Symposium sur le dialogue des religions et des cultures : Vers l’adoption d’un plan d’action opérationnel

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • samedi 4 mars 2017 à 00h57min

Le symposium international sur le dialogue des religions et des cultures s’est ouvert ce vendredi 3 mars 2017 à Ouagadougou. Prévu pour quatre jours, la cérémonie inaugurale a été placée sous le patronage du ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry. Le président de la transition, Michel Kafando, des membres du gouvernement et d’imminentes personnalités, étaient également présents. Le clou de la cérémonie a été la signature du Manifeste pour l’éducation à la paix.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Symposium sur le dialogue des religions et des cultures : Vers l’adoption d’un plan d’action opérationnel

Le symposium de Ouagadougou s’inscrit dans le prolongement et le renforcement des enseignements de Cotonou tenu en mai 2015 suscité par le Pr. Albert Tevoedjeré et porté par le centre Panafricain de prospective social. Il ambitionne de s’élargir à des problématiques nationales et internationales notamment celles sur lesquelles travaille l’Alliance des civilisations des Nations-Unies. Le vivre ensemble dans un monde de diversités et la mise en œuvre des stratégies interculturelles pour favoriser le dialogue des cultures, la prévention des crises et des tensions interculturelles.

A l’occasion, le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre Roland Béouindé a souhaité la bienvenue aux participants. Il a, en outre, exprimé sa satisfaction pour le choix du Burkina Faso pour abriter ce grand rassemblement international autour de la question du dialogue des religions et des cultures. Après l’allocution du maire, ce fut au tour du ministre Alpha Barry de préciser que le président du Faso soutient ce symposium qui est d’à-propos dans le contexte qui est le notre avec la situation de crise dans le nord, les attaques terroristes attribuées à des extrémistes religieux. Convaincu que les cultures et les religions ont des valeurs qui permettent de surmonter beaucoup choses, de se comprendre et mieux, dialoguer, le ministre Barry a dit attendre des propositions qui invitent à l’action au sortir de ce symposium.

La notion de la paix à l’honneur

Durant quatre jours, du 3 au 7 mars 2017, au delà des contributions et témoignages sur la paix, de personnalités telles que Me Halidou Ouédraogo, Pr Firmin Edouard Matoko, directeur général adjoint de l’UNESCO, plusieurs thèmes seront débattus sur la prévention et la consolidation de la paix avec des spécialistes. Les jeunes et les femmes ne sont pas en reste. Deux forums leurs sont consacrés. Ils seront conduits, entre autre, par le père Jean-Paul Sagadou et N’Dioro N’Diaye, présidente du réseau francophone des femmes.

« C’est pour déclencher une dynamique de consolidation de la cohésion nationale et la cohésion sociale parce que nous sommes dans un pays qui a toujours lutté avec brio contre les injustices, les dérives antidémocratiques », a expliqué le docteur Lazare Ki-Zerbo, faisant allusion aux forums consacrés aux jeunes et femmes leaders. A l’entendre, le peuple burkinabè est connu pour sa grande tolérance et le culte de la diversité sociale et culturelle. Dès lors, il l’ a invité à se mobiliser pour la paix, l’unité nationale en s’appuyant sur les sources et ressources endogènes du patrimoine éthique, culturel et moral consolidé au fil de l’histoire.

Le dialogue entre les religions et les cultures ne se décrète pas

Ce symposium est une volonté commune à ses initiateurs d’adopter des recommandations et un plan d’action opérationnel. Ce faisant, le dialogue des cultures et des religions ne peut être un objectif isolé, d’après la secrétaire générale de la francophonie, Michaëlle Jean. « Il faut, face aux ennemis du dialogue, face aux extrémistes destructeurs que nous nous donnions les moyens de devenir d’acharnés bâtisseurs de développement humain, d’économie responsable. Des bâtisseurs de croissances partagés, des bâtisseurs d’adaptation climatique (…) », a-t-elle lancé. A son entendement, le dialogue entre les religions et les cultures ne se décrète pas. « C’est un état d’esprit. C’est une philosophie de vie et son mode d’action est fondé sur l’idée que nous sommes ce que nous sommes grâce à ce que sont aussi les autres ».

Même perception pour le président du Conseil exécutif de l’organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture, Dr Boubacar Doukouré, selon les termes de son allocution qu’il a conclu en soulignant que : « L’islam condamne l’extrémisme même dans le bien car, il pousse l’homme à croire au choc des civilisations. Il le pousse aussi à croire que toute personne qui n’est pas avec lui, est contre lui ».
Ce symposium de Ouagadougou est conduit par l’Ambassadeur Filippe Savadogo et le Dr Lazare Ki-Zerbo.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 mars à 05:02, par Gangobloh
    En réponse à : Symposium sur le dialogue des religions et des cultures : Vers l’adoption d’un plan d’action opérationnel

    Ce qui est incompréhensible chez nous les africains ,c’ est de s’être faits les plus connaisseurs des religions et les cultures des autres (judéo-chrétiens ,arabes) alors que ces religions et cultures nous été imposées .nos ancêtres ont souffert et ont été flattés ou manipulés et voilà que des africains s’entretuent a causes de ces religions et cultures. Tuer quelqu’un parce qu’il n’est pas de la même religion ou ne partage pas les mêmes manières de vivre que toi. on dit que toutes les écritures saintes parlent de paix et de tolérance mais le monde vit il dans la paix et la tolérance ? Les tueurs de poulets et autres sur des objets appelés fétiches , ne s’entretuaient pas pour un leadership . Que Dieu fasse que les résultats de ce symposium servent à quelque chose : la tolérance pour une paix sociale.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés