Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

Compte rendu • jeudi 23 mars 2017 à 19h38min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 23 mars 2017, en séance ordinaire, de 10 H 00 mn à 14 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté un décret portant création, attribution, composition et fonctionnement de l’Unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina).

L’adoption de ce décret permettra à notre pays de se doter de la structure responsable de la conduite du deuxième Compact tout en capitalisant les acquis du Millennium challenge account Burkina Faso (MCA-BF).

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Le Conseil a adopté un décret portant organisation du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation.
L’adoption de ce décret permet de doter ledit ministère d’un organigramme lui permettant de remplir efficacement ses missions.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a examiné un projet de loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2017.
Ce projet de loi de finances rectificative vise essentiellement à prendre en compte la nouvelle configuration du gouvernement.

Les niveaux de recettes et de dépenses budgétaires restent identiques aux prévisions de la loi de finances initiale.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DES CARRIERES

Le Conseil a examiné un projet de loi et adopté un décret.
Le projet de loi porte organisation de la commercialisation de l’or et des autres substances précieuses au Burkina Faso.

Ce projet de loi vise une meilleure organisation des exploitants miniers artisanaux, un assainissement du circuit de commercialisation de l’or et des autres substances précieuses produits artisanalement et un meilleur fonctionnement de la structure nationale de contrôle en matière de commercialisation de l’or.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

Le décret porte organisation du ministère des mines et des carrières.
L’adoption de ce décret permet de doter ledit ministère d’un organigramme lui permettant d’accomplir efficacement ses missions.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement a fait au Conseil une communication relative à la visite de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, les 16 et 17 mars 2017 à Casablanca, au Maroc et les 20 et 21 mars 2017 en République Fédérale d’Allemagne.

Le Président du Faso a pris part à Casablanca, au 5ème Forum international Afrique Développement (FIAD), placé sous le thème : « Les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique ». Cette grande rencontre a été patronnée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et sous la présidence du Chef de l’Etat Roch Marc Christian KABORE.
A cette occasion, le Président du Faso s’est prononcé entre autres sur la stratégie de développement du Burkina Faso et son engagement au service d’une Afrique qui avance.

En tant qu’invité d’honneur, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a officiellement inauguré le Marché de l’investissement, un espace où sept pays dont le Burkina Faso ont présenté les plans nationaux de développement et les banques de projets d’investissements. Le Président Roch Marc Christian KABORE a également échangé avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux dans le royaume Chérifien.

Au cours de son séjour en Allemagne, le Président du Faso a eu des échanges avec la Chancelière allemande, Madame Angela MERKEL sur la coopération entre les deux pays. Les deux hommes d’Etat ont jeté les bases d’une nouvelle dynamique qu’ils envisagent insuffler aux relations germano-burkinabè. Ils ont également convenu de mutualiser leurs moyens dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

L’opportunité a été donnée au Chef de l’Etat de communiquer avec la diaspora Burkinabè vivant en Allemagne.

Par ailleurs invité d’honneur de l’Association économique germano-africaine, le Président Roch Marc Christian KABORE a eu des échanges avec d’autres personnalités allemandes et des partenaires au développement.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

-  Monsieur Franck Max Olivier KHOGARABOUX-NION, Officier, est nommé Directeur général adjoint de l’Agence nationale de renseignements (ANR).

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

-  Monsieur Clément OUONGO, Mle 507 863 D, Inspecteur divisionnaire de police municipale, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de cabinet ;
-  Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Mle 28 138 B, Administrateur civil, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Secrétaire général ;
-  Monsieur Rasmané OUANGRAOUA, Mle 10 933 V, Contrôleur général de police, 15ème grade, 1er échelon, est nommé Conseiller technique.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

-  Madame Maria OUATTARA/ZANGO, Mle 98 253 K, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Chargée de missions ;
-  Monsieur Payirwendé PASGO BILA, Mle 96 938 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;
-  Monsieur Saturnin Wêndinpui SANKARA, Mle 116 704 U, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef du département prévention des catastrophes au Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR) ;

-  Monsieur Bagassi Dominique YE, Mle 47 781 X, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chef du département des études et de la planification au Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR).

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Le Conseil a adopté quatre (04) décrets.

Le premier porte nomination de Monsieur Abdoulaye SEREME, Mle 52 131 K, Maître de recherche, Administrateur représentant l’Etat au titre du Premier ministère au Conseil d’administration de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le deuxième décret porte nomination de Monsieur Dofihouyan YE, Mle 33 957 Y, Ingénieur du génie rural, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Eau et de l’assainissement au Conseil d’administration de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le troisième décret nomme Monsieur Ambroise KAFANDO, Mle 39 693 C, Administrateur des services financiers, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le quatrième décret nomme Monsieur Ambroise KAFANDO, Mle 39 693 C, Administrateur des services financiers, Président du Conseil d’administration de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mars à 20:36, par TONDE ISSOUF
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    A quand le lancement des concours professionnels, vu que ceux qui seront admis,auront besoin du temps pour se preparer avant d’aller a l’ecole.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 06:38, par Philosophe
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    Tous s’accordent à dire qu’il faut renforcer les mécanismes de la démocratie pour une gouvernance vertueuse au Burkina. Certes, des institutions existent pour l’exercice de la démocratie. Mais que valent les institutions sans les hommes et les femmes censés les diriger et animer ? La qualité d’une opinion nationale se base sur la pertinence et l’objectivité des points de vue émis par des citoyens et des communautés .Malheureusement, le Burkina Faso a souvent une opinion publique qui n’est pas crédible. Elle excelle dans des rumeurs infondées, des critiques mesquines sur fond de règlements de comptes et de manipulations politiciennes. Dans les pays développés en Europe, les avis émis par l’opinion publique sont pris au sérieux par les décideurs car, ils sont généralement fondés sur des faits concrets et objectifs. Après les attentats de New York en 2001, les assauts terroristes de Paris, de Bruxelles, de Berlin et récemment de Londres en mars 2017, les citoyens de ces pays sont restés confiants et solidaires de leurs forces de sécurité pour la traque de ces terroristes internationaux. Mais au Burkina, les forces de défense et de sécurité(FDS) ont été plutôt l’objet de dénigrement par de nombreux citoyens à travers des réseaux sociaux, des émissions interactives de médias. On s’adonnait surtout à des règlements de comptes en demandant la démission de tel ou tel ministre, de tel Chef d’Etat ou de gouvernement comme si cela était la potion magique pour éradiquer les attaques terroristes. Malgré l’opprobre jetée sur les services de sécurité par des citoyens à la critique facile et généralement peu valeureux, les FDS ont gardé haut le moral et viennent de démontrer leur capacité à détruire les réseaux terroristes dans le pays. En effet, la traque à succès menée dans le nord du pays le 22 mars 2017 et qui a permis d’abattre l’un des chefs terroristes Harouna Dicko et la mise aux arrêts d’une de ses bandes, marque le début de la stratégie opérationnelle de défense et de sécurité, minutieusement menée sous l’égide du ministre d’Etat ,ministre de la sécurité Simon Compaoré et du Chef d’Etat major général des armées Oumarou Sadou.Le nouveau ministre de la défense Jean Claude Bouda pourra compter sur le général Sadou pour mener à bien sa mission. Exactement comme le ministre de la sécurité, qui a su s’entourer des services tactiques de la police et de la gendarmerie pour agir méthodiquement avec succès. Bravo aux FDS et à leurs autorités. Appel donc aux citoyens à collaborer avec les services de sécurité pour des renseignements précis qui permettront de bouter les réseaux terroristes hors du Burkina au profit de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 07:58, par André
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    Que se passe t-il ? Depuis la formation du gouvernement le 20 février 2017,le ministre Smaila Ouédraogo qui a été viré de la santé et transféré comme un colis encombrant au ministère de la jeunesse est entré dans un silence absolu.Voilà quelqu’un qui a roulé dans la farine le Président du Faso par de fausses promesses sur la date de finition des travaux de construction de l’hôpital de Bogodogo(ex CMA secteur 30 de Ouagadougou.)Il a passé le temps à donner plusieurs dates pour la finition des travaux et aucune date n’a été respectée.Il ressort que la commande du matériel informatique pour cet hôpital pose problème et n’a pas été conforme aux engagements pris.De nos jours,il faudrait des équipements de pointe auprès de services compétents pour assurer un bon fonctionnement de l’imaginerie médicale et de tous les travaux informatiques.Ce ministre anarchiste n’avait vraiment pas sa place dans un gouvernement.Le nouveau ministre de la santé,le Pr MEDAH est en train de solutionner efficacement les problèmes de la CAMEG crées par Smaila. Les protagonistes de cette crise par amour pour la santé des populations sont d’accord avec le règlement amiable entrepris par le nouveau ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 07:58, par Wadal
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    Vivement que le nouveau ministre de la Jeunesse de la Formation et de l’insertion Professionnelle ne soit pas débonnaire face à beaucoup de dossiers de son département. Qu’il ouvre l’œil et le bon pour asseoir des changements productifs : mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ! Mais je constate que ce département stagne depuis belle lurette.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 08:16, par .
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    QUE DIT L’ABSENTÉISTE M. LE MFPTPS PAR RAPPORT AUX CONCOURS ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 09:23, par Rasmane
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    Les jours passent et se ressemblent a la Direction Générale de l’agence de l’eau du Liptako depuis juin 2016. Cette structure ne fonctionne plus normalement depuis lors du faite de l’absence d’un premier responsable et pour cause le ministère de l’eau et de l’assainissement est incapable de nommer un DG. On se demande ce qui se passe réellement dans ce ministère pour que ce poste reste vacant près d’un an....

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 01:15, par Guilkale
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du jeudi 23 mars 2017

    Pourquoi au Ministère en charge es finances et particulièrement à la Direction du Trésor ça ne bouge plus depuis de nombreuses années ? Les responsables sont fatigués et cela se ressent au niveau de leur rendement et surtout sur les comportements des agents au service qui en ras le bol de voir les mêmes têtes ! En faisant quelque dans le sens de rémédier à ce problème, on rendrait un grand service à l’Etat et à tout le monde.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés