Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • lundi 6 mars 2017 à 01h30min

Salifou Badini, l’enseignant abattu, vendredi 3 mars dernier, par des individus non identifiés à Kourfayel, dans la province du Soum, a été inhumé le même jour en présence des autorités régionales de l’éducation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

On en sait peu sur Salifou Badini, l’enseignant abattu devant ses élèves de la classe de CE2. Selon des informations recueillies auprès de la direction régionale de l’éduction nationale du Sahel, l’homme est né le 17 janvier 1989 et est originaire de la province du Bam. En 2014, il fit son entrée dans la fonction publique. A 28 ans, il comptabilisait ainsi trois années de service en tant qu’enseignant dont une avec la casquette de directeur.

Il a été inhumé vendredi soir, le jour même de son assassinat, en présence des habitants de Kourfayel fortement mobilisés autour de la directrice régionale de l’éducation nationale de la région du Sahel.

Salifou Badini laisse derrière lui une veuve presque à terme.

Aux dernières nouvelles, la psychose de cette énième attaque a touché la province et des fonctionnaires seraient prêts à déserter leurs postes.

Lefaso.net
Crédit-Photo : Emmanuel Tapsoba

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 mars à 15:21, par Harouna
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Repose en paix Salifou Badini.
    Que les buveurs de sang tapis au pouvoir aient la dignité de démissionner pour sauver ces jeunes qu ils vampirisent. Les RSS et compagnie , c’ est ça votre pouvoir ? Combien de jeunes vous avez enterré en un an de pouvoir ? Vous n’ avez pas honte ? Dégagez !!! Nous sommes fatigués de ces attaques. Des ministres qui parlent commes des bandits on n’ en veut pas . Un président qui fait l’ apartheid dans son gouvernement ( il dit qu’ il veut pas de militaire dans son gouvernement) doit dégager . C ’ est avec votre complicité que Zida et ses OSC ont cassé le RSP , enfermé les généraux . Le résultat est là . Mauvais !!!! Alors , dégagez !!!

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 02:18, par TUUK-SOMDE
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Vous semblez être mandaté pour justifier le terrorisme et discrediter le pouvour. Sinon le RSP etaient un corps d’assassins des critiques et opposants serieux à Blaise Compaore et les generaux sont présumés les commanditaites des assassinats. Blaise par sa garde le RSP a tué 12 personnes à sa prise de pouvoir, massacrer des jeunes officiers à Koudougou, tué une trentaine de jeune à son depart du pouvoir et le Général GG a " achevé sa prière" par des massacres lors de son coup d’état. Tout ça vous ne deplorez pas.
      C’est le RSP en tant que corps d’assassins qui est cassé et pas les hommes qui le composaient.
      Vous concluez par " le résultat est la. Mauvais. " Oui. Les assassinats ciblés du RSP sont terminés. Vous etes désolé. La survivance de Blaise par le terrorisme et les terroristes finira aussi. Vous serez encore plus choqué.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 10:51, par zeba
        En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

        monsieur Somde je te sens écœuré dans ta peau parce que tout simplement tes amis vampires eux ils ont perdu le pouvoir par la volonté du peuple qui l’a voulu ainsi parce que ils ont remarqué que toi et tes amis là ont trop bu le sang des innocents dans notre cher patrie.Il, le peuple a décidé de prendre son destin en main pour vous chasser avec votre armée de meurtrier qui n’est rien d’autre que le RSP.Je pense que ceux qui sont là,ils sont venus pour développer le pays et même si tu ne veut qu’ils réussissent ils seront aidé dans leur tache par le même peuple qui vous a chassé du pouvoir et avoir leur sang intact.Je sais que nulle n’ignore que les attaques qui sont perpétrées là vous êtes au courant parce que c’est avec votre complicité que ça se passe.mais si on vous prend vous verrez maintenant parce que nous allons vous bruler vifs maintenant. Donc si tu n’as rien à dire dit que le poisson vit dans l’eau.Soit quand un peu intelligent pour participer à la construction et non à la destruction.Si le fait de la défaite te fait mal va aux urnes pour reconquérir.Merci de me lire attentivement et changer de comportement.Parce que quand tu rentres dans un nouvel espace comporte toi comme les autres.si on marche sur la tête fait de même si non tu seras exclu.Lit le attentivement.

        Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 13:32, par DORI
        En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

        J’approuve très fortement le point de vue de TUUK-SOMDE.
        Il nya rien à ajouter.
        Tout sauf le RSP que je déteste je hais et tout ce que vous voulez. MORT A JAMAIS pour le RSP assassin. Ces individus là sont de connivence avec les terroristes. Chaque chose à son temps. Il y a un temps pour les terroristes et il ya le temps pour le peuple. Dans aucune partie du monde, dans l’histoire de l’HUMANITE, le terroriste n’a jamais vaincu et il en sera de même pour toujours. Le peuple se prépare, il se lèvera et les écrasera comme des vers de terre.

        Répondre à ce message

      • Le 8 mars à 22:18, par value
        En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

        dieu n’aqu’a aranger ce qui est gather car la vie devien cher

        Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 10:30, par P@SC@L
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Combien d’innocents sont tombés sous les balles assassines du Régiment de Sécurité Présidentiel ? Les méchants ont puni le BURKINA FASO pendant un quart de siècle, les vrais vampires se sont nourri pendant un quart de siècle du sang des burkinabés. Résultat, le BURKINA FASO se retrouve aujourd’hui à un quart de siècle de retard. Honte à l’hypocrisie ! Honte à la duplicité ! Que Dieu bénisse le BURKINA FASO !

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 11:13, par sankara SAIDOU
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Mon très cher Harouna
      c’est des personnes de ton genre qui sont en train de nous terroriser. Les RSS n’ont pas eu d’adversaire aux élections en témoigne le coup KO.Au lieu de t’en prendre a ces personnes ; mobilise toi pour aller combattre ces délinquants. Aue tu le veuille où non tu attendras les prochaines élections pour prendre ta revanche/ De grâce la question des djadistes dépasse largement les querelles inutiles. Trouvons ensemble les moyens de combattre ces hors la loi. Cela passe d’abord par le refus des populations d’être des complices des djadistes.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 14:09, par OUS
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      L PRESIDENT A UN SERIEUX PROBLÈME D GESTION DONC DAN C CAS L PAYS AVANCE EN LANVERT,DEUX OU TROIS JOURS CÈ ATTAQUE E ENCORE CÈ TOUS DES JEUNE.

      Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 15:43, par Mafoi
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à son âme.Par contre ce que je ne comprends pas mais certains me diront que ça été fait avec toutes les règles de l’art,pourquoi s’empresser à l’inhumer sans une autopsie poussée et approfondie ?En plus,hormis la directrice régionale de l’éducation,on ne note la présence d’aucune autorité locale(maire,député,haut commissaire,gouverneur) et nationale(ministre etc) afin de s’associer à la douleur de la famille de la victime.Je sais qu’on est au Burkina où la vie d’un individu ne représente rien mais tout de même,nos autorités ne doivent pas trop exagérer.
    Conclusion :
    Comme nos autorités désertent,je ne serai pas contre la désertion des fonctionnaires dans cette zone.
    Point,barre !

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 17:59, par Hommyhomme
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Je ne peux pas comprendre qu’un enseignant qui meurt assassiné dans sa classe face à ses élèves l’Etat n’est pas à mesure de lui rendre un hommage. Ce sont des occassions manquées pour que les autorités nous montrent combien elles sont engagées. Si c’était un élément des FDS il allait être decoré. La presence du ministre de l’éducation était obligatoire afin d’encourager la famille et les collègues.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 16:04, par passakongo
        En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

        Merci mon frère. Quand j’ai lu, j’ai été meurtri et j’ai pensée à ses parents et amis du BAM. on l’enterre loin de chez lui sans autre protocole, sans hommage. Un jeune de 28 ans qui servait l’Etat au fin fond du Burkina ! les autorités déconnent franchement ! le MENA était calé à la cérémonie de clôture du FESPASCO, pourquoi l n’est pas allé là-bas ?.

        Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 23:36, par Tékô Palé
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Que Son Âme Repose En Paix.Mais La Famille Du Defunt,Ne Soiyez Pas Trop Anxietée. Mais Les Membres Gouvernementals De Cette Province Doivent Juger Cela Longtemps.Que La Terre Soit Legère Pour Ce Dernier Mais La Justice Doit S’investir Beaucoup À Cette Inhumation.Que La Region Du Bam Soit En Quete Perpetuelle De Ces Inhumations.

      Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 16:09, par Fatimata
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Oh mon Dieu qu’est ce qui nous arrive. Pourtant tout le monde avait été averti et on laisse les choses arriver à un point aussi critique. Pourquoi ce jeune enseignant doit mourir et peut être d’autres jeunes enseignants encore car se sont les nouveaux que l’on envoie dans les brousses.
    Plus jamais ça. Nous ne voulons plus du sang soit versé.
    Nous savons que ce n’est pas facile mais il faut que les autorités prennent les choses plus en main. on ne gouverne pas avec des sentiments et des arrangements mouta-mouta.
    Rock soit un vrai roc, un dur. Moi même il suis prêt à aller au front s’il le faut. il faut plus de fermeté.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 02:26, par TUUK-SOMDE
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Fatimata, vous êtes par première personne vraiment compatissante car vous voulez combatre au lieu de critiquer les gouvernants.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 13:35, par anonyme
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      Paix à l’ame du petit frere. Bjr ma chere fatimata. Permets-moi de corriger quelques erreurs de ton intervention : d’abord le défunt ne servait pas en brousse. 7km de Djibo, ensuite il sera impassable qu’on veuille garder des débutants en ville et demander à ceux qui les ont tenus au primaire d’aller en campagne. J’utilise le terme campagne car le mot brousse est impropre au contexte. Je ne ne connais pas ton ancienneté dans la fonction que tu occupes actuellement, mais supposons que dans 15 ans on veuille que des sortants de l’école de ton ministère restent à Djibo ville ou à Ouaga ville et qu’on te demandait d’aller à Nassoumbou ou à pétégoli ou à Cain...Je ne sais pas trop mais je pense que tu diras que cela fait longtemps que tu rends service à ce pays et qu’on ne peut pas continuer à te traiter comme si tu as commis une faute professionnelle. Si j’ai été long c’est pour que les jeunes qui viennent d’embrasser des nouveaux métiers comprennent qu’il s’agit de rendre justice qu’on opère ainsi souvent. Sans oublier qu’on ne rend pas service à un fonctionnaire en lui servant l’illusion de la facilité d’un métier dès ses premiers pas. Ma fati, remarque également que depuis que ces phénomènes agissent, ce n’est pas en brousse comme tu le crois. C’est tjrs en milieu semi-campagne : BARABOULE, NASSOUMBOU, TONGOMAYEL etc. Ta campagne est épargnée. Levons-nous ensemble et luttons en contribuant par des bonnes infos que donnerons à nos FDS car le CAPPUCHINO et SPLANDIDE HOTEL n’étaient pas en campagne en janvier 2015. UNIS, NOUS VAINCRONS.

      Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 16:14, par L’optimiste
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Toutes mes condoléances à la famille du défunt et à la grande famille enseignante.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 16:21, par Ancien
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à l’âme de ce combattant contre l’ignorance et l’obscurantisme, mort pour la patrie. Il est très difficile de comprendre l’attitude de l’équipe qui dirige présentement le Burkina Faso. On a beau prévenu qu’ils ont peu de temps pour ne pas perdre la guerre contre ces délinquants. Peine perdu. Très sincèrement, dans mon esprit le doute commence à s’installer ou sur leur bonne foi ou sur leurs capacités à défendre le BF. Pendant que toutes les communes du Soum ne sont pas encore touchées,c’est le moment de gagner la guerre. Envoyer 2000 soldats ratisser une à une les communes du Soum et vous trouverez des armes, vous mettrez la main sur de vrais terroristes. Ils ne sont plus au Mali mais sur notre territoire. Une telle opération va les faire fuir.Surtout, les populations seront rassurées et vont livrer de vraies informations. Mettez la tête de Dicko Malam à prix- 200 à 300 millions et c’est réglé. Le Mali a perdu le nord quand les services publiques ont quitté cette région. Si les enseignants abandonnent le Soum, c’est que nos autorités ont volontairement cédé cette province aux terroristes. S’ils vous plait, faites pardon aimez votre pays en acceptant vraiment de le protéger et le défendre. Si ROCH que j’apprécie tant ne fait pas attention, il sera de tous les présidents du BF, celui que l’histoire jugera le plus sévèrement. Pourquoi nos autorités ne comprennent pas que la stratégie des terroristes est de prendre Dori et Ouahigouya ? Ces gars ne plaisantent pas.Je suis à la fois déçu et profondément inquiet. Je suis enseignant et j’ai présentement 2 enseignants qui ont fui le Soum, qui ont parcouru plus de 200 km à moto pour venir y rester avant certainement de rejoindre leurs parents ou de suivre l’évolution de la situation. Ce n’est pas bien ce qui se passe.
    Je demande aussi aux Burkinabè de suspendre les critiques contre Simon ou tout autre membre du gouvernement. Laissons la politique de côté et restons unis, solidaires derrières nos dirigeants. Tous unis derrière un ministre, même s’il était incompétent, il sera compétent et à la hauteur. Aucun leader ne peut être efficace sans ses collaborateurs.
    Dieu sauve notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 16:25, par Sidbala
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix a l ame du disparu .Mais je ne comprends pas deux poids deux mesures . Pourquoi Mr BADINI n a pas bénéficié des hommages de la nation comme l ont bénéficié tous les militaires tombés dans le Nord du pays lors des attaques djihadistes. Pourquoi moi je veux comprendre c est par ce que c est un enseignant ou pas ou bien c est parce qu il n est pas militaire. Je veux comprendre. De toute façon il était en mission a son poste de travail et il est mort les armes =la craie= a la main. Pourquoi il n a pas été décoré a titre posthume notre gouvernement est injuste et je pense que le gouvernement a fait un manquement grave a ce niveau. Si j avais un frere enseignant dans le Nord du Burkina je lui conseillerai de rentrer et de déposer la craie car tant qu il y a la vie il y a de l espoir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:03, par le russe
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à son âme et à celle de son collègue ! Attention ! Il est vrai qu’il faut envoyé des FDS au nord ou le sahel. Mais n’oublions pas les autres parties du territoire. Les terroristes peuvent nous attirer dans le nord et frapper ailleurs. Donc, n’oublions pas les autres frontières. Qu’on mette en place une opération "vigipirate", "serval" etc, pour nous sortir de ce bourbier. N’oubliez pas, le terroriste profite toujours à quelqu’un : les vendeurs ou fabricants d’armes, les pilleurs de ressources. Et c’est un moyen de freiner notre développement. Faisons appel à Poutine et laissons ces occidentaux qui mangent déjà avec le diable. Courage à tous les Burkinabè, car dans cette guerre contre l’inconnu, ce ne sont pas les armes qui compte, mais le renseignement et l’anticipation.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 08:06, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      - le russe, moi je peux te parier que les assassins sont dans Djibo ! Que les FDS, un matin de bonheur et dans le secret total, entourent tout Djbo et alentour, empêchent toute entrée et sortie, et fouillent toutes les maisons, toutes les cases. Je suis presque sûr qu’ils ramasseront des armes et les terroristes vont arrêter de jouer avec nous. Toute personne prise avec une arme sans autorisation de la osséder doit être enfermée et interrogée avec la plus grande fermeté. Ils sont dans Djibo et la population est leur complice. Il ne faut pas chercher loin !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 10:03, par Ka
        En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

        Oui mon ami Kôrô Yamyélé, je confirme : Ces terroristes déguisés sont dans les villes du Nord comme tout autre citoyen ordinaire, et sortent à tout moment éliminés toutes les personnes gênantes à leurs actions. Ta proposition de cerner la ville de Djibo et de tout fouiller dépende de la justice et une loi, pour permettre à nos autorités sécuritaires de fermer les mosquées des radicaux, et les fouillés afin de localiser toutes ces punaises qui sont les rebuts de la société Burkinabé. Et moi je propose qu’impérativement, que l’état et le peuple lance un référendum, et que l’Assemblée nationale vote une loi pour une fermeture totale de toutes les mosquées des Imams radicaux sur tout le territoire Burkinabé.’’’’’’ Il faut absolument contrôler ces Mosquées qui nous cachent ces diables a éradiquer.

        Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:04, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Un enseignant est mort brûtalement.
    - On sait qu il n est pas mort naturellement
    - Mais par balles assassines de terroristes
    - Pourquoi cet enterrement précipité ou cela cache une résignation ?
    - Un médécin légiste a pu en un temps record autopsié son corps avant sa mise sous terre ?
    - A-t-on ouvert une information judiciaire ?
    - Espère t-on un jour pouvoir arrêter ses assassins et /ou complices ?
    - Si oui,comment confronter ses assassins à leur crime si les faits d assassinat ne sont pas établis formellement ?
    Paix à son âme :

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:14, par Dibi
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Toutes nos condoléances à la famille, à l’école publique laïque burkinabè et paix à son âme.
    Questions :
    - Allons-nous continuer à pleurer nos morts dans nos familles et nos cimetières face à des fous furieux de Dieu et ces drogués de l’islam wahhabite qatari-saoudien ?
    - Roch C. Kaboré et son gouvernement sont-ils les hommes de la situation ?
    Sont-ils le remède sur les plaies sociales qui rongent le corps de la nation et de la République ?
    Ont-ils compris que la misère qui assaille la jeunesse est celle-là même qui la pousse dans les bras des Imans de mosquées et les prêcheurs d’Eglises les plus réactionnaires ?
    Ont-ils compris qu’il faut sortir du laisser-aller et du laisser-faire néocolonial ?
    Faute de quoi, c’est offrir sur un plateau d’argent et d’or des milliers de jeunes combattants à cet islam politique intolérant et antihumain qui à les moyens et les financements extérieurs de sa guerre de religions contre la stabilité et la paix de notre pays.
    Enfin, on espère que R. C Kaboré et son gouvernement ont l’information suivante qui vient de tomber ? :
    Ansar Dine, Al Mourabitoune, l’Emirat du Sahara accordent leur violon pour le jihad au Sahel

    Trois groupes terroristes au Sahel fusionnent et prêtent allégence à Al Qaida à travers une vidéo. Ce sont Ansar Dine dirigé par le malien Iyad Ag Ghaly, Al Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar et « l’Emirat du Sahara », une branche d’Aqmi (Al-Qaida au maghreb islamique).
    L’information a été donnée par Iyad Ag Ghaly, Responsable du nouveau mouvement et relayée jeudi par l’Agence privée mauritannienne Al-Akhbar. Le nouveau mouvement se nomme « Norsrat al-Islam Wal Mouslimine » (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans).
    La date de l’enregistrement n’est pas connue selon l’agence mauritannienne. « Notre source nous a affirmé qu’elle a été récemment tournée, » indique Mohamed Mahmoud Abou-Elmaali, Directeur de l’Ani.
    Ces groupes jihadistes sont implantés au Nord du Mali. Depuis 2015, leurs attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali.
    Le Niger subit des attaques armées de groupes terroristes au sud-ouest à la frontière avec le Mali. Toutefois, le pays est le seul de la zone à subir moins d’attaques terroristes ces dernières années sur son territoire dû aux dispositifs sécuritaires mis en place.Ansar Dine, Al Mourabitoune, l’Emirat du Sahara accordent leur violon pour le jihad au Sahel

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:17, par atta
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix a l âme des disparus que la terre du Burkina Faso leurs soit légère.Je souhaites que les autorités prennent des mesures forte en demandent surtout la collaboration de la population,je reste convaincu que l ennemi n est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 19:09, par zangnei
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Repose en paix Badini Brave Instituteur de Brousse. Meme so nos autorites ne te conside pas sache que tes collegues t’elevent au rang de commandeur pour ton courage et ton service rendu a la nation. Maid a propos ou est JMK lui qui etais a Djibo sous escorte et perdiems pour soit disant affirmer l’autorite de l’Etat ? Puisse Dieu saucer le BF

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 19:57, par Yako
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Rip en paix cher Salifou que le tout puissant t’accepte dans son paradis.
    La question simple et élémentaire que les nouveaux princes aux commandes à Ouagadougou ne veulent pas répondre est la suivante:Pourquoi cette irruption brutale du terrorisme dans notre pays jusque-là épargné par cette nouvelle culture macabre que connaît la sous-région depuis une dixaine d’année ?
    Jusqu’où peut-on vivre notre martyre comme fatalité ? Le 1er PNDES d’un pays n’est-il pas la protection du territoire contre toutes formes d’agressions extérieures ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 20:00, par Yako
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Rip en paix cher Salifou que le tout puissant t’accepte dans son paradis.
    La question simple et élémentaire que les nouveaux princes aux commandes à Ouagadougou ne veulent pas répondre est la suivante:Pourquoi cette irruption brutale du terrorisme dans notre pays jusque-là épargné par cette nouvelle culture macabre que connaît la sous-région depuis une dixaine d’année ?
    Jusqu’où peut-on vivre notre martyre comme fatalité ? Le 1er PNDES d’un pays n’est-il pas la protection du territoire contre toutes formes d’agressions extérieures ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 20:18, par Ouat
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    QUEL AVENIR POUR NOTRE EDUCATION ? LES SYNDICATS SE SONT EFFACÉS FACE À CETTE TRAGEDIE. LE SYNATEB ? CHERS ENSEIGNANTS IL EST TEMPS DE SE REVEILLER. PENDANT QUE LES UNS PLEUR LES AUTRES SONT DANS DES FESTINS DE MISS ET SANS PENSEE A LA VICTIME

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 20:33, par Calmos
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    triste je ne sais pas pourquoi aucune autorité n’est fait le déplacement pour assister le défunt, je m’attendais au moins au déplacement du MENA pour la circonstance et même une décoration
    Ou bien c’est parce qu’il est enseignant ?
    Il est tant que le gouvernement se ressaisisse, car il n’y aucun fait anodin dans la gestion d’un pays, tout se tient

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 21:31, par iNFaso
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Le mot abattu que vous employé me dérange énormément.
    Paix à son âme

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 21:51, par Ka
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Que Dieu reçois Salifou Badini dans son Royaume. En assistant sans défense les atrocités de ses punaises déguisées en terroristes, en assistant dans le désarroi et sans défense de nos armées pris au piège dans le nord de notre patrie bien aimée, je n’ai plus aucune critique fondée pour m’exprimer et soulagé mon peuple meurtri , et je ne vois qu’une seule solution : ‘’’’’Que l’Assemblé nationale vote une loi pour une fermeture de toute les mosquées des Imams radicaux sur tout le territoire Burkinabé.’’’’’’ Il faut absolument contrôler ces Mosquées qui nous cachent des diables. Que l’état Burkinabé et son peuple appuient nos armées pour les accompagnés tous au Nord, et de dénoncer tous les musulmans radicaux qui ne sont en fait que des sectes, et prêchent la violence au lieu d’un Islam de paix et de la tolérance. Peuple Burkinabé, le Nord est un territoire Burkinabé, unissons-nous, et fermons toutes les frontières au Nord, en guettant tous les mouvements et les gestes de ces Imams manipulateurs, pour qu’une telle tuerie comme notre espoir et martyr Salifou Badini et tant d’autres ont subi, ne se reproduise plus sous nos yeux. Trop c’est trop : Actuellement la situation demande une fermeté de dent pour dent, œil pour œil. Détruisons l’islam des diables qui sont ces Imams radicaux du Nord. Ne laissons pas le Nord de notre pays devenir le nouveau Mossoul d’Irak, le nid des diables.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 22:05, par Francis William YAGUIBOU
    En réponse à : Attaque à Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Tous ces questionnements des internautes sont pertinents. Mr le premier ministre c’est avec une telle gestion de la Nation que vous trouvez les revendications des syndicats exagérées ? 1. Le ministre de l’éducation est allé rassurer les enseignants sur le terrain.
    2. Le gouvernement a été renouvelé pour plus d"efficacité
    3. Le tout nouveau ministre de la défense a rassuré les populations des mesures nouvelles qui vont nous permettre de terroriser les terroristes.
    4. Le tout nouveau ministre de la sécurité a aussi renchéri à l’endroit de la population de mesures nouvelles que nous allons constater sur le terrain.
    J’avoue que j’étais de ceux qui avaient été pleinement convaincu par ce nouveau contrat du nouveau gouvernement PKT 2 avec le peuple. Mais une fois de plus, nous constatons tous que ce ne sont que des mots. Ce jeune enseignant est une victime de ces fausses promesses. A tous ces trois ministres, une seule question : quelles mesures de protection avaient été prises pour la protection de ces enseignants qui au préalables étaient sous menaces de ces terroristes ?
    La seule chose concrète c’est celle des terroristes, pour nos autorités nous attendons de voir. Nous souhaitons qu’elle soit à la hauteur de l’affront. Plusieurs personnes sont prêtes à consentir une partie de leur revenu pour mieux équiper nos forces de défense et de sécurité, pour peu que le gouvernement bande un peu ses muscles et fasse de la securité une préoccupation au delà des mots creux.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 23:46, par jours sombres
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Mon cher enseignant tu seras vengé quelque soit le temps. Ta veuve mérite une prise en charge totale pour le reste de sa vie. Je crois qu’il est temps que les FDS du Burkina , du Mali et du Niger coalisent et prennent d’assaut les citadelles des terroristes. Ces mécréants viennent de faire une union sacrée pour pour terroriser davantage. Lisez ceci
    Sahel : fusion des principaux groupes islamistes
    La fusion des groupes islamistes du Sahel est effective depuis le jeudi dernier. En effet, l’ensemble des groupes djihadistes qui sévissent dans cette région veulent opérer en rang uni face à l’adversaire sur le terrain. Pour cela, ils ont décidé de se mettre ensemble. Désormais, un seul leader dirigera les groupes.

    Les principaux groupes armés djihadistes sont dorénavant réunis sous un seul nom : « Ansar Al Islam we Al Mouslimin » (soutien de l’Islam et des musulmans). Cette nouvelle coalition est constituée d’Ansar Eddine, l’Emirat du Grand Sahara (six Katibas affiliées à Aqmi), la Katiba des Mourabitounes, dirigée par l’Algérien Moctar Bel Moctar et celle de Macina (Voullan).

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 01:13, par RR
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Peuple du Sahel, de DJIBO, CHERS ENSEIGNANTS ? TOUS DEBOUT CONTRE LA VENUE DE LA DELEGATION GOUVERNEMENTALE CE LUNDI. ILS NONT PAS VOULU LAISSER LA FETE DU FESPACO POUR ALLER ENTERRE DIGNEMENT LE BRAVE ENSEIGNANT ALORS TOUS DEBOUT CONTRE LA MISSION DU GOUVERNEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 06:41, par Soutong-Noma
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à ton âme, reposes en paix BADINI, vaillant enseignant, mort les armes à la main.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:05, par RECTIFICATEUR
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Que Roch décrète l’Etat d’urgence au Sahel et au Nord.Qu’il nomme des militaires à la défense et à la sécurité.Ce sont les circonstances qui l’exige.Qu’il quitte dans politique pour résoudre nos problèmes sinon il sera responsable de la prise du nord Burkina par des DjIhadistes.Rock il faut agir et vite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:07, par L’OiseauDeMinerve
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à l’Ame de BADINI et que Dieu apporté consolation et réconfort à sa famille.
    J’ai toujours dit en termes voilés mes pensées pour ne pas tomber sous le scalp du webmaster ou de la censure. Voyez-vous, ces sanguinaires avaient déjà menacé le monde de l’enseignement en l’enjoignant de célébrer plutôt l’arabe et l’isme qui rime avec ce
    La société comme l’Etat ne veut pas prendre ses responsabilités, se réfugiant sur un vivre ensemble remis en cause et la peur de ne pas se heurter à une certaine spiritualité de la terreur. Faudrai-il alors un pouvoir à la limite " hitlérien" pour crever l’abcès ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:22, par ouattara
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Nul ne peut échapper à son destin dit on souvent , mais quand des politiciens sans stratégies mettent le pays en danger c’est inquiétant !!!!!! Mr BADINI Salif repose en paix car ces monsieurs sont incapables de venger ta mémoire une leçon pour nous tous ???????

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:24, par ABDOUL
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Je suis consterné voire sidéré de constater que nos autorités font toujours de la discrimination entre les différents corps de l’Etat.Sinon,comment peut-on comprendre que ce vaillant Enseignant au service de l’Etat soit inhumer de cette façon.Lorsque c’est un FDS qui meurre dans les mêmes conditions vous allez voir nos autorités se déporter sur les lieux et avec des discours quand bien même fallacieux pour encourager les collègues de la victime ou des victimes .Et,ils l’accompagneront certainement à sa dernière demeure avec les honneurs militaires.Les FDS font plus que l’enseignant,l’infirmier,le juge,....???, j’en doute et j’en passe.C’est surtout avec amertume que j’écris ce message.Il faut que ça change !!!Nous refusons de toujours patauger et de permettre à nos autorités de traiter les fils du BURKINA FASO avec une certaine partialité sans précédent.Les terroristes sont entrain de s’attaquer au talon d’achille du pays et à ses valeurs intrinsèques et nos gouvernants restent myopes.Cela est très dangereux.Je dirais que BF n’est toujours pas sorti de l’auberge !!!et j’ai peur.Que vivement nos autorités prennent à bras le corps cette situation béante très au sérieux et aillent au-delà des discours fallacieux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:55, par skiter
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à l’âme du défunt !Il est grand temps que les dicours fassent place aux actions.Cet quel mot peut-on tenir devant la maman de ce jeune homme ?Je suis d’avis avec Juliette Bonkongou quand elle invite Roch à porter sa stature d’homme d’Etat.On ne dirige pas un pays avec des chapelets.Les terroristes sont sans pitié.Nous devons utiliser la violence d’Etat contre ses groupes.Reveillez-vous !

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 09:58, par le visionnaire
      En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      vous n’avez pas encore compris. Le problème actuel ne réside pas dans la taque aux djihadistes, mais à l’épuisement de leur ressources. Pas les ressources matérielles ou financières uniquement, mais surtout morales. Il faut cibler les écoles coraniques construites par ces soient disant saoudien qui viennent installer ces faut types par le bien desdites écoles. Pourquoi ne viennent-t-ils pas doté les musulmans de vivres qui mendient à la longueur de journée devant les mosquées et dans la rue ? je vais vous dire une chose et retenez bien : ce ne sont pas des mendiants mais plutôt le service de renseignement des terroristes. Ils sont mieux informés que nous tous. J’ose vous dire que si nous combattons leur système de renseignent ici et tout de suite en ville, on pourra les contenir ces maudits. Et voici ce que je propose à l’Etat : au lieu de recruter des jeunes VADS, recrutez aussi des volontaires qui vont vous renseigner et je suis sur que vous n’allez pas regretter. Paix aux âmes de tous nos frères tombés et ensemble vengeons leur mémoire.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 08:56, par Hector
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Il y a visiblement des gens qui ont des agendas cachés dans des actes de troubles à la paix sociale .Comme le disait le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à l’occasion du bilan d’un an de son pouvoir, il n’y a pas que des ennemis extérieurs contre le régime en place mais aussi à l’intérieur du pays. Il en veut pour preuve l’aveu de certains terroristes d’origine burkinabè qui, après avoir été appréhendés disaient qu’ils n’avaient pas de regret et que si l’occasion leur était donnée, ils récidiveront. Il faut rappeler qu’un Burkinabè du patronyme Sawadogo avait été arrêté parmi des terroristes au Mali. De nos jours, c’est un Dicko qui sème la terreur dans le Soum. Le commandement des forces de défense et de sécurité n’est pas l’apanage des militaires exclusivement. Des civils de par le monde ont pleinement assumé ces fonctions. Je persiste dans ce commentaire pour que le grand public comprenne le fond de ces intrigues politiciennes. Beaucoup de citoyens commencent à comprendre en voyant de plus en plus que des terroristes du Nord sont des Burkinabè. Qui les manipule et à quelle fin ? Vigilance et discernement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:09, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Et si nos dirigeants ne "veulent pas ou ne peuvent pas vraiment " grand’ chose contre ces délinquants ? Je refuse de parler de " djihadistes ou de terroristes" qui a une connotation propagandiste.
    Parce que n’oublions pas et je me convainc d’une chose , nous sommes toujours dans le prolongement du pouvoir défunt qui a " flirté longtemps avec ces gens là". Donc ils " se savent".
    Sinon cela coûte combien de mobiliser de par et d’autre des différentes frontières ( le Mali aussi a perdu 11soldats dans la même zone ) des hommes pour bien ratisser la zone pour nous débarrasser de cette racaille ?
    Le Tchad, le Niger, le Nigeria et Cameroun se sont bien associés pour faire face à Boko haram non ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:14, par TIENFO
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à son âme. Je suppose que Simon COMPAORE a de bonnes raisons à auto-immunitaire à la tête du département chargé de la sécurité. Dans le cas contraire, avec ce que l’on voit, c’est la démission forcée qui s’impose à lui. Quand on a tout donné, il faut faire place à ceux qui quelque chose encore à donner.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:22, par Le Sable
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à l’âme de ce brave Monsieur. Mais ce que je ne comprends pourquoi l’enterrer là bas mais pas au cimetière municipal de Gounghin ? Que la terre du Faso te soit légère, on te vengera ne t’inquiètes pas

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 11:46, par Le patriote inquiet
      En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      L’heure est grave, chers compatriotes ! Il est grand temps que nous unissons des forces afin d’éviter le chienlit dans notre pays. Notre priorité numéro 1 est la recherche de la sécurité et la restauration de l’autorité de l’Etat.
      Aux différents syndicats qui font des grèves à répétition, plus besoin de vous demander une trêve sociale. Celle-ci s’impose de fait sinon on est vraiment patriote. Quand le pays aura retrouvé la paix, chers camarades nous allons reprendre les discussions.
      Je demande ,de tout de mon cœur, de mener des actions visibles qui rassureront les citoyens que leurs autorités veillent sur leur sécurité.
      Voici mes suggestions au gouvernement :
      1. le redéploiement de tous les policiers postés à tous les feux tricolores de Ouagadougou car il y a plus urgent à faire au Sahel (en attendant une fuite de tous les serviteurs de l’Etat s’opère dans cette zone vers les contrées plus sûres) ;
      2. l’arrêt des envois des militaires aux missions onusiennes, désormais les bataillons "LAAFI" , ’’BADEYA" seront convoyés vers le Sahel ;
      3. le déploiement de 1500 militaires dans le Soum en vue de protéger les écoles et les préfectures. (il y a trop de militaires à Ouagadougou qui ne savent plus leurs métiers).

      La mise en oeuvre de ces mesures, d’apparence simple, sera hautement appréciée par la population. Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:28, par BIG Z
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    ENTRE AUTRES SOLUTIONS, DÉLOCALISER LES CONSEILS DE MINISTRE DANS LES VILLAGES DU SOUM POUR RASSURER LES FONCTIONNAIRES DE RESTER A LEURS POSTES. LES FONCTIONNAIRES ET LES POPULATIONS SENTIRONS MIEUX L’ÉTAT PLUS PROCHE D’EUX ; CELA VAUT MIEUX QUE D’ALLER CHAQUE FOIS PRÉSENTER LES CONDOLÉANCES OU ENTERRER LES MORTS ET REVENIR A OUAGADOUGOU.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:34, par Vision
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Brave enseignant, que la terre libre du BF te soit légère !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 09:49, par Edgar
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Incontestablement, les forces de sécurité ont joué un rôle formidable dans la sécurisation du FESPACO 2017.Toute la ville de Ouagadougou était quadrillée par des forces visibles de sécurité (police, gendarmerie) mais aussi par des agents discrets de sécurité. Ce dispositif qui contrôlait minutieusement les entrées dans les salles de cinéma et autres lieux publics était à même d’appréhender toute tentative d’acte terroriste. Depuis les attentats djihadistes du Cappuccino sur l’avenue Kwamé Krumah le 15 janvier 2016, à un moment de flottement où les nouvelles autorités en charge de la sécurité et le gouvernement n’étaient pas installées dans leurs fonctions, le dispositif sécuritaire de la ville de Ouagadougou a connu actuellement une bonne organisation. Ainsi, il serait difficile à des terroristes de perpétrer des attaques à Ouagadougou et pouvoir se sauver sans que l’alerte sécuritaire ne se mette en branle pour les traquer. La preuve, les terroristes du 15 janvier ont été abattus. Cela n’est pas le cas pour la situation des incursions terroristes aux frontières de la partie nord du Burkina. Souvent, des citoyens font des confusions de rôles en parlant de forces de sécurité aux frontières. La défense des frontières contre les agressions relève des missions de l’armée, donc du ministère de la défense. Le ministère de la sécurité avec la police, la gendarmerie, s’occupe de la sécurité intérieure dans les autres superficies du territoire distinctes des zones frontalières. Félicitation donc au ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré qui a réussi à travers une bonne organisation des forces de sécurité, à sécuriser 2 évènements majeurs récents (le SIAO, le FESPACO).C’est un signal fort et crédible à l’attention des touristes et de la communauté internationale, que le Burkina Faso est globalement viable au plan sécuritaire, dans un environnement mondial où aucun pays n’est totalement à l’abri de surprises terroristes. La collaboration des civils par les renseignements auprès des forces de sécurité et de défense, demeure un moyen efficient pour venir à bout des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 10:56, par L’Enseignant de Brousse
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    J’exprime ma grande compassion a la famille de notre regretté collègue. Que la terre libre du Burkina Faso que tu as servi vaillamment te soit légère.
    J,exprime ensuite ma grande colère aux autorités. Leur promesse démagogique de sécuriser les enseignants a conduit au drame.
    Je denonce l’ injustice des RSS mêmes face aux morts : aucun honneur de la République. Si c’était un militaire, il y aurait eu décoration, presences des autorités...
    Tous les honneurs du pays aux militaires, magistrats... De ça, nous avons horreur

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 11:52, par M
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Paix à son âme...

    L’exécution d’un enseignant ... un message fort de sens, le sacrifice en toute impunité du symbole de la Laïcité... de la volonté d’un pays d’avancer ...

    Les Loups sont la... et cet acte démontre qu’il ne sont pas seulement arrêtés à hurler aux portes du Faso mais bel et bien entrés, discrets et embusqués...

    A quand le réveil ? Pourvu que ce ne soit pas trop tard

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 12:04, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    JE DEMANDE AUX PARENTS DE L’ENSEIGNANT BADINI DE DEPOSER UNE PLAINTE CONTRE LE MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE QUI EST ALLÉ A DJIBO POUR RASSURER LES ENSEIGNANTS DE RESTER A LEUR POSTE (SANS PRENDRE DES MESURES DE SECURITÉ ) MALGRE LA MISE EN GARDE DIRECTE ET FERME DES TERRORISTES. BADINI EST MORT PARCE QUE LE MINISTRE LES A DIT DE RESTER A LEUR POSTE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 15:06, par kiemad
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Tous les ministres les DG les généraux colonels... les députés et tous les travaileurs de ce pays doivent accepter le prélevement d’une partie de leur salaire pourque le pays s’achète des hélicoptères blindés de combat et des drônes pour réagir rapidement et surveiller les mouvements des personnes dans le Sahel. faire appel aux 600 militaires radiés.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 15:07, par Un Intègre
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Balle à terre ! "Tonn fan mani suuri". Que Dieu accueille Salifou, son élève et tous ceux qui sont tombés sous les balles assassine, dans son royaume de paix. Une seule question me tourmente : "Est-ce intelligent pour nous de nous battre entre nous pendant que l’ennemi est là ?" . S’il est vrai que les autorités qui ont accepté, après les Urnes, d’assurer notre protection, sont les premières responsables devant ces évènement, il est aussi vrai que chacun de nous doit se mobiliser pour qu’ensemble nous gagnions cette bataille de cette TROISIEME GUERRE MONDIALE qu’est LE TERRORISME ! Il (le terrorisme) frappe partout dans le monde (France, Allemagne, Burkina, Mali, Niger, Nigéria, Cameroun, Syrie, etc). Jusque là, nous semblions épargnés. Aujourd’hui, elle est là et nous devons être tous mobilisés car sinon nous sommes tous des Salifou et autres. Cette situation me rappelle les temps forts de notre révolution où on nous enseignait qu’UN PEUPLE RESPONSABLE NE PEUT CONFIER SA SECURITE A UN SEUL CORPS AUSSI SPECIALISE SOIT-IL !" C’est ainsi que nous avions TOUS, à l’époque, appris le maniement des armes. De même, avec la présence des CDR ( Comité de Défense de la Révolution) toute présence étrangère dans tout village était directement signalée et la personne conduite à la permanence. Bref, remettons ceci au goût du jour et Félicitations aux KOLWEOGO. Etes-vous prêts pour la LUTTE ? Alors nous VAINCRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 15:27, par tindano
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Dans tout ça que dit Kôrô Yamyélé ? Kôro, alors, la mort de cet enseignant ne peut pas t’arracher même des mots de condoléance ?

    Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 09:47, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

      - tindano, lérè limani. Moi je suis dépassé ! J’ai averti les gens celà fait 5 ans maintenant voire plus depuis le début de l’affaire du Nord-Mali qu’on devrait prendre des dispositions car la prochaine victime sera le Burkina Faso. Depuis le temps que ADO présidait la CEDEAO et tous les présidents convergeaient vers le Mali et lui ADO pavanant partout, parlant partout de force-montée sans savoir ce que c’est. J’ai encore averti. On m’a plusieurs fois insulté sur ce même site. Rien n’a été fait et voici aujourd’hui que les faits me donnent raison. Le Burkina doit s’inspirer de la méthode du Sénégal. Voilà un pays qui, malgré le taux de musulmans, a toujours réussi à contenir les assauts des dihadistes. Dès qu’un de ces gars rentre là-bas, il est immediatement cueilli. Mon ami Simon Compaoré devrait s’y rendre discrètement pour demander comme ils font là-bas. A son retour, qu’il saute tous ces vieux directeurs qui encombrent les bureaux là-bas tous compromis certainement.

      Ensuite le Burkina aime la routine. Aujourd’hui il faut adapter les formations de nos policiers aux enjeux nouveaux ! Ici on recrute un flic niveau 4ème, il sort agent de police, puis refait le concours et sort assistant de police et la routine jusqu’à être commissaire. Or il faut un certain bagage intellectuel á l’entrée pour appréhender certains faits. On peut faire les recrutements niveau Master II, là on a des gens capables d’analyse et de discernement et adapter aussi les formateurs parce ce n’est certainement pas un inspecteur de police qui va former ces gens !

      Il faut voir ces ministres ! Combien de fois sont-ils allés au Sahel ? Un a même osé dire que les dispositions seront prises pour sécuriser les enseignants comme si derrière chaque enseignant, lui il avait la possibilité de mettre un garde du corps ! De gros mensonges servis aux gens du Sahel ! On a même nommé un des fils du Soum comme CEMGA en la personne de Oumarou Sadou, mais est-ce que celà a fait reculer les djihadistes ? Non ! Celà les a même galvanisé à défier ! Ne demandons pas l’impossible à ce Monsieur et je pense même que c’est hypocrite d’attendre de lui le miracle car ici, c’est comme si le pouvoir a dit : ’’Les attaques ont lieu chez Vous ? On met votre fils et on va voir si vous allez continuer !’’.

      Ces ministres qui se déplacent en masse là-bas, ils sont sous forte escorte. Est-ce eux seulement qui veulent vivre ?

      - tindano, ma conclusion est que cet enseignant est mort cadeau et en plus il n’aura même pas de pension proportionnelle pour sa veuve car il faut 15 ans de service pour en bénéficier. Sa veuve aura juste un petit capital décès car il n’a pas suffisamment cotisé d’abord à la CARFO. Sans oublier que si les parents de l’enseignant sont des rapaces, ils vont tout retirer !

      tindano, je suis confus, voila pourquoi je ne dis rien encore. Merci à toi.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 19:57, par Dikiélté
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Je témoigne ma compassion à la famille éplorée et lui présente mes condoléances les plus attristée. Que Dieu console également les enseignants. Mes condoléances à vous et surtout courage. Pourquoi les bases Françaises et Américaines antiterroristes sur le sol Burkinabè ne réagissent pas ? Y a t-il une coopération entre nous, en matière de renseignements ? Nous devons réviser cette coopération à mon avis si les Américains et les Français ne réagissent pas ; sont ils complices ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 22:01, par Karissa
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Les fantômes qui tuent

    A la communauté morts
    A la parole d’Allah morts
    A l’humanité morts
    A la joie de vivre morts

    A l’espoir morts
    A l’amour morts
    A la procréation morts
    A la conscience morts

    Ces fantômes tuent
    Par une obsession mus
    Au summum nuire
    Et en lâches fuir

    De l’angle obscur
    De derrière le mur
    De la dune de sable
    Ils surgissent en diables

    Dans l’épaisseur des ténèbres
    Entre les perdrix et les lièvres
    Derrière les bœufs qui paissent
    Ces fantômes disparaissent

    Derrière eux des corps déchiquetés
    Derrière eux des trésors calcinés
    Derrière eux de douleur ivres
    Derrière eux la peur de vivre

    Après eux le clairon
    Après eux l’oraison
    Après eux le doute
    Après eux trop nous coûte

    Vous reste-t-il au moins un œil ?
    Vous reste-t-il au moins une oreille ?
    A voir de la désolation le fleuve ?
    A entendre le sanglot de la veuve ?

    Non, vous n’êtes pas des démons
    Oui, vous pouvez changer nos chansons
    Après vos exploits singuliers
    Osez le silence écouter

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 15:57, par SAA
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Nous sommes tous responsable de ce qui nous arrive aujourd’hui. Combien de responsables de groupe armés du nord Mali ont sali notre cher Burkina aux yeux de tous sans un seul mot de la part des Burkinabè ? Quand nos frères Maliens pleuraient leur mort, combien de Burkinabè se sont levé pour refuser l’hospitalité des responsables de groupe armé au Burkina ? On a diner avec le diable pendant de longue date, aujourd’hui on donne l’impression d’ignorer son existence. Pour terminer, je demande à la communauté musulmane du Burkina de nous aider en ces termes. Pas d’écoles classiques au Nord du Burkina, Pas d’écoles Arabes aussi. Ainsi donc, toute les Écoles resteront Fermée. Mais attention, si de telle proposition venait du Gouvernement, Bonjour les.....Frère Salifou BADINI repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 15:58, par Jacques
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Je suis sans voix......
    pourquoi avoir enterre avec autant de hâte ? les autorités communales, provinciales et régionales, ou étaient-elles ? Il est tombe les armes en main... Sa vie vaut-elle moins que celles des autres tombes en circonstances pareilles et honores par la nations ? Nous sommes tous fils de ce pays et aucun sacrifice ne vaut plus que l’autre car c’est la somme de nos effort qui construit notre patrie. si nous voyons la construction de ce pays comme un engrenage, nous nous rendons compte que chaque personne en est un maillon et qu’aucun maillon ne vaut rien en dehors des hors des autres, mais sont absence entrave le bon fonctionnement de l’ensemble....
    Je suis sans voix......
    Je suis sans voix......
    Nous sommes dans une situation critique, certes, mais le contrôle demeure possible. Je voudrais juste attirer l’attention de tous et surtout de nos gouvernants, car moi je ne dispose pas de troupe et ne peut donner d’ordre a personne.... nous somme dans une situation de guerre... cette guerre, nous ne l’avons pas souhaite mais elle s’impose a nous au nom de la dignité de nos filles et fils, au nom de la combativité de nos allieux, au nom de la liberté de ce peuple...
    Pour remonter un peu la pente, nous voyons que ce sont surtout nos camps et bases militaires, et postes de police qui sont vise depuis le début... personne n’a bronche... quand les symbole de notre souveraineté territoriale sont attaques, ce n’est pour moi ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre faite a ce vaillant peuple qui ne se laissera pas abattre sans mot dire. ces individus ne sont pour le moment pas très lourdement arme - je sais, c’est relatif, je fais la comparaison avec Boko Haram a ses debuts - qui opérait avec des B-J et des véhicules tout terrains---
    les nôtres sont encore au stade des motos.... ils savent bien que les B-J sont pratiques pour se déplacer dans cette zone mais ils ne peuvent faire qu’avec les moyens de bords.
    J’en appelle a nos gouvernants pour que les moyens idoines soit mis a la disposition de nos FDS pour soigner cette petite plaie avant qu’elle ne devienne un gangrène.... si cela n’est pas fait a temps, le crédit de confiance entre les FDS et les populations tyrannisées risque de se rompre au grand dam de tous...si ceux qui renseignent sont des cibles faciles et que les FDS ne peuvent les défendre, personne ne dira mot encore.... ce ne’est pas facile, je le sais, mai y a -t-il quelque chose de facile ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 17:23, par Jacques
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Je suis sans voix......
    pourquoi avoir enterre avec autant de hâte ? les autorités communales, provinciales et régionales, ou étaient-elles ? Il est tombe les armes en main... Sa vie vaut-elle moins que celles des autres tombes en circonstances pareilles et honores par la nations ? Nous sommes tous fils de ce pays et aucun sacrifice ne vaut plus que l’autre car c’est la somme de nos effort qui construit notre patrie. si nous voyons la construction de ce pays comme un engrenage, nous nous rendons compte que chaque personne en est un maillon et qu’aucun maillon ne vaut rien en dehors des hors des autres, mais sont absence entrave le bon fonctionnement de l’ensemble....
    Je suis sans voix......
    Je suis sans voix......
    Nous sommes dans une situation critique, certes, mais le contrôle demeure possible. Je voudrais juste attirer l’attention de tous et surtout de nos gouvernants, car moi je ne dispose pas de troupe et ne peut donner d’ordre a personne.... nous somme dans une situation de guerre... cette guerre, nous ne l’avons pas souhaite mais elle s’impose a nous au nom de la dignité de nos filles et fils, au nom de la combativité de nos allieux, au nom de la liberté de ce peuple...
    Pour remonter un peu la pente, nous voyons que ce sont surtout nos camps et bases militaires, et postes de police qui sont vise depuis le début... personne n’a bronche... quand les symbole de notre souveraineté territoriale sont attaques, ce n’est pour moi ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre faite a ce vaillant peuple qui ne se laissera pas abattre sans mot dire. ces individus ne sont pour le moment pas très lourdement arme - je sais, c’est relatif, je fais la comparaison avec Boko Haram a ses debuts - qui opérait avec des B-J et des véhicules tout terrains---
    les nôtres sont encore au stade des motos.... ils savent bien que les B-J sont pratiques pour se déplacer dans cette zone mais ils ne peuvent faire qu’avec les moyens de bords.
    J’en appelle a nos gouvernants pour que les moyens idoines soit mis a la disposition de nos FDS pour soigner cette petite plaie avant qu’elle ne devienne un gangrène.... si cela n’est pas fait a temps, le crédit de confiance entre les FDS et les populations tyrannisées risque de se rompre au grand dam de tous...si ceux qui renseignent sont des cibles faciles et que les FDS ne peuvent les défendre, personne ne dira mot encore.... ce ne’est pas facile, je le sais, mai y a -t-il quelque chose de facile ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 17:23, par damiss
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    paix à l’âme de Badini..
    il est temps que nous prenions la vraie mesure de la situation.l’heure est grave chers compatriotes.il est temps d’associer la jeunesse combattante du Faso à l’instauration de la sécurité dans notre pays. A ce que je sache en Europe tous ceux qui ont en charge la sécurité des villes ne sont pas FDS mais des civils qui offrent quelques heures de leur temps pour la sécurisation de leur pays.
    si notre pays existé jusqu’au aujourd’hui c’est parce qu’il a su se protéger contre des envahisseurs.
    malgré l’adversité, notre peuple n’a jamais courbé l’échine et il ne courbera pas. j’ai foi à la réaction des filles et des fils de mon pays et pour cela arrêtons de nous chamailler .
    la sécurité des villes et des campagnes doit préoccuper chacun de nous .
    les média ont un grand rôle à jouer dans le rassemblement patriotique.
    vive la jeunesse combattante.....
    vive BURKINA FASO
    QU’ALLAH nous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 18:18, par EBENEZER
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    Très triste quand un être humain quitte cette terre à cet âge ou en dessous ou nettement plus.
    Mes condoléances à la famille éplorée.
    Le Dieu créateur des cieux et de la terre viendra au secours du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 14:53, par HACIANNE
    En réponse à : Attaque de Kourfayel : L’enseignant Salifou Badini a été inhumé

    C EST LA MEME TACTIQUE QUE BOKO HARAM ;
    FRERE SALIFOU REPOSE EN PAIX
    QUE FAIT L ETAT

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés