Dialogue interreligieux : Des recommandations pour une meilleure promotion du vivre- ensemble

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • vendredi 10 mars 2017 à 00h48min

Le symposium international sur le dialogue des religions et des cultures a pris fin le 7 mars 2017 à Ouagadougou. Dr Boubakar Doukouré, président du conseil exécutif de l’organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture, et Michel Kafando, président de la transition, ont été désignés « ambassadeurs » de cette initiative à travers le monde.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dialogue interreligieux : Des recommandations pour une meilleure promotion du vivre- ensemble

La question du dialogue interreligieux et interculturel est d’une importance et d’une actualité considérables. Les conflits ne manquent pas et le dialogue semble l’unique voie pour la paix et le vivre-ensemble. C’est ainsi qu’il a été organisé le symposium de Ouagadougou. Il a réuni, durant cinq jours à Ouagadougou, d’éminentes personnalités de divers horizons.

Au terme des travaux, la réunion a donné une feuille de route au comité d’initiative. « C’est d‘abord dire que nous devons poursuivre dans la voie des dialogues parce qu’il est nécessaire que nous puissions renforcer la dimension de nos valeurs endogènes. La dimension de ce qui doit nous permettre de vivre ensemble », a expliqué, l’Ambassadeur Filippe Savadogo. La réunion a également admis la capitalisation, la diffusion des résultats des autres fora et symposium qui ont notamment abordé la question du dialogue, de la paix et de la culture de la paix. Outre cela, recommandation a été faite au comité d’initiative de mobiliser des ressources pour la mise en œuvre du plan d’action de Ouagadougou (…).

« Soyez rassurés que ces conclusions auxquelles vous êtes parvenus et qui feront l’objet de consolidations par le comité d’initiative, bénéficieront de la plus grande attention et du plus grand intérêt des autorités compétentes afin d’entretenir la flamme du dialogue que vous avez allumée depuis Ouagadougou et comme je le disais, une flamme qui va illuminer d’autres régions du monde et de l’Afrique », a déclaré le représentant du ministre en charge des affaires étrangères, Lamoussa Zacharia Konsimbo. Il a au passage exprimé sa reconnaissance aux différentes communautés confessionnelles qui ont accepté apporter leur contribution aux dialogues entre les religions et les cultures. Il a conclu en invitant les participants à rester en contact. Car, le dialogue est un processus perpétuel et dynamique pour accompagner les processus de paix, la coexistence des différences et la résolution des conflits, selon ses explications.

Il convient de rappeler que l’Organisation internationale de la francophonie est un partenaire privilégié de ce symposium. « Nous avons la chance d’avoir une langue commune avec laquelle nous pouvons dialoguer. Et la mise en dialogue de toutes nos diversités quelles soient culturelles, religieuses ou linguistiques fait partie de notre raison d’être. Il était un peu naturel et normal de soutenir cette initiative », a expliqué Mme Fadia Nassif pour justifier et faire comprendre.

En marge de la Journée de l’Afrique prévue pour le 25 mai, les promoteurs de la plateforme dialogue entendent rencontrer les confessions religieuses pour, disent-ils, « faire ensemble des vœux pour la paix ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés