Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • samedi 11 mars 2017 à 00h05min

En vue de leur réintégration dans leur fonction, les policiers radiés vont, depuis un certain temps, de visite en visite auprès des autorités religieuses, politiques et coutumières. Ce vendredi 10 mars 2017, c’est la Coalition pour le développement et la réconciliation nationale (CODER) qui les a reçus à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

« Nous avons rencontré la CODER qui prône la justice et la paix et la réconciliation nationale afin qu’elle nous aide à porter à la connaissance de la population les non-dits qui stigmatisent notre dossier depuis bientôt cinq ans. Nous avons été révoqués de façon injuste le 07 mars 2012 suite à la mutinerie de 2011. Concernant les non-dits, il y a que, dans certains services de police, il n’y a pas eu de coups de fusil ni d’exactions comme on a fait croire à la population » ; c’est ce qu’a confié le porte-parole des policiers radiés, Mahamadi Tibiga, à l’issue de leur échange avec la CODER.

Aussi, il a fait savoir que la mutinerie n’était pas à l’encontre de la population burkinabè, mais qu’elle visait certains de leurs supérieurs hiérarchiques malsains qui avaient tendance à nuire aux policiers ainsi qu’à leur administration en son temps. Egalement, les membres de la délégation des policiers radiés se sont dit satisfaits parce qu’à travers cette rencontre, ils ont pu expliquer à la CODER, ce qui s’est réellement passé lors de la mutinerie de 2011. « Plus de cinq ans d’injustice, c’est vraiment très difficile. Nous souhaitons qu’un dénouement agréable puissent être trouvé à notre problème », a mentionné M.Tibiga.

Quant à Gilbert Noel Ouédraogo, le représentant de la CODER, il a signifié que leur coalition a été touchée par la situation des policiers radiés lorsque ceux-ci leur ont exposé les circonstances dans lesquelles ils ont été révoqués. Il a estimé que ces derniers doivent être entendus et écoutés parce que quand on les suit, il y a un certain nombre de points qui méritent des éclaircissements. « Je pense que cela pourrait aider à la réconciliation nationale », a-t-il indiqué. Il a ajouté que la CODER était sensible à leur démarche pacifique et les encourageait à continuer ainsi dans le respect de la légalité.

Pour la CODER, la réconciliation nationale ne concerne pas uniquement les faits qui se sont passés les 30 et 31 octobre ; la réconciliation fait appel à toute l’histoire du Burkina Faso. Et tous les cas d’incompréhensions, d’injustices doivent être traités de la même manière avec la même rigueur de sorte que les fils et fille du Burkina Faso puissent s’asseoir ensemble et regarder dans la même direction car les cœurs se sont apaisés.

Pour elle, toujours selon Gilbert Noël Ouédraogo, la justice est un élément qui permet d’arriver à la réconciliation nationale lorsqu’elle est impartiale, mais quand elle est partiale, elle est un élément d’accentuation de la crise parce que les gens se sentent en situation d’injustice, d’insécurité et cela ne peut pas amener à l’apaisement des cœurs.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 mars à 23:15, par Oussou
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Avant tout propos,je tiens à clarifier que c’était la CODER qui était au pouvoir quand ces policiers ont été radiés.Si aujourd’hui,les antagonistes d’antan,arrivent à se parler,c’est une avancée.Il faut réintégrer ces concitoyen (ne) que sont ces policiers radiés, après leur mea culpa. Le collège des Sages a apaisé les tensions au niveau nationale après le crime crapuleux de Sapouy de 1998.La journée du Pardon a eu lieu.Même s’il faut des libations et des sacrifices expiatoires,il faut reprendre ces fils et filles du pays en ces temps de péril national lié à la menace terroriste. L’empire Mandingue lors du "Dagan-Dagan" après la bataille de Kirina ;L’Afrique du Sud sous Mandela avec la commission "vérité et réconciliation" dirigée par Desmund TUTU,je dis bien sous Mandela ;le Rwanda avec les" Gatchachta",ont unis leurs peuples après les pages tragiques de leurs histoires.Cela est possible au Burkina Faso.

  • Le 10 mars à 23:17, par Cheikh
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Pouah ! S’embourber jusqu’à ce point, en accordant une telle importance à la CODER ! Donc voilà des gens qui ne sont même pas encore sortis des ornières alors. Pendant que la CODER elle-même se cherche une personnalité, vous partez vous-aussi la surchargez de vos soucis. C’est toujours comme çà, quand on est en train de se noyer. Même la moindre queue de serpent vous apparaît comme le promontoire idéal. Pourquoi s’écarter de la Médiature du Faso et du HCRUN pour vous tromper tant de chemin ? Tout cela se comprend, vous avez certainement eu affaire à de mauvais conseillers. Mais il n’empêche que cela risque vraiment de vous coûter hein, pauvres licenciés !

    • Le 12 mars à 21:51, par Dommage pour vous d’avoir frappé à la mauvaise porte
      En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

      Certainement qu’ils ont été mal conseillés ces licenciés. Vous oubliez que vous partez lécher les bottes de vos bourreaux d’hier pour ’’défendre vos intérêts’’. Incroyable mais vrai. Vous risquez ici de perdre gratuitement votre dignité et la sympathie du peuple qui a été meurtri comme vous hier à travers les abus multiples et multiformes et autres crimes de sang, et qui vous soutenait entièrement dans votre lutte. Dommage pour vous d’avoir frappé à la mauvaise porte.

  • Le 11 mars à 06:04, par Okapi
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Envoyé les au Nord, si en trois mois, ils arrivent a gérer la situation alors re intégration directe..

  • Le 11 mars à 17:42, par Tarzan
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Chez les Mossi on dit qu une boule de karite ne peut sauver une autre deja au feu.La Coder qui vous a chasse n est plus au pouvoir et est confrontee elle meme a ses propres angoisse.Pour ceux qui le savent pas,le combat de la Coder est un combat d arriere garde.En fait les membres de la Coder font la Diversion pour eviter leur propre proces.Sachant que si le proces pour corruption contre les membres du gvt a lieu c est leur mort au propre comme au figure.Si leur strategie marche ils arriverons a sauver leurs tetes.Seul Ablasse ne comprend cela et se laisse embarquer dans cet Machin.Mais comme ceux d en face ne sont pas des enfants de coeur attendons de voir.quant a vous licencies pous pouvez vous accrocher a tout mais pour un retour a la tenue c est deja cuit.On ne rejoind pas l armee apres 6 ans de repos.proposez autre chose......!

  • Le 11 mars à 18:17, par le revolte
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    N’importe quoi. Ces policiers radiés la je me demande s’ils sont intelligents. Au lieu de mieux vous attacher à la hcrn, c’est à ces gars du front republicain deguisé en coder qui est a la base de tous nos malheurs aujordhui. Depuis que ces policiers ont commence a mediatiser leur histoire, de plus en plus, je suis convaincu qu’ils sont tous fautifs... remarquez bien leurs attitudes chaque fois qu’ils entreprennent une action. C’est desolant...

  • Le 12 mars à 04:49, par enfantnoir
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Tu seras leur chef de mission lorsqu’on les en veré...

  • Le 12 mars à 20:53, par pifo
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Gilbert est un homme dangereux, un opportuniste il dit être touché par les explications des policiers radiés. Mais ils se foutent de qui il était aux affaires. Mdrrrrrr

  • Le 12 mars à 21:51, par Dommage pour vous d’avoir frappé à la mauvaise porte
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Certainement qu’ils ont été mal conseillés ces licenciés. Vous oubliez que vous partez lécher les bottes de vos bourreaux d’hier pour ’’défendre vos intérêts’’. Incroyable mais vrai. Vous risquez ici de perdre gratuitement votre dignité et la sympathie du peuple qui a été meurtri comme vous hier à travers les abus multiples et multiformes et autres crimes de sang, et qui vous soutenait entièrement dans votre lutte. Dommage pour vous d’avoir frappé à la mauvaise porte.

  • Le 13 mars à 10:06, par MOI MEME
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    vu l’insécurité du pays, il fort à craindre l’intégration des ces policiers radiers. on peut les redéployer dans d’autre fonctions mais pas dans l’armée car pour vaincre un pays, il arrive à maitriser l’armée, il feront tout ce qu’ils veulent pour le déstabiliser.

  • Le 13 mars à 13:22, par Balguintogsba
    En réponse à : Situation nationale : Les policiers radiés consultent la CODER

    Mr les policiers et aussi le groupe du CODER,
    N’eut-été l’intervention de ses dogmes religieuses nouveaux sur notre continent avec la promotion d’une rêverie qu’un coup de baguette magique puisse d’un trait effacer les fautes commises,
    C’est pour vous dire que dans les temps anciens ou c’était la loi du "œil pour œil, dent pour dent",
    Imaginer un peu le sort que vous alliez subir.
    Conseil : partez dans les églises et les mosquées vous occupez avec les activités de promotion de la vie religieuse (service d’ordre, muezzin, etc.). Il se pourrait que de la sorte Dieu vous communie un tout petit peu vos pêchés .
    Ou, après m’en être persuadé, vous pouvez vous rendre utile en accompagnant Mr Cherif Sy, le plus courageux des burkinabé et les patriotes dont je fait parti au nord du pays pour chasser les terroristes. A condition de nous renouveler la promesse de votre loyauté.
    Dieu bénisse le BURKINA FASO !
    Patriotes, en avant pour le nord !
    Allons libérer nos frères du nord !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés