Pas de visa pour Alger pour les journalistes burkinabè : L’Ambassade d’Algérie à Ouagadougou explique pourquoi

mardi 14 mars 2017 à 00h00min

Des journalistes burkinabè devant couvrir le match aller des 16e de finale de la ligue des champions CAF opposant l’USMA au RCK n’ont pu effectuer le déplacement d’Alger, pour manque de visa. Dans ce communiqué de presse, l’Ambassade d’Algérie à Ouagadougou explique pourquoi elle n’a pu délivrer des visas aux journalistes burkinabè.

Pas de visa pour  Alger pour les journalistes burkinabè : L’Ambassade d’Algérie à Ouagadougou explique pourquoi

Messages

  • C’est inamical et incompréhensible ce que vous avez fait. Rien ne le justifie. Et vos arguments ne tiennent pas la route, cher monsieur, avec tout le respect que l’on vous doit. Nous demandons aux autorités du Burkina d’appliquer purement et simplement la réciproque aux journalistes algériens qui viendront à Ouagadougou. Trop c’est trop.

  • Et après ? S’il est vrai que cette ambassade entretient de "bonnes relations" avec la presse nationale, elle aurait pu, même en 24 h, délivrer ces fameux visas.
    C’est de la poudre aux yeux des gens, un langage diplomatique creux.
    Appliquons la loi de la réciprocité : pas de couverture de ce match retour RCK/USM par la presse algérienne ! Point final !

  • Certains pays ont des feuilles de route !
    Si des demandes de visas sont deposees et ne respectent pas les 2 semaines que ces demandes soient rejetees poliment. L’ambassade Algerienne devait meme refuser les visas des joueurs pour un message plus clair et amicale.

    Une vraie amitie peut souffrir la verite !

  • Pourquoi les journalistes Burkinabe n’ont pas introduit leurs dossier a temps conformement aux procedures que l’Ambassade requiert ? ne connaissaient t’ils pas la procedure ?

  • C’est une fuite en avant de l’ambassade.. Si réellement c.est l.’ambassadeur lui même qui a écrit. La lettre n.est pas signée. Algérie à toujours sous estime les pays du reste de l’Afrique. Souvenez vous de ce que nos joueurs ont enduré en 2013 lors des phases retour de qualification de la coupe du monde 2014. Il faut pas que les autorités tombent dans ces explications éronnees. J’invite ajsb d’user de tous les droits pour empêcher les journalistes algériens au Burkina. Ils n’ont aucun respect pour les autres.. Bravo on vous soutien

  • Il serait bien que nous évitons d’être toujours des" personnes de la dernière minute". Il est de coutume que : des ordres de missions rejoignent les missionnaires en salle d’embarquement à l’aéroport, de même que des frais de mission obligeant les missionnaires à faire du change auprès d’ambulants avec tout les risques d’une telle pratique. " Trop tardistes" que nous sommes, nous voulons maintenant que les autres "s’adaptent" à nous. Essayons plutôt de revenir à la normale : soyons prévoyants, soyons à l’heure. Autrement point de salut.

    • Je vous laisse lire un message d’un journaliste burkinabè sur Facebook. Comme il le dit, a vous d’en tirer la conclusion. " Le même ambassadeur à accordé des visas aux joueur et aux autres membres de la délégation le même jour. Pour les journalistes, il dit qu’il attend une accréditation spéciale de la fédération algérienne. On a saisi la fédération algérienne, elle dit qu’il n’y a pas d’accréditation pour le match et que dès que les journalistes sont là, ils pourront suivre le match sans couacs. Les journalistes reviennent poser le problème à l’ambassade.
      Le diplômate parle d’une accréditation spéciale des affaires étrangères algériennes. Notre ambassade Alger entre en jeu. On leur fait comprendre qu’il y a pas d’accréditation spéciale."

    • bien dit mr Sawadogo ,oui ! on les fait comprendre seulement ça ! pas d’accréditation spéciale point bar.

  • En matière de diplomatie, la règle est la réciprocité ! oeil pour oeil, dent pour dent ! point final ! en 2013 , c’était le même jeux de dupe ! la même félonie ! les mee aneirie ! L’Algérie n’a jamais battu le Burkina, chaque fois c’est jambo, jambo, jambo !

  • Je trouve que c’est une ruse qui ne doit pas être acceptée. Depuis cette histoire de refus de délivrance de visas aux journalistes burkinabè, malgré les différentes protestations des journalistes burkinabè, l’Ambassade de l’Algérie est restée dans un silence méprisant. Et ce n’est qu’au moment où l’Association des Journalistes Sportifs du Burkina (AJSB) a demandé l’application de la réciprocité aux journalistes algériens que l’Ambassade de l’Algérie sort de son silence avec un communique qui l’enfonce plus que le silence. Pour moi, le vin est tiré et aucun journaliste algérien ne doit venir à Ouagadougou dans le cadre de ce match retour.

  • Mes chers de l’ambassade, un peu de respect pour le peuple burkinabè. Car, en refusant d’accorder de visas aux journalistes Burkinabè, vous avez empêché tout un peuple de savoir ce qui s’est réellement passé au cours de ce match. Et ce communiqué laconique m’irrite davantage car en pareil circonstance, l’information doit être communiquée à temps à la partie burkinabè afin qu’elle prenne les dispositions nécessaire pour se conformer à la nouvelle règle. Face à cette attitude inamicale, je pense qu’il est nécessaire pour la partie burkinabè d’envoyer un message fort à la partie algérienne. Car notre bonhomie nous a toujours desservie. Je ne voudrais pas revenir sur certaines situations malheureuses (et restées sans suite) vécues par nos compatriotes dans ce pays qui clame à tout vent son appartenance au continent africain. Le Burkinabè est et restera digne. A nous de nous faire respecter.

  • Pas convaincant ! Je suis d’accord avec les journalistes qui demandent que la réciprocité soit appliquée aux journalistes algériens.

  • La France accorde bien plus facilement et rapidement le visa de BOUTEFLIKA qui vient se faire soigner dans l’hexagone aux frais de la Sécurité française...

  • Que Des Mensonges !C’etait Pour Gagner Cout Que Cout Le Match.Qu’on Programme Le Match Retour A 12h30

  • @djiguinew@gmail.com,si les textes algériens pour l’obtention visa presse précisent qu’il faut déposer la demande 2 semaines avant la date du départ,inutile d’accabler l’ambassade d’Algérie surtout que c’est pas la première fois que nous jouons contre une équipe algérienne et donc nos journaleux devaient être au courant.Arrêtons donc de lancer des invectives déplacées sur les autres pays car c’est pas parceque le Burkina est devenu un bordel où chacun fait ce qu’il veut que vous pensez que les autres pays doivent copier nos dérives honteuses.

  • Mr l’ambassadeur ayez un minimum de respect envers nos valereux journalistes.Au delà de ce communiqué à peine respectable,vous exposez votre position manifeste à refuser le visas à nos journalistes sportifs. Puisque à vous lire c’est un document qu’on peut délivrer en 24h. En témoigne la célérité avec laquelle vous avez accédé à demande des membres de RCK. Or pour les médias, à. 120 heures avant le match vous êtes incapable de les satisfaire.
    Ce qui convient en pareilles situations c’est l’application du principe de réciprocité. Il est temps pour nos autorités de répliquer les gifles qui nous sont infligées.Nous nous devons de nous faire respecter.

  • Monsieur l’ambassadeur,
    le Burkina est un pays pauvre dont les journalistes ne sont pas digne de venir chez vous pour couvrir un match. nous avons pris acte, mais si j’étais vous, j’allais dire à vos journalistes de ne pas venir au Burkina, même s’ils ont ont des visa.
    C’est la deuxième fois que votre pays se montre inhospitalier par rapport au Burkinabè, alors que nous sortons d’une insurrection ou personne ne peut encore nous berner.
    Au match retour, le stade va gronder comme un seul homme. Et nous vous dirons qu’au Burkina aussi nous sommes il nous faut cinq jour pour supporter un match.
    Personnellement, je serai à l’dee vos joueur pour vous montrer notre hospitalité.

  • J’ai honte pour l’Afrique. Moi j’au eu le Schengen en 1/2 journée pour la Belgique, 1 journée pour l’Espagne bien sure avec une "Note verbale". Pourquoi il faut des semaines pour avoir visas des pays du continent ? Vs pensez que nos journalistes veulent profiter filer là-bas ou quoi ? respecter vos amis SVP !

  • Ce n’est pas un problème. Nous sommes en diplomatie et en la matière il y a ce qu’on appelle la réciprocité ! C’est ici l’occasion d’attirer l’attention de tous ceux qui du Burkina font pression sur les services consulaires de certaines ambassades pour que des visas soient délivrés séance tenante. Apprenez qu’il y a une procédure à respecter pour tous pays responsable et désirant se faire respecter. Les bras longs c’est bien dans le respect des procédures.

  • Mais pourquoi le Club RCK a eu les visas. Appliquons purement la reprocité

  • Le Burkinabè. Toujours prompt à invectiver. L’Ambassade d’Algérie n’a rien fait. Elle n’a fait que respecter les textes en vigueur dans son pays. Diriez-vous la même chose, si les visas vous étaient refusés par les services consulaires américains ? Il faut que l’Administration Burkinabè sorte de cette lenteur et lourdeur bureaucratique, car il ne revient pas aux missions diplomatiques accréditées chez nous de s’accommoder à cette espèce et d’état de latence qui gouverne notre administration publique. La date du match retour était connu à l’avance, avant le match aller. Pourquoi c’est à quelques jours que le ministère des sports sort les ordres de missions des journalistes ? En matière diplomatique, tout changement dans l’obtention des visas est porté à la connaissance du Ministère en charge des affaires étrangères. Notre ministère devrait demander alors des compte à l’Ambassade d’Algérie s’il n’a pas reçu cette note verbale. Au demeurant c’est toujours la même chose. Les missionnaires qui courent partout à la dernière minute pour chercher des visas, se fatiguent même avant le début de la mission. C’est le fort de l’Administration burkinabè. Laissez l’Ambassade tranquille, et attaquez-vous à notre administration de fainéants.

  • Bonjour,
    La réciprocité commande donc qu’on ne délivre aucun visa d’entrée au Burkina à aucun journaliste algérien pour le Match retour.
    On attend de voir si notre ministère des affaires étrangères va le faire.

  • L’ambassade a tout à fait raison. ce sont des habitudes que nos journalistes ont, même quand il s’agit d’aller couvrir un événement du quartier. Ils arrivent en retard souvent après la cérémonie et se contentent parfois de créer des thèmes et des images fades qui n’intéressent pas le public. C’est pas professionnel ce comportement. Il faut laisser vos vieilles habitudes de maison ou si madame ne dépose pas l’eau on ne se lave pas. C’est vous qui devrez entreprendre les démarches à temps pour vos visas en respectant les principes de l’institution. Deux semaines avant la délivrance des visas ça s’applique à tous. Bon courage au peuple algérien et à nos journalistes un peu de rigueur dans votre profession !

  • Si l’ambassade a pu délivrer des visas aux membres du RCK le même jour du dépôt des demandes, pourquoi elle ne peut pas faire autant pour les journalistes ?

  • Je trouve cela très déplorable pour une Afrique qui se veut unie.

  • Rien d’étonnant, l’Algérie est un état fortement centralisé et bureaucratique, certainement que pour d’autres documents, il y a pire. Une nomenklatura issue de la guerre d’indépendance et leurs familles et autres associés dirigent le pays d’une main de fer, et profitent des richesses . Il faut donc replacer certaines choses dans leur contexte historique pour comprendre ce qui arrive aux journalistes. Même le terrorisme a tenté de s’y implanter mais n’a pas réussi et se réfugie dans les montagnes,le désert, puis au sahel aux états faibles. Du reste, la coalition récente de la terreur est dirigée par un Algérien qui a échoué à s’implanter chez lui. Sous la révolution, nos journalistes auraient été en Algérie et peut être même sans visa. Tout choix a ses avantages et ses inconvénients.

  • cette explication devait être donné avant le match mais pas après
    c’est juste pour qu’on leurs rendent pas la pièce de leurs monnaie jusqu’à quand allons nous nous laisser piétiner de la sorte. en toute chose il y’ a le principe et l’exception, surtout en droit et l’exception aurai voulu que des visas soit délivré à nos journaliste et cette explication devait s’adresser au gouvernement algérien pour dire le pourquoi de la délivrance des visas nonobstant le délai de dépôt. c’est que qu’on appelle bonne relation diplomatique et pas le pompier après la mort.
    on les rend leurs monnaie point bar

  • Chacun dit ce qu’il veut par ce qu’il est énervé. Ok, cela arrange t il le Burkina de faire un bras de fer avec ce pays ?
    Ne faut il pas reconnaitre que nos gars ont trop cru à la facilité ? Croyez vous aussi que l’Algérie veut faire du mal aux Burkina et pour quelle raison ?
    Jouons balle à terre ! Chaque pays a ces loi. Si il s’agissait des USA ou d’un autre pays, alliez vous réfléchir de la sorte ?

    • Je partage votre point de vue. Il faut que nous soyons plus rationels et clairvoyant. Les liens avec les deux pays vont très au dela de cet épisode.

    • << Chaque pays a ces loi>> oui mais il y a aussi un droit international le plus souvent supra-législatif ( c’est à dire supérieur à la loi national ) qui régi les relations inter étatique.
      mon chère si toi tu es fier des USA ou d’autre pays qui t’influence et pas ton pays, sache que pour nous le Burkina Faso mérite le respect de n’importe qu’il autres pays et si les même faits se répète dans n’importe pays nous réfléchirons de la sorte

  • Monsieur TK
    Lisez bien le communiqué, il est très ambigu. On ne saurait comprendre qu’en raison de la prétendue amitié entre ces deux peuples, l’ambassade algérienne n’a ménagé aucun effort pour délivrer le même jour aux membres du RCK les visas. Cependant, en raison de cette même amitié, elle n’a pas pu délivrer le même jour les visas aux journalistes. Vous nous prenez pour des idiots ou quoi ?

  • au-delà du visa, il y a le séjour des joueurs. Nous devons leur réserver l’accueil qui convient. Les suivre et leur apporter notre soutien depuis leur arrivée jusqu’à leur départ. Quand tu accueille ta dulcinée, point de sommeil : sérénades, tintamarres, ripailles, danses jusqu’au matin. Merci aux journalistes de nous dire où ces joueurs seront logés.
    Merci.

  • A quelque chose malheur est bon...Prochainement on va déposer les dossiers a temps

  • Ce n’est pas la faute de l’ambassade d’Algérie et évitons d’accabler des honnêtes gens pour rien. Nous avions remarqué qu’au Burkina, vous introduisez un ordre de mission un mois à l’avance et c’est deux jours avant votre départ qu’il sera signé. Comment voulez qu’on vous accorde un visa dans ce laps de temps avec toutes les vérifications qui siéent pour l’obtention de ce fameux papyrus. Il y a des ministres comme celui de l’eau et celui de l’environnement et j’en passe qui ont l’habitude de signer les ordres de mission à deux jours de départ de mission de leurs agents (méchanceté quand tu nous tiens). Plusieurs agents ont raté des formations ou des forums non pris en charge par l’état parce que tout simplement Monsieur le Ministre ne signe pas les ordres de mission, alors qu’on l’a mis là bas pour ça. Si vous êtes incapable d’apposer votre vilaine signature sur un document, il faut alors laisser la place aux autres.

    • Monsieur Adama, si vous avez déja effectué une mission à l’étranger, vous saurez que ce n’est pas votre ministre de tutelle qui signe l’ordre de mission. Alors, de grâce, ravalez votre venin. Vous connaissez la procédure à entamer pour entrer en possession de votre ordre de mission. Si vous attendez la dernière minute pour faire vos papiers, en prenez vous à vous même et à personne d’autre.

  • Si les membres du RCK ont obtenu le visa le même jour, il ne faut pas revenir après nous dire qu’il faut deux semaines pour avoir le visa. Ne vous foutez pas de notre intelligence. La réciproque doit être appliquée de façon rigoureuse. Dura lex, sed lex !

  • Donc du coût, vous n’avez pas pu avoir le score ? Vous êtes journalistes il me semble, donc vous ne devriez pas ignorer cela sinon vos compétences peuvent être misent en doute.

  • Notre ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Régionale devait savoir les conditions d’entrée dans les différents pays. Pour avoir un visa pour la France il faut prendre rendez -vus qui coûte 5000 mille francs. Après vous allez au consulat pour le rdv obtenu et si votre est acceptée, vous avez au moins 3jours pour le retrait du VISA. Pourquoi attendre la dernière minute pour aller demander un VISA ? Ils sont journalistes , ils devaient se renseigner dès la programmation du match.

  • Chers journalistes sportifs,
    Avant de trop s’en prendre à l’ambassade de l’Algérie dans notre pays, investiguer pour savoir la véracité des faits à savoir le délai requis pour avoir un visa algérien. Si à l’issue de votre investigation, les deux semaines s’avèrent réellement le délai requis, que les journalistes s’en prennent à eux même. Dans ce cas de figure, la réciprocité pourrait s’appliquer si les algériens ne respectent pas aussi les délais nécessaires pour bénéficier du visa burkinabè.
    Si vous êtes hors la loi, qu’on vous traite comme tel.

  • "Qui veut aller loin ménage sa monture". Si tu es informé d’un voyage, tu prends les dispositions utiles pour te préparer et partir dans les conditions idéales, notamment prendre les informations nécessaires et demander le visa à temps. Toutefois si le voyage est brusque, tu feras ce que tu peux, notamment négocier avec les services délivrant le visa pour contourner la règle. S’il est écrit qu’il faut demander le visa au moins deux semaines avant auprès de cette ambassade, pourquoi contourner cette règle ? Existe t’il des possibilités de traitement de faveur ? Y a t’il une entente entre nos médias et cette ambassade ? Y a t’il une jurisprudence qui puisse être brandie ?

    Une demande déposée le 07 mars, le 08 mars étant chômé, le traitement se fera certainement le 09 et le 10 mars. A t’on vraiment laissé le choix d’un meilleur traitement de la part de l’Ambassade ? Dans notre administration à nous, de tels délais sont ils réalistes et faisables ?

    Il faut qu’on soit de plus en plus réaliste et qu’on évite de créer des problèmes où il n’y en a pas. Toutefois si l’on veut appliquer la règle de la réciprocité et créer un incident diplomatique farfelu, il suffit juste de fermer les portes de notre Ambassade en Algérie et de refuser que leurs médias déposent les demandes de visas. Sinon, s’ils arrivent à déposer à temps, nous sommes tenus de les traiter convenablement.

    Sachons que l’autre arme de la guerre, c’est aussi la Négociation, la prise de décisions atténuantes qui fasse fi des règles préétablies. Le Burkinabè n’aime pas la bagarre, ce n’est pas aujourd’hui que cela doit commencer pour des raisons qui ne tiennent pas ... à moins qu’il n’y ait bien sûr des non dits.

    Nicolas

  • Il n’y a pas de règles sans exceptions, surtout en diplomatie. L’exception pouvait être faite suivie d’un avertissement tout aussi poli que le présent refus.
    Comme on est en diplomatie, il suffirait aux diplomates burkinabè à Alger de trouver une raison "valable" de ne pas donner des visas aux journalistes algériens, puis de s’excuser poliment afin de préserver l’amitié qui nous lie.
    Le respect mutuel est, par nature, réciproque ; sinon, il ne s’agit plus de respect.

  • Vraiment l’acte posé par l’Algérie ne doit surprendre personne. C’est juste une façon de "tuer" notre équipe dans la clandestinité. N’oublier pas ce qu’ils nous ont fait en 2013. Nous ne sommes pas des amis.

  • Aucune réciprocité ne va se faire !!!quand on a la main dans la bouche d’une tiers on se garde de taper sa tête !!!
    Courage chers journalistes,c’est vrai que les médias sont vous mais là c’est plus fort que le gouvernement et même en rêve votre confrère des affaires étrangères n’ose pas !!!
    Après l’ambassade vous invitera à une prétendue couverture pour se faire pardonner !!!
    ka nana yé !!

  • En 2009, l’Algerie a pris en charge le voyage, l’hebergement et la restauration de près d’une centaine d’artistes et artisans burkinabè durant plus de deux semaines, dans le cadre du festival des arts. La plupart des pays africains ont bénéficié de cette solidarité. Le délai des deux semaines a été respecté et mieux, l’ambassade a souhaité et obtenu que les burkinabè déposent une demande groupée pour un traitement diligent. Pourquoi, cher journaliste, ne voulez- vous pas respecter les lois des autres pays ? le faites vous quand il s’agit de la France ou des USA ? vous prenez vos lacunes et insuffisances personnelles comme étant celles du peuple burkinabè ? ce problème est personnel et n’engage que vous ? Ne mangez pas votre piment dans notre bouche ? Savez vous combien de visas sont délivrés annuellement ? Laissez nous tranquille et allez régler vos problèmes ailleurs.

  • Ils n’ont qu’à nous respecter. Qu’ils se mettent à l’idée que nous sommes des yaaba

  • En 2009, l’Algerie a pris en charge le voyage, l’hebergement et la restauration de près d’une centaine d’artistes et artisans burkinabè durant plus de deux semaines, dans le cadre du festival des arts. La plupart des pays africains ont bénéficié de cette solidarité. Le délai des deux semaines a été respecté et mieux, l’ambassade a souhaité et obtenu que les burkinabè déposent une demande groupée pour un traitement diligent. Pourquoi, cher journaliste, ne voulez- vous pas respecter les lois des autres pays ? le faites vous quand il s’agit de la France ou des USA ? vous prenez vos lacunes et insuffisances personnelles comme étant celles du peuple burkinabè ? ce problème est personnel et n’engage que vous ? Ne mangez pas votre piment dans notre bouche ? Savez vous combien de visas sont délivrés annuellement ? Laissez nous tranquille et allez régler vos problèmes ailleurs.

  • Je suis entièrement d’accord avec l’ambassade algérienne. Nos vilaines habitudes doivent rester entre nous. Ne les exportons pas. Toujours en retard et sur tout. Quelle sale réciprocité. Si elle enfreint nos dispositions pas de problèmes, on applique

  • Salutations a toutes et tous.Nous sommes tous de l’Union Africaine.Pourquoi des visas entre nous. Question a nos Chefs de Department et leurs coursiers dits ministres en charge des relations exterieures.Exemples,U E.

  • Bravo aux algeriens qui donnent ici une lecon de management a la fede.Il faut s’y prendre a temps dans le respect des lois des autres qui ne sont pas des revoltes excites.Si tu ne respecte pas le delai minimal de 2 semaines il faut une autorisation speciale du ministere des affaires etrangere d’Algerie pour ceux qu’on appelle journalistes corps dangereux meritant delai de verification pour eviter infiltration djihadiste(voir loi antiterroriste algerienne).Il faut des sanctions internes pour tous ces saprophytes perdiemes du foot qui ne font pas correctement leurs boulots administratifs.Il ne peut pas y avoir de reciprocite si l’Algerie respecte les delais burkinabe sinon bonjour la sanction de la CAF.

  • Monsieur l’Ambassadeur d’Algérie, ne prenez pas les Burkinabè pour des idiots. Vous accordez des visa le même jour aux joueurs alors que pour les journaliste vous parlez de délai de deux semaines. C’est quelle politique de deux poids deux mesures ça ? Vous n’avez pas voulu de la presse pour relater les combines que vous avez fait à notre équipe pour gagner. On se rappelle ce que vous avez fait à notre équipe nationale en 2013. Comme la presse a relaté cela en boucle, vous avez décidé de jouer cette fois-ci sans la presse burkinabè afin de pouvoir comploter sans témoin. Vous êtes un pays de tricheurs, incapables de gagner honnêtement.

  • Bonjour, je suis un grand fan du RCK à cause de Malo, même si mon club de coeur c’est l’USO !!!!
    A la lecture du communiqué de l’ambassade d’Algérie au Burkina, tout semble assez clair ! Si toutefois cela est vérifiable au niveau des formulaires de demande de visa pour les journalistes.
    Je pense que nos journalistes ont tout de même un minimum d’information quant à l’obtention d’un visa de presse. C’est toujours le même amateurisme au Burkina. Soit c’est un club qui voyage sans les licences des joueurs, soit c’est même une équipe nationale qui se déplace sans les maillots.
    Je n’en veux à personne dans cette histoire. Mais à la lumière de l’écrit de l’ambassade d’Algérie au Burkina, il sera très facile aux journalistes de vérifier. Il faut savoir que toutes les représentations diplomatiques ont des exigences, des principes et des conditions quant à l’octroi d’un visa. L’AJSB aurait pu se prendre à temps aux vu de ces conditions tout en prenant connaissance des exigences des formulaires de visa.

    Je voudrais demander à tous ceux qui réagissent, de prendre un peu le temps d’analyser l’écrit de l’Ambassade d’Algérie. Il n’y a rien de compliqué, si toutefois ce qui est dit est vrai. Wait en see !!!

  • tous les moyens sont bons pour gagner surtout si ton vis à vis y prête le flanc. je n ai pas tous les faits, je me demande si les journalistes ont été diligents. maintenant le plus important c’est de gagner à domicile, éviter que cela se reproduise pour une autre équipe car c’est possible que ce soit un coup de main donné à l’USMA. le doute est permis.

  • - Messieurs les algériens, connaissez-vous la loi du talyon ? Si vous ne le savez pas, le Kôrô Yamyélé que je suis vous le rappelle : C’est ’’oeil pour oeil, dent pour dent’’ et nous allons vous l’appliquer ici !

    Nos autorités n’ont rien à voir mais ce sont nous les burkinabè supporters des Étalons qui vous attendons ici de pieds fermes, et que votre équipe se prépare à passer une nuit blanche car nous allons la tenir en haleine la veille du match jusqu’au lendemain avec un concert de casseroles ! Exactement comme vous l’aviez fait aux Étalons à Blida lors du match dont l’arbitre sénégalais a volé la victoire pour vous !

    Et Attention ! Sachez qu’étant dans les gradins, nous vous tiendrons à l’oeil et gare aux brutalités sauvages pour lesquelles vous êtres très connus à travers le monde entier !

    CONCLUSION  : Sachez que le burkinabè d’aujourd’hui est différent de celui d’avant l’insurrection. On ne se laisse plus marcher sur les pieds !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    • Ay, Kôrô, il faut faire pardon de temps en temps. Et surtout, rester modeste. Ne pas essayer de s’ériger en donneur de lecons qu’on a soi-même mal, sinon pas du tout apprises ! Les Algériens iront chercher le talyon, ils ne trouveront rien, et ils insulteront le Kôrô. Or, insulter le Kôrô c’est insulter la famille ! Or je ne veux pas qu’on m’insulte alors que je n’ai rien fait.

      La loi du talion existe. Celle du talyon n’existe nulle part. Sauf chez le Kôrô...

    • L’Algérie annule la dette de 14 pays africains
      L’Algérie a décidé d’annuler les dettes de 14 pays d’Afrique dont le montant est de 902 millions de dollars a rapporté jeudi Afrique expansion . Les pays concernés sont : …. le Burkina Faso,… le Sénégal,.......
      Et il faut voir les centaines voir les milliers de femmes et d’enfants dans les rues de toutes les villes algeriennes et qui vivent sur la bonté des algeriens.

  • Quelle partie de " UNE DUREE DE DEUX SEMAINES ne comprenez-vous pas, chers frères Burkinabe ?

    Il y a des pays ou la ponctualite est la norme. S’il est verifie que les demandes ont ete deposees dans les delais, preuve a l’appui. honte a l’Algerie !
    Pour semer la confusion et faire appel a un faux patriotisme ou un Panafricanisme mal place, certains parlent de la loi du talion ou de l’Unite Africaine. Soyons honnetes et pour une foi, acceptons d’apprendre quelque chose : l’importance de la ponctualite, point barre !

    MERCI a l’Algerie de nous avoir donne une lecon en la matiere devant le monde entier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés