Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • lundi 20 mars 2017 à 13h41min

Le ministre de la sécurité, Simon Compaoré a procédé ce lundi 20 mars 2017 à la remise de 50 motos à la gendarmerie nationale. Ces motos permettront aux pandores d’avoir une plus grande mobilité dans la lutte contre le grand banditisme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

Après la Police nationale qui a reçu 150 motos ce vendredi 17 mars 2017, c’est au tour de la Gendarmerie nationale de recevoir 50 motos des mains du ministre de la sécurité Simon Compaoré. Ces motos permettront de renforcer la capacité opérationnelle des gendarmes, et constituent un encouragement « à la gendarmerie nationale qui fait un travail de qualité sur le terrain en matière de lutte contre l’insécurité », foi du ministre de la sécurité Simon Compaoré.

Il exhorte donc la hiérarchie à envoyer ces motos sur le terrain, où le besoin est plus important, plutôt que de les utiliser uniquement à Ouagadougou.
Un message bien reçu par Minoungou Doléan, directeur de la logistique de la gendarmerie nationale, qui rassure que « Conformément aux instructions de monsieur le ministre, les motos iront là où elles doivent être, principalement dans les zones où la criminalité vraiment est ambiante, notamment au Nord, au Sahel. Mais il n’y a pas que là-bas qu’il y a des besoins, mais ce sont des priorités dont on est obligé d’en tenir compte. »

Il souligne également que ces motos permettront aux gendarmes d’avoir une plus grande mobilité, afin de mieux lutter contre le banditisme.

La cérémonie de remise de motos a aussi été l’occasion pour Simon Compaoré de lancer un appel aux bonnes volontés pour résoudre un tant soit peu le manque de moyens logistiques des forces de sécurité, « C’est un appel du pied à toutes les bonnes volontés qui peuvent nous appuyer. Même si c’est une moto, on est preneur. C’est une goutte d’eau plus une goutte qui finit par faire le fleuve. Donc nous appelons toutes les bonnes volontés pour que chacun mette les mains à la poche. L’un dans l’autre c’est sûr que nous allons combler ce problème de moyens logistiques à la grande satisfaction de ceux-là qui travaillent jour et nuit sur le terrain. »

Le ministre Simon Compaoré a aussi demandé que six de ces motos soient envoyées à Dédougou, où des gendarmes avaient vu leurs motos brûlées lors de manifestations l’année passée. « Il y a six motos qui avaient été détruites, j’ai décidé de profiter de cette occasion pour remettre également six motos, que la hiérarchie va remettre à ces hommes-là sur le terrain. Tout cela participe à requinquer le moral des troupes, pour leur dire qu’elles ne sont pas seules. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mars à 17:07, par Que Dieu bénisse le Burkina Faso
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    Je crois qu’il faut éviter la publicité autour de nos moyens de sécurité. il faut être plus discret à mon avis. Mettons les moyens à la disposition de nos hommes sans que nos ennemies ne prennent connaissance de nos moyens lutte. Sécurité= Secret. Il faut revoir cette méthode de communiquer.

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 18:02, par Yes
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    Pourquoi faire de la pub autour des moyens ?
    La discrétion, le mutisme et l’effet de surprise devraient être les maîtres mots.

    Bin sur qu’il faut communiquer, mais à mon humble avis, pas sur tout.
    Bon courage aux FDS qui, je crois, ont besoin de moyens robustes sur le terrain.
    Certaines motos vues dans les photos sont juste bonnes pour transmettre ...le courrier.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 18:06, par Ka
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    Avons-nous besoin de crier sur les toits pour que des terroristes déguisés les prennent par la force ? Nous savons tous que l’état doit renouveler tous les cinq à dix ans, le matériel roulant de nos forces de l’ordre, surtout les motos de pacotille fabriquées en Chine et non les motos BMW très résistantes a toutes les épreuves.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 20:05, par Congo River
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    Les donnees statistiques de l’INSD montrent que nous sommes autour de 18 millions a l’interieur du pays. Si 10 millions de personnes contribuent pour 100f CFA,, nous serons a un 1 milliard de f CFA capable de doter nous forces de securite de materiels roulants a deux roues. Essayons et nous y arriverons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 07:53, par Deggo Kamen
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    Réponse a Monsieur KA,
    Mon frère, je sens que vous avez une idée arrêté comme quoi toutes les motos en provenance de la Chine c’est de la mauvaise qualité.
    Ceci n’est pas juste du tout, les millions de motos qui circule dans notre pays sont a 90% des motos en provenance de la Chine.
    L’état ne peut se permettre a tout temps d’utiliser partout des motos de marque BMW car la moto revient a plus de 7 millions de francs CFA.
    Nous devons être réaliste et faire avec ce qu’on peut.
    Il y a des motos que les forces de sécurité pourront utilisés comme ceux de la marque YAMAHA qui sont fabriqué en Chine, et il y a même d’autres marques sur la place mais bien moins cher qui pourront aussi faire l’affaire comme SANILI / OMAHA / APSONIC / dont leurs motos dure plusieurs années et c’est déjà prouvés.
    L’essentiel est que quand les services de l’état doivent acheter des motos et que des agents sont en charge de ces achats, que ces derniers pense surtout surtout a la durée de vie de leur acquisition au lieu de chercher a se faire de l’argent en demandant aux fournisseurs de donner des prix bas afin qu’eux puisse empocher une bonne commission., et pourtant avec une très bonne qualité cela pourrait malgré tout pourrait se faire aussi...
    EN FAIT C’EST UNE HISTOIRE SANS FIN PUISQUE A CHAQUE FOIS LES SERVICES DE L’ÉTAT DISE QU’EN MATIÈRE D’APPEL D’OFFRE C4EST LE MOINS DISANT. C’EST LA LE GRAVE PROBLÈME PUISQUE L’ÉTAT FINI PAR DÉPENSER 3 FOIS PLUS... A CAUSE DES ACQUISITIONS DE MAUVAISES QUALITÉ... et ça continue malheureusement...

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars à 11:58, par Ka
      En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

      Loin de là mon cher compatriote, j’ai toujours lutté pour des gouvernants qui savent économiser pour l’émergence du pays que nous aimons tous. Il suffit que tu relises mes critiques fondées sur un sénat budgétivore dont on n’a voulu créer pour faire planquer tous les barons complices des crimes impunis et de la corruption à ciel ouvert du régime Compaoré. Là nous parlons des engins qui serviront à pourchasser des terroristes, et surtout des bandits criminels en puissance, qui possèdent des motos plus puissantes de ce qu’on n’a donné à nos agents. Si je parle des motos Chinois, c’est qu’aucune personne n’a entendu une demande de marché pour les achats de ces motos qui s’est passé par un commerçant de la famille des décideurs par multiples commissions, plus chères que le prix de 10 motos BMW capables, comme nous connaissons tous de nos décideurs de ministres Rambo. Selon ce qui nous attendons des terroristes déguisés au Nord, ils en possèdent des motos plus puissantes que celles de nos forces de l’ordre. Je préfère trois motos plus puissantes que ceux des terroristes et des bandits donné à nos gendarmes et policiers du Nord, que 50 motos qui ne peuvent pas poursuivre les cafards. Est-ce que ce choix des motos a été consulté à ceux qui vont les utilisés ? J’en doute, car ces utilisateurs, même si c’était deux motos qui peuvent prendre le dessus de celles des bandits, ils préféreront ces deux motos que 50 qui ne pourront pas. L’état devrait à l’avenir revoir sa conception en matière d’achat d’armes et des engins pour notre défense, des armes qui dures, et non du matériels destiné à la casse au bout d’un moment, et pleurnicher après qu’il manque des moins. Toi-même tu le reconnais a la fin de ton auto critique fondée dont je te comprends pour le manque d’argent. Merci de me lire.

      Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 21:48, par la joie
    En réponse à : Lutte contre l’insécurité : La Gendarmerie nationale reçoit 50 motos des mains de Simon Compaoré

    l’union fait la force et en matière de lutte contre le terrorisme ,toutes les FDS sont concernées et se complètent. L’ État doit étalé le matériel et aussi le matériel roulant à toutes les FDS.aujourd’hui la GSP ne se limite pas seulement aux prisons.A DJIBO par exemple on a une unité d’intervention de la GSP siglé BIR ( Brigade d’Intervention Rapide ) qui patrouille comme les autres FDS.Donc quelques motos au moins pour ce corps .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés