Organisation Internationale pour les Migrations : Des acteurs de l’information formés sur les bonnes pratiques médiatiques en matière de migration

LEFASO.NET | Youmali KOANARI (Stagiaire) • jeudi 30 mars 2017 à 00h47min

Sous la présidence du ministre de la Communication et des relations avec le parlement Rémis Fulgence Djandjinou, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a initié les 28 et 29 mars 2017, à Ouagadougou, un atelier de formation sur les bonnes pratiques médiatiques en matière de migration au profit des journalistes des presses audiovisuelles, écrites et en ligne du Burkina. L’objectif poursuivi était de renforcer leurs capacités en matière de traitement de l’information liée au phénomène migratoire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Organisation Internationale pour les Migrations : Des acteurs de l’information formés sur les  bonnes pratiques médiatiques en matière de migration

L’Organisation International pour les Migration (OIM) présente au Burkina Faso détient un mandat onusien pour traiter des questions migratoires. Dans le cadre de la couverture médiatique de ses actions et de ses interventions, il ressort que la presse burkinabè n’a souvent pas une maitrise des concepts et des terminologies spécifiques à la migration. En partenariat avec l’ambassade des Etats Unis au Burkina, l’OIM a donc initié un atelier de formation les 28 et 29 mars 2017 à Ouagadougou au profit des médias afin de leurs fournir les outils et les connaissances nécessaires à la couverture médiatique des évènements relatifs à la migration.

Au cours de cet atelier, les acteurs en charge de l’information, de la presse audiovisuelle, écrite et en ligne se sont imprégnés des concepts et des terminologies clés de la migration, des principes internationaux en matière de protection de l’identité dans la couverture médiatique, du rôle et de l’effet des médias sur l’opinion publique en matière migratoire et des bonnes pratiques médiatiques concernant les migrations.

JPEG - 74.7 ko
Le ministre Rémis Djandjinou insiste sur une meilleure communication dans le contexte de sécurité actuel afin de ne pas porter atteinte aux droits élémentaires

Pour le ministre de la Communication et des relations avec le parlement, Rémis Fulgence Djandjinou, les migrations constituent de nos jours un des grands défis que l’humanité doit gérer. Il poursuit en disant que la déontologie du métier du journalisme, la maitrise des terminologies et la sémantique, le respect de la vie privée des migrants, la diversification et la vérification des sources d’information sont entre autres les devoirs qui incombent aux journalistes travaillant sur cette thématique. Il a insisté sur une meilleure communication dans le contexte de sécurité actuel afin de ne pas porter atteinte aux droits élémentaires notamment ceux relatifs à la libre circulation des hommes et des biens dans l’espace CEDEAO et de l’UEMOA. Il a aussi souhaité que cette formation soit le premier pas pour un traitement plus professionnel des questions de migration et une mise en place d’un réseau national de journalistes sur la migration pour une presse plus spécialisée.

JPEG - 79.2 ko
Les participants s’imprègnent du rôle des et de l’effet des medias sur l’opinion publique en matière migratoire et des bonnes pratiques médiatiques en matière migratoire

Le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats Unis au Burkina David Young a affirmé que les Etats Unis soutiennent les droits humains des migrants, et en vue d’une plus grande coordination du phénomène migratoire. Il a affirmé que l’Afrique de l’Ouest a la plus forte mobilité inter-régionale en Afrique sub-saharienne avec 70% de mouvement migratoire. Pour lui, ce projet renforcera les capacités des institutions gouvernementales, privées et des entités internationales. Et il aura pour effet d’accroitre le contrôle des gouvernements sur la migration. Par ailleurs le diplomate américain a affirmé que le Burkina Faso et les Etats Unis sont des pays qui tirent les richesses de l’immigration.

JPEG - 40.2 ko
Abdel Rahmane Diop, chef de bureau pays de l’OIM pense qu’à chaque fois que l’humain est enjeu, c’est l’affaire de tous.

Abdel Rahmane Diop, chef de bureau pays de l’OIM, a soutenu que la communication dans la gestion de la migration contribuera aux débats internationaux du point de vue des pays de départ, car rares sont les couvertures médiatiques qui donnent les points de vue des pays de départ comme le Burkina Faso.

Aussi, la communication contribuera également à lutter contre les phénomènes négatifs liés à la migration comme le trafic et la migration irrégulière pour ne citer que cela. Il a félicité par ailleurs le gouvernement burkinabè pour l’adoption de la stratégie nationale de la migration et son plan d’action. Il a terminé en disant qu’à chaque fois que l’humain est enjeu, c’est l’affaire de tous.

JPEG - 55.5 ko
Tougouma Mariam, présentatrice à la radio Watt FM a apprécié cette initiative qui permet aux journalistes de traiter plus de sujet sur la migration

Tougouma Mariam, présentatrice à la radio Watt FM a apprécié cette initiative en ce sens que la formation sur ce thème permet aux journalistes de traiter l’information sur ce sujet avec plus de dextérité.

Pour Christian Zongo, directeur de la communication du Conseil Supérieur de la Communication, cette initiative équipe mieux les journalistes à traiter des questions spécifiques et le CSC qui travaille à rendre plus professionnel les journalistes est ravi de ce genre d’initiative.

Muni, de leur parchemin les journalistes se sont convenus de se constituer en réseau de spécialistes sur le phénomène migratoire.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Portfolio

  • Le chargé d'affaire de l'ambassade des Etats Unis au Burkina David (...)
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 juillet à 13:42, par Bongoma cedrick
    En réponse à : Organisation Internationale pour les Migrations : Des acteurs de l’information formés sur les bonnes pratiques médiatiques en matière de migration

    je suis congolais du congo Brazzaville, j avais eu un contact avec mon encien manager qui je travaillais avec lui au congo de venir travailler ici a burkina faso, j ai payé le billet d ’avion pour venir travailler avec lui ici, une fois arrivé a aéroport de Ouagadougou,il avait personne pour m accueillir, quand j ’essai d ’appeler le contact en question , ca ne passe plus ,alors depuis le jeudi 27 juillet 2017 jusqu’à maintenant je suis dans la rue, je ne mange pas, je veux juste l’ aide pour retourner dans mon pays svp, mon num est +226 57309184, aide moi svp je ne peux pas rester ici sans rien faire et comment je peux faire pour manger et habiter ? I am congolese of Brazzaville congo, I had a contact with my dean manager worked with in my country, to come here in burkina faso country to work with him together, I bought the ticket to come here, when I came in airport of burkina nobody came to pick up me, when I try to call that contact nobody answer me, Since thursday 27 jully 2017 until now I am on the street no food no place for sleeping, please help me to return back to my country , I cannot stay here nothing to do , no place for sleeping .please help to join my country, my num is +226 57309184« je suis congolais du congo Brazzaville, j avais eu un contact avec mon encien manager qui je travaillais avec lui au congo de venir travailler ici a burkina faso, j ai payé le billet d ’avion pour venir travailler avec lui ici, une fois arrivé a aéroport de Ouagadougou,il avait personne pour m accueillir, quand j ’essai d ’appeler le contact en question , ca ne passe plus ,alors depuis le jeudi 27 juillet 2017 jusqu’à maintenant je suis dans la rue, je ne mange pas, je veux juste l’ aide pour retourner dans mon pays svp, mon num est +226 57309184, aide moi svp je ne peux pas rester ici sans rien faire et comment je peux faire pour manger et habiter ? I am congolese of Brazzaville congo, I had a contact with my dean manager worked with in my country, to come here in burkina faso country to work with him together, I bought the ticket to come here, when I came in airport of burkina nobody came to pick up me, when I try to call that contact nobody answer me, Since thursday 27 jully 2017 until now I am on the street no food no place for sleeping, please help me to return back to my country , I cannot stay here nothing to do , no place for sleeping .please help to join my country, my num is +226 57309184 »je suis congolais du congo Brazzaville, j avais eu un contact avec mon encien manager qui je travaillais avec lui au congo de venir travailler ici a burkina faso, j ai payé le billet d ’avion pour venir travailler avec lui ici, une fois arrivé a aéroport de Ouagadougou,il avait personne pour m accueillir, quand j ’essai d ’appeler le contact en question , ca ne passe plus ,alors depuis le jeudi 27 juillet 2017 jusqu’à maintenant je suis dans la rue, je ne mange pas, je veux juste l’ aide pour retourner dans mon pays svp, mon num est +226 57309184, aide moi svp je ne peux pas rester ici sans rien faire et comment je peux faire pour manger et habiter ? I am congolese of Brazzaville congo, I had a contact with my dean manager worked with in my country, to come here in burkina faso country to work with him together, I bought the ticket to come here, when I came in airport of burkina nobody came to pick up me, when I try to call that contact nobody answer me, Since thursday 27 jully 2017 until now I am on the street no food no place for sleeping, please help me to return back to my country , I cannot stay here nothing to do , no place for sleeping .please help to join my country, my num is +226 57309184

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés