Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • mardi 21 mars 2017 à 15h00min

On le sait, depuis le 16 mars 2017, Issa Hayatou n’est plus le président de la Confédération africaine de football (CAF). Après trois décennies passées à la tête de cette structure, le Camerounais a été battu aux urnes par le Malgache Ahmad Ahmad. Mais on ignore qui des deux candidats a obtenu le vote du Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

Que de surprises à cette élection. Qui aurait imaginé à plus forte raison croire que le tout puissant président de la CAF depuis 1988, Issa Hayatou pouvait ainsi être battu par un inconnu du milieu du football africain. Mais depuis le 16 mars dernier, c’est désormais une réalité. Contre toute attente, Ahmad Ahmad, qui était considéré comme un accompagnant aux urnes, a été porté à la tête de la structure faîtière africaine du football par les votants.

Ce qui aurait contribué à perdre Issa Hayatou

En place depuis 1988, le président sortant de la CAF était connu et respecté des présidents des fédérations. C’est à croire que ce respect était plus dicté par une crainte qu’il inspirait à ces derniers. Cela, parce que le président Issa Hayatou réglait toujours ses comptes avec ceux qui s’opposaient à lui. L’ancien président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, qui a fait les frais de ses très grandes ambitions à déboulonner le Camerounais, pourrait peut-être mieux parler de lui. « Issa Hayatou est très revanchard. Ce qui fait que personne ne voulait s’opposer frontalement à lui », a confessé quelqu’un qui le connait bien.

Secondo, le président Hayatou a sans doute sous-estimé son challenger. Avec ses trois décennies, le « Roi de Garoua », croyait tout maitriser, tout mettre sous coupe réglée au point de ne pas battre campagne. Erreur. Son challenger avait, par contre, multiplié les contacts qu’il prenait discrètement avec des soutiens locaux. Sauf la COFASA, le Djibouti et quelques rares fédérations, les autres ne s’étaient pas prononcées officiellement en faveur du Malgache. Pourtant ses soutiens étaient multiples. Issa Hayatou était devenu comme l’homme à abattre.

« Nous soutenions Ahmad parce qu’il fallait l’alternance et aussi mettre fin à certaines pratiques au sein de la CAF », nous a confié l’un des responsables de la Fédération burkinabè de football. Pour convaincre les Burkinabè à voter pour lui, Ahmad Ahmad a effectué une visite dans notre pays une semaine avant les élections à la CAF. « Nous n’avons pas voulu de bruits autour de cette visite pour des raisons de stratégie », indique-t-on du côté de la FBF.

Le discours de Ahmad qui a convaincu

Ahmad Ahmad est en train d’achever un troisième mandat à la tête de la fédération malgache de football. Tout comme le football de son pays, il était un inconnu dans l’univers du football continental. Il a fait son entrée au Comité exécutif de la CAF en 2013 en tant que représentant de la Zone Sud.

Mais il était déjà au parfum des pratiques malsaines qui avaient cours au sein du Comité exécutif. A l’équipe de Sita Sangaré, il a promis de restructurer la CAF afin que les fédérations soient équitablement représentées. « Si Issa Hayatou devait respecter les choses, chaque fédération devait avoir au moins cinq représentants. Mais seulement il se retrouve que le Comité exécutif est plein de maghrébins et de Camerounais. Et ce sont en plus des vieux croulants. Le Burkina, par exemple, n’est représenté que par Sita Sangaré », a regretté l’un des hauts responsables de la FBF.

Côté financier, les fédérations devront mieux se porter. C’est du moins ce à quoi s’est également engagé Ahmad Ahmad. « La CAF recevait beaucoup d’argent mais la gestion posait problème. On avait l’impression qu’il existait une sorte d’omerta dans la gestion. Il faut que les choses également à ce niveau », a ajouté notre interlocuteur. C’est dire donc que si toutes ces promesses connaissaient une application effective, les fédérations auront plus de moyens pour développer le football sur le continent. Le Burkina en profitera aussi.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars à 12:29, par Zangoté
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Je ne pense pas qu’il soit sage de dévoiler le nom de celui que vous avez voté surtout quand on sait que le perdant vient d’un pays qui abritera la CAN 2019 et que le Burkina nourrit beaucoup d’espoir pour cette CAN. Il faut rester dans la discrétion car là se trouve l’efficacité.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 12:51, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    La CAF ferait bien à l’avenir de s’investir pour être le vrai propriétaire et le premier bénéficiaire de l’image du foot africain et même du sport africain en général. Parce que les africains (les états) négligent d’investir dans les chaines de télé, l’image du foot africain demeure inaccessible et peu vendeur. Ce sont donc des images du championnat et des autres compétions européennes qui sont servies aux populations africaines sur nos chaines nationales qui les retransmettent, souvent aux grandes heures d’écoute, en lieu et place du journal télé National. C’est honteux, ridicule et économiquement stupide.
    Que la CAF s’investisse lourdement dans la promotion de l’image des compétions en Afrique, de telle manière à valoriser les joueurs qui restent sur le continent afin que ceux-ci n’aient plus nécessairement besoin de s’expatrier en Europe pour vivre leurs rêves, pour vivre de leurs talents et de leur art. L’Afrique a tout pour être un continent du foot et du sport en général. Seul fait défaut la promotion télévisuelle qui attira les téléspectateurs et les annonceurs. Que la CAF traite avec des chaines africaines et des états ou regroupements d’états (l’UA, la CEDEAO, la CEMAC, la CEEAC par exemples) pour, à terme, avoir des satellites, des bouquets des chaines, et autres outils pour relayer l’image extraordinairement positive de l’Afrique et particulièrement de son football (joueurs, clubs, tournois et images) exploité par d’autres continents. Il faut faire en sorte que le foot génère l’argent nécessaire pour sa croissance en Afrique. Dans une certaine mesure, le Sénégal a su le faire pour sa lutte traditionnelle !
    Le drame de l’Afrique dans tous les domaine est toujours de rester là comme des vaches à regarder passer les wagons de notre destin commun, comme s’il nous est interdit d’avoir de très grandes ambitions : être les meilleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 13:33, par bazoun
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Je ne suis pas surpris de du R-KO que le malgache Ahmad Ahmad a infligé sévèrement à ce soi-disant ’’tout puissant’’ du Cameroun. Dans ce monde, chacun récolte et récoltera ce qu’il a semé. Le temps a toujours rattrapé ceux qui ne pensent qu’à eux seuls ; ceux qui, au lieu de se battre pour le bien des pauvres, des innocents, les ignorants, les impuissants bref les assujettis que nous (Africains) sommes pour la plupart ; ont passé leur temps a se battre du côté des nantis (les occidentaux). Ce qui est marrant, c’est le traitement raciste dont Samuel E’too a été victime à l’Inter de Milan sous l’œil aveugle de son oncle Hayatou. Je déteste qu’on insulte ma conscience. Au clair, pour empêcher E’too d’avoir le ballon d’or, on le remplace par un certain Zlatan Ibrahmovic sous forme de prêt. Ce qui est sûr le ballon d’or d’Etoo est le vrai, et est dans les mains de Dieu. Qu’est-ce que grand-père Hayatou a pu faire pour qu’un frère Noir puisse bénéficier de ce droit précieux qui ferait honneur à l’Afrique en général et en particulier au peuple camerounais ? Tonton Issa, pensez-vous que vous êtes le plus intelligent dans le domaine footballistique en Afrique ? Aviez-vous voulu être un Président à vie ou quoi ? Les enfants de vos enfants pour ne pas dire vos petits fils ont l’âge pour prétendre à cet trône tant convoité, alors pourquoi n’aviez-vous pas voulu leurs céder la place, monsieur le monarque ? Un bon responsable prépare toujours la relève. Tonton Hayatou, je ne vais jamais vous apprécier tout simplement parce vous aviez tout mis en œuvre pour écarter les Etalons du Burkina au mondial précédent. Les Algériens ont ont été soutenus malgré leurs comportements antisportifs vis-à-vis des Burkinabés. Et tous les moyens avaient été utilisés pour nous faire perdre. Le Burkina Faso gagnerait en expérience même si l’équipe n’allait pas loin, et qui sait ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 13:34, par bazoun
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Je ne suis pas surpris de du R-KO que le malgache Ahmad Ahmad a infligé sévèrement à ce soi-disant ’’tout puissant’’ du Cameroun. Dans ce monde, chacun récolte et récoltera ce qu’il a semé. Le temps a toujours rattrapé ceux qui ne pensent qu’à eux seuls ; ceux qui, au lieu de se battre pour le bien des pauvres, des innocents, les ignorants, les impuissants bref les assujettis que nous (Africains) sommes pour la plupart ; ont passé leur temps a se battre du côté des nantis (les occidentaux). Ce qui est marrant, c’est le traitement raciste dont Samuel E’too a été victime à l’Inter de Milan sous l’œil aveugle de son oncle Hayatou. Je déteste qu’on insulte ma conscience. Au clair, pour empêcher E’too d’avoir le ballon d’or, on le remplace par un certain Zlatan Ibrahmovic sous forme de prêt. Ce qui est sûr le ballon d’or d’Etoo est le vrai, et est dans les mains de Dieu. Qu’est-ce que grand-père Hayatou a pu faire pour qu’un frère Noir puisse bénéficier de ce droit précieux qui ferait honneur à l’Afrique en général et en particulier au peuple camerounais ? Tonton Issa, pensez-vous que vous êtes le plus intelligent dans le domaine footballistique en Afrique ? Aviez-vous voulu être un Président à vie ou quoi ? Les enfants de vos enfants pour ne pas dire vos petits fils ont l’âge pour prétendre à cet trône tant convoité, alors pourquoi n’aviez-vous pas voulu leurs céder la place, monsieur le monarque ? Un bon responsable prépare toujours la relève. Tonton Hayatou, je ne vais jamais vous apprécier tout simplement parce vous aviez tout mis en œuvre pour écarter les Etalons du Burkina au mondial précédent. Les Algériens ont ont été soutenus malgré leurs comportements antisportifs vis-à-vis des Burkinabés. Et tous les moyens avaient été utilisés pour nous faire perdre. Le Burkina Faso gagnerait en expérience même si l’équipe n’allait pas loin, et qui sait ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 14:48, par bod
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Aucune preuve pour prouver ce vote. il aurait fallu dire le choix à l’avance et courageusement. La jeunesse burkinabè a combattu au péril de sa vie, le règne à vie. Sita ne pouvait donc que voter pour le déguerpissement du Lion camerounais éprouvé. On espère donc que Sita a vraiment voté pour le Malgache.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 17:20, par sandokan
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Il n’y a aucun mal à proclamer clairement que le Burkina a voté pour Ahmad Ahmad. Je me demande pourquoi le Burkinabè n’aime pas s’afficher là où il le faut sans détour ? Pour ceux qui ne le savent pas, le jour des votes la délégation camérounaise a voté au nez et la barbe d’Issa HAYATOU contre lui. Pourquoi eux ne craindraient-ils pas des représailles dans la perspective de la CAN 2019 ? Je crois qu’intégrité doit parfois rimer avec courage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 18:32, par KA LI FA
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Je pense que même à la CAF, il faut limiter les mandats des élus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 00:45, par Bouba
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    C’est très bien que Issa Ayatou soit sorti par la petite porte. Près de trois décennies de dictature et de corruption c’est trop ! Je parie que beaucoup de dossiers pourraient trainer ce vieux devant les tribunaux tellement il y a des casseroles qu’il traînent. À l’image des dictateurs africains qui tripatouillent les constitutions, il avait tripatouillait les textes de la CAF pour éliminer ses adversaires....

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 06:50, par Diaby kassamba
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Houmm.
    Toujours des erreurs de manipulation
    En voulant vous justifier de votre choix vous avez enfoncé le clou car comme le dit l’adage "celui qui se sent morveux se mouche"...ça fait pitié pour des dirigeants qui se veulent de dimension nationale .il faut éviter de donner l’image d’hommes prêts à trahir les amitiés.
    Qui tenait l’urne de Hayatou pendant les élections ?les images sont là.arretez de nous prendre pour des aveugles en plein jour .La Fbf à misé sur un vieux cheval aux sabots glissants et crain le fouet .
    Diaby kassamba

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:00, par Moïse Katoumbi
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Il y a lieu de noter plusieurs impuretés dans cet article signé par un ami de la FBF.
    La visite de monsieur HAMAD au Burkina s’est faite grâce à des interventions de haut niveau tant le premier responsable était hostile à la candidature de cet homme.
    SI le Burkina affirme notre "faux" choix c’est parceque quelqu’un cherche à s’attirer des faveurs du nouveau président .vu sous cet angle humanitaire , on peut comprendre que Hayatou étant balayé , il faut se trouver un nouveau papa . N’est ce pas ça aussi la gymnastique des dirigeants qui n’assument jamais leurs responsabilités.

    Ngow

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:08, par Sanou assène
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    La seule bonne nouvelle c’est de savoir que SANGARE est membre du comité exécutif .
    La CAF à sans doute oublié de mettre son nom sur la liste.
    Le soi disant haut responsable de la FBF doit allez relever cet oubli d’abord avant de venir nous pomper l’air pour prêter l’expression de SD autre fois.
    pourquoi vouloir être ce qu’on ne peut pas être .
    Le coup Hayatou à raté , il faut rester digne et attendre les conséquences avec courage

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:18, par Karavelle
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Le roi est mort vive le roi . Comme la plupart de électeurs, après l’échec la FBF aussi se cherchent.
    Pourtant il était question que HAYATOU donne un poste à SANGARE .alors là c’est à ne plus rien comprendre.Le petit de Hayatou même l’a lâché .Non pas vrai. Alors Ahmad n’a qu’à s’attendre à une trahison aux prochaines élections car nous on change de couleur entre matin et soir. Haha haha

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:26, par Gnanfientô
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Africa Africa . Le mensonge toujours en avant plan.
    Comme on a voté Ahmad alors on espère que l’affaire du RCK va se régler facilement.
    Comme Sita est membre du bureau de la CAF , il va éviter les sanctions ?
    haya haya

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:35, par Kassamba UNSE
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    L’article contient un mensonge que je dois corriger . Chaque fédération ne peut pas être représentée dans le bureau de la CAF ; il faut éviter de raconter des bobards aux gens .
    Il y a trop de corruption dans la CAF .
    Hayatou se sent trompé par ceux qui ne juraient que par lui et qui défilaient comme des sbires.
    Il y des faux types partout .meme ici c’est comme ça les mangent partout et font ceux qu’ils veulent

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:44, par Ouedraogo mamiwata
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Ohhhhhhhh il a des Hayatou partout ; même ici .
    On occupe plusieurs poste, on insulte ses opposants , on gère comme un chef de village, on fait la pluie et le mauvais temps, on donne à qui on veut,on brime ceux qui ont des droits et la vie continue .
    Le RCK n’a pas été soutenu franchement pour son match aller et pour le retour .c’est énervant enfin de compte
    Fair play

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:53, par OMega international
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    On est interloqué de savoir que le Burkina n’a pas voté Hayatou . On parle de stratégie ; non ç s’appelle plutôt trahison et faux typisme ; c’est mieux comme ça
    Vous penser que Ahmad est bête ? Si vous écouter ses commentaires dans la presse Malagache , il nous a déjà classé ;et cela a cause de l’interview pro Hayatou de la FBF avant et après les élections sur une radio internationale .
    Les pays qui ont voté pour Ahmad sont connus grâce aux votes de procédures .
    Adieu les faveurs de Hayatou pour certains présidents de fédération peu méritant.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars à 14:40, par Dem
      En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

      C’est vrai que la défaite est orpheline et la victoire collective mais ça paraît gros vu les affinités des uns et autres avant l’élection. La venue nocturne d’Amad Amad à ouaga était connue même si nous n’avons pas les sources. De toute façon le nouveau président a battu campagne et connaît les clefs de sa victoire nonobstant les relents de récupération.

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 12:32, par Gjau
    En réponse à : Elections à la présidence de la CAF : Pour qui a voté le Burkina Faso ?

    Ttes mes félicitations à Ahmad Ahmad ça y va de la démocratisation du foot ball africain qui a été pendant longtemps sous la coupe réglée d’un homme quelque soit sa force et sa puissance de nuire. Le football africain avait il besoin d’un tel spectacle aussi humiliant ? Pourquoi Mr Hayatou s’accrochait-il à son poste pour empêcher le vent de l’alternance ? Après son échec il devrait s atteler à répondre à ses questions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés