Lutte contre le terrorisme : « La solution militaire, oui ; mais Il faut un dialogue permanent entre l’administration et les confessions religieuses », Amadou Sanogo, président de l’Association pour la mémorisation du Coran

LEFASO.NET | Par Dalou Mathieu Da • vendredi 31 mars 2017 à 00h32min

Amadou Sanogo fait partie de la deuxième génération des étudiants à étudier à l’université islamique de Médine en Arabie Saoudite. De retour au pays après ses études, il s’est Installé à Bobo-Dioulasso et est engagé dans l’humanitaire, la promotion de la paix et de l’islam. Nous l’avons rencontré pour échanger sur les questions d’actualité, notamment le terrorisme.

Lutte contre le terrorisme : « La solution militaire, oui ; mais Il faut un dialogue permanent entre l’administration et les confessions religieuses », Amadou Sanogo, président de l’Association pour la mémorisation du Coran

Lefaso.net : Qui est M. Sanogo ?

Amadou Sanogo : C’est le fondateur des écoles franco-arabes à Bobo Dioulasso et vice-président de la communauté musulmane. Actuellement, je suis membre de l’Office national des affaires religieuses, ONAHFA, imam à la grande mosquée, mais également le président de l’Association pour la mémorisation du Coran.

Pour ce qui concerne mon cursus scolaire, j’ai fait mes études primaires à Bobo Dioulasso, le premier et le deuxième cycle à l’université islamique de Médine en Arabie Saoudite. Là-bas, j’ai obtenu ma maitrise en 1985 et mon DEA en 1988. Après mes études, j’ai été envoyé au Togo comme missionnaire de la ligue mondiale islamique où j’ai fait 3 ans avant de revenir au pays pour ce même poste.

Les rumeurs disent que vous êtes promotionnaire au chef de Boko Haram, Aboubacar Sekahu. Qu’en est-il ?

Non, ce n’est pas vrai. Je ne l’ai jamais connu et nous n’avons pas étudié ensemble. Je suis de la deuxième génération des étudiants en Arabie saoudite ; même s’il est venu là-bas, c’est après nous.

Comment se porte la communauté musulmane à Bobo-Dioulasso ?

Il faut dire qu’on ne parle plus de la communauté musulmane, mais de la fédération des associations islamiques du Burkina. Cette fédération permet aujourd’hui de fédérer les activités de plus de 200 associations. Je dirai que la fédération est la bienvenue, car nous avons plus de 200 associations. La communauté se porte bien et très dynamique. L’adhésion est libre et toutes les grandes tendances des associations musulmanes se reconnaissent à l’intérieur de cette fédération.

Nous assistons à des dons de mosquée de la part de pays musulmans comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite. Ces pays ont-ils une influence sur votre pratique religieuse ?

Bien avant ces dons, le Qatar et l’Arabie saoudite aidaient nos pays et cela datent des années 1970, alors que le terrorisme est un phénomène récent. L’intention de ces derniers n’est pas d’influencer les croyances religieuses à mon humble avis. Leur intention est désintéressée. C’est aider les personnes démunies sur le plan social et spirituel. Vous savez, ces pays mêmes combattent le terrorisme et les brebis galeuses ne manquent pas.

Quelles sont vos relations avec les autres communautés religieuses

A Bobo Dioulasso nous avons de très bonnes relations avec les catholiques, les protestants et les coutumiers. Nous n’avons pas de problèmes avec les autres confessions religieuses. Face à certaines situations, on se retrouve pour chercher des solutions. C’est le cas par exemple du cimetière de Bobo. Nous travaillons ensemble pour ce qui concerne les œuvres sociales. Lorsque l’Union fraternelle des croyants (UFC) de Dori est de passage ou organise des activités, ils nous font appel. Pour ce qui concerne les prêches, il existe vraiment la tolérance, il n’y a pas de dénigrement de religions jusqu’à ce jour.

Le Burkina Faso est menacé depuis quelques années par les extrémistes ? Quel est votre avis et comment expliquez-vous la montée de l’extrémisme au Burkina Faso ?

C’est un phénomène international et régional et le Burkina ne peut pas faire l’exception. La pauvreté, le chômage et la mauvaise compréhension des textes islamiques et l’absence de dialogue entre l’autorité et les confessions religieuses expliquent en grande partie la montée de l’extrémisme.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Dalou Mathieu Da

Messages

  • Morceaux choisis "Pour le cas du Nord, il faut que l’Etat fasse appelle à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). Ainsi, les savants musulmans vont animer des conférences et surtout des prêches pour sensibiliser. Vous savez la mauvaise interprétation des textes islamiques est souvent à l’origine."
    "Un autre aspect : l’Etat burkinabè fait beaucoup pour les écoles franco-arabes. Je souhaite que l’Etat trouve des bourses nationales pour les élèves des écoles franco-arabes afin que ces derniers étudient au secondaire jusqu’à l’université dans le pays. Mais quand on laisse les élèves aller dans les pays arabophones, certains vont se laisser radicaliser par des extrémismes. C’est un des facteurs de la montée du terrorisme."

    Mon commentaire : Au moins un qui parle des vrais racines du terrorisme, de ses sources et des imbrications. Pas comme d’autre qui se cachent dans les frormules du genre "Cela n’a rien à voir avec l’islam"
    t de ses

    • je suis d’accord qu’on sensibilise la population. Mais il faut savoir que le terrorisme est une conspiration capitalisme sionisme contre l’humanité. je vous demande qui les vende des armes ? qui les donne des renseigement ? qui a tué Mohamed Khadafi ? Moi je suis convaincu que le terrorisme est financé et encadré par les mêmes qui disent dans les mediats qu’on est contre DAES ou Etat islamique ;et au même moment il soutiennent les rebelle soit disant moderés en syrie. je cite l’Arabie sahoudie et ses alliés Israel ,USA,France et l’angleterre qui financent le terrorisme .C’est pour cela ils ont soutenu le terrorisme El sissi d’Egypte qui a terrorisé les frères musulmans ,personne n’en parle.
      regardez où était Eat islamique(EI), un coup EI se crée et prend tout l’Irack ? Reflechissez vous aussi. Ceux qui financent le terrorisme sont contre notre independance financière car on n’est pas independant.

    • Oui une conspiration capitaliste sioniste contre l’humanité, mais qui s’appuie sur quoi, sur quelles bases ? Et ce sont ces bases qu’il faut couper. C’est à conclut le sieur Sanogo. Tu ne me diras pas aussi que le cas Dicko est une création des coalisés dont tu parles. Je te rappelle qu’il avait été arrêté en 2014 par l’armée française et remis aux autorités maliennes. Ces derniers l’ont remis en liberté. Trouves-tu les français plus coupables dans ce cas précis plus que les maliens ? A rester dans les complots réels ou imaginaires sans dégager de solutions claires et lucides, on court tout droit vers le suicide.

    • Vraiment d’accord avec toi. A en croire certains, le chaud soleil d’avril, la pauvreté, Malam Dicko sont des conspirations d ’occidentaux pour piller les trop grandes richesses économiques du Burkina. Nous, on a jamais rien a se reprocher. C ’est l’autre le méchant. Quelle petitesse !

  • Très bon interview. A mon avis, le problème est beaucoup plus simple et élémentaire. Des résidus de bandits déchets de société arabes (Algérie, Libye, etc.) qui manipulent nos jeunes petits musulmans. Il faudra même à l’on terme faire attention à certains pays arabes. Pratiquer notre islam sans se référer nécessairement à la culture arabe... Cas des Perses iraniens. Sinon on peut même avancer que l’Arabie Saoudite est une Daech qui a réussit.

    • "l’Arabie Saoudite est une Daech qui a réussit." Bien dit ,malheureusement notre KAbA(la mecque) se trouve en Arabie saoudite. Je souhaite qu’on chasse la famille saoude de l’Arabie saoudite car c’est cette famille au pouvoir par l’aide de l’Angleterre dépuis les années 1900 qui sionise le monde arabe , sahoude est sioniste il mange ensemble.

  • Bonjour,
    une interview intéressante. Une rectification dans l’écrit de M. Dalou Mathieu Da : M. Sanogo n’est pas le fondateur des écoles franco arabe de Bobo-Dioulasso.
    M. Sanogo et certains de ses promotionnaires ont étudié dans des madersas et une école franco arabe de référence celle de Sikasso Cira qui est logée dans la même enceinte que l’actuel "Lycée privé islamique de Bobo (LPIB)". Cette école a formé des centaines de burkinabés dans les années 70. L’un de ces fondateurs est Diawar DIAGNE toujours en vie à Dakar.
    Merci de tenir compte de ce fait historique.
    Cordialement.

  • Très bonne vision. Il faut cependant retenir ONAFAR (Observatoire National des Faits Religieux ) au lieu de ONAHFA.

  • C’est une lapalissade que de dire que les Qataris et Saoudiens soutiennent de manière pernicieuse le terrorisme. Mais qui est fou pour critiquer la main qui lui donne à manger.

  • Bonjour à tous ;
    il n’ya jamais eu d’absence entre l’autorité et les confessions religieuses. L’état n’a pas à se meler des questions religieuses sauf si il y a des comportements déviants de celles ci.
    Alors que quand l’état interpelle les confessions religieuses sur une situation anormale ou qui pourrait se produire, la communauté musulmane est toujours celle là (et seule d’ailleurs) qui se plaigne. Du coup ; il ya un problème.
    Vous remarquerez que les autres confessions religieuses essayeront de tout faire pour s’adapter, mais les musulmans non. Soit disant qu’ils sont visés.
    A mon, il faudra demander à ces musulmans d’aller sensibiliser leurs frères musulmans du nord afin qu’ils comprennent que le Burkina Faso est laic et le restera jusqu’à nouvel ordre.

    • Bien dit. Exemple de cette loi kon vient d’imposer le retropedalage au gouvernema de Paul Maïs non KABA Thièba. Cela pouvait recadrer le mieux vivre ensemble ! ça pouvait aussi permettre de connaitre le derive des soit disant radicalisés. Malheureusema le prophète ne poura pas revenir sinon il aurait changer assez de mensonge inserrées dans l’islam. il aurait beaucoup amandé ! un jour on nous dira qu ce que nous pratikon nest pa l’islam si rien nest reglementé pour barrer la route à ces fou ki pensent ke l’islam est à leur choix

  • la mémorisation du coran. voila d’ou est parti le terrorisme. il vous faut l’étudié au lieu de le mémoriser simplement. Ou bien vous pouvez l’enregistrer par des appareils appropriés.

  • Le terrorisme actuel est un complot tusse par L occident pour combattre L islam partout les musulmans sont visés dans tout le monde entier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés