Faîtière cotonnière : Les membres du nouveau conseil d’administration installés

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • lundi 6 mars 2017 à 00h00min

Après l’Assemblée Générale de la faitière cotonnière les 27 et 28 février derniers ayant abouti à la mise en place du nouveau conseil d’administration, le Ministre en charge de l’agriculture Jacob Ouédraogo, a procédé le samedi 4 mars 2017 à l’installation officielle de ses membres. Désormais Bambou Bihoun jouit de tous ses droits légaux pour tenir les rênes de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Faîtière cotonnière : Les membres du nouveau conseil d’administration installés

A l’entame de cette cérémonie, l’administrateur provisoire sortant Anatole Yaméogo a tenu à saluer toutes les autorités administratives, politiques, militaires, paramilitaires, coutumières et religieuses ainsi que tous les producteurs de coton qui ont rehaussé de leur présence cette cérémonie d’installation officielle des membres du nouveau conseil d’administration. Après 55 jours de mission d’administrateur provisoire, ce dernier se réjouit car selon lui, c’est un sentiment du devoir accompli qui l’anime au terme de son mandat. « Nous avons rencontré d’énormes difficultés, mais nous avons ensemble privilégié le dialogue, et les échanges pour surmonter ce qui semblait insurmontable et pouvoir faire avancer et faire aboutir le processus », a-t-il laissé entendre.

Elus le mardi 28 février dernier par acclamation pour un mandat de cinq ans, les membres du nouveau conseil d’administration ont pris fonction ce samedi 4 mars 2017. Ils ont été officiellement installés par le Ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo.

JPEG - 99.9 ko
Le ministre réitére son entière disponibilité à la prise des mesures nécessaires pour assurer le respect de la bonne gouvernance au sein des organisations

Cependant, ils auront pour mission de travailler à réconcilier les producteurs mais aussi à redonner à la filière coton burkinabè, sa place de premier producteur de coton d’Afrique. Pour que cela soit une réalité « il faut une réconciliation réelle, une réconciliation des cœurs pour pouvoir avancer et pouvoir travailler ensemble », a indiqué le ministre Jacob Ouédraogo.

« Le coton est la base des exportations au Burkina Faso », a dit ce dernier. Toutefois, il invite le nouveau conseil à faire en sorte que ce produit d’exportation ne perde pas sa valeur mais aussi à prendre ensemble l’engagement de maintenir haut le flambeau de la faîtière cotonnière.

JPEG - 100.2 ko
Le nouveau président bambou Bihoun

Le nouveau président qui place son mandat sous le signe de la recherche de la cohésion des membres de l’UNPCB ne manquera pas d’étaler une fois de plus les grands chantiers auxquels lui et son équipe s’attaqueront. Il s’agira d’abord pour eux, de Travailler à l’unité entre tous les producteurs de coton, ensuite de redorer le nom de la faitière des producteurs de coton et renforcer la confiance des partenaires de l’UNPCB et enfin de tout mettre en œuvre afin que le Burkina Faso maintienne sa place de 1er producteur de coton en Afrique.

Aussi, il est demandé au gouvernement à travers son Ministère de l’agriculture de continuer à accompagner la filière cotonnière car « le coton demeure l’or blanc du Burkina et un fort moyen de développement socio-économique », a souhaité le nouveau président, Bambou Bihoun.
Et le ministre, de réitérer son entière disponibilité à la prise des mesures nécessaires pour assurer le respect de la bonne gouvernance au sein des organisations du monde rural.

JPEG - 83.6 ko
Les nouveaux membres déjà installés

Il est bon à savoir que l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina créée le 15 avril 1998 et autrefois régie par la loi N°014/99/AN portant règlementation des Sociétés coopératives et groupements au Burkina Faso, est désormais sous l’Acte Uniforme du droit des Sociétés coopératives de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA). Cet acte uniforme s’applique également aux organes de l’UNPCB qui selon les statistiques du processus sont :
- Les 28 unions provinciales de producteurs de coton,
- Les 177 unions départementales regroupant 9 529 sociétés coopératives simplifiées de producteurs de coton.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 mars à 09:04, par françois
    En réponse à : Faîtière cotonnière : Les membres du nouveau conseil d’administration installés

    Et, merde, on ne vas pas me dire qu’il n’y a pas de femme productrice de coton dans ce pays ! Pas une femme sur ces photos alors qu’aux moments des récoltes, on voit majorité des femmes et des enfants. Le nouveau président est semble t’il le plus grand producteur de coton. Pas sûr que les petits producteurs soient bien défendus avec lui.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:45, par Fidèle
    En réponse à : Faîtière cotonnière : Les membres du nouveau conseil d’administration installés

    On dit qu’il est le meilleur producteur de coton du Burkina avec 170 tonnes et lui-même l’affirme ! sauf que si on se base sur le rendement, il est bien en dessous de la moyenne nationale puisqu’il cultive sur 200 ha semble t’il d’après L’Observateur soit 850 kg alors que la moyenne annuelle est de l’ordre de 1.100 kg par hectare. Donc, sur ce dernier critère, il serait plutôt un piètre producteur de coton !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés