Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo (stagiaire) • lundi 27 mars 2017 à 11h12min

Depuis le 1er octobre 2014, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a mis en place une mesure sur la gratuité de quelques services bancaires. Ce sont entre autres, l’ouverture, le suivi, le fonctionnement d’un compte, les moyens et opérations de payement et la banque à distance. Trois ans après la mise en œuvre de ladite mesure quelle est son effectivité sur le terrain. Pour répondre à cette question, nous avons rencontré quelques clients des banques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

Christophe Kambou, infirmier : « Je n’ai aucune information sur les mesures de la gratuité de ces services bancaires, je n’ai jamais entendu parler et je ne cherche pas à les connaitre, tout cela ne m’intéresse pas. Au niveau de mes transactions, je n’ai pas remarqué de changement. S’il se trouve qu’il y a une information d’une certaine importante, c’est à la banque d’informer ses clients si elle se veut crédible ».

Ali Compaoré « Vous savez que ce n’est pas toutes les informations que les banques donnent. Elles ne donnent que ce qui les arrange. Parlant des gratuités de ces services bancaires, c’est vous qui nous informez sinon nous n’en savons rien de tout cela. La banque dispose de plusieurs moyens pour informer ses clients et de communiquer la dessus mais si elle décide de ne rien dire, cela montre que, ce n’est pas une information qui est à leur faveur ».

Mme Mamounata Zongo « Je n’ai pas prêté attention à cela, je ne sais pas si au niveau des frais desdits services, la banque continue de couper toujours de l’argent ou pas. Lorsque je viens pour un retrait, je vérifie mon solde et je retire ce que j’ai à retirer donc je ne sais pas si toutes ses mesures sont effectives ou pas ».

Hyacinthe Zoungrana, instituteur « Nous n’avons pas eu cette information de la gratuité des services, mais il semblerait qu’au niveau de la banque, lorsque l’on établit une carte magnétique avant de te remettre, les agents de la banque disent que toutes les opérations via la carte sont gratuites, c’est tout ce que j’ai comme information ».

Mme Josiane Ouédraogo/ Sandwidi : « On a eu écho depuis quelques temps déjà qu’il aura des services gratuits mais jusqu’à présent ces mêmes services sont toujours facturés et on ne sait pas pourquoi les mesures ne sont toujours pas mises en application. L’on gagnerait vraiment si toutes ses mesures sont appliquées, cela fera des frais en moins et surtout de l’économie ».

Kasmir Guimi « Pour ma part, je savais qu’il a des mesures prises par la BCEAO concernant la gratuité de quelques services bancaires donc j’attendais que cela soit effectif. Mais depuis quelques temps j’ai remarqué qu’au niveau des différentes opérations que j’effectue la banque ne me coupe plus d’argent ».

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 13:49, par ouedraogo somaila
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    Le grand public n,a pa connaissance de ces mesures.Il y,a d,autres mesures qui ne sont pas connues comme par exemple celle concernant l,exoneration de la tva sur les prets pour les constructions de logement.Il faut que de telles mesures soient connues et que leurs applications soient effectives.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 14:05, par Bankierie
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    Merci à vous Yvette Zongo (Stagiaire) pour ce micro tro. Maintenant il reste la deuxième partie : poser directement la question aux banques de la place pour voir si elles appliquent cette messure sur la gratuité de cesdits services.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 15:29, par Bertold Brecht
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    C’est pourquoi on dit que les banquiers sont des voleurs en col blanc. Imaginez combien de milliards ils nous ont vole comme ca ? Aucune ethique en affaires, ces banquiers de nous.
    Ligue ds consommateurs, ca ne peut pas co ntinuer comme ca ! Ou alors votre bouche est pleine de farine si bien que vous ne pouvez pas parler ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 08:56, par djobala
      En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

      Bien dit Mon type, il n’ya pas de "Ligue des consommateurs" mais une ligue appelée LUTTE CONTRE LES CONSOMMATEURS. J’ai vu cette structure reagir au serieux une et une seul fois et c’était kan le prix de la bière a été augmentée. Elle était vraiment au serieux. Apres rien, il ya eu baisse de la quantité des petites bouteilles de sucrerie de 33cl à 30 cl (1/11 oté) pas de reaction de sa part. Le telephonie nous pillent et nous abusent de toutes les manieres et c’est silence radio. Les produits laitiers de toutes sortes apparaissent sur le maché de meme que les FRANCE AUREVOIR que j"appelle AFRIQUE POUBELLE. Tout ça cest pour detruire nous et notre environnement. Kallons nous devenir et kallons nous laicé à nos enfants ? C’est vraiment de la merde. SI SES DIRIDEANTS NE SONT PAS DES INFILTRES, ILS SONT DONC DES INCAPABLES OU INACTIFS OU BIEN ILS ONT LA BOUCHES PLEINES DE FARINES. Ils disent kils nont pas de moyen, mais kils facent le minimum avec ce kils ont là.LE vrai Blèm est l’ignorance de notre population.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 16:09, par Tinto
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    C’est bon de revenir sur le sujet, parce que les banques n’ont jamais fait de cadeau à quelqu’un. Quelqu’un a soulevé il n’y a pas longtemps le problème de surendettement des travailleurs au niveau des banques. Je crois qu’il faut en débattre parce que l’efficacité de ces agents au travail en prend un sérieux coup. Le premier ministre d’alors, Tertus Zongo s’était intéressé au phénomène mais ses solutions n’ont pas porté parce que le problème est plus profond. L’État devrait s’intéresser à ce sujet et discuter franchement avec les banques sur les mesures concrètes. Lorsqu’un travailleur a besoin d’un découvert le 25 du mois, peut-être qu’il est tombé dans une situation et a besoin d’aide. Cela ne devrait pas faire l’objet de condamnation ou de moquerie mais plutôt de compassion. C’est pas trop demander à ces banques d’utiliser de temps en temps leur surliquidité pour soulager les agents économiques

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 17:37, par Cheikh
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    Figurez-vous que même quand on le leur demande, les agents de banques ne semblent pas au courant. Alors que faire ? Se demande-t-on au niveau de la clientèle ( toutes catégories confondues), pour laquelle cela constitue un important manque à gagner. En effet, il n’est pas exclu que la rétrocession de ces frais cumulés sur les comptes, pourrait rapporter des centaines de milliers de francs aux uns et autres. Et comme l’ "argent est le nerf de la guerre", tout ce qui y est relatif a intérêt à être traité le plus sérieusement du monde ! Autrement dit, c’est maintenant que le Ministère, la BCEAO, l’APBEF, les banques primaires, les syndicats, la ligue des consommateurs sont interpellés, pour le déclenchement immédiat de cette mesure. Alors, qu’ils ne soient point surpris des conséquences, car par ces temps de remous qui courent, l’on ne sait jamais d’où et quand peuvent survenir la chienlit et tous autres actes de subversion.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 07:34, par BRIBA Noelie
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    Communiqué de presse - Services bancaires à offrir à titre gratuit par les établissements de crédit de l’UMOA
    Dans le cadre des actions visant à renforcer l’inclusion financière des populations, l’accélération de la bancarisation et le financement bancaire des Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), des concertations ont été engagées entre la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la profession bancaire, représentée par la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers (FAPBEF) de l’UEMOA.
    L’objectif visé est de parvenir à une réduction et à une rationalisation graduelle des conditions de banque appliquées à la clientèle, dans le strict respect du principe de libéralisation desdites conditions en vigueur dans l’Union.
    Ainsi, au titre de la première phase de ce processus, il est porté à la connaissance du public que les services bancaires énumérés, ci-après, seront offerts à titre gratuit par l’ensemble des établissements de crédit exerçant leurs activités dans les pays membres de l’UEMOA, à compter du 1er octobre 2014.
    La seconde phase concernera les services à facturer modérément et qui feront l’objet d’une communication en temps opportun.
    Le Gouverneur

    LISTE DES SERVICES BANCAIRES A OFFRIR A TITRE GRATUIT PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT DE L’UMOA
    1- Ouverture, fonctionnement et suivi de compte
    - Ouverture de compte ;
    - Délivrance de livret d’épargne ;
    - Tenue de compte sur livret d’épargne ;
    - Transmission de relevé de compte (une fois par mois) ;
    - Relevé récapitulatif des frais annuels ;
    - Dépôt d’espèces dans la banque du client quel que soit le guichet (hors acquittement de frais de timbre fiscal) ;
    - Retrait d’espèces dans la banque du client quel que soit le guichet, à l’exception des opérations par chèques de guichet ;
    - Domiciliation de salaire ;
    - Changement d’éléments constitutifs du dossier du client, notamment d’identification ;
    - Mise en place d’une autorisation de prélèvement (ordre de prélèvement à partir du compte) ou de virement permanent (création du dossier) ;
    - Clôture de compte.
    2- Moyens et opérations de paiement
    - Retrait auprès d’un guichet automatique (GAB/DAB) de la banque du client ;
    - Paiement par carte bancaire au sein de l’UMOA ;
    - Consultation de solde et édition du relevé de solde au GAB/DAB dans la banque du client ;
    - Virement de compte à compte dans la même banque ;
    - Encaissement de chèques tirés sur une banque de l’Union ;
    - Encaissement de virements nationaux, communautaires et internationaux.
    3- Banque à distance
    - Avis de débit et de crédit par voie électronique ;
    - Consultation et édition du solde et de l’historique du compte à travers le GAB/DAB de la banque du client.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 16:55, par lapatriote
      En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

      Ah là c’est sérieux. comme ça ne les arrange pas, elles ne pipent pas mot de toutes ces mesures.

      Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 09:59, par sotho
      En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

      Bonjour Mme Briba,

      Merci pour ce message. Au niveau de la SGBF, en 2015, quand tu demandais ton relevé, c’était gratuit. Maintenant c’est facturé à 2000F. Je ne comprends pas pourquoi ils ne respectent plus cette mesure. Le système des sms ne fonctionne pas toujours correctement et des opérations faites sur ton compte, tu n’en as pas les informations avant longtemps (quand tu vas en banque, ils disent que c’est le réseau). Ce qui fait que des retraits se font sur le compte alors que tu ne te souviens pas en avoir effectué. Si le gab permettait au moins d’obtenir son historique ce serait meilleur. En tout cas, j’en ai constaté sur mon compte. de 7000f le 28 Février je me suis retrouvé à -934 F le 3 mars alors que je n’ai effectué aucun retrait entre les deux. Et là encore c’est la faute du réseau qui n’a pas envoyé de message pour un retrait passé ? Vraiment j’étais content de la sgbf et j’ai même conseillé beaucoup de mon entourage à y ouvrir des comptes ; mais là je commence a me décourager....

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 09:55, par le reservé
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    merci de continuer à nous informer. Maintenant que nous savons que les banques nous pillaient depuis 3 ans, ils nous restent à réclamer qu’on nous reverse le montant des coupures abusives dont on a été victimes. Même si on doit intenter un procès en justice pour rentrer en possession de notre argent indûment perçu , il faut qu’on le fasse. Une pétition serait un bon début.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 10:04, par le reservé
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    merci de continuer à nous informer. Maintenant que nous savons que les banques nous pillaient depuis 3 ans, ils nous restent à réclamer qu’on nous reverse le montant des coupures abusives dont on a été victimes. Même si on doit intenter un procès en justice pour rentrer en possession de notre argent indûment perçu , il faut qu’on le fasse. Une pétition serait un bon début.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 11:05, par par un client
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    ecobank est la championne des escrocs de bande.
    même pour quitter cette banque on te coupe 3000 francs par traite restante. quand même je te rembourse avant terme et tu me coupe 3000 en plus des intérêts.
    vraiment dans les jours avenir il faut que ecobank corrige ses dérives sinon ils seront surpris négativement par une partie de leur client. trop c’est trop, c’est un conseil

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 13:11, par aminata zongo
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    La clôture de compte est différent du rachat de prêt relisez voir la bceao n’a jamais mentionné de rachat de prêt dans les services gratuits

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:59, par fou du moogo
    En réponse à : Gratuité de certains services bancaires : Des clients dans l’incertitude

    Mes frères, pourquoi personne n’interpelle la BCEAO ? à quoi sert de prendre une mesure si elle ne veille pas à son application ? L’UMOA dispose de la Commission bancaire chargée du contrôle des banques, qu’est ce qu’elle a fait pour amener les banques à respecter cette instruction ? Une bande de pilleurs organisée qui n’a aucun égard pour les citoyens et leur développement, point barre !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés