Fronde des VADS de Bobo-Dioulasso : Ils revendiquent 12 mois de pécules pour leur insertion socioprofessionnelle

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • vendredi 17 mars 2017 à 00h23min

Les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) de Bobo-Dioulasso ont animé ce jeudi 16 mars 2017 à la bourse du Travail de ladite ville une conférence de presse. Cette rencontre avait pour objectif de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale leur situation actuelle, mais aussi pour exprimer leurs doléances aux autorités gouvernementales afin de leur permettre de ne pas se retrouver au chômage après la fin de leur contrat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fronde des VADS de Bobo-Dioulasso : Ils revendiquent 12 mois de pécules pour leur insertion socioprofessionnelle

Cette conférence fait suite à la situation que ces derniers vivent aujourd’hui. En effet, l’on se rappelle que le lundi 13 février 2017, les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) avaient observé un mouvement d’humeur dans la ville de Sya pour protester contre la sortie d’une lettre notifiant la fin de leur contrat au mois de mars 2017 sans possibilité de renouvellement. Ainsi, pour exprimer leur désaccord face à la situation, ces derniers avaient voulu rencontrer le gouverneur de la région des Hauts-Bassins afin qu’il puisse plaider pour eux auprès de leur ministre de tutelle. Mais cette rencontre avait été avortée suite à une intervention des forces de défense et de sécurité.

Ainsi la conférence qu’ils ont organisée ce jour 16 mars a été inscrite dans la même perspective. Toutefois, ils ont tenu à souligner qu’elle n’était aucunement un bras de fer contre l’Etat qui est leur employeur, mais plutôt un plaidoyer sur leur condition de travail et pour leur avenir. C’est dans ce sens que Ousséni Bazongo, délégué général des VADS de la région des Hauts-Bassins, a affirmé : « Il est important d’éclairer le peuple car il a droit à connaitre la vraie vérité et de savoir les conditions dans lesquelles nous travaillons ». Pour avoir travaillé pour la nation durant trois années tout en contribuant à la régulation routière, en aidant aux constats d’accident et en participant à des interpellations lors de certains contrôles, les VADS ont estimé avoir droit à un traitement de bienveillance de la part du gouvernement.

Se référant à l’article 25 de la loi 031/2007/AN, qui stipule que « toute personne physique qui a déjà été volontaire national peut signer de nouveaux contrats de volontariat tant que la durée cumulée de l’ensemble de ses contrats n’excède pas trois (03) ans », ces derniers ont déclaré être conscients qu’aucune possibilité ne se présente à eux pour être reconduits. [[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés