Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • jeudi 23 mars 2017 à 21h36min

Le conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 23 mars 2017 sous la présidence de Roch Kaboré. Des dossiers inscrits à l’ordre du jour, on retiendra l’adoption du projet de loi de finance rectificative et celle relative à la commercialisation de l’or et autres substances précieuses au Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

Des conclusions du rendez-vous hebdomadaire livrées par le ministre de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou, celui-ci n’a pas voulu se prononcer sur les questions d’actualité, notamment sur l’opération menée par les forces de défense et de sécurité dans la partie nord du Burkina, ayant entrainé la mort d’un présumé auteur de plusieurs attaques terroristes.

Néanmoins, le porte-parole du gouvernement a noté que plusieurs communications ont été faites sur les questions sécuritaires, en l’occurrence celle relative à l’opération effectuée dans la nuit du 22 au 23 mars dans le nord du pays. Mais nous n’aurons pas plus détails car : « Dans cette lutte que nous menons, il faut que nous ayons une seule porte d’informations et nous avons mis en place une cellule de communication militaro-civile » a dit le porte-parole du gouvernement, soulignant qu’il est prévu un point de presse à ce sujet. Une opération a donc été menée et d’autres sont en cours, selon le ministre de la communication. Et Rémis Fulgance Dandjinou de féliciter les forces de défense et de sécurité, invitant à l’occasion, la population à une franche collaboration dans la lutte contre ce fléau.

Au menu de cette rencontre hebdomadaire, il a été adopté, au titre du premier ministère, un décret portant création, attribution et composition de l’unité de coordination du second compact du MCC. Cette unité rattachée au premier ministère doit conduire au nom de l’Etat burkinabè, le processus d’élaboration, conformément aux priorités du PNDES. « Cette unité administrative va mettre tous les mécanismes de veille sur les indicateurs d’éligibilité du Burkina au financement MCC » a expliqué le ministre de la communication.

Au département de l’administration territoriale, le conseil a adopté un décret portant sur l’organisation de l’administration territoriale et de la décentralisation. En effet, dans le cadre du remaniement ministériel, le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure a été scindé en deux. « C’est également le cas au ministère des mines et des carrières. Il fallait adopter un décret pour réorganiser ces ministères » a-t-il signifié.

A cet effet, au niveau du Ministère de l’économie, des finances et du développement, le projet de loi de finance rectificative a été adopté pour prendre en compte ces deux nouveaux ministères, dans le cadre de la gestion de la dépense intégrée. « En réalité, le budget ne change pas. En dépenses et en recettes, il reste exactement le même que la loi de finance 2017 » a indiqué Rémis Fulgance Dandjinou. Puis, le ministre de la communication de confier qu’iI y a eu « quelques annulations au niveau des dépenses communautaires ministérielles » pour pallier aux problèmes sécuritaires du pays. « Un certain nombre d’annulations de dépenses ont permis d’avoir des réouvertures pour mieux doter les forces de défenses et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme » a-t-il noté, avant d’ajouter que cette option prend en compte d’autres aspects, comme les dépenses de la CAN 2017 qui n’avaient pas été prises en compte dans la loi de finance.

Concernant le ministère des mines et des carrières, le conseil a adopté un projet de loi portant organisation de la commercialisation de l’or et des autres substances précieuses au Burkina Faso. Très attendu par les acteurs du domaine et par les députés, ce projet de loi permettra une meilleure organisation de l’exploitation minière artisanale. Selon le ministre de la communication, cela se traduira par un renforcement des attributions de l’Agence nationale d’encadrement des exploitations minières artisanales et semi - artisanales et un assainissement du circuit de la commercialisation l’or.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mars à 22:02, par warzat
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

    En plus d’annuler certaines dépenses afin de pouvoir mieux équiper nos forces de sécurité, ne concéder rien à ceux des nantis de l’administration publique dont le comportement frise l’apatridie par les temps qui courent.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 23:07, par Marcos
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

    Le Burkina ! Qd on annule des depenses qlq part pour soutenir la securité et on en crée d autres part tel que la promenade inconvenable de la commission constitutionnelle. Un non avenu. Rien que du gaspillage financier :billets d avions, hotels, assurances pdt les sejours, frais de missions, nourritures ; et ce pour tous les membres en deplacement et ds les plusieurs pays et villes. Que rapportera ces rencontres de la commission à la caisse burkinabè plus que l appui des association, delegués du CSBE et des Ambassades et consulats ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 04:20, par AC
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

    De qui se moque t-on ?
    " renforcées la coopération " ou plutot " renforcées la colonisation"
    La vraie venu de Claude Bartolone, c’est suite au discours de Rock kaboré sur le Franc CFA. Ce émissaire est venu contrecarrer les plans de sortie du Franc cfa. Et il a certainement reussi, vu le discours contradictoire du ministre de la communication hier.

    Aujourd’hui, sans le franc CFA, la france se retrouvera au moins à la 20 eme place du classement mondial, c’est à dire l’un des pays les plus pauvres d’Europe.

    Comment, un gouvernement qui reconnait qu’une monnaie est mauvaise pour son économie, n’est pas pressé d’en sortir et prefere attendre à long terme ? Juste un pretexte pour finir son mandat sans avoir à toucher au problème du Franc CFA. Personne n’a le courage de dire les vérités à la france, pfuu !
    Vous n’aviez pas honte, ni choqué de continuer de verset 50% de vos reserve à la France ?

    Je ne condamne pas claude Bartolone, car lui au moins est venue corps et âme defendre l’économie et l’avénir de son pays. Par contre, je n’ai aucune qualification pour designer mon degout face à nos dirigeants qui se moquent complètement de l’avenir de leur pays. Aucun effort de sacrifice pour leur pays. Leur seul ambition, c’est de preserver leur fauteuil.

    Vraiment, ca fait mal et ca fait honte pour tout un état. Que Dieu me pardonne si je vote un gouvernement pareil. Je n’attends plus rien de ce gouvernement.

    Je me demande si un jour, on aura encore un président comme thomas sankara qui defendra l’honneur de son pays, même au prix de sa vie ?

    Que 2020 arrive très vite pour soulager notre souffrance !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 06:14, par gbè
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

    pour ma part le peuple doit encourager le president à rester sur sa position face o franc cfa.rares sont ces presidents africains ki donnent ouvertes leur position sur le franc cfa.donc ces un pas deja.ces le peuple ki doit decider sil garder ou pas le f cfa cette monnaie ki freine le developpement de l’afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 09:00, par Ouédraogo Tiema
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement annule ‘’quelques dépenses’’ pour mieux équiper les forces de défense et de sécurité

    Monsieur Point Bar "Salifou Dialllo " est cité dans une affaire de grande escroquerie au Niger selon www.tamtaminfo.com.
    Daniel est actuellement en détention à la Police Judiciaire, il risque d’un moment à l’autre d’être déféré à la prison civile de Niamey. En effet, après avoir été arrêté il est en train d’être auditionné depuis hier par les limiers de la PJ pour faux, usage de faux et autres délits. Daniel Mukuri a passé sa première nuit à « Darado kaina ».
    Selon des informations dignes de foi, les vraies sociétés Mach-Luxembourg et Syniverse Luxembourg ont découvert l’usurpation de leur nom au Niger ainsi que la falsification de titre de filiale au Niger qu’ils ne reconnaissent pas. Pour rappel, sachez que dès le départ, l’Etat a été trompé par Mukuri Daniel, de même que les actionnaires de la société adjudicataire réelle Mach-Agitech-Niger qui découvrent que leur Société est reléguée au rang de filiale nigérienne de Mach-Luxembourg à l’initiative seule de Mukuri et avec l’appui de Salif Diallo, actuel président de l’Assemblée nationale du Faso (actionnaire complice de Mukuri).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés