AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

LEFASO.NET | Par Youmali Koanari • mercredi 15 mars 2017 à 00h47min

Le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a tenu ce mardi 14 mars 2017, la première assemblée générale extraordinaire du cadre de concertation tripartite entre le gouvernement, le secteur privé et la société civile. Au sortir de cette assemblée, les prix des denrées de première nécessité seront revus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

Pour faire face à la cherté de la vie, le gouvernement a décidé en 2011, de règlementer les prix des produits de première nécessité. Dans le but d’obtenir des prix consensuels prenant en compte les intérêts des consommateurs sans porter préjudice aux opérateurs économiques, un cadre tripartite regroupant le gouvernement, la société civile et les opérateurs économiques avait été mis en place.

JPEG - 87.6 ko
Participants

Ce cadre de concertation tient deux assemblées générales par an au cours desquelles il propose les prix des produits de grande consommation et fait des recommandations sur l’organisation de la production et de la consommation.
Constatant l’inflation de certaines denrées et produits de première nécessité, le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a tenu, ce mardi 14 mars 2017, la première assemblée générale extraordinaire du cadre de concertation tripartite de l’année, afin d’examiner les prix de certains produits vitaux notamment celui du pain qui est d’actualité récente.

Au cours de cette assemblée générale, les prix des produits de première nécessité seront examinés. Il s’agit notamment de celui du riz, des céréales locales, des huiles alimentaires, du sucre, de la farine de froment, du pain, du lait et des produits de laiterie, du savon, du ciment, du fer à béton, des tôles et des hydrocarbures.

JPEG - 58.3 ko
Le ministre du commerce Stéphane Sanou

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Stéphane Sanou, après avoir remercié tous les acteurs qui œuvrent à la recherche de solutions au problème de la vie chère, a invité les participants à un échange franc et inclusif, pour qu’au sortir de cette rencontre, des propositions concrètes puissent être formulées dans le sens de la facilitation de la vie des populations. Par rapport à l’évolution du prix du pain, il affirme qu’un arrêté règlemente ces prix, et espère que les boulangeries ne resteront pas hors la loi. Il termine en confiant que les conclusions seront appliquées à tous, car elles seront consensuelles. Et cela leur permettra de mener les contrôles plus aisément.

JPEG - 64.9 ko
Pascal Zaida secrétaire général de la ligue des consommateurs

Pour Pascal Zaida, secrétaire général de la Ligue des consommateurs du Burkina, ce cadre permettra un arrêt concerté des prix sur les produits de grande consommation. Il dit par ailleurs que la ligue des consommateurs recherche à travers ce cadre de concertation, des prix abordables et des produits de bonne qualité pour les consommateurs. Et aussi une compréhension des différentes spéculations actuelles sur le marché.

Rappelons que de nos jours au Burkina, 21 produits sont soumis à la règlementation des prix dont notamment celui des transports et des parkings publics.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mars à 17:06, par COSOMATAIRE
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    L’Etat burkinabé incapable de protéger de façon durable une population majoritaire pauvre. Plus de 30 ans que nous sommes dans ce yoyo. Chaque fois, des réunions et après les commerçants font ce qu’ils veulent. Ils passent toujours au forceps et la population ’’impuissante’’ encaisse. Un jour viendra, vous les parlerai en vain. La population aussi fera ce qu’elle voudra.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 20:40, par Le Frère
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Rien n’est soumis à la réglementation dans ce pays ! Chacun fait ce qu’il veut. Des exemples : le pain, le sucre, l’ huile, le parking. On ne sait même pas à quoi sert le Ministère du commerce.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 06:18, par hum
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Une chose est de fixer des prix par voix réglementaire une autre est de faire respecter ces prix fixés. Le prix des parking aux abords des hôpitaux : c’est combien ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 07:23, par Uncitoyen
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    piiff, Si c’est pour fixer des prix et ne pas sanctionner ceux qui ne respecteront pas ces nouveaux prix alors ça ne vaut pas la peine.
    Quand on ne pourra plus acheter ces produits , on arrêtera de les consommer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:00, par TEINFO
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Quand un gouvernement est au service du patronat, il se comporte comme un operateur économique. Ce gouvernement « privé » n’a que foutre du cri de cœur du pays réel. Il se rappelle du peuple réel qu’à la veille des élections. Ne sommes nous pas à la veille des élections partielles municipales. Dans ce pays, « gouvernement » et « secteur privé » c’est même pipe même tabac. Arrêtons de nous caresser nos nombrils. Il faut que les pauvres consommateurs s’organisent à travers les OSC intègres pour se faire entendre. Que les RSS comprennent dorénavant qu’il y a des actions qui n’ont point besoin de PNDES encore moins des sommes promises à Paris pour être mises en œuvre. La bonne volonté seule suffit. Parmi ces actions on peut citer la maitrise des prix des denrées de première nécessité. Même aux USA, certains prix sont sous contrôle. Les discours creux on en a marre. Ce n’est pas sur le dos du peuple que vous allez remboursés aux opérateurs économiques l’argent qu’ils ont investi dans vos campagnes électorales.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 11:43, par hasta la revolution
      En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

      Tienfo,vous avez tout à fait raison ; le pire est qu’ils sont eux- mêmes(gouvernement )opérateurs économiques ou actionnaires dans les sociétés qui pillent le peuple :allez y comprendre pourquoi tirer l’électricité en côte d’Ivoire au lieu du Ghana, tout simplement parce que le roco et compagnie ont des actions en côte d’Ivoire dans des banques affiliées à la cie et pareil pour nos produits de base. Nul Ne luttera pour nous autre que nous même. Levons-nous !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:29, par La lumière
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Bonjour au ministère de la merde. Quel contrôle de prix vous faites ? Vous passez le temps à grever au lieu de s’occuper du prix des denrées de première nécessité. Comparez le prix des céréales au temps du CNR à maintenant une augmentation de plus de 500%. Et en même temps nos salaires de misère n’ont augmenté que de 5%. Comment ne peut-on pas dire que le pouvoir d’achat a baissé, je dirai même qu’il a disparu. Le prix du sac de ciment est passé de 1500 f en 1987 à 6500 f en 2015 soit une augmentation de 433% le prix des tôles est passé de 1200f à 3700f soit une augmentation de 308%. Le prix du pain de 70f à 180f soit une augmentation 257%. C’est ça votre règlementation des prix. Le fonctionnaire est devenu un paria ; son salaire lui sert uniquement à survivre et nos gouvernants s’en foutent point barre.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 08:55, par Omer
      En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

      Que des vérités partielles. Tout a augmenté sauf votre salaire, pourtant vous buvez plus de coca qu’en 1987, vous dormez dans de plus belles maisons, vous mangez plus de poulets et buvez plus de bière et vous entretenez plus de copines qu’en 1987. La vérité est que chacun vole à la hauteur de sa capacité à voler. Vous les fonctionnaires, combien d’heure de travail réel vous faite en une journée ? Quels types de détournement vous ne faites pas quand vous avez l’occasion. Vous vous abonnez chez le commerçant illettrés en lui faisant un chantage pour obtenir des cadeaux forcés et réguliers surtout les douaniers et les gens des imports. Quels papiers un commerçant peut obtenir dans ce pays la sans payer un pot de vin pour obtenir ses papiers. Vous aimez parler de vos salaire mais vous ne parlez jamais de vos avantages, de vos indemnités etc., pourtant certains d’entre vous reçoivent même des papiers toilettes comme dotation. Vos innombrables grèves sont toujours liés à vos seuls avantages. Vous pensez que l’État à des machines pour créer des billets ? Le commerçant crée de la recherche et de l’emploi, vous vous ne créée ni richesse ni emploi. On vous demande juste de collecter et de réguler, mais vous ne faite que détourner. Quelle entreprise de l’État peut être concurrentielle ? Si c’était possible Faso Yaar allait toujours exister. Mais vous les fonctionnaires vous avez mis ca à terre. Si le commerce est simple, ouvrez vos boutique et démissionner de vos emplois et vendez aux prix que vous voulez. Vous n’allez manquer à personne.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 08:34, par Le 15 Mars 07:23, Sita
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Essayez de faire quelque chose car les pauvres souffrent énormément.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:10, par james
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Bonjour au ministère qui ne voit que ses intérêts. Pensez vous qu’il est normal de voir les prix à la hausse sans tenir un langage francs à l’endroit de ces faussaires d’opérateurs économiques. Foutez nous la paix. Où étaient ces criminels quand la population luttait ardemment pour sauver le pays ? Chacun se cachait à quelque part, ce qu’il faut faire après la lutte c’est piller la population et la dépouiller de ses miettes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:15, par oscar
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Lorsque les mots espérer, croire, penser, estimer, suppose, etc.(des mots creux et vague) sont employés par des autorités dans un tel contexte, cela n’augure rien de bon. Des mesures que les commerçants ne vont jamais respectées, pauvres de nous. En fait, je me pose la question à savoir si le BF est un État, au sens stricto sensu du terme bien sur ! Ne serait-il pas une masse difforme d’institutions et d’organisations animées par des individus aux intérêts inavoués et inavouables dans laquelle toute forme de lisibilité est impossible ? J’en suis convaincu, la théorie de la main invisible d’Adam smith ne s’applique pas au BF qui risque de partir en lambeau tellement tout le monde veut sa part du gâteau en se réclamant très spécial. Le BF n’est pas un pays, disons que c’est une association à la limite une ONG dans laquelle les nantis s’accaparent tout au détriment de la masse, dites moi que j’ai tord SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:25, par EBENEZER
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Les prix des produits de première nécessité doivent être bien réglementés et rigoureusement surveillés au risque d’augmenter la pauvreté de certaines couches sociales.
    Courage au Ministère en charge du commerce.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:34, par OUEDRAAGO ABOUH
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    le gouvernement fixe les prix mais ne les fait pas respecter. c’est dommage.rien ne sert de déclarer que le prix est fixé a tel somme sans suivi ni vérification.on ne croit plus du tout aux décision sans succès...

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:09, par Diolé
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    nous remercions l’idée d’une assemblée extraordinaire sur le prix des produits de première nécessité.
    Cependant,"orgueil-insécurité-vie chers" caractérise ce régime nous disons héééiii carton rouge à nos actuels dirigeants.Le même peuple de 2014 est là.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:17, par leconsommateur
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    blanc bonnet, bonnet blanc.
    pensez vous que quelque chose de bon peut sortir de ces concertations ? je suis vraiment sceptique. a entendre parler le MCIA, ...

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:22, par Stalinsky
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    C’est dommage ce qui nous arrive. Cependant chacun doit comprendre que le gouvernement actuel de Roch, Simon et Salif Diallo est un gouvernement bourgeois (malgré qu’ils se disent socio-démocrates = socialistes en parole mais capitalistes en fait) donc ne vous étonnez pas qu’il ne prenne pas des mesures à l’encontre des intérêts de la bourgeoisie commerçante. Les commerçants contrairement au point de vue de Omer ne produit pas directement de la valeur. Ce sont des gens qui se sont placés entre les producteurs et les consommateurs , y retirant un bénéfice sur le dos de producteurs et des consommateurs rendant la vie chère. C’est pourquoi sous le socialisme ces bourgeois sont supprimés et il y a un rapport direct entre les producteurs et les consommateurs et les prix sont bas et la vie est belle. C’est ce principe qui nous avait amené sous la Révolution Démocratique et Populaire inachevée à créer les Faso Yaar et les paysans étaient contents ainsi que les fonctionnaires. C’est une lutte de classe. Il faudrait que les consommateurs sortent manifestés contre la hausse des prix et exiger la restauration de la Caisse de stabilisation des prix de consommation que Lamizana avait mis en place et qui était située dans le bâtiment de l’ancienne primature a côté de l’ancienne Présidence.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:40, par Raogo
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Dans aucun système économique l’augmentation des prix n’est dévalué....Le prix du parking,...

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:41, par zkz
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Au lieu de dénigrer les actions du ministère du commerce il faut souvent chercher à connaitre les missions du ministère et s’il y a une insuffisance dans leur travail ,proposer des procédés raisonnés pour leur permettre d’atteindre leur objectif. Autrement ;il est très utile de savoir raison gardée, et ne pas critiquer sans chercher à comprendre .
    Dire que le MCIA est un ministère de la merde ,que les agents passe leur temps à faire la grève c’est vraiment avoir un raisonnement en déphasage avec la réalité.
    Depuis quand le SYNAMICA a passé le temps à aller en grève ?
    L’on pourrait mieux se demander pourquoi le SYNAMICA est en grève actuellement . Et la réponse à cette question pourrait vous guider au lieu de parler parce que ya liberté d’expression.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:50, par COB
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Est-ce vraiment utile de réglementer des prix de produits quand il est impossible d’en contrôler la qualité. Le pain est un bon exemple. En, fait c’est pas du pain qui est vendu ; un peu de farine avec des produits chimiques pour maximiser les gains. Pensez-vous fixer le prix du litre de dolo ? Les dolotières n’auront qu’à rajouter de l’eau. Les fers à béton vendus au Burkina Faso ne sont pas aux normes (pas les bonnes dimensions).
    L’Etat va fixer le prix du litre d’huile et les commerçants vont se rattraper en trafiquant l’huile.

    Attention à cette affaire de réglementation des prix

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 12:14, par ZoK
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Il faudra également réfléchir sur la TVA appliquée à ces produits de base dans le sens de la réduire ou de la supprimer. Parce que le consommateur final supporte cette TVA qui renchérit les coûts. il faut aussi des standards de qualité pour chaque type de produit, sinon si le prix baisse, la qualité peut prendre un coup car une entreprise existe pour faire des profits

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 13:12, par Bingo
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Bonjour chers lecteurs
    juste pour attirer votre attention de ce qui sème le ministère de commerce au lieu de convier toutes les parties prenante il ne fait que sa publicité pendant que ce claire que les prix connaîtrons une hausse de 3 % avec l’application intégrale de la charge à l’essieu il passe sont temps de dire le contraire moi je dit ce mieux de dire la vérité rien que la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 13:23, par alimed
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Cela ne sert à rien de fixer les prix quand il n’y a pas de contrôle ; mon voisin qui cultive du maïs aux environs de SAPONE me propose le sac à 18.000 FCFA, prix qu’il est allé prendre auprès des commerçants avant de venir de donner. J’ai finalement eu 1 sac de 50 kg avec SONAGESS à 6.000 FCFA

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 16:23, par Paligba
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Je ne comprend pas pourquoi on doit fixer les prix ou les contrôler. Ca veut dire que je cultive mon benga et l’Etat fixe le prix du Kg de benga ? Ou alors j’élève mon coq et c’est a l’Etat de dire combien doit couter un coq au marche de Kombissiri ? Et quand je vais en pharmacie pour payer des produits le contrôle ne s’effectue pas a ce niveau. De même avec le produit de la vente de mon benga ou de mes coqs je ne peut plus inscrire mon enfant a l’école car les prix ne font que s’augmenter.
    Non, je suis malade ?
    Le prix est déterminé par le marché, pas par un gouvernement. Quand les prix flamment, on travaille plus pour augmenter son revenu ou alors on réduit la consommation.
    Si je ne trouve aucun acheteur de benga au marché je suis obligé de baisser le prix pour vendre puisque j’ai moi aussi des besoins a satisfaire.
    C’est ca la règle.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 17:03, par Patarbtallé
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    N’importe quoi, Comment un riche peut-il marchander un produit pour un pauvre ? Soyons raisonnables, cela me rappelle un ancien DG de la SONABHY qi affirmait qu’il connaissait pas le prix de l’essence à la Pompe.

    N’insultez pas notre intelligence. Ces gens connaissent à peine les noms des produits dont vous parlez.

    Ils attendent tout dans leurs assiètes, ils roulent sans regarder le compteur, ils s’habillent sans acheter de savon ; point barre !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 20:31, par Pensée critique
    En réponse à : AG extraordinaire du cadre de concertation tripartite : Les prix de certains produits bientôt fixés

    Frères Teinfo et Oscar, vos analyses sont lucides et sans équivoques. À Cela, je n’ajoute guère une virgule. Tout simplement merci !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés