Sécurité alimentaire : Le CILSS et ses partenaires font le bilan du Programme P2RS

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • lundi 3 avril 2017 à 17h52min

Du 3 au 5 avril 2017 se tient à Ouagadougou une réunion technique de coordination du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS). Un programme mis en œuvre par le Comité permanent inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS) en partenariat avec le groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité alimentaire : Le CILSS et ses partenaires font le bilan du Programme P2RS

Le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) est la réponse trouvée par le CILSS et la BAD pour faire face aux crises alimentaires liées à la pauvreté qui sévissent dans cette partie de l’Afrique. C’est un programme qui est prévu pour durer 20 ans, réparti en quatre phases de cinq ans, dont la première phase qui va de 2015 à 2020. Le P2RS permettra à terme de toucher environ 800 000 ménages et trois millions de bénéficiaires directs et indirects.

Ce programme qui se décline en sept composantes nationales et une composante régionale (basée au CILSS) a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux sahéliens et concerne sept pays sur les treize que compte le CILSS. Ce sont le Burkina Faso, la Gambie, la Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Pour ce faire, chaque pays bénéficie d’investissements du P2RS afin de mettre en œuvre des projets dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’hydraulique et du désenclavement des zones de production dans le but d’améliorer la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables. « Nous sommes heureux de constater que grâce à la conjugaison et au partenariat, à la synergie développée avec les différents projets existants, nous avons pu commencer à investir sur le terrain. », se réjouit Félix de Valois Compaoré, coordonnateur du P2RS.

Pour une meilleure capitalisation des résultats du programme, la coordination régionale a prévu la tenue de réunions techniques annuelles. L’atelier ouvert ce 3 avril 2017 s’inscrit donc dans cette logique et a pour but de faire le bilan de la mise en œuvre du programme, d’apprécier les résultats atteints, mais aussi d’échanger sur les difficultés rencontrées et les bonnes pratiques des différents pays dans la mise en œuvre du programme.

M. Ibrahim Lumumba Idi-Issa, secrétaire exécutif adjoint du CILSS invite donc les participants « à passer en revue, avec la plus grande rigueur, les points inscrits à l’ordre du jour et à formuler des recommandations permanentes pour une mise en œuvre efficace et efficiente du programme. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés