumarou en plein ville de Ouaga, à Norbert, à David Ouédraogo à ne mentionner que ceux-ci. Il se peut fort bien que vous n’ayez pas été impliqués ni de près ni de loin à ces crimes crapuleux auxquels je fais référence mais de grâce c’est cette même logique de ‘faire et il n’y a rien’ que Blaise à inculqué dans vos têtes qui vous a mis dans ces beaux draps. Bon séjour carcéral ; nous, on continue à circuler dans notre cher Ouaga !

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 12:53, par Ka
      En réponse à : Attaque de la poudrière de Yimdi : 3 mois à 17 ans de prison pour Ali Sanou et ses “hommes”

      Nabiiga tu as tout dit : Oumarou Clément Ouédraogo, Thomas Sankara et ses compagnons, Norbert Zongo et ses compagnons, NEBIE et tant d’autres, méritaient des jugements que les pieds sous terre à cause d’un régiment formé pour tuer qui on veut, là où on veut. Mais ce jugement qui est un test, nous confirme que rien ne sera plus comme avant avec une jeunesse affamée d’une justice équitable pour tous, ’’’ou les criminels payent leurs crimes pour soulager les familles de leurs victimes :’’’ Même le responsable de ce régiment tueur, qui assume et attend sagement son sort qui est Diendéré Gilbert a la MACA, dont je loue son courage, sait maintenant que les personnes tuées gratuitement dans l’impunité et dans l’injustice, méritaient elles aussi des jugements et la prison, au lieu de la mort. Espérons que cette justice sera la bonne pour un Burkina en quête d’une justice équitable pour son développement et sa jeune démocratie.

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 06:02, par Pathe Diallo
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    La condamnation est sans doute exemplaire mais le silence des juges sur les cas de tortures pose un problème, Après que tous les suspects aient déclaré avoir été victimes de tortures et autres mauvais traitement, il aurait fallu ordonner une enquête avant la poursuite du procès. La pratique de la torture est illégale au Faso et les forces de l’ordre doivent être les premières à montrer le bon exemple en respectant la loi et les droits humains. Tout être humain sous la torture peut dire n’importe quoi la vérité ou le mensonge parcequ’il n’a pas le choix. Par contre le juge n’est pas tenu de prendre en considération des aveux obtenus sous le torture. Par ailleurs ce n’est pas parceque ces gens pratiquaient la torture qu’il faut les faire subir la même chose.

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 11:40, par YIRMOAGA
      En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

      Vous croyez que torturer un criminel c’est porter atteinte au droit ? Et aller attaquer une poudrière, c’est pas des enfants de chœur ? Ils le savaient bel et bien ? A la barrière du conseil ou de Kosyam, combien ont été abattus sans sommation ?
      Les consignes à la poudrière n’ont pas été appliquées, sinon y avait pas jugement ? Si c’étaient eux à la poudrière, l’observation des consignes allait être autrement ? Quand ils attaquaient la poudrière, ce n’étaient plus des commandos de notre armée, mais des assaillants qu’il fallait en finir avec ?
      On traite pas ce genre de bavure dans le droit classique ? Ceux qui sont pas satisfait, ils peuvent récidiver dans cette action ? La poudrière est là non ?

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 06:59, par Daouda
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Puisse le pourvoi en cassation déboucher sur la peine capitale. Un minimum pour les généraux félons et blaise si on lui met la main dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 07:40, par Ka
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    La première cause qui mine le développement d’un pays, c’est sa justice ! La première cause qui crée des crises sociales dans un pays, c’est sa justice ! Sans une justice juste, aucun pays ne peut crier sa démocratie ni l’espérance de son développement. L’impunité et l’injuste ferment la porte de l’avancer d’un pays comme le nôtre a la quête de son développement. Qui l’aurait cru il y a cinq ans qu’une fillette du RSP protégé par Blaise Compaoré pour commettre ses crimes comme celui de Norbert Zongo, NEBIE, SANKARA, pouvait être condamné ? Ce test positif des juges militaire nous montre que rien ne sera plus comme avant dans le pays des hommes intègres, et que la justice neutre du nouveau Burkina est en bonne voie. Que les grands bandits qui sévissent notre pays prennent garde : Que tous ceux qui ont fui le Burkina a cause de la justice, qu’ils sont à Abidjan, au Togo, au Bénin, au Canada, sachent ce qui les attends. Pour l’attaque du dépôt des armes de Yimdi, la justice a été dite avec légitimité. ‘’’Disons Bravo aux juges militaires pour cette leçon qui restera dans les têtes de ceux qui s’aventureront dans des actes de ce genre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 08:13, par A quand le tour du faux general ?
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Bravo aux juges pour ce bon boulot. On passe maintenant au dossier coup d’Etat. Ces faux generaux et ces bandits d’adjudants, chefs et chef-majors qui ont sequestré notre M’Ba Michel, le faux autre general de multiplication Zida et les autres ministres. Il faut être sans pitié pour ces gens-là. Le poteau pour ce faux general specialisé dans les coups d’Etat depuis 1983. Il a monté un coup pour assassiner Henri Zongo et Lengani Jean-baptiste, accusés de vouloir faire un coup d’Etat en septembre 1989 qui n’a jamais eu lieu sans qu’aucun coup de fusil n’ait été entendu. Vraiment ce faux general est bien né, Dieu l’aime sinon c’était sa tombe qu’on visitait comme ce fut le cas avec les tombes de Sankara et les autres dont il a été complice. Tout se paie ici bas. En tout cas nous attendons sa pendaison à la place de la revolution cette année même. Oeil pour oeil, dent pour dent !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 08:21, par La barbe
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    C’est un bon verdict. Mais curieusement je félicite le nommé Ali SANOU de prendre son courage et assumer toute sa rresponsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 08:26, par Omso
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    IL S’AGIT D’UNE MASTURBATION JUDICIAIRE. LE SERGENT-CHEF SANOU RESTE ET RESTERA UN HERO DANS CETTE AFFAIRE. IL A INJUSTEMENT ETE CONDAMNE AVEC CERTAINS DE SES FRERES D’ARMES. SI ALI SANOU ETAIT UN CRIMINEL COMME LE PENSENT CERTAINS, IL AURAIT LIQUIDE TOUS LES MILITAIRES ARRETES CE JOUR LA A YIMDI, IL LES A SEULEMENT LIGOTE ET LES A LIBERE PAR LA SUITE.
    JE QUALIFIE CELA DE JUSTICE DES VAINQUEURS. ALI SANOU COURAGE A TOI ET A TES ELEMENTS CAR TOT OU TARD LA VERITE TRIOMPHERA.LA PLACE D’ALI SANOU EST TJRS AU SEIN DE NOTRE ARMEE CAR C’EST LUI UN VRAI MILITAIRE AYANT RECU UNE FORMATION COMPLETE.

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 10:11, par Suzanne
      En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

      Je demande à ceux qui font l’éloge des ex-bandits du pouvoir de Blaise de ne pas trop les glorifier parce qu’ils ont trop endeuillé des familles.
      Comment ce prétendu héro comme Ali Sanou peut être au service des individus au lieu être au service de son pays ?
      Est -ce qu’il sait que ces supérieurs les ont utilisé pour se faire beaucoup d’argent ?
      Je suis une mère et cela me fait très mal pour ses enfants qui se laissent manipuler par des individus sans pitié.
      Mes maris et mes enfants luttez pour la cause de notre nation et non pour des individus.
      On n’est toujours rattrapé par les faits qu’on a commis dans sa vie.
      Personne n’emportera dans sa tombe ses biens de cette terre et tous vos biens seront pillés et gaspillés après votre mort par des gens sans scrupules, laissant votre famille dans la misère.
      L’orgueil est toujours l’ennemi numéro un des hommes. Dieu ne nous dit-il pas, si tu te glorifies, je t’abaisserai et si tu t’abaisse je t’élèverai parmi les nations et des hommes.
      Soyons humble cher Burkinabè et nous verrons la gloire de notre nation.

      Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 10:43, par O.A
      En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

      Alors, selon toi, il est permis à des bandits d’attaquer nos casernes, de ligoter les soldats, voler des armes et d’être en fin de compte félicités pour n’avoir pas fait de victimes ? Il ne te manque plus qu’à demander de les décorer (on est dans la vie réelle, pas au théâtre).
      L’armée n’a pas besoin de tels miliciens, n’en déplaise à leurs instructeurs et inspirateurs eux mêmes grands délinquants. Simon a bien raison de les traiter de ce qu’ils ont toujours été, des miliciens.
      Le pays est aujourd’hui entrée dans la normalité et tous ces bandits de grands et petits chemins doivent le savoir. Merde à la fin !

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 08:41, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Merci au tribunal militaire pour ce travail excellent. Bravo. On s’en réjouit de ce verdict. Ces militaires de l’ex-rsp se croyaient des Supermans. Certains pensaient qu’ils étaient intouchables c’est-à-dire ils pouvaient agir en toute impunité et vaquer à ses occupations sans être dérangés un jour. C’est ce refrain que le cdp nous a chanté urbi et orbi pendant 27 ans "Sans Blaise l’ivoirien le Burkina disparaitra de la carte du monde ou sans le rsp le Burkina sera totalement mort". Non et non. Pendant 27 ans, l’ex-rps a commis trop de crimes odieux principalement pour le compte de Blaise "l’homme multidimensionnel" et le sulfureux François Compaoré le pape de division

    Il faut que chaque Burkinabé comprenne définitivement qu’il n’est pas au dessus des autres Burkinabés ou au dessus de la loi. Déstabiliser le Burkina pour faire plaisir un clan mafieux(Compaorose) cela doit être sanctionné sévèrement selon la rigueur de la loi. Nous sommes dans un État de droit où force reste solidement à la loi.

    Nous attendons logiquement la fermeté de la part de justice militaire dans les affaires de l’insurrection populaire et du putsch manqué.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 09:09, par warzat
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    La suffisance avec laquelle certains d’entre eux se sont exprimées, leur manque d’humilité, de respect et considération pour les autres soldats confortent les dires selon lesquels, ils étaient une armée dans l’armée et justifient le terme de milice qu’on leur donne. En effet dans une milice quand le chef est neutralisé, la bande se disloque avec des soubresauts et des relents de vendetta.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 11:38, par les oubliés de ziniaré
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    En juillet 2016 un car TRS responsable d’un accident meurtrier à Ziniaré a été incendié par la population en colère. A l’issu de ces incidents de nombreuses arrestations au relent politique ont été opérées par la gendarmerie. Des arrestations qui ont ciblés des jeunes leaders de la communes qui certains n’étaient même pas dans le lieu de l’incendie du car. Depuis plus de neuf mois ces jeunes croupissent à la prison civile de Ziniaré après un séjour d’un mois à la gendarmerie de Paspanga. Pendant que le chauffard responsable de l’accident a été jugé et finir même sa peine de 6 mois, ces jeunes innocents attendent ne sachant même pas à quel niveau se trouve l’instruction de leurs dossiers n’en parlons pas de jugement. J’invite le MBDHP de même que les journalistes à se pencher sur le dossier de ces jeunes. M. le ministre de la justice la population de Ziniaré s’impatiente.

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 16:34, par Sawadogo baradey
      En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

      Mon cher, il ya peut être des innocents parmi les victimes ; puisse la justice sache faire le tr !i. Mais attention, c’est pas parce qu’un car de transport ou un automobiliste a percuté mortelllement un piéton ou un cycliste qu’’il faut brûler le car ou le véhicule mis en cause. Qui sait si ce n’est le piéton ou le cycliste qui est dans le tord ?
      S’ ils sont impliqués dans l’incendie du car, même ayant fait une victime (paix à l’âme du malheureux), qu’ils soient retenus aussi longtemps que leur forfait le permet, en prison.Quelles sont ces manières de toujours vouloir brûler ? les FDS et les magistrats, sont payés pour situer la responsabilité des parties prenantes, dans les accidents. Certes, je comprend que c’est le déni de justice qui a conduit à une telle justice populaire expéditive, mais l’autorité de l’ÉTAT pour le bien de tous doit s’ affirmer.

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:08, par Alex
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    J’ai condamné de toutes mes énergies l’attaque de Yimdi mais je trouve que le verdict est lourd pour ces jeunes qui tout leur avenir devant eux. Je comprend la décision du tribunal et j’espère que dans le cadre de la réconciliation tant prône, il viendra le moment où le peuple saura pardonné et demander une grâce pour ces frères qui ont fauté. Ils ont été manipulés et dans la fougue de la jeunesse, ils ont pensé qu’ils pouvaient jouer au Rambo. Je milite pour une réduction de peine pour eux car quoique l’on dise, ils ont été francs surtout pour SANOU qui a assumé sa part de responsabilité. Lui au moins n’a pas fait comme son mentor, juste par frilosité affirmait dormir au moment où on assassine les autres, pour finalement renier sa nationalité au détriment d’une autre juste pour échapper à la justice.Quelle preuve de bravoure pour ces jeunes ! Que le frileux d’Abidjan prenne l’exemple sur eux, sur son premier ministre et tous les anciens dignitaires qui ont la dignité d’affronter la justice de leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:20, par L’observateur impartial
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Il faudrait que Me Ouattara comprenne que c’est un crime assez grave pour un soldat du rang de ce Sergent qui tente de libérer des prisonniers faits par l’État auquel il doit obéissance ; Surtout que ces prisonniers sont auteurs d’un coup d’état qui est de nos jour qualifié de terrorisme et par conséquent un crime contre l’humanité. Lui appartient-il de sauver, comme il le dit, ces présumés malfaiteurs en attente d’être jugés ? Il l’a fait en défiance à notre État et sa justice, en prenant des armes qui aurait pu ôter la vie de plusieurs de ses camarades d’arme c-à-d les militaires en faction ce jour-là. La seule voie propre à suivre pour libérer ces Généraux putschistes reste celle de la justice,s’ils venaient à en être acquittés. Alors, de quelle bravoure et de compétence militaires nous assène-t-il ? Le brave militaire et compétent est-il, pour cet avocat, celui-là qui risque sa vie pour braver la justice de son pays et même au prix de la vie de ses camarades ? A mon humble avis, notre cher BURKINA d’aujourd’hui, honnêtement, n’a plus besoins des militaires de ce genre qui ne savent pas discerner l’intérêt de sa nation à celui d’un individu, soit-il un idole.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:30, par sheiky
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Dura lex, sed lex dit-on (la Loi est dure, mais c’est la Loi). La peine est assez lourde et espérons qu’elle sera un peu réduite à la longue. C’est un beau gâchis pour ces militaires et également pour l’armée. Espérons que cela servira de leçon et que ça ouvre la voie au cantonnement des militaires à leur responsabilités 1ères plutôt que d’être utilisées à des fins politiques.
    Mais une affaire ou il n’y a pas eu de morts aussi rapidement jugés alors de sombres affaires traînent dans les dossiers. Dabo, Sessouma, Sankara... Ceux-ci sont de vrais crimes de sang qui méritent d’être proprement jugés.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:40, par Dilobiè
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    Peines qualifiées d’"exemplaires" sans fondement juridique. Le Sergent Ali SANOU dit "avoir utilisé ce moyen pour libérer les "Généraux" car leurs vies étaient menacés". Le tribunal devra d’abord prouvé la non véracité de ses propos. Mais baser sur des faits "supposés" pour condamnés des Jeunes qui étaient instrumentalisés par les pouvoirs de BC donc les vrais bâtisseurs sont nos "dirigeants actuels", je suis très déçu de ce verdict. Mon opinion ne regarde que moi et je pense qu’un jour la vérité triomphera et ses valeureux soldats seront indemnisés par l’Etat du Burkina Faso.
    Courage mes Frères d’armes car Dieu seul détient la vrai Justice. La Justice humaine n’est que passagère.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 16:24, par rich
    En réponse à : Attaque de Yimdi : 17 ans de prison pour les cerveaux, 10 ans pour les autres !

    je ne sais pas pourquoi on a laisser le civil repartir comma ça.il est complice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés