Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA • mercredi 15 mars 2017 à 00h00min

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, le Ministre des Sports et des loisirs, Taïrou Bangré et le président de la Fédération burkinabè de football, Sita Sangaré ont signé le lundi 13 mars 2017, une convention de partenariat 2017-2020 pour l’organisation de la Coupe de l’Assemblée nationale en cadets et minimes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

Donner de la compétition aux jeunes et faciliter la détection des talents pour les équipes nationales de football. Telle est, entre autres, l’ambition de la représentation nationale qui a initié la Coupe de l’Assemblée nationale.
Pour sa mise en œuvre pratique, les députés ont demandé et obtenu l’appui technique de la FBF et de son ministère de tutelle. Pour cela, les trois parties ont scellé leur accord par la signature d’une convention de partenariat.

Appui technique…

« Nous avons initié cette compétition pour les jeunes du Burkina afin de leur donner de la compétition et contribuer à la détection de jeunes talents pour nos équipes nationales. Parce que nous voulons qu’en 2019, les Etalons brillent encore comme en 2017 au Gabon. Nous voulons également promouvoir le sport à l’intérieur du pays », a indiqué Salifou Diallo.

La compétition va se dérouler en deux phases. Les équipes inscrites vont s’affronter au plan provincial. A l’issue de ces oppositions, chaque province mettra sur pied son équipe avec les meilleurs éléments détectés durant les matchs. Une phase régionale sera ensuite jouée. Les deux régions qualifiées joueront la finale à Bobo-Dioulasso. La FBF et le Ministère des Sports et des loisirs sont chargés de l’organisation concrète des matchs (rédaction du règlement de la compétition, désignation des officiels des matchs, déplacement des équipes, traçage de terrains, etc.).

Un comité national, treize comités régionaux et 45 comités provinciaux, présidés par des députés seront également mis en place pour le suivi des compétitions.

Financements de la compétition

Pour sa part, l’Assemblée nationale mettra à la disposition de la structure faîtière du football et du Ministère des moyens financiers et logistiques. « Nous avons initié cette compétition parce que les partenaires techniques et financiers de l’Assemblée nationale nous soutiennent avec une somme colossale pour le sport. Ce sera près de 20 milliards de francs CFA jusqu’en 2020. Il est donc important pour nous de soutenir le sport », a ajouté le président de l’Assemblée nationale.

La tenue de cette coupe nécessitera la somme de 80 millions de francs CFA avec un budget de 20 millions pour les imprévus. Pour le président Sita Sangaré, c’est une initiative qui va « donner une impulsion décisive à l’évolution du football dans notre pays ».

Celui qui se trouve vraiment soulagé par le lancement de cette Coupe est sans sous doute le Ministre des Sports et des loisirs, Taïrou Bangré. « Je voudrais remercier le président de l’Assemblée nationale pour cette belle initiative qui va booster le sport dans notre pays. Elle vient nous soulager et nous permet de nous consacrer aux infrastructures que nous allons devoir mettre à la disposition des populations pour la pratique du sport », s’est réjoui Taïrou Bangré. Pour lui, cette coupe commence cette année par le football mais va prendre progressivement en compte d’autres disciplines sportives.

Le coup d’envoi de la compétition aura lieu le 25 Mars 2017 à Kaya. Près de 6800 jeunes vont s’affronter en 272 matchs. La finale suivie de la soirée de remise des prix aura lieu le 29 juillet prochain à Bobo-Dioulasso. Pour la réussite de cette coupe, le président de l’Assemblée nationale a appelé les députés à taire leurs divergences politiques et à travailler ensembles pour le bien des populations.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mars à 07:36, par Amaria
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    BRAVO
    Voilà une action qui fera oublier l’affaire des tablettes.
    Quand c’est bien il faut avoir le courage de dire que c’est BIEN
    Cette initiative mérite d’être saluée et soutenue. Cependant, il sera souhaitable que les ressources allouées servent véritablement à encourager les joueurs et à leur donner le gout de la compétition ; Non à enrichir les organisateurs.
    BRAVO au TRIO porteur du projet !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 10:57, par Mamon Yélé
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Je n’y comprend rien. Est-ce la propagande de l’assemblée ou est-ce la mise en œuvre de la politique nationale de promotion du sport de compétition ? En tout cas c’est avec l’appui de PTF donc un engagement pour ne pas dire un endettement du Burkina face à ces PTF. C’est l’AN qui vote cette loi pour s’octroyer ces fonds, ça fera normalement l’objet de signature de convention par le gouvernement et ratifié par l’AN avec avis juridique de la cours suprême. N-y a-t-il pas de mélange ? d’ingérence ou d’abus par rapport à la source des ressources qui financent cette coupe ? Est-il prévu dans le budget de l’AN des ressources pour de telles activités qui sont déjà votées ou bien le vote n’est pas nécessaire pour de tels engagements ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:10, par Africain du Burkina
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Très belle initiative. Beaucoup de courage et de réussite

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:17, par République bananière
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Blaise avait congédié les diplomates en jeans et maintenant sous le couvert du dan-fani nos DG se pavanent dans notre "auguste" AN en jeans. Qui doit taper sur la table ou bien on a peur d’avoir une grève des DG pour l’indemnité de robe.
    Moi, je demande qur l’on soit exigeant pour la tenu de nos hauts fonctionnaires. Sous Sankara, les pyjama "Sankara arrivent étaient des complets". Maintenant, parce que ZIDA était en demi saison tout le monde se met en dessus dan-fani et pantalon jean. Ca c’est pas respectueux, après vous recevrez des diplomates et des PTF en culotte que vous ne pourrez plus vous plaindre. Si les cadres veulent rester en tenu de sport, qu’ils rejoignent le terrain pour ne pas perdre la main et non l’administration. D’ailleurs ces postes administratifs occupés par les techniciens sont une aberration car ces derniers sont obligés de se recycler pour tenir ces postes pour lesquels ils ne sont pas formés. Avec le temps et en fonction des avantages vous verrez que des spécialistes seront nommés assistantes de direction comme les médecins sont des directeurs financiers pour un pays où le nombre d’habitants pour un médecin reste faramineux. On aura tout jusqu’à un sosie du président. république bananière.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 14:20, par Pensée critique
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Je salue cette initiative mais après que l’intégrité territoriale sera restaurée. Déjà que le pays éprouve d’énormes difficultés économiques, vous en rajoutez et davantage. Honorables,ne serions-nous pas entrain de perdre le nord ? N’est-il pas temps de voter des lois drastiques afin de contrer ce fléau qu’est le terrorisme ? Nul besoin de vous rappeler que sans un minimum de sécurité, nous ne pouvons aucunement jouir de notre joie,notre liberté. recadrez M. le PAN ! De grâce réorientez d’abord ces fonds au profit de nos FDS afin qu’elles défendent efficacement notre PATRIE qui,si nous ne prenons garde,serait bafouée par les ennemis d’ALLAH. Que DIEU sauve le FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 18:46, par Citoyen
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Belle initiative ! Mais quelle sera la place du politique quand viendra les moments cruciaux de décidder pour le bien du sport au Burkina Faso ? Aura-t-il son mot à dire ou les "sportifs" décideront de toute liberté et conscience ? C’est beau tout ceci... Mais dans notre village, il y a de cela trois ans une entreprise a abandonné la construction de l’école dudit village obligeant les parents,élèves,maîtres et partenaires dans une attente lassante d’une quelconque lueur d’espoir du nouveau régime... Mais que dire sinon on te taxerait de comparer sport et éducation bien que nul n’ignore où se situe l’urgence... Mais au BF,on s’en fout, point barre. Et point...Essayons parfois la convertibilité de nos propos en nous glissant de passage - et pourquoi pas pour toujours - de la poudrière à l’usine de recyclage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 23:17, par de passage
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    L’USSUBF et l’OSEP sont deja là pour ca.
    Ces 20 milliards peuvent servir a la construction d’une clinique moderne pour le développement et la protection sociale.
    Les Etalons n’ont pas attendu ca pour briller, le peuple a besoin plus que ca. Securisons d’abord notre territoire avant de nous divertir.
    L’initiative n’est pas mauvaise mais le contexteactuel ne sied pas.
    Beaucoup de provinces ne participeront pour rairaison d’insécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 10:31, par Etat de droit
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    Ceci est une violation du principe de la séparation des pouvoirs. organiser des activités sportives relève du domaine de l’exécutif. le domaine du parlement est de voter la loi, consentir l’impôt, et contrôler l’action gouvernementale. Si Salif DIALLO veut faire de l’exécutif il na qua rejoindre le gouvernement et devenir ministre des sports. Au cas contraire, il na qua rester dans son rôle de parlementaire. Il pourra convoquer le ministère des sports pour l’auditionner, l’enjoindre d’organiser des activités sportives dans les régions et provinces, mais pas se substituer au ministère des sports. c’est une violation flagrante du principe de séparation des pouvoirs. Un député peut à titre individuel organiser des activités sportives dans sa province. cela relève du marketing social et politique, qui sont rangées dans les activités politiciennes des hommes politiques. mais que l’assemblée nationale décide de financer les activités politiciennes des députés, cela est un détournement de denier public. L’Etat a institué un mode de financement des partis politiques, il peut s’adresser au Ministère de l’administration territoriale, pour quil augmente le budget alloué au financement des partis politiques. mais pas puiser dans les caisses de l’assemblée nationale pour financer des activités politiciennes. c’est du détournement. je lance un appel aux juristes de l’assemblée nationale, il faut recadre Salif DIALLO. c’est un homme fort, certes, mais il faut avoir le courage de lui dire que certaines activités populistes ne sont pas toujours légales et opportunes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 15:02, par Juste
    En réponse à : Coupe de l’Assemblée nationale : 6800 jeunes, 272 matchs de football dans les provinces et les régions

    "Le coup d’envoi de la compétition aura lieu le 25 Mars 2017 à Kaya. Près de 6800 jeunes vont s’affronter en 272 matchs. La finale suivie de la soirée de remise des prix aura lieu le 29 juillet prochain à Bobo-Dioulasso. Pour la réussite de cette coupe, le président de l’Assemblée nationale a appelé les députés à taire leurs divergences politiques et à travailler ensembles pour le bien des populations"
    J’espère qu’on tient compte de la participation des scolaires qui ont des examens à passer.
    Rien ne se sert de se presser, il faut prendre le temps pour mieux organiser votre campagne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés