Convention Burkina Faso/ AFD : Plus de 50 milliards pour le développement durable de Ouagadougou

mardi 4 avril 2017 à 23h15min

Ceci est un communiqué du Ministère de l’économie, des finances et du développement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Convention Burkina Faso/ AFD : Plus de 50 milliards pour le développement durable de Ouagadougou

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et Monsieur Rémy RIOUX, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD) procéderont le mercredi 05 avril 2017 à la signature d’une convention de financement d’un montant global de quatre-vingt (80) millions d’euros soit environ cinquante-deux milliards cinq cent millions (52 500 000 000) de francs CFA.

Ce financement, accordé sous forme de prêt souverain à l’Etat burkinabé, servira à la mise en œuvre de la phase 2 du Projet de Développement Durable de Ouagadougou (PDDO 2).

La finalité du PDDO 2 est d’accompagner et d’intensifier un développement territorial équilibré de la commune de Ouagadougou en favorisant la mobilité et l’émergence de pôles de centralité secondaires, en cohérence avec le plan d’occupation des sols (POS) et le schéma de principe de circulation du centre-ville de Ouagadougou.

Le projet poursuit trois objectifs spécifiques :

• le désenclavement des quartiers périphériques et l’amélioration des conditions de vie des habitants par l’aménagement de voiries structurantes (bitumage et drainage) et par des investissements améliorant la mobilité dans la ville ;

• le développement de quartiers ayant vocation à devenir des centralités secondaires dans un effort de déconcentration de la ville ;

• le renforcement des capacités de la commune dans la mise en œuvre de sa politique d’aménagement.

Le projet sera exécuté à travers trois composantes : (i) Voiries de désenclavement / carrefours / drainage, (ii) Centralités secondaires dont équipements / voiries / drainage, (iii) Renforcement de capacités de la Commune. Sa mise en œuvre sera assurée par la mairie de Ouagadougou.

La signature de cette convention témoigne des excellentes relations de coopération et d’amitié entre le Burkina Faso et la République française qui a financé la première phase du PDDO à hauteur de 40 millions d’euros.
La cérémonie sera l’occasion pour les deux parties d’échanger sur d’autres questions intéressant la coopération entre nos deux pays.

DCPM/ MINEFID

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés