Journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2017 : « Dirige ta vie, dessine ta bouche ».

lundi 20 mars 2017 à 13h47min

Ceci est une tribune de l’Association des chirurgiens-dentistes du Burkina Faso à l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire célébrée annuellement le 20 mars. Dans ce message, les spécialistes de la santé bucco-dentaire interpellent la population sur la nécessité d’avoir un certain nombre de comportements d’hygiène afin de prévenir les maladies.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2017 : « Dirige ta vie, dessine ta bouche ».

Les maladies bucco-dentaires touchent une majeure partie de la population et cela à tout âge confondu. Selon la Fédération dentaire internationale (FDI) « Les maladies bucco-dentaires affectent 3,9 milliards de personnes dans le monde et elles exercent un poids considérable sur les individus, les communautés, les systèmes de santé, les économies et la société dans son ensemble. ». Le Burkina Faso, bien que ne disposant pas de données fiables et probantes sur les affections bucco-dentaires, est touché par la maladie tout comme les autres pays en développement et ce, de manière préoccupante.

Les conséquences de ces maladies sur les individus sont à la fois physiologiques et psychosociales. Et pourtant, en dépit de leur ampleur, politiques, planificateurs sanitaires et même membres de la communauté de la santé publique, restent très peu sensibilisés en la matière. De ce fait, les interventions en santé publique bucco-dentaire sont souvent considérées comme un luxe et non comme un droit humain fondamental. Il en résulte que les maladies bucco-dentaires ne bénéficient pas de l’attention nécessaire alors qu’elles sont l’une des maladies non transmissibles (MNT) les plus répandues dans le monde.

Cependant, elles ne sont pas une fatalité, et il est possible de les diminuer ou de les prévenir par des mesures simples et efficaces à tous les âges de la vie, tant au niveau des individus que des populations. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir en toute urgence pour éviter que les coûts des soins ne deviennent plus lourds pour les gouvernements et pour les patients.

Agir de urgente permettra également d’inverser le taux de morbidité et de mortalité de ces maladies qui ne cessent de s’aggraver. Au regard de l’importance de toutes ces actions, le fait d’organiser une journée mondiale de la santé bucco-dentaire le 20 mars de chaque année est on ne peut plus pertinent. Le thème de cette année s’intitule : « Dirige ta vie, dessine ta bouche ». Ce thème interpelle chacun à prendre le contrôle de sa santé bucco-dentaire tout au long de sa vie afin de profiter d’une bouche saine et fonctionnelle. Ce message sensibilise le public à l’importance d’une bonne hygiène de cette partie du corps et lui apprend à éviter ses maladies.

Pour la Fédération Dentaire Internationale (FDI), la santé bucco-dentaire est multiforme et inclut la capacité de parler, de sourire, de sentir, de goûter, de toucher, de mâcher, de déglutir et d’exprimer des émotions par les expressions du visage avec confiance, sans douleur et sans gêne.

A cela, il faut admettre également que la santé bucco-dentaire est une composante essentielle de la santé, du bien-être physique et mental qui s’inscrit dans un continuum influencé par les valeurs et les comportements des personnes et des populations.

Elle reflète non seulement les attributs physiologiques, sociaux et psychologiques essentiels à la qualité de la vie, mais aussi elle est influencée par les expériences, les perceptions et les attentes évolutives des individus ainsi que par leur faculté d’adaptation.

De ce qui précède, on peut dire que la santé bucco-dentaire englobe différentes dimensions et fait partie de la santé en général. Cette définition sensibilise aux différentes dimensions de la santé bucco-dentaire et montre qu’elle s’inscrit pleinement dans le cadre plus large de la santé générale et ne peut en être dissociée.
Le thème « Dirige ta vie, dessine ta bouche » évoque également les décisions que nous pouvons prendre pour préserver notre capital bucco-dentaire et celui de notre famille. En Dirigeant notre vie et en dessinant notre bouche, nous comprendrons l’importance d’une bonne hygiène bucco-dentaire pour éviter les maladies associées.

Mais comment « Diriger sa vie, dessiner sa bouche » ? C’est savoir reconnaitre les caries dentaires (cavité dans la dent, tâches foncées sur la dent, douleur au chaud et au froid, etc.), la maladie de la gencive (gencive rouge, inflammation de la gencive, saignement de la gencive, mauvaise haleine tout le temps etc.), le cancer de la cavité buccale (saignement inexpliqué dans la bouche, tuméfaction, bosses grosseurs sur les lèvres ou autre partie de la bouche etc.).

Au regard de toutes ces souffrances, il sied de maîtriser les facteurs de risque, car les maladies bucco-dentaires ont un vaste éventail de facteurs de risque. Certains sont non modifiables, on ne peut ni les changer ni les influencer ; c’est le cas de l’âge, du sexe et de l’hérédité. Par contre, d’autres le sont, dépendent de nos habitudes, de notre comportement et de notre style de vie. On peut citer la consommation de tabac, d’alcool, l’alimentation déséquilibrée, la mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Pour « Diriger sa vie, dessiner sa bouche », il faut agir pour protéger notre santé bucco-dentaire tout au long de notre vie, d’abord en adoptant une hygiène bucco-dentaire intelligente. Il s’agit pour ce faire de se brosser les dents pendant trois minutes trois fois par jour (après les principaux repas), à l’aide d’une brosse à dents manuelle ou électrique et d’un dentifrice au fluor, manger de façon équilibrée en limitant les collations riches en sucre, arrêter de fumer, limiter la consommation d’alcool, lorsqu’on ne peut pas se brosser les dents, rincer la bouche à l’aide d’un bain de bouche au fluor ( ou à l’eau tiède salée) ou mâchez des chewing-gums sans sucre après chaque repas et collation et consulter un dentiste pour un contrôle et un nettoyage réguliers.

Ensuite, il s’agit de redoubler de vigilance en cas de grossesse. Pendant la grossesse, les femmes subissent des changements hormonaux qui nuisent à leurs gencives (gonflement ou sensibilité) et favorisent la gingivite. Si elle n’est pas soignée, la gingivite peut s’aggraver et augmenter le risque de prématurité des bébés et leur faible poids (Atlas de la santé bucco-dentaire de la FDI intitulé L’enjeu des maladies bucco-dentaires – un appel pour une action mondiale).

Il faut prendre le temps de soigner son hygiène bucco-dentaire pour garder une bouche saine tout au long de la grossesse. Puis, il faut veiller à ce que les enfants aient une bonne santé bucco-dentaire. Les parents doivent leur apprendre tôt les bonnes habitudes bucco-dentaires. Les caries peuvent apparaître dès la sortie de la première dent de l’enfant. Il est donc conseillé d’emmener l’enfant chez le dentiste à ce moment et pas plus tard qu’à son premier anniversaire. Les dents de lait se soignent et doivent être soignées chez les enfants pour éviter les complications lors pathologies générales.

Enfin, le facteur de l’âge agit sur la santé bucco-dentaire. En effet, avec l’âge, certains problèmes de santé bucco-dentaire peuvent apparaître. Les personnes âgées sont plus touchées par la perte de dents, les maladies parodontales, le cancer de la bouche et d’autres troubles. Elles sont aussi davantage concernées par les problèmes de prothèses dentaires et de nutrition.

À tout âge, une bouche saine est indispensable pour avoir un corps en bonne santé. Les règles pour avoir des dents et des gencives saines à 85 ans sont les mêmes qu’à 65, 45 ou 25 ans. Il suffit d’avoir une bonne hygiène,
éviter les facteurs de risque et consulter régulièrement votre dentiste.

En comprenant les risques associés à l’âge et en adoptant les mesures préventives adaptées, notamment une alimentation saine, l’arrêt du tabac, la limitation de la consommation d’alcool et de sucre, on peut protéger les dents et la bouche toute la vie.

« Diriger sa vie, dessiner sa bouche » pour rester confiant toute sa vie
Pour conserver une santé bucco-dentaire optimale jusqu’à un âge avancé, il est important d’adopter de bonnes habitudes d’hygiènes bucco-dentaires, d’éviter les facteurs de risques et de consulter régulièrement un dentiste dès le plus jeune âge.
Pour mordre à pleines dents dans la vie, disons avec Hiroshi Nakagima « Santé, bien-être et confiance en soi passe par une bouche saine et soignée qui facilite en outre la communication et les relations humaines. Unissons nos efforts pour que les succès déjà enregistrés dans le domaine de la santé bucco-dentaire puissent profiter à tous. »

Ministère de la Santé VS Association des chirurgiens-dentistes du Burkina Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars à 19:50, par françois
    En réponse à : Journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2017 : « Dirige ta vie, dessine ta bouche ».

    Soyons sérieux, on ne vous demande pas un long discours creux à l’occasion de cette journée comme on en pond tous les jours qui passent ! Combien de burkinabè vont chez un dentiste pour se soigner préventivement ou curativement ? très peu (avez vous des chiffres ?), car il y a un problème de coût, hors de portée des 4/5ème de la population voire plus de 90% car trop pauvre ! J’aurais préféré des solutions ou propositions pour la prise en charge de toute la population burkinabè. Mais, hélas, dans ce pays, on aime singer et faire semblant. Le plus rien ne sera comme avant n’est toujours pas compris par ce type d’élite !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 21:49, par françois
    En réponse à : Journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2017 : « Dirige ta vie, dessine ta bouche ».

    Soyons sérieux, on ne vous demande pas un long discours creux à l’occasion de cette journée comme on en pond tous les jours qui passent ! Combien de burkinabè vont chez un dentiste pour se soigner préventivement ou curativement ? très peu (avez vous des chiffres ?), car il y a un problème de coût, hors de portée des 4/5ème de la population voire plus de 90% car trop pauvre ! J’aurais préféré des solutions ou propositions pour la prise en charge de toute la population burkinabè. Mais, hélas, dans ce pays, on aime singer et faire semblant. Le plus rien ne sera comme avant n’est toujours pas compris par ce type d’élite !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés