Journées du Maraicher du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori tient son 12e pari

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • samedi 4 mars 2017 à 00h55min

Pour la 12e année consécutive, l’Union fraternelle des croyants de Dori sacrifie à la tradition. Elle tient, du 03 au 05 mars 2017, les Journées du Maraicher du Sahel. Cet événement vise à accroitre la visibilité des producteurs maraichers qui doivent leur salut aux boulis. Le lancement officiel a eu lieu, ce vendredi 3 mars en présence du secrétaire d’Etat en charge de la décentralisation, Alfred Gouba.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées du Maraicher du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori tient son 12e pari

De la pomme de terre, de l’oignon, de l’aubergine, de la carotte, de la laitue et de la tomate. Les producteurs maraichers de Dori, réunis au sein de groupements, sont passés maitres dans la production de ces légumes en dépit de la pluviométrie capricieuse au Sahel. Grâce aux boulis réalisés par l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC), une organisation interconfessionnelle, des milliers de producteurs et productrices vivent dignement du travail de la terre. Et depuis 2006, ils participent aux journées du Maraicher du Sahel (JMS), un événement annuel qui leur permet de présenter leur savoir-faire, d’écouler leurs produits et de nouer des relations de partenariat. Pour l’année 2017, la tradition a été respectée et c’est au centre social de l’UFC-Dori que les populations se sont donné rendez-vous pour le lancement officiel de l’événement.

Le bouli, une opportunité de développement local

« Le bouli maraicher, une véritable unité socio-économique à l’échelle village pour accompagner le développement local au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tiennent ces JMS. Pour Estelle Bicaba, la représentante du coordonnateur de l’UFC, le choix de ce thème se justifie par la contribution inestimable de cette retenue d’eau artificielle qu’est le bouli pour les populations qui y tirent des revenus non moins importants. A titre d’exemple, elle a fait remarquer qu’au cours de la campagne 2015-2016, 23 groupements accompagnés par l’UFC-Dori ont produit autour des boulis maraichers plus de 970 tonnes de produits pour une valeur marchande de plus de 400 millions de francs CFA. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés