Innovation : Jean Roger Sandwidi, l’homme qui révolutionne la préparation du thé

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mardi 11 avril 2017 à 01h53min

Imaginez un instant pouvoir préparer du thé sans vous décarcasser pour attiser le feu avec du pétrole ou du caoutchouc. Imaginez un instant ne plus recevoir de la cendre en pleine figure. Pour le Fakir que vous êtes à vos temps perdus dans les grins, cela vous facilitera certainement la tâche. Eh bien, il existe depuis quelques années une invention baptisée « le fourneau à pile » capable d’aspirer l’air grâce à une bobine et de l’acheminer dans un conduit relié à un fourneau. Cette trouvaille est de Jean Roger Sandwidi. Portrait !

Innovation : Jean Roger Sandwidi, l’homme qui révolutionne la préparation du thé

Les Burkinabè ont du talent et Jean Roger Sandwidi en est une preuve. Ce globetrotteur qui a parcouru plusieurs pays de la sous-région où le thé est couramment consommé par les jeunes dans les grins, a eu l’ingénieuse idée, à Bamako, de concevoir un appareil simpliste pour faciliter le travail des fakirs, ceux qui préparent le thé. Jean Roger n’est pourtant pas un technicien sorti d’une prestigieuse école de la place, diplôme en main. Jean Roger est tout simplement un blanchisseur qui aime bidouiller.

De retour à Ouagadougou en 2005, il fabrique son premier fourneau à pile pour une utilisation personnelle. Encouragé plus tard par ses amis du quartier, il décide en 2011 d’en fabriquer plusieurs et de les vendre dans son entourage. « Les débuts furent difficiles », se souvient-il car il avait du mal à acquérir le matériel nécessaire constitué de boite, de morceaux de tôles bac, de bobines. Sans oublier que le métier de blanchisseur absorbait toute son énergie et son temps. Il ne pouvait donc pas fabriquer plus de cinq fourneaux par mois.

Aujourd’hui, à force de persévérance, Jean Roger arrive à fabriquer cinq à dix fourneaux par jour à raison de 2 500 F CFA l’unité. Le business a bien évolué et il est débordé par les commandes qui lui parviennent par dizaines.

Il n’y a pas que les buveurs de thé qui peuvent pousser un ouf de soulagement grâce à l’inventeur et sa trouvaille. Les ménagères et les restauratrices peuvent acquérir, à 3000 F CFA des fourneaux à pile de grande taille capables de supporter au moins une marmite n°3 (qui peut contenir trois litres d’eau, NDLR).

Le fourneau à pile est certes une invention qui surprend plus d’un mais notons qu’il peut être amélioré. C’est du moins l’avis d’Ange Jordan Méda, étudiant en communication pour le développement par ailleurs bloggeur à ses temps perdus. Sa rencontre avec Jean Roger a eu lieu en janvier 2017 et il n’aura pas fallu longtemps à ce dernier pour croire au potentiel du fourneau à pile. Il a donc introduit le concepteur auprès de Mahamadi Rouamba, le fondateur de BeoogoLab, un centre d’entrepreneuriat numérique qui a décidé d’accompagner Jean Roger en rendant intelligent le fourneau à pile. Un jour, il pourrait devenir donc un objet connecté.

Pour l’instant Jean Roger Sandwidi ne dispose pas d’un brevet afin de mettre son invention à l’abri des « voleurs ». Avant qu’il ne soit amélioré, Ange Jordan pense que le fourneau à pile doit passer au scanner de la communauté scientifique. Et à l’en croire, BeoogoLab travaille à cela.

En attendant, l’étudiant en communication pour le développement pense que l’Etat doit mettre en place une politique afin de dénicher les inventeurs pétris de talents. Il pense également qu’une bonne stratégie de communication et de vulgarisation des inventions serait une bouffée d’oxygène pour ces centaines personnes qui ne demandent qu’une oreille attentive pour transformer une idée en entreprise.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • Félicitations à l’inventeur. Il doit penser au solaire et amélioré son produit.

    • Il n’a qu’à faire vite pour chercher un brevet d’invention, sinon les chinois et autres asiatiques risquent de copier l’invention et d’inonder le marché avec des copies piratées mais améliorées

  • Il faudrait qu il s acquiert un brevet d invention pour protege de toute concurrence frauduleuse. Une propriete privee que beaucoup i Burkina ne sont pas informer qu il existe des instances en la matiere. C est pas une licence, mais un brevet d invention.

  • C’est ce que le visionaire Thomas Sankara préconisait : "oser inventer l’avenir" . Félicitations à Sandwidi

  • Une amélioration du produit en mode solaire serait très intéressant. Bon courage au concepteur car nous voulons au Faso des chercheurs qui cherchent et qui trouve.

  • Donc les jeunes n’ont qu’à bien s’asseoir et boire le thé quoi ???
    Alors que nous on veut qu’ils quittent dans ça !!!

    • Les gens boivent du thé à leur temps libre autant que vous qui vous retrouvez dans les maquis à vous saouler la gueule.

      Félicitations à Jean Roger, d’abord, penser à intégrer le solaire, ensuite, se faire accompagner pour avoir un brevet et enfin revoir les types de matériaux.

    • Il ne faut pas avoir des pensées néfastes aux innovations des autres, si n’avez rien à créer laisser les autres avancer. Au contraire le thé contribue à l’avancée du travail pour ceux qui en consomment savent de quoi je parle. Bon vent à Roger que Dieu te bénisse

  • Courage à ce jeune-homme si doué pour son invention et tous nos compliments aussi à ce monsieur, pour sa disponibilité à l’accompagner. Vivement, que le Ministère et les voix bien autorisées en la matière, le soutiennent à souhait, aux fins d’une exploitation plus judicieuse de son invention !

  • Les talents ne manquent pas. C’est leur mise en valeur qui manque souvent.
    Bravo à ce monsieur et que cela puisse inspirer beaucoup de Burkinabè pour le développement du pays.

  • ...félicitations au moins lui, il n’a pas volé. Félicitations

  • Est-ce que vous pouvez au moins nous laissez son contact pour que l’on puisse aussi commander ce merveilleux produit

  • Bonjour. Voici le contact de M. Jean Roger Sanwidi : 71 11 69 66/ 68 38 15 44

  • félicitation et beaucoup de courage.
    aussi qu’il soit accompagné par les structures compétente en la matière.

  • Du courage mon parent que Dieu te donne toujours des bonnes idées à inventer d’autres choses.

  • cela mériterait d’être alimenté par une autre source d’énergie que les piles car couteuses et polluantes, et non renouvelable ! quel est le cout de son utilisation ? piles à changer tous les combien ?

  • Felicitation a l’inventeur et aux membre de BoogoLab.
    Que Dieu vous accompagne dans cette innovation.
    Nous,buveurs dr thé,on est ensemble

  • moi je vois les choses autrement. les aléas (cendre, réanimation du feu, lenteur dans la préparation, etc.) font partie du plaisir qu’on a en étant au grin. Enlever ce plaisir c’est dénaturer la grin. Moi je préfère le grin authentique

  • Félicitation à lui,un chercheur qui cherche et qui trouve.

  • bonjour ; félicitation à l’inventeur ; merci aussi à faso.net pour cet article qui fait la promotion de l’auteur. cependant il faudra nous laisser un contact afin ceux qui veulent rencontre l’artisan ou faire des commandes puissent le faire. ce sera encore plus utile. si le blogueur peut contribuer dans ce sens, il est la bienvenue
    merci : bon vent à la jeunesse burkinabè. il faut toujours oser.

  • {}Monsieur les censeurs {}
    Je persiste et signe que c’est pas nouveau cette invention !!!!!!!!!!!!!c est du plagia !!!!!!!!!!!!!!!

    • Tu n’as pas besoin de persister et de signer si ce que tu dis est vrai. Il te suffit de prouver qui est l’inventeur du premier objet en donnant son nom, son pays et son brevet ou s’il y a eu précédemment un article sur une telle invention. Tu vois, il faut savoir mentir !

  • Bravo à cet ingénieur. Nos pays ont besoin de ces genres de talents cachés. J lui propose d’améliorer cela avec le solaire. Là il pourra mieux en profiter. Bon vent à toi !!!

  • ca c est l oeuvre de blanco je l ai dejas utiliser c est bon.courage dans tout ce que tu fais

  • Beaucoup de courage et réussite totale à votre entreprise

  • merci pour la découverte, si nous pouvons developper l’invention et utilisé dans nos foyer, les arbres seront plus couper.

  • Toutes mes félicitations à Jean Roger Sandwidi, une telle invention est à saluer et mérite des accompagnements de tous.

  • Bravo Mr Sandwidi ; ces genres d’imaginations sont des dons divins qu’il faut saluer... je crois également que vous pouvez aller plus loin, notamment en envisageant une possible connection à une batterie et même une prise de courant électrique...Cela pourrait probablement lui augurer d’autres types d’utilisations plus grandes.
    Puisse Le Seigneur vous accompagner et vous guider insha Allah.

  • jeunes gens
    voyez, tout ce que Dieu fait et permet de faire est bon - mais du reste, il faut prendre souvent le temps de peser les avantages et les conséquences d’une invention (telle que ce matériel du thé). Il ya tout un mystère, une ambiance, un état d’âme qui tourne autour d’une partie de thé dans le quartier, lors des mariages, bref quelque soit le lieu......on tue le temps, on reveille les vieux souvenirs, etc..si une invention va nous soustraire de ces réalités et nous éloigner de ces ambiances ; alors elle n’est pas la bienvenue à ma connaissance - par contre, si l’invention apporte un plus à tout cela, écoutez elle est à encourager fortement ; j’espère hein !

  • Félicitations mon frère. Je souhaite que tu vives du fruit de ton travail.
    Revenant à ce que dit kossis coulibaly , je souhaiterais juste ajouter qu’il faut plutôt changer cette mentalité de ’’tuer le temps’’ autour du thé. Il faut chercher à gagner du temps... on n’a pas le temps à perdre. Soyons des gagnants qui créons, qui essayons toujours et toujours d’avancer. Naturellement sur un plan purement social il est toujours important se réunir quelques fois pour se distraire autour du thé...mais après avoir travaillé...il est toujours possible de faire quelque chose pour avancer, de travailler, il n’y a pas de sot métier...

  • Ahhh Razougou Ram wWahhh. toujours contre les avancés. Vous savez bien que ce n’est pas cette invention qui va faire disparaitre le fourneau et le charbon.

  • Génial. Communiquer son numéro pour des éventuelles commandes

  • Dommage qu’il l’ai déjas publie. il aurais pu avoir un brevet.

  • Bon vent à monsieur SANWIDI Jean Roger.
    Le Faso.net aurait pu donner son adresse pour accroître sa demande.
    Mieux vaut tard que jamais comme dit l’adage.

  • Toute invention part d’un vécu quotidien c’est à dire le souci d’améliorer le vécu, il est parti du fourneau à thé, et voilà nous pouvons finalement aboutir à un foyer électrique ou solaire. Merci pour l’invention.

  • Je me joins à un précédent internaut pour signaler qu’un fourneau fonctionnant par le même principe à été exposé lors d’une foire de l’énergie solaire (MERS) en 2006 à Niamey.

  • Je ne savais pas que l’inventeur de ce fourneau était un Burkinabé sinon que nous connaissons ce forneau à Bamako depuis des années. Il n’est pas du tout nouveau.
    Le journaliste a bien fait de rappeler que Jean Roger a fait son invention à Bamako.

    Bon vent à lui.

  • Félicitations Mr Sandwidi pour votre ingéniosité. Ne prennez surtout pas en compte les critiques de tout le monde, certains sont forts dans le découragement. All the best for You.

  • Félicitation Mr Sandwidi pour votre ingeniosite.
    Est-ce que quelqu"un pourrait m ;aider a contacter Mr. Sandwidi ,j’ai besion de commander certaines fourneaux a pile.

    Aidez-moi SVP a avoir le contact de Mr. sandwisi.

    Merci.

    Zeidane

    Tel : 0022244441650

    whtapp : 44441650

    Email : zeidane20@yahoo.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés