Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

LEFASO.NET | Youmali KOANARI (Stagiaire) • mercredi 15 mars 2017 à 00h30min

Après une rencontre le lundi 13 mars dernier avec le ministre de l’économie et des finances, le Syndicat National des Agents des Finances (SYNAFI) suspend son mot d’ordre de sit-in du 06 au 17 mars 2017. Ayant renoué la voie du dialogue, les deux parties entament les discussions pour une solution définitive.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son   mot d’ordre de sit-in

Depuis le 06 février au 13 mars 2017, le Syndicat National des Agents des Finances (SYNAFI) avait entrepris des mouvements d’humeur, notamment des grèves et des sit-in, pour demander la satisfaction de sa plateforme revendicative minimale. Entre autres points de cette plateforme minimale, il y avait la relocalisation de certains agents dans un bâtiment plus sécuritaire, la dépolitisation des postes du directeur administratif et financier de directeur de marchés publics, l’augmentation des délais des procédures d’urgence et aussi l’application des protocoles d’accord de juin 2011 et celui d’aout 2016.

Ce mardi 14 mars 2017, le SYNAFI a suspendu son mot d’ordre de sit-in du 06 au 17 mars 2017, notant la disposition des deux parties à discuter dans un climat plus serein.

Pour Sawadogo Mohamed, Secrétaire général du SYNAFI, si des solutions concrètes n’ont pas encore été trouvées, il note cependant le renouement du dialogue avec madame le ministre qui depuis lors, était rompu. Il dit avoir eu des pistes de solutionnement sur certains éléments mais se réserve de toute affirmation puisque ce n’est pas encore concret. Il note aussi la bonne disposition d’esprit de dialogue du ministre des finances et de l’économie à trouver des solutions concrètes à leurs revendications. Les discussions sont alors entamées pour trouver des points d’accord.

Sawadogo Mohamed confie également que leur mouvement paralysait l’économie le pays et ils subissaient également la pression des entrepreneurs, des fonctionnaires du public et de certains travailleurs du privé qui avaient leurs dossiers bloqués du fait de leur mouvement. Le SYNAFI a alors consenti la suspension de son mouvement d’humeur, ayant obtenu le gage de bonne foi du ministre de l’économie.
De leur rencontre le lundi 13 mars dernier, il est ressorti que le ministre de l’économie et des finances trouvait que le SYNAFI était allé loin. Le SYNAFI de son côté lui reprochait d’avoir tenu des propos durs à son encontre. Ce qui figeait le dialogue ; et ils ne communiquaient que par personnes interposées. La rencontre d’hier a donc permis de désarmer les parties et de revenir sur de bonnes bases de collaboration dans un climat serein.

Le secrétaire général du SYNAFI tient par ailleurs à s’excuser auprès du ministre pour les éventuels manquements à son égard et s’excuse également auprès de l’opinion nationale des désagréments qu’ont créés leurs mouvements d’humeurs.
Le SYNAFI propose alors à ses militants une opération casier vide dans la perceptive de rattrapage, et réitère une invite à ses camarades à fournir davantage d’effort et d’abnégation.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mars à 05:08, par S. DIALLO
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Continuer à gérer le pays avec des mouvements d’ humeurs pendant qu’on est entrain de perdre le nord. Quand les jihadistes seront dans les faubourgs de Ouaga après avoir créé l’état du Macina , que les Kogleweogos revendiqueront l’état Mossi du plateau centrale et les Dozos l’état de l’Ouest, vous comprendrez q’un pays c’est plus qu’une corporation de fonctionnaires.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 05:13, par Iso
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Voici ce qu’il faut éviter à un syndicat : s’effouffler et laisser tomber. Nous conseillons aux syndicats, privilégions dès les premiers instants le Dialogue avec l’employeur, c’est important. A mes yeux, ce syndicat doit être dissout .

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 05:54, par Gangobloh
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Quand il y a un feu de brousse , les animaux , les insectes , les arbres , les oiseaux et même les eaux prennent un coup. Ce ne sont pas seulement les herbes sèches qui subissent les effets. Marches, sit- in, grèves, comme si le gouvernement Tiéba était venu avec un bâton magique ou que l’insurrection avait transformé le Burkina Faso en un eldorado. Partout des mouvements d’ humeurs sauvages , bandekon comme dirait l’autre.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 08:25, par vision
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      J’esper que leurs salaires sera coupé par rapport au temps qu’ils n’ont pas travaillé.

      Répondre à ce message

      • Le 15 mars à 10:23, par NOEL
        En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

        La coupure du salaire concerne uniquement les grèves et non les sit- int. or ils ont fait 120 heures de grèves et le reste sit-in.donc s’il ya lieu de couper, cela concernera les 5 jours

        Répondre à ce message

        • Le 15 mars à 14:43, par OUEDRAOGO
          En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

          Mon frère même si l’Etat coupe les frais de grève, ils auront une compensation car le Fonds commun(FC) prélevé sur les ressources des contribuables viendront compenser largement cette perte. Car tenez vous bien le FC cadre A trésors tourne autour de 2 300 000FCFA contre 1 100 000 FCFA pour les cadres A Financiers, mais à compter de maintenant les cadres A financiers percevront comme FC environ 2 100 000 FCFA. Voila pourquoi le syndicat a suspendu la grève. Mon cher président sil faut partager gratuitement de l’argent à certains tandis que d’autres se font tuer sans suite, les grèves persisteront car FC signifie que l’ETAT dispose de ressources mais quil donne à qui il veut (sans jalousie je ne fais que dire ce que je pense)

          Répondre à ce message

          • Le 15 mars à 18:48, par lalagune
            En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

            mon frere c’est pourquoi lors des depots des concours, tout le monde (la majorité) grouillle deposer ENAREF. tu sait combien gagne un magistra, un GSP, un policier, tu as vu le decret de reversement des agents de eaux et foret, ... mon frere faut dormir dans pays la, ton reveille sera douloureux.

            Répondre à ce message

          • Le 15 mars à 22:43, par Karam
            En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

            Ah ba ! Et on dit que c’est sans jalousie. Poursuis donc ton analyse comme tu raffole des chiffres. Si tu semble tout savoir de la lutte des SYNAFI, cite donc tous les FC qui sont servis dans notre pays par département ministériel avec les montants par catégorie. Puis prends aussi les bulletins de tous les travailleurs du Burkina et du classe la salaires de base par catégorie et par niveau de formation, tu verra aussi ce que cela donne quand tu passera de ton ministère à d’autres. En fin tu fais aussi un petit tour au niveaux des indemnités servies par département ministériel. En dehors des indemnités servies à tous, logement, résidence, etc, va voir si tous les départements ont les mêmes indemnités et les mêmes montant. Au MINEFID, nous avons l’avantage de voir pour tout le monde passer, mais depuis plus d’une décennie chez nous on accepte toujours qu’à un cadre de catégorie "A", on lui serve une indemnité spécifique de responsabilité financière de 10.000 FCFA, je dis bien pour un cadre "A" c-à-d au moins une "Maîtrise plus deux ans de formation professionnelle".
            Alors soyons plus responsable et moins égoïste car une amélioration des conditions de vie et de travail des agents ailleurs peut demain t’être profitable, car nul ne peut prédire du travail qu’exercera plus tard ses enfants, ses petits enfants, ses frères et soeurs, ses proches et amis...............

            Répondre à ce message

          • Le 16 mars à 15:58, par Marie
            En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

            Tes données sont fausses OUEDRAOGO ! Ou tu les tires ? Tu es d’une jalousie légendaire et d’une aigreur viscérale et congénitale qui t’emmèneront nulle part, sauf à vivre malheureux. Change ton fusils d’épaule et tu sera heureux ! Il n’y a rien dans jalousie comme disait l’autre ! Tu est le prototype parfait du burkinabè : méchant, jaloux ; mesquin, aigris ! Si tu n’est pas content de ton emploi démissionne et va passer les concours de l’ENAREF pauvre aigris sans pudeur !!point barre !!!!!!

            Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 07:26, par Patronat
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Merci au SYNAFI pour cet esprit de patriotisme et de haute grandeur d’esprit. Vous venez ainsi de montrer aux yeux de l’opinion national et international votre grandeur d’esprit et que vous êtes aux cotés des populations. Vos revendications sont justes. Merci merci, merci à vous. Je vous félicite et je vous respecte pour cette compréhension. vous un grand syndicat. Courage . Un entrepreneur burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:02, par bissongo
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Félicitations aux syndicats,et aussi à Mme la ministre d’avoir vite compris cette hémorragie. C’est toujours bien de respecter les syndicalistes, Mohamed ne lutte pas pour lui, à la limite c’est Mme la ministre et les directeurs poltrons qui étaient dans leurs bureaux qui auront les plus gros fruits de cette lutte qu’ont menée ceux qui courageusement ont accepté bataillé ferme un mois et demi durant. Dans certains pays c’est ceux qui luttent qui ont le fruit de la lutte, les honteux qui sont restés cloîtrés dans leurs bureaux n’ont rien. Mais ceux-ci doivent savoir une chose, la nature les sanctionnera d’une manière ou d’une autre. Bon vent aux jeunes intrépides du synafi et surtout clairvoyance à minefid d’avoir compris que ce syndicat est aussi important que tous les autres et qu’elle courait à sa chute si le mouvement continuait encore.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:10, par M.K
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Avec des grèves on brime ceux qui n’ont à y rien à voir. On dépose des dossiers corrections d’indemnité et autres depuis l’année passée. On se renseigne on dt qu’on est en grève, qu’on est en siting,et rien. Faite ce que vous voulez, brimer nous les pauvres fonctionnaires c’est le grand DIEU qui vous a donné ce pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:19, par Ka
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Merci Rosine de sortir de ton silence : Avec le respect que je te dois, pour avoir donné la fierté au Burkina avec tes compétences de gestion avec diplomatie dans un organisme internationale, comme d’ailleurs ton mentor Kaba, je vous donne un bon conseil a éviter du silence, quand un syndicat Burkinabé vous interpelle avec légitimité. ’’’Depuis notre indépendance et selon nos continuités, le syndicat, le travailleur, ou l’ouvrier a un instrument ou tous les travailleurs du pays s’entendent pour défendre leurs intérêts de classe. Même s’il arrive que cette lutte de classe ne soit pas active, par ce que vous voulez l’enchaînée, elle se réveille rapidement en un peuple et une masse unie. Pour te dire ma chère Rosine, que toute lutte de classe au Burkina, est une lutte politique que vous ne pouviez pas faire autrement que de s’adhérer pour trouver des vrais compromis, et surtout des solutions équitables pour faire avancer le pays que nous aimons tous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:21, par SPI
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Le SYNAFI est revenu à la raison. Il fallait penser à ça. Vos revendications sont justes mais la méthode radicale ça marche pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:22, par Minute
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Moi, j’ai honte pour ces fonctionnaires qui n’ont pas compris qu’à un certain moment de la vie d’un pays, l’intérêt général doit prendre le dessus sur l’intérêt particulier. Depuis que ce gouvernement est mis en place, au sortir d’une situation insurrectionnelle et une transition gérée avec toutes ces approximations et victimes d’un coup d’état idiot, les ennemis du peuple se sont infiltrés dans le syndicalisme pour assouvir leurs intérêts funestes. comment peut-on comprendre l’ampleur des ces mouvement dits d’humeur ? Des gens qui se comporte comme s’ils ne savent pas d’où nous venons et où nous sommes. Depuis le 6 février, pas de travail. On se complait à louer des tentes et des chaises pour occuper la cour du ministère pour faire du vacarme et gêner les voisins et autres usagers des services. Donc, 35 jours sans travailler pour des gens qui se disent appartenir à ce peuple martyrisé et, par la nature et par ceux qui l’ont spolié et s’enfuir. Un mois donc et 5 jours de repos. Un congé unilatéralement octroyé sans la moindre concession. Un mois et 5 jours pour prendre l’économie du pays en otage et en toute conscience et responsabilité. Tout ce temps sans travailler mais sans se priver d’aller chercher son salaire à la fin du mois. Chaque travailleur est payé par ce qu’il a contribué à récolter dans le mois. Or, les agents des finances n’ont pas travaillé durant 35 jours. Avec quelle recette vouliez-vous qu’on vous paye ? Imaginons que tous les travailleurs du Burkina refusent de travailler durant ce temps ; Avec quel argent on peut les payer. Non ! Ce ne sera pas logique que l’Etat reste muet ou inactif face à cette rupture volontaire et unilatérale du contrat de travail que les agents des finances se sont permis d’observer. Ce sera une injustice vis-à-vis des autres travailleurs de l’Etat. Et avec plaisir et responsabilité les agents des finances doivent aussi accepté que l’Etat fasse des retenues sur les salaires au prorata des jours sans travail. Oui ! C’est le prix à payer. Si cela n’a pas été fait, ha la !, ce sera ouvrir la boîte à pendore. alors, justice pour les autres. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 12:39, par Burkinbila
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Mon cher internaute "Minute" s’il te plait vient faire les retenues sur le salaire

      Répondre à ce message

      • Le 15 mars à 19:50, par jean
        En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

        c’est le travail de ceux qui ont grévé ou de leurs semblables. qu’ils le fassent proprement et promptement, sinon, n’gaow !

        Répondre à ce message

      • Le 16 mars à 08:09, par Minute
        En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

        Burkinbila, donc tu n’es pas d’accord qu’on retienne ton salaire au prorata des jours chômés ? Tu n’as rien compris alors du syndicalisme. C’est pourtant ce qui a été ou doit être enseigné aux futurs syndiqués pour qu’ils sachent ce qui peut les attendre après une grève. Honnêtement, toi aussi, tu pense que c’est normal qu’on ne retienne rien ? C’est parce que beaucoup sont ignorant qu’ils se laissent entrainer par des individus sous couvert du syndicat pour atteindre leurs intérêts inavoués et lugubres. Autrement dit, pourquoi une grève illimitée dont la source n’a pri corps que seulement après la prise du pouvoir du nouveau régime ? Le problème des FC n’ont pas commencé maintenant. Personne en son temps n’avait eu le plaisir et le courage de décréter une grève de ce genre. Vraiment, c’est là la difficulté de compréhension. De toutes les façons, on doit couper. C’est le droit aussi de l’employeur vis-à-vis de l’employer. Et le vide que tu n’a pas travaillé, on fait quoi ? Pertes et profits ? Non !!! continuez ! Minim-noog, wanbda ni fiiba ! amicalement

        Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:29, par L’INSURGE insatisfait
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Tout le monde sait maintenant que c’est un syndicat d’aigris et de jaloux qu’est le SINAFI, vous voulez les mêmes FC que vos cousins des impôts et du trésor alors que vous n’avez pas de valeur ajoutée, au contraire, vous dépouillez les usagers. Madame la ministre a bien géré le mouvement, ils savent désormais qu’ils ne sont pas incontournables, depuis l’école, chacun connait la suite de ses choix, vous dites qu’en Finances, il y’ a des postes de nominations, ce qui vous a motivé à y aller, de là à réclamer les mêmes avantages que ceux qui n’ont pas ces postes revient à leur faire de l’injustice, c’est un syndicat conduit par des diaspo sans identité ni dignité qui transportent les mauvais comportement depuis la côte d’ivoire à l’administration en passant par le campus, mais les TENGA aussi suivent bêtement ces rates et affairistes de l’administration. A ceux maintenant qui se torturent parce que y’a FC aux finances, chacun n’a qu’à repasser le film quant il déposait son concours, il aura la réponse à ses problèmes. En effet, pour déposer un concours des finances ,il faut veiller 2 à 3 jours , alors qu’il y’a des concours qu’on dépose en 05 minutes, vous êtes vous déjà posé la question ? Quand on rate les finances et qu’on rentre en brousse, on trouve que ce n’est pas normal , alors même que c’est cette anormalité qu’on cherchait en vain, le burkinabè est jaloux mesquin et méchant, non réclamez pour vous aussi, ce n’est pas une pratique propre au burkina, au MALI AU NIGER AU SENEGAL EN RCI, il y’a ces motivations encore plus consistantes que ces miettes qu’on donne au BURKINA.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 10:43, par Le tché
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      L’internaute insurgé insatisfait. Tu viens par ton commentaire étalé, ta lèpre intellectuelle aux yeux du monde entier. Tu veux dire quoi en parlant de diaspos venant de la Côte d’Ivoire ? Aucun ivoirien d’origine ni encore moins un diaspo n’accepterait de telle baliverne. Si tu n’es pas à mesure de respecter des travailleurs qui passent par des voies constitutionnelles pour revendiquer de meilleures conditions de travail, de grâce n’étale pas tes sornettes aux populations d’un pays voisin, que nous respectons tant, et apprécions les relations qui sont de nouveau au beau fixe. Mais je comprend, tu es un jaloux et aigri ou tout simplement tu souffres d’une calvitie intellectuelle .

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 11:53, par Replique
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      mon frère revient sur terre, ki t’envie, penses tu que le bonheur se trouve seulement ds cet emploi ? Comme ça je dirai que tu souffre puisque l’argent n’aime pas le vacarme assourdissant. Pour plus de conscience professionnelle et morale

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 12:56, par TENGA
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Insurge insatisfait, le droit de défendre ton pain, que dis-je, ton beurre t’est concédé puisqu’on est dans un Etat de droit. Mais de là à t’en prendre au Burkinabè c’est se manque de respect. Tu dois avoir un problème personnel avec les "diaspo". Alors je vais faire fi de cet aspect ton écrit.
      Veiller pour déposer un concours n’est qu’un argument subjectif. Celui qui est habité par un grain de sagesse saurait que l’administration publique est un système, dans lequel un maillon défaillant sera préjudiciable au fonctionnement dudit système. Autrement dit, les ministère sont inter-complémentaires. Si tu conteste cela, je t’invite à aller faire ton recouvrement dans le sahel ; là on voit l’importance du ministère de la sécurité. Si tu arrives à lire ces lignes, il faut reconnaître qu’il ya un ministère dont l’activité ta permis de tendre vers la lumière. Je m’abstiens de faire le tour des autres ministères dont l’activité est importante au même titre que les finances.
      Aussi, voudrais-je te rappeler que les différents ministères ont en leur sein des régies de recettes. C’est pour te dire qu’ils ne sont pas budgétivores comme ont le laisse croire. Ils ont une part contributive considérable dans le budget de l’Etat. N’est-ce pas le depassement de prévision qui justifie l’instauration du FC ? Alors si c’est sur la base de la part contributive que chaque ministère apporte au Budget de l’Etat, qu’il soit institué une clé de répartition en fonction de l’apport de chacun.
      Donc tu dois comprendre que si "torture" il y en a, c’est pour la quête d’une justice.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 08:25, par Clé Tient
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      C’est cette aigreur et jalousie qui te fait jaser comme tu l’as fait !! mon type tu n’as rien compri. Tu comprends le terme diaspo ? As-tu dejà vu une autre nationalité autre que celle burkinabè concourir aux tests de la fonction publique ? je comprends...tu es un ignorant, tu n’as pas competi pour entrer dans la fonction publique. tais-toi..jalou, aigri, mesquin !!!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 17:40, par Tidiga
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Mon frère suis désolé mais je te renvoie à la définition de la valeur ajoutée car la création de la valeur ajoutée suit une chaîne. Chercher à savoir si le financier ne fait pas parti de la chaîne. Évitez les déclarations mécaniques et péremptoires.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:42, par HE WENDE
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    40 jours de sit-in pour ces points de revendications seulement, c’est vraiment dommage pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:43, par Sidzabda
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    votre seul point de revendication était l’avant-dernier point à savoir le système de motivation, pas plus. sinon, les autres problèmes que vous avez soulevés ne sont pas seulement présent chez vous mais dans toute l’administration. aussi, s’agissant de la commande ou de la réception du matériel ne répondant pas aux besoins, je vous pose la question ; qui a autorisé le lancement du DAO avec les prescriptions techniques ? qui a participé à la réception.? tout au long du processus, le contrôleur financier est impliqué, alors, pourquoi venir tenir un tel langage, l’honnêteté manque vraiment à certains

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 18:59, par lalagune
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      mon frère les caractéristiques techniques dans un DAO sont définie par les services techniques compétents. le CF ne fait qu’appliquer le réglementation en la matière, vérifier les prix, les linges budgétaires et il s’assure à la réception que ce qui à été livrer est conforme à ce qui est demandé dans le DAO. si ce n’est pas conforme, il refuse d’apposer son visa. c’est ce qu’on appel rejet.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:59, par ELKABOR
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Comme eux-mêmes disent qu’ils ont fait du tort à l’économie nationale, j’espère qu’on va leur couper leurs salaires en bonne et due forme pour fait de grève ! C’est cela aussi la vie, vous avez gréver pour avoir plus en causant du tord aux autres. En attendant de gagner plus normalement on doit vous couper le peu que vous vouliez augmenter, en ne travaillant pas. Aussi, j’attends de voir si le pouvoir aura le cran de procéder à cette coupure.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:57, par EBENEZER
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Je souhaite là aussi une paix des braves.............................................

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:20, par tiéba
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Toutes mes félicitations au synafi pour la double sagesse : arrêt du mouvement avec opération caisse vide pour atténuer le temps perdu et soulager les gens (ils travailleront jusqu’à 17 heures au lieu de 15 heures habituelles) d’une part et d’autre part aller au dialogue.Vous êtes jeunes mais plus sages que d’autres trois fois vieux.

    Chapeau bas aussi au Ministre qui a enfin compris qu"on ne gouverne pas dans le mépris. C’est pas sous blaise compaoré.
    Vivement le dialogue et les discutions accouchent d’un éléphant au lieu d’une souris.

    Nous avons vu en décembre 2016 ;des mouvements de certains syndicats ont contribué a tuer des citoyens innocents sans que les responsables ne présentent la moindre excuse ni le moindre regret réel.Et ils accusent fièrement le gouvernement sans répugne.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:33, par jeune entrepreneur
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Moi ce qui me fait mal dans vos rangs ;ce sont vos collègues Contrôleur Financiers : de véritables rapaces d’une espèce rare qui se blottissent derrière la loi pour bien voler le pays et les contribuables entrepreneurs.

    Surtout dans la province du BAZEGA. La c’est la totale : pour viser ton marché a toutes les étapes (engagement ;réception et liquidation) il faut les graisser sinon les observations pleuvent les unes plus fantaisistes que les autres te mettant du coup dans un retard dont les dégâts sont nombreux.
    Quand des gens comme ça adhérent a votre synafi et ils disent qu’ils grévent pour de meilleures conditions de travail ;je vomi et je me révolte.

    Sinon votre lutte est juste surtout pour corriger l’injustice en réduisant l’écart dans le partage du gâteau (FC)

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 13:06, par Burkinbila
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Merci jeune entrepreneur pour votre grandeur d’esprit et surtout pour la compréhension du sens de la lutte des financiers, bonne chance dans vos activités, pour les contrôleur financiers escrocs, voleurs, il faut les dénoncer nous ne sommes plus au régime COMPAORE vous verrez dans la réalité que ces contrôleurs financiers ne participent pas activement à la lutte du syndicat. Merci encore et bonne chance

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:01, par yes
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    35 jr d greve=35jour sans salaire. ce fut ainsi pr les enseignants. or nous sommes en republic. j ’ose croire q le pouvoir d Rock ne creera pa un precedent d ’impunite et d ’incivisme. les meme causes produisant les mm effets. a bon entendeur salut !
    yes

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:45, par Iso
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    40 jours sans servir son employeur, et espérer un salaire en fin de mois, mais il faut être l’État pour accepter cette injustice. Et en plus, ça peut être une jurisprudence pour les autres fonctionnaires qui iraient en grève prochainement. Pour toute coupure pour fait de grève, se référer à celle des financiers.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 10:52, par Le king
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Ah oui ainsi va le Burkina
      Le salaire récompense un travail, par conséquent le salaire des grévistes doit être coupé. Mais qui va couper pour les financier.
      vous voyez qu’ils menacent même ceux qui disent de couper leur salaire.
      Je suis prêt à parier qu’aucune autorité n’a le courage de le faire même pas Madame le Ministre des Finances.
      A bon entendeur Salut !!!

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars à 13:48, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

        - Attention mon frère, King c’est pseudo que la chanteuse togolaise utilise pour vanter Moustapha Laabli Thiombiano chaque matin sur HFM 104.4

        Chaque matin à partir de 6h30, c’est : ’’ Moustapha Thiombiano, le King ! Christel Johnson, Kansi Gema ’’ et c’est parti........’’Lola Lola Lola lolaaaaaaaa.... Femme burkinabè, femme togolaise.......femme du mondeeeeeeee...’’. Eh Dieu ! Que c’est difficile de gangenr régulièrement son repas !!!

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 13:01, par le reservé
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    A l’endroit de l’insurgé insatisfait, le bon sens voudrait que vous soyez honnête avec vous même sinon quand vous raconter votre vie en disant que chacun savait ce qui l’attendait au dépôt des concours, vous n’êtes pas honnête. De plus, vous savez bel et bien que beaucoup d’agents des finances n’y sont pas par mérite mais plutôt par affinité (vous le savez bien) donc arrêtez de dire que que vous avez passez trois jours pour déposer le concours de l’ENAREF. Je termine en disant que si vous n’êtes atteint d’une démangeaison mentale vous saurez que tout le monde ne peut pas être au MINEFID. "Réfléchissez un peu quand parlez"

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 13:12, par sauve souris
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    c est grâce aux entrepreneurs qui encaissement que ce syndicat a suspendu sa grève .le gouvernement avait sou estimé ce syndicat pour c est petit syndicat qui pouvait mettre tout le pays en ébullition moi étant que commençant ou fournisseur et travailleur du public doit j ai des correction de salaire en suspendu depuis je vais aussi manifester. je leur dit merci d avoir suspendu leur car je viens d être notifier ce matin para-port a un marché que j ai eu depuis janvier je vais pouvoir commencer les travaux d ici quelques jours

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 14:08, par vigilance
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Chapeau bas à Madame la ministre. Les responsables de ce syndicat sont des malhonnêtes. En effet leur seul point de revendications repose sur le FC. Les autres points consistent à embrouiller l’opinion publique. À titre d’exemple ils revendiquent que les acquisitions de l’administration publique soient de bonne qualité acquisitions alors que ce sont eux (contrôleurs financiers directeurs de marchés publics, DAF, représentant de l’ordonnateur, etc. ) qui sont chargés de veiller sur la bonne qualité des acquisitions. Mais comme ils sont des affairistes et pillent les fournisseurs, les biens acquis par l’administration ne peuvent etêtre que de mauvaise qualité.
    En outre à l’ENAREF le choix des options est basé sur le mérite. Que celui qui a choisi assume son choix et celui qui n’a pas eu le choix se taise pour toujours.
    Enfin les revendications d’un syndicat ne doivent pas se fondées sur la jalousie et la haine d’un autre corps. Votre aigreur risque de durer longtemps.
    Les financiers doivent se méfier de ses responsables syndicaux qui comptent sur de l’intoxication pour les mobiliser. En effet ayez le courage de dire au peuple que vos contrôleurs financiers touchent des indemnités colossales.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 22:40, par M8
      En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

      Compare les programmes de formation à l’ENAREF et tu sauras que ce n’est pas particulièrement lumineux de savoir calculer des pourcentages pour se taper une moyenne de sortie de 18/20. C’est de l’enfantillage juvénile et, la confirmation c’est de de se croire effectivement super intelligent comme toto. Alors, balle à terre, les autres réfléchissent à la politique économique, se soucie des grands équilibres macro, à l’optimisation de la gestion des ressources insuffisantes,.... ; si réellement préoccupés qu’ils n’ont pas le temps pour des fanfaronnades imatures. Aussi la preuve vient d’être faite par le SYNAFI que la section finance complète les régies pour la bonne marche du ministère et ne devra plus jamais être traitée avec mépris comme cela fut le cas dans le passé par les différents ministres seulement préoccupés à se faire du beure à la sueur des agents.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 14:32, par une assistante grh
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in, c’est bien. ils vont reprendre le travail et les dossiers seront traités c’est bon. mais maman COULIBALY il faut bien traiter tes enfants.tout le monde mérite ta générosité. je pense que c’est le moment de refaire une justice comme pour la loi n°081.Papa Rock ne récompense pas seulement ceux qui font la récolte dans les champs. tout le monde mérite le même traitement de la part des parents les différences quant à qui a mieux travaillé que qui se font autrement. ne refaites plus la même erreur des magistrats.Il faut corriger l’injustice commise par Blaise et son beau.Inspirer vous du Gabon, Bénin, et donner l’envie de travailler à tous pour en finir avec cette situation.
    transmettez mon message à qui de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 16:22, par Penser Intérêt général
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    En réalité, l’élément central de la grève est le fameux fonds commun.le reste n’est que maquillage et accessoires. Dorénavant, trouvez d’autres voies et moyens afin de vous "régler les comptes " en interne que de faire subir aux autres citoyens les anomalies de votre mouvement qui devrait etre circonscrit au MEF. A l’heure actuelle, l’intéret général doit primer meme si l’ont doit revendiquer. Tout arreter dans ces conditions n’est pas du tout sage.En fait, j’ai une question d’éclaircissement : Le fonds commun est régi par quel texte au Burkina Faso ? Demandez tout simplement sa relecture s’il existe. Dans le cas contraire que le gouvernement prenne un texte officiel instituant ce FC et sont fonctionnement afin qu’on en finisse une fois pour toutes.
    Mais en attendant, au regard du désagrément causé par ce mouvement sur l’economie nationale,je propose que meme si les salaires ne seront pas "coupés", que les dommages subis soient supportés par ce fonds. Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 19:43, par L Entrepreneur
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    Bravo a tous.Maintenant au travail et surtout arretez de raqueter les entrepreneur.Sur toute la ligne bcp de vos collegues sont corrompus.Ces bon de pretendre que les baux administratif coutent cher a l Etat mais ce serait meilleur si vous combattiez aussi la pourriture qui habite votre maison.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 14:30, par rire
    En réponse à : Ministère de l’économie et des finances : Le SYNAFI suspend son mot d’ordre de sit-in

    un groupe dépourvu de tous les différents sentiment du monde ,le rêve est permis a tous sachiez que comparaison n’est pas raison et les fonctionnaire ki font recouvrement et ne gagnent rien bande de salo .Vous se passe dans la tête soyez intelligent car cette grève ki ne dit pas son nom est une manque d’intelligence vous pouvez renoncez la finance et changer Trésor ou împôt( coté intellectuelle) comme vous le pensée.les infirmier ki soufrent dans les hopitaux kel motivation ils gagnent plus jamais sa.vive mon pays,sachiez que c’est les diapo qui font avez le pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés