Association TON de Niangoloko : Des jeunes et des femmes outillés sur les techniques de production et de transformation de la mangue bio

LEFASO.NET | Nazaire Konaté • lundi 3 avril 2017 à 17h51min

Le samedi 1er avril 2017 dernier, le siège de l’Association TON de Niangoloko a servi de cadre pour la cérémonie de clôture de la formation de deux cents (200) jeunes et femmes sur la production, l’entretien des vergers et le processus de production de la mangue séchée bio.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Association TON de Niangoloko : Des jeunes et des femmes outillés sur les techniques de production et de transformation de la mangue bio

Portée sur les fonts baptismaux en 1991 et reconnue officiellement en aout 1994, l’Association TON compte environ soixante cinq (65) organisations adhérentes avec deux mille huit cent quatre vingt cinq (2885) membres. L’association couvre la région des Cascades et œuvre dans plusieurs domaines dont la transformation de la mangue. Ainsi, c’est depuis 1998 qu’elle intervient dans la filière fruit à travers la production, la transformation et la commercialisation des produits issus des vergers de ses membres.

Cette activité est confrontée à plusieurs difficultés dont le vieillissement des vergers, la non maîtrise des techniques de production et d’entretien des vergers et le taux élevé de mangues séchées de deuxième choix. A cela, s’ajoutent la non maîtrise des techniques de séchage et de la gestion de la qualité du produit fini destiné au marché international.

C’est pour résorber ces insuffisances que l’association a postulé à l’appel à projet N°3 du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) avec un projet de formation d’environ soixante huit (68) millions au profit de cinquante (50) nouveaux producteurs sur l’itinéraire technique du manguier en production biologique et de cent cinquante (150) productrices sur le process de transformation de la mangue séchée.

Selon la représentante des bénéficiaires, cette formation leur a permis d’accroitre leur connaissance sur le processus de transformation de la mangue bio et l’itinéraire technique du manguier en production biologique, toute chose qui leur permettra d’améliorer leurs revenus. Elle n’a pas manqué de rassurer le FAFPA du bon usage qui sera fait du matériel. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Nazaire KONATE, Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés