Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • lundi 6 mars 2017 à 00h27min

L’assemblée générale extraordinaire du Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique (SYNAGRH) a eu lieu le samedi 4 mars 2017, à l’éducation ouvrière à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

Cette assemblée générale (AG) se tient dans un contexte marqué d’une part par la montée de la fronde syndicale, et d’autre part par la multiplication des menaces et attaques terroristes qui endeuillent le Burkina Faso. A cet effet, l’assemblée a observé une minute de silence à la mémoire des disparus. Et au secrétaire général (SG) du SYNAGRH, Souleymane Zoromé, de souhaiter prompt rétablissement aux blessés, avant de livrer la quintessence de son allocution. A l’entendre, la présente AG s’articule autour de trois points essentiels.

Il s’est agi en premier lieu de définir la forme de la lutte à engager au cours de ce mois de mars. La raison ? Au mois de mars de l’année écoulée, le SYNAGRH a déposé une plate-forme revendicative auprès du ministre en charge de la fonction publique, Clément Sawadogo. « Ce n’est que le 28 février 2017, que nous avons eu un entretien avec lui pour mettre en place une cellule d’amendement ou d’appréciation de notre plate-forme revendicative », a expliqué M. Zoromé, dénonçant du coup, une négligence de l’autorité à l’endroit des syndicats. « Ce n’est pas normal quand le gouvernement se permet de nous narguer en disant qu’on est dans un dynamisme de dialogue social de concertation alors qu’à l’interne des ministères rien n’évolue. Rien ne sert de sortir et de dire dehors que nous travaillons avec les syndicats sectoriels pour que les choses avances alors qu’à l’interne rien ne se fait », a-t-il avancé.

Le SYNAGRH souhaite la prise d’un acte administratif du Premier-ministre

Le deuxième point de cette AG a porté sur l’application du principe d’harmonisation de l’indemnité sur le système intégré de gestion administratif et salarial du personnel de l’Etat (SIGASPE). Une indemnité qu’ils partagent avec ceux des finances. « C’est un outil qui nous permet de prendre en charge les questions des carrières et financières de l’Etat. Volet finance, ils ont 20.000, volet fonction on a 10 000 F CFA », soutient M. Zoromé. Il dit en outre que le problème perdure depuis 2014. Pour y remédier, il semblerait que le Premier ministre, Paul Thiéba Kaba, avait pris l’engagement de régler la situation à compter du premier jour de 2017. Mais, jusqu’à preuve du contraire, il n’y a aucun acte qui matérialise cela, déplore le SG.

Pour le SYNAGRH, trop c’est trop. D’où leur détermination et leur engagement à l’action. « 2016 c’est la trêve que nous avons donnée. Nous sommes en 2017, alors les militants s’impatientent. Nous n’avons pas d’autre choix que de lancer un mouvement de grève », a dit M. Zoromé. « C’est vrai qu’on va dire que l’écart entre 10.00 et 20.000 F CFA n’est pas trop, mais c’est la manière de faire qui ne nous plait pas », a-t-il déclaré. A titre illustratif, il a expliqué qu’il y a deux apprentis pour un même véhicule. Le premier a pour mission de charger le bois dans le véhicule. Le second, quant à lui, fait le déplacement à l’intérieur. « Et vous vous donnez 10.000 F CFA à celui qui fait le grand boulot en ramassant le bois pour mettre dans le véhicule et celui-là qui est à l’intérieur qui le classe vous lui donnez 20.000 F CFA », s’est exprimé le SG.

Lutter contre la fraude aux concours de la fonction publique

Concernant le dernier point à l’ordre du jour, à savoir l’amélioration des taux liés aux organisations des concours, le SYNAGRH a fait des recommandations au ministre de la fonction publique et certaines connaissent déjà un début d’application. Il s’agit notamment de la mise en place d’un comité de réflexion sur la stratégie de lutte contre la fraude, un comité de relecture des rétributions des opérateurs de concours. A cela s’ajoute la mise en place d’un comité de relecture des textes, le renforcement et la réorganisation du fonctionnement et des attributions de l’agence générale de recrutement de l’Etat.

A l’issue donc de cette AG extraordinaire, une feuille de route sera adoptée. « ’Ca peut être une situation temporaire ou illimitée de notre participation à l’élaboration des actes de carrières dans la fonction publique », informe M. Zoromé. Cependant, a-t-il annoncé, « ça va nécessairement impacter tout ce qui est versement en cours. Nous sommes désolés de le dire, mais il faut mettre cela à l’actif de la négligence de ceux de la fonction publique (…) ».

Si l’on peut dire que les syndicats sont manipulés par des partis politiques qu’en est-il des rencontres gouvernement/syndicats ? Se questionne le SG du SYNAGRH. Pour lui, il n’est pas du ressors du Premier-ministre d’avoir des jugements de valeur sur le monde syndical. « Eux d’abord, ils n’ont qu’à assainir les finances, leur comportement, leurs propos avant donc de vouloir accuser qui que ce soit », a-t-il suggéré.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 mars à 09:00, par votre ami financier
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Votre plateforme est minable. Cette histoire de 10mil, 20mil ..organisations de concours ne sont pas important, de Mon point de vu.
    Voici mes propositions :
    - Exigez a CE que les postes de DRH Dans les ministeres et autres structures ratachees de letat reviennent seulement qu’aux GRH ,
    - exiger a ce que le poste de DG/agre revienne doffice aux GRH
    - exiger a CE qe les GRH soient representer a 50% au comite national d’organisation does concours., puisque cest votre domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:10, par un GRH
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Je viens de lire ce qui a été dit !Voilà un corps qui à mon sens a plein d’avenir devant lui avec la pression que ces agents peuvent mettre en pratique et gagner gain de cause.Mais hélas et j’en veux aux grh eux mêmes d’abord et aux autorités par la suite.D’entré en jeux c’est un corps ou les membres ne s’aiment pas premièrement.CERTAINS DRH et certains directeurs régionaux que vous voyez car je ne suis pas le seul à les voir sont des hypocrites !Ils sont là faisant semblant d’aimer votre affaire ,jamais .Voilà aussi que ces syndicats luttent et je ne sais pas mois s’ils tiennent compte des vrais réalités que leurs membres vivent.Par ce qu’ils sont combien ces grh qui qui n’ont même pas ce qu’on appel sigaspe n’en parlons pas de son usage.Et ça là on appel grh ,dites moi grh de quelle planèt ?Mars ,saturne ou pluton ?Pas terre en tout cas en ce que je sache.Et on me parle d’harmonisation de taux .Mon œil est ce que quelqu’un qui ne possède pas de code et celui qui possède qui doivent mener la lutte pour qu’on harmonise le taux repartie à cette indemnité entendent la lutte de la même manière ?non et non !Si j en veux beaucoup aux syndicats c’est par ce que nous avons les moyens pour mettre la pression,je vous assure !Imaginez un instant que nous cessons les actes administratifs hein ne serait que une semaine je dis biens une semaine ,il y aura des agents qui vont quitter au fond diable pour venir nous soutenir car ils sont pleins ces agents qui attendent des avancement , des reclassements ...Mais si nous ne sommes pas solidaires certains iront en greve et les agents gelés iront travailler !A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 07:58, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

      ’’....car ils sont pleins ces agents qui attendent des avancement , des reclassements ...’’.

      - un GRH, justement c’est parce que vous ne faites pas votre travail que pleins d’agents attendent des avancements et autres ! Moi je suis un fermier mais je connais ce qui se passe dans vos bureau et le Kôrô Yamyélé que je suis va te cracher cette vérité et voila ce que vous faites :

      1/- D’abord vous arrivez en retard,
      2/- Vous passez ensuite une heure au maquis du service pour prendre juste un thé au citron,
      3/- Du maquis au bureau, vous prenez au moins 45 mn pour saluer les gens de droite à gauche,
      4/- Une fois dans le service, vous déambulez dans le couloir racontant ce qui s’est passé la veille tout, o critiquer quelqu’un, en regardant passer les dames du service. Là, c’est encore une heure de temps que vous tapez !
      5/- Finalement vous ouvrez le bureau, vous rangez de côté vos papiers poussiéreux,
      6/- Vous prenez place et immédiatemment vous vous connectez sur internet,
      7/- Vous prenez encore 2 heures de temps pour appeler des amis au téléphone,

      Et finalement pour repartez sans avoir rien fait du tout ! Vous ne méritez aucune faveur !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:31, par non au fc
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    mer à notre ami financier pour ces propositions aussi pertinantes !Au faite je trouve aussi que les grh sont en train tergiverser certaines persones sont justes des hypocrites par ce qu’ils ont eu un coin ils bouffent le reste debrouilles vous !Voilà une platte forme très pauvre dans son contenu.Je vous assure que il y a bocoup de choses qui n’ont pas été dites.Et si ces syndicats nous disent qu’ils ignorent les réalités des grh ,il ya lieu de cesser tout de suite et maintenant cette lutte .Parlant des listes demandant que les drh et les différents directions devaient fournir ,vous dites qu’il y a certaines drh qui n ont pas encore remis.Vous ne savez pas comment mettre la pression ?vous ne savez pas que si les grh seulement cessent de traiter les actes ne serait que 03 jours la lutte aura gain de cause.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 10:23, par vision
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Pourquoi les burkinabè sont jaloux comme cela ? Depuis qu’on a entendu que y a l’argent du PNDS, n’importe quel fonctionnaire se lève pour dire qu’il y a injustice dans leur traitement. Vous croyez que l’argent du PNDS c’est pour partager aux fonctionnaires ? Celui qui ne peut pas travailler dans ces conditions n’a qu’a quitter la Fonction Publique. Vous prenez notre argent, vous ne foutez rien et c’est sur les non fonctionnaires que l’Etat compte pour payer la dette. Si le gouvernement augmente le salaire d’un fonctionnaire encore, NOUS (le Privé) allons exiger que le même gouvernement baisse les impôts et taxes pour qu’il y ait justice et égalité entre tous les citoyens sinon nous n’allons plus payer l’impôt et les taxes jusqu’à satisfaction de notre plate-forme revendicative et on verra qui est plus fort. N’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 10:51, par une assistante grh
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    M. ZOROME vous faites honte au corps GRH. si c’est pour venir faire des revendications bidons comme ça il faut laisser ton poste de SG à quelqu’un de visionnaire.la proposition de l’ami financier est bonne à prendre.tu peux demander aux GRH de te faire de bonnes propositions.il faut mener de bonnes guerres pour être soutenu.l’harmonisation du taux SIGASPE est normal mais vois plus loin et demande mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 12:55, par non au fc
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Mon ami le visionnaire !En réalité vous ne voyez absolument rien.Rien du tout !la lutte des grh n’a jamais commencé avec l’avènement du pndes.C’est vous plutot qui ,si vous ne voulez pas payer les taxes qui devraient au contraire demissionner et personne non plus ne vous oblige à travailler dans le privé pour soit disant que vous payez taxe et ceux de la fonction publique ne payent pas ?Au contraire c’est toi qui est jaloux.Qu’il y ait pndes ou pas sache que nous allons deffendre nos biens matériels et mauraux.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 14:25, par vision
      En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

      Mon cher, je ne me plaint pas pour ce que je gagne, le jour où je trouverai que mon métier ne me nourrit pas ou ne me suffit plus, je ne sortirai pas faire du bruit comme un perroquet pour me faire entendre par tout le monde, j’arrêterai simplement de faire la même activité et je change. Toi tu parles de quel matériel ? En allant à la fonction publique, qu’est ce que tu as apporté comme matériel ? Vous les fonctionnaires fainéants, vous ne savez pas que la pression que vous faites au gouvernement exprime d’avantage votre faiblesse ? Seuls les faibles et les incompétents prennent la fonction publique pour leurs dernier recours. Sachez que vous n’êtes pas les seuls qui font fonctionner le pays. Quelqu’un qui ne peut pas prendre 5 F pour le faire fructifier en 10 F ne doit pas exiger qu’on lui donne 1000F. Le jour où le privé va décider de ne plus payer l’impôt et les taxes, on verra comment vous allez faire. Sans fonctionnaire, nous pouvons tranquillement vivre. Si chaque fonctionnaire était payé au rendement, certains comme vous n’allaient jamais avoir 30 000 FCFA par mois. Si vous êtes courageux et compétent, il faut venir au privé et on saura qu’on ne s’assoit pas dans un bureau climatisé payé par le contribuable et revendiquer de l’argent au hasard comme si y avait une plantation d’arbre qui produit de l’argent à Kosyam. Il n’y a pas d’âge limite pour entreprendre. Nous avons tous fait l’école comme vous et on a de gros diplômes, mais comme on ne veut pas que quelqu’un décide de notre salaire, on a décider d’entreprendre. On ne va pas continuer à vous engraisser.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 16:37, par PAPA M’A BENI
        En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

        Merci vision. Moi je me tais parce que je ne sais plus quoi dire aux fonctionnaires grévistes. Ce sont des gens en réalité qui pensent que ce qu’ils font est juste........ Oui ce sont les textes ce sont les texte ce sont les textes qui nous permettent de grever ! Mon œil. Faut vous dire une seule chose :( seuls les partisans des moindres efforts agissent comme vous.)............! Prenez même toute votre vie à grever et niquez vos femmes, mettez pleins d’enfants au monde ; on verra leur sort sur terre ici bas. EX : J’ai vue une jeune dame pleuré devant le trésor public aujourd’hui même, elle était venue pour toucher sa pension alimentaire.(hélas gréve des financiers) et c’est moi qui lui ai donné 100f pour son parking.

        Donc bonne réflexion mes chers grévistes aux gros ventres(financiers).

        Répondre à ce message

      • Le 7 mars à 18:04, par Sonia
        En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

        Bonjour monsieur Vision !

        Visiblement, les grèves des agents publics vous irritent à tel point que vous avancez des choses pas vraiment justes ni réalistes. Je suis du privé également, à mon compte, des consultations et des études à l’endroit du secteur pubic que du privé. J’ai fait fonctionnaire un bout de temps également et je peux conjecturer connaître un bout plus que vous du secteur public. Vos réflexions sur le rendement des agents publics sont justes, c’est voisin de zéro. L’absentéisme, le laxisme, les vols et autres détournements de deniers publics sont une réalité permanente.

        Toutefois permettez moi de minscrire en faux quand vous vous dites que le pays peut fonctionner sans ces personnels de l’état là. Et je vais illustrer en partant de votre propre personne : à la naissance il a bien fallu l’assistance d’une sage-femme ? Ensuite il a fallu également un préposé aux déclarations de naissances pour vous établir un certificat de naissance ? Des hommes et femmes de santé pour vous soigner constamment ? Un instituteur et des professeurs à divers niveaux pour vous éduquer ? Vous évaluer et vous donner vos diplômes ? Vous avez recours aux services de police et de gendarmerie ? De justice, rien que pour les actes judiciaires ? Et si on n’avais pas d’armée ?
        Pas de services d’infrastructures communautaires et spécifiques ? Si il n’y a plus de secteurs sociaux de base ? Pas de diplomatie, ouverture sur le reste du monde ? Et si personnes n’organisait les règles d’échanges commerciaux ? La monnaie et ses règles de circulation et seuils de valorisation par rapport aux monnaies du reste du monde ? Et si....et si....... On n’aurait tout simplement pas d’Etat organisé tel que nous le connaissons, même perfectible. Pas de gouvernement non plus. La loi du plus fort allait être la règle et l’anarchie notre quotidien. Vous et moi, même du privé n’aurions certainement pas pas de matières à nous réclamer comme tels.

        Certes, les grèves, mais tout autre arret d’une activité à quelque niveau que ce soit, créent des manques à gagner que ce soit des services ou des biens de consommation ou de production.
        On peut demander au syndicats, à l’instar du gouvernement, certaines concessions et reports de doléances le temps de la relance économique et sociale. On est tous burkinabé et personne ne vit en vase clos. Donc, vous devrez comprendre que les agents publics ont des prétextes aussi ; le gouvernement lui même n’offrant aucun gage de gouvernances vertueuses palpables ainsi que l’esprit de l’insurrection populaire en a été l’exigence principale. Et il y’a encore beaucoup à redire et à bien dire monsieur VIsion.

        Bien à vous.

        Sonia.

        Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 13:08, par sympathisant
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    par une assistante grh,aux elections prochaines viens te proposer au lieu de rester là à vouloir la demission de notre SG.Saches qu’ il s est pas designé lui mème sg mais ce fut à travers des élections qu’il a été élu.le Burkinabè comme le disait LAURENT BADO EST vraiment mesquin.SG faites votre travaille les jaloux vont seulement mourir et non maigrir.Point barrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 18:13, par papou
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Bonjour mes amis je suis désolé de voir certains grh ne pas comprendre que les luttes se font par étape et c’est ce que ce syndicat entreprend à travers son SG. Lisez un peu la plate-forme générale de ce syndicat et vous aurez tous les points qui portent aussi sur la vie de la population et des autres services publics

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 18:14, par papou
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Bonjour mes amis je suis désolé de voir certains grh ne pas comprendre que les luttes se font par étape et c’est ce que ce syndicat entreprend à travers son SG. Lisez un peu la plate-forme générale de ce syndicat et vous aurez tous les points qui portent aussi sur la vie de la population et des autres services publics

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 18:30, par Passiri
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Pas mal de personne dans le privé pensent etre plus que ceux de la fonction publik ! Mè en realité cè pour se consoler ! La plus part du privé ont tenté en vain de decrocher un concours de la FP insuffisance d’intelligence ! Donc un peu de respect !...

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 19:31, par papou
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Gens du privé et du public ne voyez pas les syndicats comme des gens qui sont contre les populations. Au contraire c’est grâce aux maigres salaires des fonctionnaires que l’économie nationale de nos parents du secteur informel marche. Le débat contre les syndicats c’est un non sens. S’il y a un franc pour les fonctionnaires il y a aussi un franc pour les commerçants et l’économie nationale

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 08:57, par par AM
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    nous avons vu des gens du privé venir composé des concours de la fonction publique, donc un peu de respect pour nous autres ! N’ insulté pas notre intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 12:16, par Patarbtallé
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique : Une grève à l’horizon

    Ahhhh voilà, ca y est !!! Tout le monde grève au Burkina, les bébés, les enfants, les mamans, les papas, les papis, les mamies, les évèques, les prêtres, les imams, les cuisiniers, les patrons, les éleveurs, les mendiants, les braqueurs, le gouvernement, la Présidence du Faso, Rock, l’Assemblée nationale, Blaise Compaoré, Djibril Bassolé, Gilbert Djendéré, et même les voleurs et Kogl-wéogo grêvent au Burkina. Aiiiie, C’est koi ca ? Même les Français(dans Paris pour un rien) que je connais un peu ne grèvent pas autant.

    Repondez-moi les GRH sont-ils à part ? Quand le MEBA va en grève, n’est-ce pas pour tous ces GRH, quand le MEFD, n’est pas pour tout ces agents ? Foutaises koi. Plateforme de minable !!!

    Vous devez servir de modèle pour tous les agents. D’ailleurs, vos rôles restent à rédefinir. Suis pas Fonctionnaire ni de l’Etat, ni du privé que vous connaissez-là. Mais, je sais que certains d’entre vous choment trop dans les buros.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés