Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

jeudi 23 mars 2017 à 19h00min

Depuis le 20 mars 2017, le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) est en grève de cinq jours. Une grève motivée par ce que le syndicat considère comme comportement dilatoire de la part du gouvernement dans l’examen de leur plate-forme revendicative. Lefaso.net a pu avoir le point des négociations qui ont eu lieu entre les deux parties. L’on apprend ainsi que les négociations qui ont commencé le 08 février ont tenu pendant quatre séances, avant que le dialogue ne soit rompu. Voici donc ce que le SNAID réclame, ce que le gouvernement accorde et ce qui coince.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mars à 15:27, par AVANCONS
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    A lire les résultats des négociations, le gouvernement a trop donné. Enfin de compte les agents de la DGI se croient indispensables en ignorant qu’ils ne le sont pas du tout. Que le gouvernement trouvent à court moyen et long terme d’autres voies pour recuperer l’impôt. La voie bancaire est deja une solution que l’on trouve d’autres voies supplémentaires. De plus il faut couper leurs salaires pour fait de greve. Ces gens là ne veulent pas travailler qu’ils laissent la place à d’autres personnes.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 17:34, par Génération Future
      En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

      Ils sont devenus rigolo !!!!! Cela est dû au fait que les nouveaux dirigeants de ce syndicat sont trop jeunes.Ils semblent tout ignorer de la lutte syndicale. Ils ont intérêt à se ressaisir pour ne pas perdre ce que leurs aînés ont mis des années pour avoir comme acquis. Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

      Il reste maintenant à craindre que le gouvernement sorte de son "laboratoire" une stratégie pour que l’agent des impôts ne soit plus en même temps au centre de l’assiette, du contrôle et du recouvrement des impôts et taxes. Comme vous êtes jeunes, certainement que vous ne vous souvenez pas que le recouvrement de certains impôts étaient du ressort d’une autre administration. Bon d’accord !!!!!!

      Je serai bien à l’aise si on me confiait la direction de ce "laboratoire". J’allais gérer cette question là. Et comme je suis à la retraite, quelques CFA ( en plus de ma pension) ne me feront pas du mal et ce sera encore, une fois de plus, l’occasion pour moi, de rendre de bons et loyaux services à ma nation.

      Mettez balle à terre. Prenez ce qu’on vous donne pour le moment. Dans un futur, vous aurez le loisir de reformuler une autre plateforme revendicative.

      C’est un conseil de vieux qui avait été jeune comme vous et qui souhaite que vous devenez vieux comme lui dans le "fonctionnariat".

      A bon entendeur............
      .

      Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 15:47, par Wendmi
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    C’est mieux on va vendre le pays et donner à tout un chacun sa part. Est-ce la construction de la nation qui nous intéresse ou nos intérêts égoïstes ????????????

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 15:48, par Capo
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    C’est quel genre de revendication ça. les agents du MINEFID ne sont les les seules travailleurs de ce pays. tchrrrrrr !!!!!!!

    EQUIPEMENT DES SERVICES EN MATERIELS DE QUALITE ET MOYENS SUFFISANTS :
    - Un véhicule pour tout service ;
    - Une moto pour tout agent de terrain (brigade, poursuite assiette, agent de liaison …) ;
    - Un ordinateur portable pour tout agent de terrain ;
    - Equipement adéquat pour tout service du cadastre ;
    - Accroitre le carburant : 20 000/mois pour tout agent des impôts ; 20 000/mois pour tout agent d’assiette,40 000/mois pour tout agent de brigade ou de poursuite.

    REVALORISATION DU REGIME INDEMNITAIRE AU PROFIT DES AGENTS DES IMPOTS :
    -  extension de l’indemnité d’exploitation de réseau informatique au profit de tous les agents des impôts avec une hausse de son taux mensuel d’au-moins 50 000 F
    -  Institution d’une indemnité de risque d’au moins 200 000 F par mois pour tous les agents des impôts ;
    -  Institution d’une indemnité compensatrice de communication au taux minimal mensuel de 75 000 FCFA

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 15:56, par sarkozi
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    de toute s les maniéré a chacun sa lutte tenez bon et lutter pour mon petit qui sera bientot inspecteur des impôts prochainement

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 15:58, par ZZZ
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Extrait des revendications : "extension de l’indemnité d’exploitation de réseau informatique au profit de tous les agents des impôts avec une hausse de son taux mensuel d’au-moins 50 000 F ; rappel depuis 2005 ;Institution d’une indemnité de risque d’au moins 200 000 F par mois pour tous les agents des impôts ; Institution d’une indemnité compensatrice de communication au taux minimal mensuel de 75 000 FCFA" Rien que cette revendication, ça fait un plus de 325 000 FCFA par mois pour tous les agents des impôts sans tenir compte de leurs traitements salariaux habituels et autres avantages entrant dans le cadre du FC. Allons doucement tout de même et ne passons pas le temps à tirer les choses de cette manière.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 16:02, par zougrana
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    LE GOUVERNEMENT EST TRÈS FAIBLE.ET CÈDE DES REVENDICATIONS AU HASARD.FINALEMENT,il risque d’aller prêter de l’argent pour payer des fonctionnaires notoirement paresseux et budgétivores.ils ont raison parce que ya plus de parcelle a vendre.ces voleurs de parcelles pensent toujours au retour des lotissement.les biens mal acquis ont dissipé.délinquants aux cols blancs.retournez au village pour cultiver la terre.LES ENSEIGNANTS ONT DROITS AU FONDS COMMUN AUSSI.CAR C’est le maillot de tout développement.maudits les ingrats.rejoignez blaise compaoré pour prendre votre argent.point barre.chiens de garde.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 17:21, par Ouedraogo
      En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

      Du calme monsieur , ils sont pas la cause de votre malheur sur la terre . Et si vous avec un problèmes avec un agent des impôts, allé le lui dire en face. On appelle sa , être garçon.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 22:47, par tewende
      En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

      Recouvrer plus de 500 milliards est signe de paresse ! Il faut les risques qu’encourent un agent des Impôts quotidiennement ! Ils m
      éritent un statut autonome !

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 23:52, par Sampebgo Rasmané
      En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

      Vous racontez du n’importe quoi. Sa c’est la jalousie et cela vous n’apportera rien. Si vous n’avez pas de problèmes chez vous laissez ceux qui en n’ont de demander la résolution et pouvoir faire rentrer des centaines de milliards au profit du peuple. Vous demandez à quelqu’un d’encaisser des dizaines voir des centaines de millions par jour avec une indemnité de caisse de 12 000 fcfa par mois sans indemnité de risque. Si les agents n’ont pas de carburant pour sortir sur le terrain alors des responsables ont des bons de carburant qui se périment dans leur bureau on fait comment ? Comment pouvez vous expliquer que ceux qui participent à l’attribution des parcelles n’ont pas de terrains pour les services et passent leur temps à loyer des bâtiments à des loyers exorbitants. C’est ce que les agents demandent de mettre fin.

      Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 07:07, par vercingétorix
        En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

        si vos revendications s limitaient à ce que vous venez de développer, on vous comprendrait aisément. mais reconnaissez qu’il ya des revendications démagogiques dans votre plateforme, notamment les différents montants proposés pour les indemnités, les points sur votre fameux FC et la PR. Chacun peut et doit même revendiquer de meilleures conditions pour l’exercice de la tâche que l’Etat lui a confiée. Mais de là à exiger un traitement de prince, c’est vraiment à ne rien comprendre. Faites gaffe, chers amis. Ne rajoutez pas à la surenchère sociale

        Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 09:37, par SPI
        En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

        Monsieur Rasmané j’aimerais bien que tu m’expliques ce que veut dire "faire rentrer de l’argent"

        Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 09:59, par FIFI
        En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

        Quel recouvrement ils font ? Ils sont assis dans leur bureau et attendent que l’on vienne faire les versements. Mes chers parents arrêtons d’en foncer le pays car nous allons le regretter un jour.

        Répondre à ce message

        • Le 26 mars à 14:39, par Drissa alias Tdi
          En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

          Pour un intellectuel c’est deplorable c k vous racontez FIFI. Vous avez cette preuve que les agents s’asseillent pr attendre k les contribuables viennes payer ? Etes vous même credule k xa pourrait marcher ainsi pr recouvrer des milliards pr c pays ? Un p d retenu svp. Arrêtez de tenir des propos desobligeants à legard de ces vaillants mobilisateurs de moyens pr notre chère patrie. Avant d rentrer dans c debat ki par vos dires deja j comprends k depassant votre entendement, j vous prie de chercher à maitriser un temps soit peu lobjet de la kestion debatue. Merci bien. Pas la peine de vouloir ouvrir loeil à nos gouvernants pr c sujet, ces derniers savent d quoi il est question quand on parle de la remuneration dun agent des impôts au BF. Mais de grâce laisser les personnes avisées en juger et arrêtez les errements de raisonnements.

          Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 17:04, par l’invisible
        En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

        Monsieur Rasmané, vous parlez de centaine de milliards que vous recouvrez ? Sur combien au total ? Si je recouvre 10 milliards, alors que j’en ai la possibilité de 15, alors soit je suis paresseux ou de mauvaise fois ! Vous vous targuer de faire rentrer de l’argent ? c’est votre travail et on vous paie pour cela ! Comme vous le dites, y a l’argent dans le pays ! Et comme vous êtes égoïstes, vous ramenez le peu pour l’Etat et la plupart à la maison. Par exemple : Si on me fixe comme objectif 10 milliards alors que les vrais possibilités c’est 15, je devrais avoir honte de rapporter 12 milliards et me venter pendant que les 3 autres sont chez moi (business et FC) ! Et dire que c’est ce que vous vous partagez à la fin et ensuite revenir vous plaindre. Ecoutez, il y a une de vos collègues qui a reçu 40 000f, je pense que ça doit être pour le carburant, et voici ce qu’elle a dit à son mari "Pas la peine de m’envoyer de l’argent, parce que je vais gérer la maison et les autres petites dépenses avec ça". Tu diras que partout il y a des canards boiteux, mais à ce rythma là, je ma demande si boiteux vous va bien ?
        Sans rancune !!!!!

        Répondre à ce message

        • Le 26 mars à 15:00, par Drissa alias Tdi
          En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

          Vraiment sans rancune ? Quelque part j vous comprends. Mais j vous demanderais dêtre objectif monsieur linvisible. Sinon vous serez mal interprêté. Vous ignorez les previsions sont votés par les debutés et souvent revisées en cas de besoin. N me laisser pa dir k c parsk vous nêtes pa du corps k vous voyez cela sous cette angle. Si les element de la DGI se st mieux acquitté de leurs missions après ces previsions ils meritent dêtre feliciter à juste titre. Pourkoi chercher des poux sur un tête rasée ?

          Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 14:10, par Drissa alias Tdi
      En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

      On repond un ....... par l silence. Tu sais pas le debat dans lequel tu t lances. Laisses les specialistes en la matière palper le sujet. Stp tiens pas des balivernes ici. Tu connait rien.

      Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 16:28, par Heremougou
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    je remercie les magistrats et le gouvernement de Rock d avoir ouvrir la boite a pandore. vous avez céder aux revendications de ces magistrats gloutons et corrompus, accéder aussi aux revendications de ce corrompu personnel du ministere de l economie.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 16:46, par Wendtongo
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Mes amis des impôts,demandez aux gendarmes , aux policiers et militaires qui traquent les voleurs,terroristes et qui vous protègent combien ils ont comme indemnités de risque ?
    Soyons réalistes et arrêtons le cirque maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:11, par ENH BON ?
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    SUPPRIMER purement et simplement TOUS LES FONDS COMMUNS.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:29, par NGONGA
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Je n’ai pas dit ??? Il faut faire comme Sankara. Licencier tous ceux qui ne veulent pas travailler et les remplacer par les jeune diplômés en attente de leur premier emploi. La réduction du chômage sera au moins le premier objectif atteint du MPP. Remarquez que la plupart des syndicalistes sont soit des paresseux, soit des incompétents notoires à leurs postes. il croient qu’en militant farouchement au sein d’un syndicat, ils seront à l’abri de tout licenciement. N’importe quoi !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:49, par Mitibkieta
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Si le Gouvernement satisfait encore aux revendications farfelues de ces syndicats affameurs du peuple, je propose que les chomeurs et ceux du secteur informel fescendent dans les rues pour reclamer eux aussi leur du^.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:50, par L’INVESTIGATEUR
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Ha le pays va mal et pourtant il suffit d’une prise de décision courageuse pour règler ces multiples revendications. Quelques pistes de solutions ;
    Nouvelle grille salariale des fonctionnaires du BF (base 200 000 à 400 000 FCFA)
    Suppression des ristournes, des primes de rendement, des Fonds Commun (FC) ...etc
    Création des indemnités en fonction des emplois
    13 ème mois pour tous les fonctionnaires (200 000 FCFA)
    Un engagement à signer par tous les agents qui désirent rester dans le public

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:51, par Trop_c’est_trop
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Franchement, le gouvernement doit durcir le ton, sinon, à cette allure, la dérive est très proche.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 17:51, par Sage
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Je propose que dorénavant, les négociations se fassent en direct à la Télévision. Je vous avoue que des gens auront honte de demander certaines choses sur le dos du Peuple. Ainsi, un groupuscule veut lui distribue l’argent public pour djandjober avec et laisser le peuple sans médicament, sans eau potable, sans école, sans route, etc... Comme les négociations se font en clando, des gens arrivent à soutirer l’argent du peuple à leur seul profit.
    En lisant les revendications, je suis sûr que si c’était en direct à la Télé, ces gens n’allaient pas demander des indemnités de risque de 200 000 F/mois pour tous les agents des impôts ; ils savent que par les temps qui courent, chaque soldat demanderait 5 millions/mois avec une assurance pour la prise en charge de tous les frais funéraires. C’est quoi ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 18:00, par gondwanais lambda
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Je voudrais demander aux travailleurs des impôts qu’on oblige pas quelqu’un à travailler dans des conditions qui ne l’arrangent pas. La démission est toujours possible. Le Burkina à besoin de beaucoup de sociétés privées pour amorcer son développement. Démissionnez. Créer des emplois. Autrement je vois en vous des lâches.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 18:10, par warzat
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    L’approche actuelle de votre ministre et les risques que courent actuellement les corrompus dans vos rangs,vous amènent à chercher’’ le manque à gagner’’ autrement. Avec ces revendications, vous n’aurez jamais gain de cause et si vous vouliez entrainer l’ensemble des syndicats, il n’y aura pas de succès parce que la majorité du reste de l’administration ne va pas vous suivre. Vous êtes à un niveau où si le gouvernement procède à des radiations, vous ne serez pas soutenu quand on expliquera ce que vous voulez dans nos langues nationales au peuple. Même l’opposition politique ne vous soutiendra pas, surtout sa faction libérale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 18:23, par Lasagesse
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Selon les explications du gouvernement le recouvrement est facil, on verra si votre PNDS pourra être recouvrer à 75 % .

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 18:29, par On a faim
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Ce que ces gens veulent n’est rien que d’autre qu’une réaction exemplaire à leur provocation de la part du gouvernement. Pendant que certains ne cherchent que le SMIG pour subsister, eux ils veulent qu’on leur donne tout l’argent. Je suis d’accord avec l’internaute 12. S’ils pensent que ce qu’ils ont n’est pas suffisant QU’ILS DÉMISSIONNENT ALLER CRÉER LEURS AFFAIRES et se faire beaucoup d’argent. Nous on veut seulement le SMIG ça fait notre affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 19:14, par tou
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Vous pensez que le travail de l’agent des impôts c’est encaissé slm l’argent.sic’était le cas on n’a nullement besoin de contrôleur et d’inspecteurs des impôts. Les caissiers peuvent le faire. Vous pensez que le paiement dans les banque suffisen. Pour votre gouverne cette mesure est illégale.
    À lire les internautes , j’ai l’impression que bcp ignore que la majorité des points de revendications vise à l’amélioration dès recettes de l’état. Ce qui permettra à l’état de satisfaire les revendications dès autres couches professionnelles

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 19:16, par bbs
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    le snaid a tjr eté gentil et oeuvrer grandema dans la lutte sociale o burkina. il fo dir mm kil est tres gentil mm car mm en afganistan on connait la valeur dun agent des impots mai o burkina lagent des impots a tjr fait des sacrifices pour accomplir ses taches. si les gas voulaient etre traités selon les normes internationales vous allez comprendre ke ce que vous dites que sa coince la nest rien a comparer a ce qui devrait etre fait. mais 7 pas de votre faute lignorance est une maladie. mais sachez que chak matiere grise merite son emploi et ne doit pas etre mesquine aux droits des autres car ils nont pas les mm devoirs. bonsoir a vous !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 20:56, par mono
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    C’est de la merde..le gouvernement doit prendre des mesures fortes contre ces délinquants qui mettent le bf en retard....on vous soutient. les enfants gâtés de la fonction publique...même pas honte et on se dit patriote..mon œil ...si ça brûle vous brûlerez aussi...ça arrivera

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 21:30, par Droit aux yeux
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    A la lecture de certains internautes, on se rend compte que bon nombre ne comprend pas le fonctionnement de l’Administration fiscale. Si l’impôt se limitait au recouvrement uniquement l’Etat allait confier les missions de la DGI à des établissements bancaires. Sachez que quand on est en revendication syndicales, on monte haut la barre et c’est à chaque partie de faire des concessions pour que le juste milieu soit trouvé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 21:58, par Agent GRH
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    je ne sais pas si certains internautes ont pris le temps de lire les différents points de revendication de ce syndicat. pour ma part le gouvernement gagnerais à revoir sa position vis à vis des agents des impôts. voilà un syndicale qui propose des moyens pour recouvrer d’avantages de ressources afin d’accompagner le PNDES si chèr a notre Roco et son gouvernement. pôurquoi ne pas y mettre les moyens
    A mon avis si ce syndicat affirme qu’il y a de l’argent dans ce pays je suis entierement d’accord et si on y prend pas garde c’est nos dirigeants qui vont continuer de s’enrichir

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 22:09, par Sibiri
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Je suis consterné lorsque je lis mes prédécesseurs ! Dites-moi depuis que les luttes sont menées ces derniers temps, quel syndicat le gouvernement a félicité au prétexte que ces revendications ne sont pas que financières ? Quand je lis leur plateforme je vois qu’ils réclament plus de meilleures conditions de travail. Pourquoi sommes-nous aussi jaloux ? Que celui qui a un problème personnel avec un agent des impôts le règle avec lui mais ne vous cachez pas derrière leur lutte pour le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 00:54, par Wolf 1er
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    En général j’ai du respect pour le monde syndical et en particulier pour ses travailleurs en lutte pour des meilleurs conditions de vie et de travail. Comme on a l’habitude de le dire : on ne travaille pas pour être mouton mais on travaille pour acheter Mouton .
    Pour la pièce jointe à l’article sans date ni signature je doute fort de son authenticité et s’il est vrai je dirai que les travailleurs des impots n’ont demandé que le minimum juste dire qu’ils méritent plus.
    Quant à la réaction négative des internautes un adage de chez nous dit : "quand tu n’habite pas une maison tu ne sais pas qu’elle suinte pendant l’hivernage". Ce qui m’étonnerais c’est une réaction contraire de leur part compte tenu de notre perception antique de l’impôt et de ceux qui sont charges de sa mobilisation. Au quotidien ces derniers subissent les quolibets proférés ça et la à leur encontre lors de leurs différentes sorties de terrain.
    Je ne pourrai m’empêcher de dire que la négation est l’argument favori de l’ignorance.
    Que les autorités s’attellent à trouver une solution aux problèmes des travailleurs des impots au lieu de servir à l’opinion leur incompétence .

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 07:44, par Regardeur avisé
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Un holdup, un braquage à mains armées. Jamais le gouvernement ne pourra satisfaire la satiété de certains gloutons. Publier ce que gagne un agent de catégorie A B C et autres des impots tous revenus confondus par an avant d’ouvrir le debat. Vous serez ébahis. Certains corps sortiront dès demain pour leur barrraer le chemin. Les conditions matérielles n’ont supris personne. C’étaient des choix stratégiques pour mieux accumuler individuellement. Fonds communs Parcelles raquette et autres. Il ne s’agit pas bien sûr de tous les agents car certains sont restés dignes intègres et irréprochables. Ils sont actuellement ternes et meurtris face à la nouvelle racaille. L’état doit rester ferme car demain d’autres groupuscules monteront sur la scène. A défaut mettre tout à plat pour recommencer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 08:02, par Wendpanga
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Tous leurs revendications des agents des impots sont justes et légitimes. Les agents des impôts ont dit que y a l’argent au Burkina. Je pense que le gouvernement doit les donner les moyens pour recouvrer l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 08:08, par Moussa
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Je soutiens les agents des impôts. Je pense que leur lutte est juste et légitime. Je pense qu’il faut leur donner les moyens pour recouvrer l’argent pour le bonheur du peuple burkinabé. Voilà un syndicat qui lie sa lutte à la lutte du peuple. Il faut aider ce syndicat à lutter et à dénoncer la fraude fiscale.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 09:14, par Sage
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Quand je lis certains internautes qui veulent justifier certaines revendications farfelues (ex. indemnité de risque de 200 000F/mois à tous les agents des impôts) en parlant de l’importance des Impôts, cela m’énerve. Chacun se croît le centre du monde ? Qu’est ce qui n’est pas important ?
    L’agent des Impôts va au travail, par ce qu’il a mangé ; et si les commerçants grevaient en ne lui vendant pas de la nourriture ?
    L’agent des Impôts va au travail par ce qu’il est bien portant ; et si les agents de la Santé refusaient de le soigner ?
    L’agent des Impôts va au travail par ce qu’il y a un minimum de sécurité ; s’il n’y avait ni militaires, ni gendarme, ni policier, oserait-il mettre le nez dehors ?
    L’agent des Impôts va au travail par ce que des gens l’ont enseigné ; aurait il pu faire le travail demandé sans être allé à l’école ?

    Vous voyez, on peut multiplier les exemples à l’infini ; personne n’est le Centre du monde.

    Méditez cette histoire de l’anus et des autres partie du corps ? chaque partie (tête, pieds, mains, yeux, etc... ) se proclamait la plus importante ; quand l’anus a voulu parler, toutes les autres parties ont rit aux éclats et lui ont demandé de quitter ce débat qui ne concerne que les "importants". L’anus s’est fâché, refermé sur lui même en ne laissant plus rien passer. Quelques jours après, la tête a commencé à avoir mal, après les pieds et les mains se ont affaiblis, les yeux ont commencé à voir flou, etc... Face à cette situation qui devenait très dangereuse pour toutes, les autres parties du corps ont dû faire une délégation pour aller demander pardon à l’anus qui a fini par accepter et la situation est redevenue normale.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 09:41, par DANGA
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Salut à tous. Je pense qu’il faut humainement comprendre les agents des impots : a leur place je ne serai d’accord pour recolter des sous pour qu’on graisse des magistrats corrompus, incivique(qui refuse de payer 200F de taxe routière) dealers soulard. Si le gouvernement n’avait pas donné l’argent aux mafieuso de magistrats, on allait avoir autant de revendication.
    Chers ennemis des impots je vous soutiens.
    Cependant, en tant enseignant voici une proposition de fond commun pour l’enseignant :
    CP1 au CM2 : 2000F/eleve/trimeste pour le maitre
    6eme à la terminale : 1500F/eleve/trimestre pour chaque enseignant intervenant
    Cycle accademique : 1000F/etudiant tenu
    Syndicat de l’education à vos marque partez
    A chaque son fond commun

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 10:19, par Ilboudo Jean baptiste
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    N’oubliez pas aussi de demander l’application effective de la loi sur le d’Élit d’’apparence. Vs ne faites pas le recouvrema pr vs mais pr l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 10:30, par SPI
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    J’ai lu tous les intervenants mais je n’ai pas rencontré un argument qui puisse me convaincre sur les points de revendication. En tout cas, ceux qui interviennent sapent d’avantage la lutte. J’invite les teneurs du syndicat à ne pas négliger le forum car nous voulons la bonne information et nous adhérons à toute forme de lutte juste.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:00, par Le Citoyen
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Bonsoir à tous et à toutes.
    Il faut couper dans le salaire des grévistes les jours non travaillés pour fait de grève. toute chose normale et logique ; c’est même la moindre des choses.
    Ne pas le faire s’assimilerait à du laxisme de la part du Gouvernement car "no contribution , non drink" comme le dise les Anglais.
    Il faut que cela soit clair : retenir l’argent dans leur salaire pour les jours non ouvrés pour fait de grève.
    Aller en grève est un droit reconnu mais c’est aussi un devoir pour l’employeur(le Gouvernement ici ) d’opérer des retenues compensatrices au profit du reste du peuple.
    A bon entendeur, salut. Car trop c’est trop ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:09, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    ET SI ON REMETTAIT LES COMPTEURS A ZERO ? AUTREMENT, IL FAUT PRIVATISER LES CORPS COMME L’ENSEIGNEMENT (suis du corps) QUI N’APPORTE RIEN A LA NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:20, par Le Citoyen
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Bonsoir à tous et à toutes.
    Il faut couper dans le salaire des grévistes les jours non travaillés pour fait de grève. toute chose normale et logique ; c’est même la moindre des choses.
    Ne pas le faire s’assimilerait à du laxisme de la part du Gouvernement car "no contribution , non drink" comme le dise les Anglais.
    Il faut que cela soit clair : retenir l’argent dans leur salaire pour les jours non ouvrés pour fait de grève.
    Aller en grève est un droit reconnu mais c’est aussi un devoir pour l’employeur(le Gouvernement ici ) d’opérer des retenues compensatrices au profit du reste du peuple.
    A bon entendeur, salut. Car trop c’est trop ! ! ! !
    Ce sont des égoïstes .en plus c’est une grève sauvage par des gens travailleurs qui ne veulent que mettre le pays , le BURKINA Faso à genoux au grand dame des ennemis du peuple.
    Selon moi, le Gouvernement ne doit pas tout céder, surtout pas faire l’impossible au détriment des générations futures.
    Par de telles grèves, le Burkina ne continuera pas à être à l’abri des douloureuses fins de mois sans salaire comme beaucoup d’autres pays Africains l’on connus.
    Donc personnel des impôts et du trésor(du mois les inconscients) gare à vous ! ! ! ! ! ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:22, par Tinto
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Cessez de vous en prendre à ceux qui luttent pour de meilleures conditions de vie et de travail. Des gens qui disent qu’il y a de l’argent au Burkina, au lieu d’aller plus à l’information sur ce prétendu argent, vous êtes entrain de les flécher !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 15:48, par Drissa alias Tdi
    En réponse à : Syndicat des impôts et des domaines : Voici ce qui coince dans les négociations avec le gouvernement

    Merxi. Chère intervenant à lavenir soyez une personne avisée en matière d fiscalité car ya des aigris des gens ki ont faits le concours maintes fois sans succès. On n v pa de leur subjectivité ici. Kil aye se plaindre o bn Dieu. On n vend lor ka celui ki le reconnait

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés