Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

samedi 4 mars 2017 à 01h00min

Dans ce communiqué, le gouvernement burkinabè confirme l’attaque d’une.école dans la province du Soum par des inconnus. Le.bilan officiel est de deux morts.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

Communiqué

Ce jour 3 mars 2017, aux environs de 10h, deux individus armés non identifiés ont fait irruption à l’école de Kourfayel, dans la commune de Djibo. Ils ont ouvert le feu et se sont enfuis tuant deux personnes dont le directeur de l’école.

Le gouvernement présente ses sincères condoléances aux familles éplorées.
Les constatations ont été faites et les recherches ont immédiatement été lancées par les forces de défense et de sécurité.

Le gouvernement condamne cet acte de barbarie dont l’objectif est de saper le moral de nos vaillantes populations.

Il réitère son engagement à lutter contre l’insécurité sous toutes ses formes.
Dans ce sens, il invite chaque burkinabè à coopérer avec les forces de défense et de sécurité.

Le ministre porte-parole du gouvernement
Rémis Fulgance DANDJINOU

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 21:52, par Yiriba
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Faites quelque chose. Tuez ou arrêtez au moins un terroriste pour appaiser la colère nationale. On refuse seulement de croire qu’on est que des impuissants et des stupides. Au sécours !!!

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 06:16, par Le sage
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Je pense que ce sont les actes de terrorisme que vous voyez. Mais je peux vous assurer que des terroristes sont bel et bien au arrêt au Burkina. En cas d’épidémie le gouvernement fait de son mieux pour éviter la mort mais ne peut pas l’empêcher.

      Répondre à ce message

      • Le 4 mars à 07:46, par Zanga
        En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

        Si des terroristes sont aux arrêts, qu’on donne l’information ! Qui sont-ils ? Où et quand ont-ils été arrêtés ? La réponse à ces questions sont à même de rassurer les populations ! A contrario on a l’impression d’une inertie et de l’impuissance !

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 14:24, par Le réaliste
          En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

          Nous allons encore souffrir des conséquences de ce que nos dirigeants égoistes, méchants, rapaces, sanguinaires impitoyables nous ont légués. En effet, tous les compartiments de notre société (y compris l’armée qui devrait etre épargnée pour l’interet général) ont été affaiblis suite aux actes et faits de des politiciens vereux dont certains sont encore aux commandes. Les non politiques ont été naturellement transformés négativement et c’est les résultats que nous constatons actuellement. On n’a pas su arreter l’anarchie à temps. Honte aux dirigeants de mon pays. Je suis malheureusement impuissant, mais je reste convaincu qu DIEU agira tot ou tard. tot ou tard.

          Répondre à ce message

        • Le 5 mars à 06:39, par Le révolutionnaire
          En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

          C’est écoeurant ! ! Les enseignants, on vient vous menacer à plusieurs reprises, et vous êtes toujours assis là bas parce que vous êtes patriotes !!! Où se trouve le syndicat des enseignants ? Tapez du point sur la table ! !! Désertes vos postes !!! Le ministre de la sécurité devrait démissionner ! ! ! !
          ,

          Répondre à ce message

      • Le 4 mars à 08:46, par madi
        En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

        quand ton frère serait victime du terrorisme,tu donnera cette comparaison

        Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 12:01, par Indjaba
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Communiquer sur l’arrestation d’un terroriste n’ a jamais été un tabou. En FRANCE, USA, Turquie Allemagne etc on montre tout le temps des terroristes arrêtés ou tués à la télé. Où est le problème. au Faso on aime trop se cacher derrière des choses soient disant secrètes. Cela peut cacher au peuple l’inaction ou l’incompétence. Les magistrats font trainer un dossier sans communiquer et quand on veut parler ils disent que c’est secret. Ils libèrent provisoirement ou définitivement des bandits et quand on veut comprendre ils nous disent chrrrr !!! secret. Des FDS arrêtent des soient disant Djihadiste sur Kwamé N’kruma ou à Djibo et quand on veut en savoir, ils nous font ksouksouuu !!!! secrets. Elles arrêtent un étranger et elles ne sont mêmes pas capable de communiquer sur la nationalité de l’intéressé pourtant partout on révèle les nationalité. l’origine du salaud qui a tué en boite en Turquie a été révélé, la nationalité du mec qui a sorti sa machette contre les bidasses Français devant le musée a été révélé. Mais ici là pour qu’on nous dise qu’un cybercriminel est d’origine Burkinabè, Français, Malien, Américain, Nigérian, ivoiriens etc. Il faut faire wack. Et où est la recevabilité ? Il y’a bien des techniques de communiquer sur un dossier sans en entraver la bonne marche.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 21:55, par Cheikh
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je crois savoir que tout récemment, des dispositions sécuritaires avaient déjà été prises au niveau des écoles situées dans la zone nord, pour rassurer les enseignants, et leur permettre de vaquer tranquillement à leurs tâches. Est-ce dû à la non-prise en compte de toutes les écoles de cette zone, ou l’insuffisance du système mis localement en place ? Plus les jours passent, plus on a comme l’impression que les terroristes profitent toujours des failles et des exceptions. Si c’est vraiment le cas, cela voudra dire que soit leur système de renseignement dépasse toujours de loin le nôtre en qualité, soit nous avons toujours beaucoup plus d’infiltrés au sein de nos FDS, qu’on ne le croit. Quant à moi, je refuse de me contenter comme d’autres personnes le font, du bas niveau des victimes, pour espérer qu’en matière sécuritaire, nous enregistrons du progrès au fil des jours. Car en vérité, un mort ou douze morts c’est la même chose. Donc visiblement, il nous faut développer des stratégies en perpétuelles mutations toutes les quinze minutes, si nous ne voulons pas être des éternels surpris. Peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais il n’en demeure pas moins que ces genres d’idées, peuvent à force de réflexion, susciter aussi leur part de pratiques.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 04:59, par Yako
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Ne nous cachons pas derrière le petit doigt il y’a une cassure dans ce qui constituait l’essentiel de notre pays à savoir la stabilité politique et donc sécuritaire et par extension économique.Personnellement je renvoie la responsabilité de la nouvelle donne sécuritaire dans notre pays à l’immaturité des élites politiques dans son ensemble .En effet,il n’était pas difficile de comprendre le contexte sous régional et national pour préparer/négocier une alternance prudente.Ici je rejoins le prof Djibo qui préconisait une transition douce et prudente afin d"épargner notre pays de tous ces aléas que nous connaissons aujourd’hui.Hélas la suite vous la connaissez.
      Conclusion : Maintenant que le vin est pressé que faire ?Deux solutions à mon avis se présentent à nous:Accepter que le problème est avant tout politique (bêtise et ambitions politiciennes) et aller vers un gouvernement d’union nationale qui permettra sans doute de mieux orienter les efforts et les ressources.Oubien des législatives anticipées (une nouvelle majorité,une nouvelle politique )Il ne faut pas se tromper cette guerre serait longue sans imagination ça va hypothéquer les efforts de développement.

      Répondre à ce message

      • Le 4 mars à 12:28, par Peuple insurgé
        En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

        Je ne crois pas le problème de terrorisme soit lié à la situation politique actuelle. Parce que si c’est le cas cela veut dire que ya un camp qui est derrière ces actes. Ce qui ne peut être vrai à mon avis. Parce que si vous voyez ce qui se passe ailleurs dans le monde c’est exactement la meme chose ici : Nigeria, Cameroun, Tchad, Niger, Mali, Algérie... Le problème de terrorisme n’est pas aussi simple que nous le croyons. Mais cela ne doit pas nous empêcher de mener une lutte efficace tout en sauvegardant notre souveraineté. Il faut s’intégrer dans une stratégie régionale, avec des alliés sûrs (pas les néocolonialistes !) capables de déjouer les complots de l’Empire. Une Question essentiel et simple : Pourquoi la France a interdit à l’armée malienne d’entrer dans Kidal ??? Toute la réponse est là ; il faut seulement savoir la décrypter.
        Par ailleurs dans le jeu démocratique, il faut bien un parti au pouvoir et un parti dans l’opposition pour que les deux se surveillent et se dissuadent. Autrement ce serait le retour au TUK GUILI.

        Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 21:55, par RV
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Paix aux âmes des disparus.
    Honte aux RSS et au gouvernement.
    Que le peuple se réveille et face l’union sacrée pour se défendre.
    Bon courage à tous les travailleurs surtout de ces zones à risque.
    Que Dieu protège le Burkina Faso.
    Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 21:58, par L’insurgé
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Si ce n’est au Burkina Faso, comment dans une ville visée depuis de mois par les terroristes, deux individus peuvent assassiner dans cette ville et réussir à s’enfuir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:01, par l’homme de Sabou
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Trot ce trot. laissez les communiques et agir. ca fait pitie mr les gouvernants

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:19, par madi
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Paix à l’âme du brave enseignant tombé les armes à la main !!!
    Toi Remis Dangerous tu étais à canal 3 et tu donnais des cartons rouges ; maintenant tu es au gouvernement tu peux même plus donner carton jaune.
    Tu ne peux que pondre des communiqués de la honte.
    L’Homme a un coeur tortueux par dessus et il n’y a plus rien à attendre de l’humain :
    Tout cela, juste pour des intérêts personnel et égoiste.Sous d’autres cieux, des gens démissionneront d’eux mêmes parce que ça va de mal en pire.
    Mais içi au faso, on va toujours justifié l’injustifiable et accusé les autres

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 09:01, par bizar
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Au regard de ce que je constate nous ne disposons pas d’homme valable capable de prendre les choses en main ce que je demande au gouvernement c’est d’arrêter de condamner et passer aux actes concrets.
      chaque fois vous nous servez des communiqués du genre le gouvernement va prendre ses responsabilités et on voit tjrs la même chose et de façon très récurrente.
      gens du gouvernement et homme de l’armé vous me faite honte.
      seigneur de l’armé vous qui aviez fait les grandes écoles militaire bardé de titre et incapable de mettre une stratégie pour contrer la furia des ces terroriste. cela m’amène à douter de vos connaissances faites quelque chose sinon le peuple finira par vous haïr

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:28, par Professeur
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Les deux âmes qui ont perdue la vie dans cette macabre attaque sont des héros nationaux et méritent un honneur salutaire. Ce communique plat n’en fait pas cas et les engagements pris ne sont sont pas très fermes Mr Dandjinou. Essayer de faire encore mieux SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:33, par Dobido
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Hé dieu attaque encore une attaque et à 7 km de Djibo en plus , pourtant le gouvernement avait déclaré suite aux ménaces proférées aux enseignants que toutes les dispositions étaient prises pour permettre à ces derniers de vaquer à leurs activités dans la quiétude. Nous sommes en droit de dire à cette allure que nous avons perdu le contrôle dans le nord du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:43, par Uncitoyen
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    piiff toujours la même chanson, quand on a affaire à une guerre asymétrique alors il faut changer de stratégie.
    l’une des stratégies consiste à assiégée la localité avec des soldats en tenue civil.
    postez au moins 2 soldats en tenue civil à chaque 5km.
    decretez un couvre feu à partir de 20h avec interdiction de circuler à moto sauf cas exceptionnel
    on peut faire beaucoup de choses pour stopper ces fous.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:54, par l’Errant
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    fallait ajouter "le gvmt invite toute personne ayant des infos...contre forte récompense". Ainsi ils vont se lâcher. Ceux là sont pas au mali. ils St ds le milieu, ne cherchons pas loin !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:00, par YIRMOAGA
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Le bilan n’est pas de deux morts, mais plus que ça ? La perte de la localité, puisque les fonctionnaires vont déserter la localité ?
    Quand j’ai vu les chefs des FDS sortir du conseil de ministres passé, je me suis dit, quelle comédie ?
    Si c’est pour aller divertir le conseil et ne pas donner d’ordre clair aux unités en place, y aura toujours grabuge ?
    Des djihadistes opérant à moto qui effectuent un acte pareil à 6km de DJIBO à 10h, plein jour, Djibo censé abriter des unités des FDS avec moyen de poursuite, avec capacité de détruire, j’ai plus de mot à qualifier ?
    Méthode à employer par les élément en patrouille.= intercepter tous motocyclistes roulant à deux sur la même moto. Une fouille, et si par hasard ils sont porteurs d’armes, mettre hors d’usage et un communiqué indiquant un accrochage des FDS avec des éléments armés qui ont ouvert le feu, mais grâce à la vigilance des FDS, le bilan est ceci=.......Point barre.
    Deux à trois accrochages, on aura la paix ? Si c’est pour être passif on va subir des pertes.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 08:49, par Adoudou
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Il faut que le gouvernement fasse un choix. même s’il faut investir davantage pour recruter des spécialistes au sahel, il faut le faire. Imaginons un instant qu’un parent proche ou même un des enfants de nos ministres soit tué dans ce contexte. Que ferait le gouvernement ? Chaque fois des communiqués inutiles qui ne produisent aucun fruit, à cette allure le pays va devenir comme une passoire voire un no man’s land comme on le voit en RDC. Il faut tuer le virus dans l’oeuf avant que ce ne soit trop tard à moins que que le gouvernement n’y trouve son compte qui sait ? On n’a déjà vu ce scénario à Beni à l’Est de la RDC où le Gouvernement même exfiltre les assassins. Et puis dites vous qu’il n’a aucun pays au monde où le président est un ange. il faut savoir faire des choix pour la majorité de la population et c’est aussi cela la démocratie. Si il y a des ramifications de ces mouvements au sein des membres du Gouvernement il faut les poursuivre et les fusiller publiquement. Dites moi si mon assertion est fausse, je vous demanderasi pourquoi le gouvernement ne prend pas des décisions conséquentes. C’est peut être parce qu’il y trouve son compte. Si non pourquoi mobiliser tant de soldats à l’étranger pour assurer la sécurité d’autres nations comme le Darfour ou la Guinnée alors qu’on manque d’effectifs ou comme aime à le dire les capacités pour assurer notre propre sécurité. C’est plutôt un business qui arrange qui de droit. Ridicule tout ça. Autre chose y a t-il ces fameux Koglweogo dans le sahel ? quel est leur apport dans tout ça. Réfléchissons et nous trouverons certainement un solution si chacun de nous se comprte comme un soldat au front.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:00, par l’homme de Sabou
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Trot ce trot. laissez les communiques et agir. ca fait pitie mr les gouvernants

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:21, par une insurgée
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Blablabla... Comment on en est encore à déplorer ??? Après toutes ces menaces pourquoi ne pas avoir fermé les écoles en attendant de les sécuriser ?? Et le traumatismes des enfants ???

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:22, par Noelle
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Arrêtez tout le temps de présenter chaque fois vos condoléances aux familles endeuillées et de faire des condamnations verbales sur ces actes terroristes et agissez car le peuple n’attend que ça depuis les premières attaques. Mais qu’est-ce qui se passe réellement chez nos généraux ? Que fait l’état major des armées ? Qu’entendez-vous de réagir ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:27, par Harouna
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    "Les recherches ont immediatement été lancées..." Toujours la même chanson.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 00:13, par Patarb Talé
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Toujours les même refrains
    — - Le gouvernement condamne cet acte de barbarie
    — -Dans ce sens, il invite chaque burkinabè à coopérer avec les forces de défense et de sécurité.

    C’est la dernière goute qui a déborder la vase.Des civils(KOGLE TONDSE) vont prendre bientôt la situation en main et seront sans pitiés.
    Comme nous avons beaucoup d’imbéciles (des faibles d’esprit) pseudo-intellectuel au Burkina ils se lèverons encore pour nous parler de d’Etat de Droit ou je ne sais quoi encore.
    Ya t-il État de droit si l’État est incapable de protégé la population et leur bien ?
    C’est ainsi que les KogleWeogo sont nés pour absorber la criminalité intérieur,donc bientôt les KOGLE TONDSE pour absorber la criminalité transfrontalière

    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 00:26, par indigné
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Toujours le même refrain. "Le gouvernement condamne cet acte de barbarie " puis "Il réitère son engagement à lutter contre l’insécurité sous toutes ses formes" enfin " il invite chaque burkinabè à coopérer avec les forces de défense et de sécurité".
    Jusqu’à quand ? Jusqu’à l’extermination de la population !
    Comment les burkinabè peuvent-ils collaborer s’ils doivent mettre en danger leurs vies ? La patrie ou la mort, nous vaincrons ! Mais nous nous mourrons parce que nos autorités n’ont aucune stratégie à proposer aux populations. Je me rappelle qu’en 2011 il avait été demandé aux populations de signaler toute personne enturbannée et suspecte aux FDS. Cette stratégie ne marchera certainement pas au Nord. Il faudrait que les populations locales soient formées en focus groupe sur les stratégies de communication en temps de guerre et qu’il y ait des communications de masse nationales à la radio et à la télé sur la sécurité nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 00:50, par Raso
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Le temps des communiqués laconiques est résolu. Ce qu’on veut voir c’est de l’action.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 01:34, par professeur
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Ce ne sont pas des gens d’ailleurs qui commettent ces attaques mais d’autres burkinabé .Utiliser l’islam pour les justifier est abjecte.Les milices locales pourraient être d’une grande contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 03:31, par Raso
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    En plein jour, ils sont arrivés jusqu’à Djibo, ont assassinés puis sont retournés tranquillement jusqu’au Mali. On est foutu.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 09:48, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      LES TERRORISTES NE SONT NI VENUS DU MALI, NI RETOURNÉS AU MALI. CE SONT LES FILS DE DJIBO RESIDANT A DJIBO. CE SONT LES BERGERS, ET LES "SIMPLES CITOYENS" QUE VOUS VOYEZ DANS LES MARCHÉS, DEVANT LES KIOSQUES ET AUTRES LIEUX PUBLICS. CE SONT EUX QUI SE DEGUISENT LA NUIT POUR ATTAQUER LEUR PROPRE PAYS CONTRE ESPECES SONNANTES ET TREBUCHANTES. POUR VENIR A BOUT DE CE PHÉNOMENE, IL FAUT DECLARER L’ETAT D’URGENT, RENFORCER LE SERVICE DE RENSEGNEMENT, INFILTRER LE MILIEU, PROCEDER A UNE MILITARISATION MASSIVE, PERQUISITION TOUTES LES CONCESSIONS, ET DEMANDER UN DROIT DE POURSUITE EN TERRITOIRE MALIEN POUR UNE CENTURE DE SECURITÉ DE PLUS DE 100KM A L’INTERIEUR DU MALI. POUR CELA, IL FAUT HYPER MOTIVER LES MILITAIRES ET LES FORCES DE L,’ORDRE SUR LE TERRAIN...

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 04:26, par Nomyidin
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je pense que le gouvernement du Président Rock ne rassure plus personne dans cette lutte contre le terrorisme. Depuis cette série d’attaques qui a commencé au nord, aucun résultat même pas l’arrestation d’un seul criminel. Maintenant les criminels poussent le culot jusqu’à rentrer dans la commune de Djibo. Franchement dites que vous avez démissionné . Toujours la même chanson " les ratissages continuent........nous condamnons....blablabla...."
    Nous voulons des actions fortes, et non des accusations faciles du genre " c’est le régime déchu qui en est la cause...blabla blabla......"

    J’invite les organisations de la société civile et tous ceux qui ont été au cœur de l’insurrection à encore chausser les souliers nous allons sortir pour bousculer ce régime qui nous donne vraiment l’impression de dormir face à cette situation. Nous sommes en état de guerre , la nation est en danger , nous devons nous mobiliser en tant que " hommes intègres". Puisque nous ne sommes pas protégés par nos gouvernants alors défendons nos vies.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 06:41, par VERITAS
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    je pense qu’il est temps pour nos gouvernants de limiter les dégâts en avouant leur incapacité et en permettant aux agents de l’État de quitter la zone en attendant le retour de la sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 06:56, par Papa
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je deplore chaque fois les pertes en vie humaine .Soyons clair,il faut que le gouvernement fasse des enquetes minitieuses au sein meme de nos FDS car il est impensable que ces bandits tuent des citoyens sous les yeux de tout le monde sans etre inquite’ s’il n’ya pas de complicite’ au sein meme des FDS. Nous en avons marre d’ecouter chaque jour le meme refrain tel que nos FDS ont lance’ des poursuites et le ratissage est en cours. Depuis plus d’un an que nos FDS ont lance’ des poursuites et des ratissages et jusqu’a nos jours elles n’ont jamais reussi a attrapper ou tuer un seul bandits vraiment c’est a ne rien comprendre.C’est tres dur de perdre des compatiotes mais aussi une honte et humiliation pour le pays.Je m’arrete la car les mots me manquent pour qualifier ces officiers gras et bon a rien entasses’ dans des bureaux a Ouaga .

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 07:02, par kabore authentic
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    je m’adresse au gouvernement,
    vous allez passer tout le temps au communiqué oisif pendant qu’ils sont entrain de nous tuer ?
    OU bien vous attendez qu’on liquide un de vos proche cher avant de réagir autrement ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 07:20, par le panafricain
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    chers Burkinabés , ils sont plutot preoccuper par leur congres MPP ,peuple du Burkina Faso allons seulement 2020 n’est pas loin

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 07:50, par Temps de l’action
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      tu es sûr que 2020 va venir trouver le Burkina en l’état ?

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 08:59, par HORUDIAOM
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      L’internaute Panafricain, en 2020, ils seront encore votés parce qu’ils vont distribuer le riz gras+1000F à la population. Et après les élections, nous serons encore là à pleurnicher. J’ai encore à l’esprit les observations d’un ami concernant Roch KABORE. Il y a 5 ans de cela, il m’a confié que si Roch devenait président du Faso, le Burkina était foutu. Il avait donné ses raisons qui corroborent avec ce qui se passe actuellement. Juste avant les élections présidentielles, il m’a encore confié que si Roch était élu, le pays ne connaîtrait jamais la paix. Et voilà, nous y sommes. Ce qui me fait mal, c’est l’homme qu’on présente comme étant le plus intelligent en politique(Salif Diallo), et qui ne peut rien proposer que de raconter que c’est le régime déchu qui organise les attaques. Oui, les terroristes qui nous attaquent sont les amis du régime COMPAORE, mais on fait quoi maintenant ? Avec ces multiples attaques sans solution, je déduis que nous avons un pouvoir incapable et incompétent. En clair un régime de vauriens qui ont pris le pouvoir pour paraître et jouir des seuls avantages issus de ce pouvoir. On ne veut plus de communiqué laconique, nous voulons des actions concrètes :
      Rassurer la population et demander sa franche collaboration,
      Encourager et motiver la troupe(motivation pécuniaire consistante),
      Décréter l’état d’urgence dans la province du Soum ou au sahel,
      A partir de 20 h,tout motocycliste est fouillé jusqu’aux testicules ou vagin,
      Equiper et poster les FDS à toutes les entrées et sorties des villages ciblés ou ayant une école, avec fouille systématique,
      Nommer des officiers(renseignements généraux) à la tete des préfectures au sahel de façon générale et au Soum en particulier,
      Mettre en place une équipe des FDS d’intervention rapide,
      Mettre en place une cellule de renseignement au sahel avec des fortes récompenses pour dénoncer les terroristes et surtout prendre des dispositions pour la sécurité de ceux qui donnent les informations. Les informations collectées avec la population vont permettre aux FDS d’anticiper leurs actions. Je suis un profane et j’expose les solutions pèle mêle comme contribution à la lutte contre le terrorisme. Régime de MMP, réveillez-vous !
      ,

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:01, par Gervais
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Comme ça ce gouvernement ne peut même pas assurer un minimum de sécurité à ses enseignants dans le viseur de ces malades. Je me demande quel enseignant oserait encore aller risquer sa vie dans de pareilles circonstances. Pauvres de nous. Nous voyons le Nord de notre pays nous échapper petit à petit et ce gouvernement ne fait que pavoiser avec des mots telles des poètes....’’Terroriser les terroristes..........’’

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:02, par passakziri
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Mes condoléances aux inconsolables familles attristées.
    Chaque burkinabè qui meurt est une perte douloureuse, inutile et profondement attristante pour nous citoyens Lambda. L’objectif des attaques vise aussi à nous demoraliser et semer le desespoir au sein des FDS. Sur RTB on annonce un déplacement ministérielsur les lieux dans les jours prochains. Pourquoi faire ? Sortir les bandits d’une case ? Avec un pouvoir fântoche et mou comme du coton , n’ous n’aurons que nos y eux pour pleurer. Au lieu de chercher les solutions aux problèmes, on gaspille son temps dans des accusations de chiffonniers alors que les populations se meurent au nord. Ce qui est encore important après ces atrocités, c’est la prise en charge sociale des conjoints et des enfants et j’ose espérer que le gouvernement à un plan dans ce sens. Je ne parle pas de dons, car c’est pas de la mandicité. C’est le devoir de l’Etat de s’en occuper.
    Pour ceux qui parlent de complicité des FDS, je dis non. Il n’ya pas de complicité entre ceux qui mettent leurs vies en danger nuit et jour pour assurer la sécurité des populations et les assassins. Soyons prudents quand nous sommes casés derriere nos clavier pour écrire des choses insensées. Nous en sommes tous comptables de l#inéficacité apparente des FDS au nord. Comment ces derniers peuvent -ils avoir le moral haut après les humiliations que d’aucuns ( Simon Compaoré en tête ) les ont imposé avec les Koglwétos ?Que peuvent-ils penser aujourd’hui ? Se mettre en danger, hypotéquer l’avenir de ses enfants à la place de ces Koglweto oh combien éfficaces ? peu probable. S’il y’a complicité, c est forcement au sein des populations locales, sinon ces agissements ne seraient pas possible.
    Bon courage à nos vaillants FDS .

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 18:04, par Papa
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Mr ou Mme Passakziri, j’ai exprime’ une hypothese et si tu es incapable de pousser ta reflexion plus loin que le bout de ton nez,evite de traiter les gens de se cacher derriere leur clavier pendant que tu te blotit derriere une cagoule en sac de joute. Passakziri est ton nom a l’etat civil ? Tu crois que les soldats de l’ex-RSP se rejouissent de leur integration dans les differentes garnisons ? Sont-ils contents que leur chef Diendiere’ et certains de leurs camarades croupissent en prison ? La vengeance est un plat qui se mange froid. A mediter.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:07, par Sid soaba
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je propose la construction des murs dans toutes les ecoles publiques et privees situees dans les provinces et mettre sur place une securite bien equipee devant les portes desdites ecoles.
    Ca peut apaiser la situation et encourager les enseignant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:16, par Djemb
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Arretons de ns jeter la balle les uns aux autres..que chacun se pose la question de savoir quelle est sa contribution ds cette lutte contre le terrorisme. Ce gouvernment est le notre.Il a ete Elu par notre peuple librement. Les moyens oui mais la cohesion sociable d abord. Cette situation n epargne personne..Faisons des propositions concrete a ce pauvre government qui a herite d une merde Cree par ces foutus predecesseur apres cette belle revolution qu avait connu ce pays.j ai honte de voir mon pays sombre de cette facon juste parce que certain egoiste veulent s eterniser au pouvoir..Chaque peuple meritent ses dirigeants .Sauvons notre pays..j ai les larmes aux yeux.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 12:03, par sanpawende
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Toi Djemb, comme tu connais le type de solutions qu’il faut a nos FDS pour sortir le pays de sa crise, commence a les proposer toi même. Tes semblables l’ont déjà fait. Et rassures-toi que certaines de ces solutions proposées seront prises en compte lors des réunion des services compétentes en la matière en vue d’une sortie de crise.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:30, par Hector
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Il y a visiblement des gens qui ont des agendas cachés dans des actes de troubles à la paix sociale .Comme le disait le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à l’occasion du bilan d’un an de son pouvoir, il n’y a pas que des ennemis extérieurs contre le régime en place mais aussi à l’intérieur du pays. Il en veut pour preuve l’aveu de certains terroristes d’origine burkinabè qui, après avoir été appréhendés disaient qu’ils n’avaient pas de regret et que si l’occasion leur était donnée, ils récidiveront. Il faut rappeler qu’un Burkinabè du patronyme Sawadogo avait été arrêté parmi des terroristes au Mali. De nos jours, c’est un Dicko qui sème la terreur dans le Soum. Le commandement des forces de défense et de sécurité n’est pas l’apanage des militaires exclusivement. Des civils de par le monde ont pleinement assumé ces fonctions. Je persiste dans ce commentaire pour que le grand public comprenne le fond de ces intrigues politiciennes. Beaucoup de citoyens commencent à comprendre en voyant de plus en plus que des terroristes du Nord sont des Burkinabè. Qui les manipule et à quelle fin ? Vigilance et discernement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:30, par Jean
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    "ll (Le Gouvernement) réitère son engagement à lutter contre l’insécurité sous toutes ses formes." Mais Messieurs du gouvernement, il faut étre précis dans votre déclaration. Car ici, il ne s’agit d’insécurité sous toutes ses formes, mais d’une insécurité précise, ISLAMISTE dont l’objectif est détruire tous les symboles de l’Etat en vue de les remplacer par les symboles des bédouins du 7ème siècle.

    C’est pourquoi, ils s’en prennent aux mairies, commissariats, ecoles, etc. Bref tout ce qui symbolise l’Etat. Si vous ne désignez pas le mal par son nom, vous faites comme Obama qui defendait de qualifier de terrorisme d’islamique. Avec la conséquence qu’on sait : l’essor que ce terrorisme islamique a pris de l’ampleur sous son règne. Car on ne peut vaincre un mal que si on a le courage de l’appeler par son nom.

    Autre chose, il faut armer les enseignants et autres agents de l’Etat de la zone infestée par le cancer islamiste pour qu’ils se défendent en cas d’attaque. Cela s’appelle de l’autodéfense.

    Pour ce faire, il faut organiser D’URGENCE pour les fonctionnaires de la zone concernée, une formation militaire adéquate à l’issue de laquelle ces fonctionnaires seront équipés des armes dont ils ont besoin pour se défendre et défendre les symboles de l’Etat qu’ils representent dans la zone.

    Les islamistes refléchiront à deux fois avant de venir, s’ils savent qu’ils trouveront devant eux des gens tout aussi armés et déterminés qu’eux. TU AS TON FUSIL, J’AI MON FUSIL, VIENS ON VA SE VOIR !!!

    L’autodéfense est une grande parade à l’arrogance de ces islamistes.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 13:02, par sanpawende
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Mon frère, ta solution proposée n’est pas mal, mais demande a savoir de prime à bord ceux-la de ces agents de l’Etat au nord dont tu parles qui seront prêts à tenir une arme ou à être déguisés en soldats ? Tu trouveras que leur nombre ne suffira a servir tous les postes qui s’y trouvent. Il faut en plus ne pas omettre que si un ennemis se prepare contre toi, lui a plusieurs chemins et un innombrabrable moment a sa disposition pour t’attaquer mais que toi qui la cible de l’ennemis n’a qu’un moment de te défendre et le malheur est que a tous moment ont est surpris.
      Ce qui est formel, une chose est de combattre les terroristes du nord mais l’autre est de combattre la cause naissante du terrorisme dans notre nation. Sans quoi, quelque soient nos capacités considerables en matière de nuisances, nos FDS ne viendront jamais à bout de ces barbares.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:30, par PAPA
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    par PAPA

    Peuple du Burkina Faso, Jeunesse du sahel. Cela est notre guerre. Apportons un appui fort et discret aux FDS en dénonçant tout suspect.
    Sachez que le sahel sera ce qu vous voudriez qu’il soient. La seule manier de gagner, c’est d’engager la jeunesses et j’invite chacun de nous a apporter sa contribution pour que ces malades soient poursuivis jusqu a leurs derniers retranchements.
    Proposition 1

    Que les FDS publient des numéros vers pour faciliter cette collaboration.Le sahel est en guerre ne vous voilez pas la face.

    PROPOSITION 2 a venir. Nous gagnerons la guerre au prix de notre vie. Nous la perdrons au prix de notre lâcheté. Le soum est très beau pour continuer a accepter cela. Alors tous engageons nous pour la victoire. POSTEZ SVP ce message du : Burkina Nouveau. Vous verrez la suite.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 21:18, par Papa
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      bien que ton message soit un appel au sursaut patriotique . tu es cas meme un usurpateur notoire . Meme si le pseudo PAPA n’est pas ma propriete privee exclusive,tu as interet a te trouver un notre pseudo . Je t’en donne quelques uns et a toi l’embarras du choix ( exemple.MAMAN , TOTON,MOUTON et tout ce que tu voudras sauf PAPA qui est dejas occupe’ .Sans racune.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:33, par savadogo
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Monsieur le gouvernement cherchée des idée pour lutter contre les individus !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:41, par Jean
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Autre chose, mettez l’accent sur la formation militaire des filles dans l’autodéfense dans la zone infestée par les islamistes. Vous savez pourquoi ? Eh bien parce que LES ISLAMISTES ONT UNE PEUR BLEUE DEVANT LES FEMMES ARMEES. ILS ONT PEUR D’ETRE TUES PAR UNE FEMME parce que tués par une femme il n’y a pas de martyr pour eux, dont pas de gloire ni de "paradis" pour eux, quand bousillés par une femme.

    Ce fait a été constaté en Irak et en Syrie (Cf France 24).

    VOILA LE POINT FAIBLE DES ISLAMISTES, Messieurs du Gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:02, par vision
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je commence à douter de ce pouvoir que j’ai personnellement contribué à voir le jour , je commence à douter de ce gouvernement...notre génération à trahi la bravoure de nos ancêtres, enfin je comment à avoir honte de moi-même...burkinabè !!! On attaque toujours et on n’est jamais inquiété sur le terrain si ce n’est que par des discours (...) pitié !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:04, par Jean
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Et Précision pour laquelle les jihadistes ont une peur bleue d’etre tués par une femme. Vous savez que ce qui les motivent à se battre est leur espérance que tués au combat par un autre homme, ils atterissent au "paradis" ou leur allah les accueille avec 70 vierges aux grands yeux, pour des orgies sans fin.

    Mais si toi djihadistes tu te fais envoyer au paradis par une femme qui t’a fait, comment, malgré la bonne volonté du allah devant toi, peut il te recompenser avec 70 vierges. Puisque tu n’es pas son fier et digne soldat ?

    Voici leur faiblesse. Et voici leur enseignement. Et la meilleure parade à ces gens c’est de les confronter par les failles de leur enseignement. La recompense des 70 vierges est ce qui les fait mouvoir. Confrontons les avec les femmes, pour qu’ils n’alillent pas au paradis. Et s’il n’y a pas de perspectives d’aller chez allah et d’avoir les vierges, pourquoi se battront ils ? Ils n’en ont plus la raison.

    Privons les de cette raison en les confrontant avec des MILITAIRES FEMMES. Voila leur secret.

    Et puis, rappelez vous, les femmes sont plus teigneuses et feroces aux combats que les hommes, souvenez vous des amazonnes !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:07, par Naso
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    " Les terroristes seront terrorisés". Pour le moment, c’est la population qui est terrorisée. Mr la ministre de la défense, mesurez vos mots.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:09, par savadogo
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Monsieur le gouvernement cherchée des idée pour lutter contre les individus !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:15, par pare ousseni
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    tu a bien garder ta maison le voleur trouvera toujours une faille ; tu a bien te protéger l’énnemie attendra toujours une erreur d’inattention humaine pour te faire mal. Nos FDS font le meilleur pour le pays et les burkinabés ne non pas et n’auront jamais peur de ces farfelues qui financé par les individus de mauvaises foies pour déstabiliser des pays au non de leur politique.Que Dieu protège le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:31, par yèlènonmon
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Nous ne pouvons plus, trop c’est trop chers dirigeants nous n’allons pas passer tout le temps à écouter des communiqués lâches pendant que des agents en service sont assassinés dans leur poste alors qu’en ville ce sont de gros discours. quand même on pense pas un peu ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:46, par AB
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Dans une ville ou dans un village, si des individus sont capables de tuer et de repartir sans que rien ne se fasse, c’est que les populations sont complices d’une façon ou d’une autre. On a vu des voleurs qui tentaient de voler être pourchassés et lynchés par des gens qui étaient à proximité. Et voilà qu’aujourd’hui, des individus peuvent pénétrer dans nos villages, dans nos villes, tuer au nom du banditisme ou au nom de l’islamisme et repartir allègrement.
    Personne ne voit plus rien. Personne ne dit plus rien. Et même quand on a vu quelque chose, on se tait pour protéger "ses coreligionnaires" surtout dans cette région islamisée à 99,99% et où la proximité avec le Mali et plus loin avec le Maghreb constitue un vrai problème.
    Sinon, on se cache derrière le fait d’avoir peur des représailles des islamistes contres ceux dont on dit qu’ils informent les FDS. Est-on devenu si couard au Burkina et allons-nous par couardise et par défaut de patriotisme, laisser le pays entre les mains des islamistes et leurs alliés et entre les mains du grand banditisme ? On peut communiquer avec les FDS sans être vu ni connu et sans être soupçonné et même anonymement. A chacun d’être très discret et de tenir sa langue. Que se soit les autorités, les citoyens et aussi les médias.
    Mon propos ici n’a rien contre l’islam. Je ne parle pas du musulman qui vit tranquillement dans son coin et qui n’envahit ni n’agresse personne. Je parle de l’islamisme en tant qu’idéologie religieuse, induisant un islam politique qui prône la tuerie, l’envahissement pour imposer leur religion par le glaive, la tuerie et la barbarie. Et ça, il faut le dire.
    Le Burkina État laïc, n’a pas vocation de mon humble avis à être colonisé, ni par les arabes, ni par l’islamisme d’où qu’il vienne. Nous nous devons d’imposer le vivre ensemble et le vivre en paix que le pays a su entretenir depuis longtemps et ce, même dans la partie nord du pays. Comment croire qu’au Burkina, que ce soit au nord ou au sud, à l’est ou à l’ouest, nos enseignants ne puissent plus travailler en paix et peuvent être menacés d’être tués s’ils n’enseignent pas le coran à l’école de la République.
    Pendant combien de temps encore, le pays va subir les assauts de ces assassins avec des morts toujours de notre côté et presque jamais de leur côté.
    Nos gouvernants font quoi ? Vont-ils se réveiller et prendre le problème à bras-le-corps ou pas ? Condoléance du gouvernement aux familles éplorées, c’est bien mais et après ? Puisque ça continue. Vous êtes au pouvoir pour être garants de nos frontières et de la sécurité du pays !!! Pas pour attendre que les assaillants prennent l’habitude de venir nous tuer et ensuite nous souhaiter des condoléances. Merci d’entendre notre appel au secours. Merci d’agir. Que ceux qui ont perdu la vie reposent en paix. Pourvu qu’il n’y en ait pas d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:19, par Boudes
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    C’est tres dur a supporter mais je pense qu’il faut simplement une presence militaire pour terroriser les terroristes sinon ils nous terrorisent.mais une chose est claire .tant que les populations ne collaborent pas,meme toute l’armee burkinabe n y peut rien dans la zone.le terrorisme est tres difficile a combattre car il s’adaptent a toutes les situation.il faut surtout du renseignement tres efficace pour anticiper sinon avec nos moyens limites ,on ne pourra pas.souvenez vous qu’a paris ces fous ont frappe l’an passe et fait beaucoup de morts a 300 metres de hollande.il faut qu’on arrete de nous diviser pour pouvoir s’unir contre eux.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:32, par Jeune Premier
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Le gain facile ne conduit qu’a la ruine. Le peuple burkinabe s’est laisse avoir par ce nouveau ancien regime dictatorial egoiste qui n’est venu que pour sauver ses propres interets. Oui ! Ils nous ont achete avec leurs milliards et de beaux discours populistes empoisonnes. Nous ne pouvons que boire la coupe que nous nous sommes servies. Pendant que nous sommes entrain de lutter pour la survie, eux ils sont entrain de paufiner des strategies pour nous berner encore en 2020

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:44, par RR
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Au soir des résultats présidentiels, qd la CENI a annoncé la victoire de RMK, j’étais fondu en larmes car je voyais la souffrance à venir pour notre pays. Un président bcp plus bureaucrate qui aime les costumes que le travail. La population a fait une grosse erreur en reconduisant les mêmes têtes. On nous attaque et ils font rien. Pas de rencontre pour affiner les choses et riposter. Eux même ils ont peur. De grâce annuler votre visite a Djibo ça ne sert pas si ce n’est pas pour encourager les djihadistes à nous frapper encore. Envoyez plutôt du renfort, du matériel que de gaspiller nos ressources pour aller aggraver la situation. Votre présence à Djibo va nuire à la sécurité de cette partie du Burkina. Vous partez bien securiser et vous revenez à Ouaga. Il n’est pas exclu qu’on vous tende un piège et vous allez tous subir le même sort que l’enseignant tombé sous les feux des fous. Ce qui est faisable allez passer au moins 3 jours dans les mêmes conditions de sécurité que la population là on verra que vous êtes déterminés. Bande d’incapables. A l’heure Blaise , les discours seraient rares en de pareils cas et on allait assister à un déploiement massif des FDS. A quoi sert d’organiser des défilés des FDS à l’occasion du 11 Décembre si on sait qu’au fond il n’y rien. J e propose une trêve de l’organisation des faites nationales,des CAN et utiliser plutôt ces sous pour acquérir du matériel et former nos hommes pour le combat. nul besoin d’être spécialiste en sécurité pour vous dire que nous en guerre mais ils sont assis et espèrent que la paix revienne pour continuer à piller les ressources du peuple. Vivement qu’une dernière révolution vienne pour nous débarrasser des ennemis du PAYS que sont les RSS. Vous savez il n’est pas aussi exclu que c’est un scénario monté de toute pièce par le diable et monstre Salif Diallo pour détourner l’attention du peuple. Vivement qu’une enquête soit diligenter pour déterminer les mobiles de ces agissements. Vous savez SD est plus diable que BLAISE.Je regrette dejà l’heure de Blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:46, par sagesse
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    il nous faut un autre PNDES(Plan National pour le Demantèlement et l Eradication de nos Soldats) afin de remettre les armes necessaire aux koglweogo pour neutraliser ces teroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:50, par Bobotiè de bobo
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je pense que nos gouvernants doivent avoir la mort de ces deux innocents sur la conscience. Comment dans pareil situations, avec toutes les menaces de ces terroristes dans des écoles dans cette zone des écoles peuvent restées encore sans FDS ??? toujours des discours vides de sens tel que "des ratissages sont en cours","des mesure sont prise",...
    Je pense que si j’étais enseignant dans la Zone de Djibo j’allais soit démissionné de la fonction Public, soit enseigné l’arabe et le Coran à mes élèves, soit cherché à mobiliser mes collègues enseignants pour que nous prenons notre destin en main pour ne pas se retrouver dans la boucherie c’est à dire arrêter d’enseigner tant que les gouvernants ne prennent pas leurs responsabilités concernant la sécurité de toutes les écoles dans la Zone de Djibo car s’est très facile de toujours déplorer et de condamner toujours la mort des autres.
    Je ne suis pas de ceux qui pensent que des "vrai terroristes" sont au arrêt au Burkina Faso.Au faite quel est l’intérêt des FDS ou du gouvernement à refuser de donner ces chiffres au journalistes ou même directement sur les ondes à la population ??? Par exemple dans l’extrême Nord du Cameroun (vers Kolofata) et même au Tchad des terroristes soit disant "djihadistes" attaquent et tuent mais ils enregistrent également des pertes considérable à leur niveau et ces chiffres (rapports de terrain ou sur front de bataille) sont toujours misent à la disposition de la population.Je pense que dans l’armé ou dans le gouvernement il y a des gens qui traitent ou qui sous-traitent avec les hauts responsables des ces terroristes. Comment vous pouvez imaginé que le Vice Président de la République au Cameroun était de mèche avec les hauts responsables des "djihadistes" qui attaquaient l’extrême Nord du Cameroun ??? il faut que certains gradés de l’armé ou certains politiciens soient misent sous écoute téléphonique comme le dit un adage de chez nous "L’ENNEMI N’EST PAS LOIN,IL EST JUSTE A COTE DE TOI"

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:50, par ABDOU
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    je suis d’avis avec l’internaute n°1,au mois il faut faire a l’ennemi aussi même une fois,toujours c’est sont les mêmes mots qu’on utilise,je propose un ratissage sous régionale qui regroupe le burkina mali et le niger et que tous les forces de defanse et sécurités se dessuintent en akmi ou anssarou dine,offre des emplois au population de la zone

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:53, par Vicky Kam
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Manque de stratégie au niveau du gouvernement et des FDS.
    Je ne suis pas un militaire mais je constate beaucoup d’insuffisances dans notre dispositif sécuritaire.
    D’abord il faut confier les ministères de la sécurité et de la défense à des hommes militaires ou paramilitaire apolitiques et dures à cuire. Supposer que nous sommes en guerre donc décréter l’État d’urgence dans le sahel burkinabé.
    Effectuer des perquisitions chez certains dirigeants religieux qui vehiculent des messages de haine à l’endroit d’autres communautés qu’il considérent comme des hérétiques.
    Mobiliser les hommes et les armes qu’il faut à quelques km du sahel voire un camp renforcé.
    Mettre les populations en confiance et les organiser. Pour des cas de recherche mettre la tête des délinquants à prix. Traiter de façon spécifique les boys qui seront affectés sur ces zones (primes et formations à l’appui). Neutraliser tout terroriste capturé après extirpation d’informations et tuer ceux qui essaient de faire résistance. Renforcer l’autorité de l’État.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:59, par Ladji
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Paix aux ames des victimes !
    Des victimesmorts a cause de l’insouciance et l’inconscience de nos dirigeants.
    Les terroristes sont entrain d’atteindre leur objectif qui est de semer la psychose en vue d’empecher la population de cooperer avec les FDS.
    Les geens auront raison de ne plus cooperer avec des gens qui ne peuvent les proteger.Ils finiront meme par etre les complices des jihadistes,car dit-on chez nous :"si tu ne peut rien contre ton voleur aide le a porter tes bagages.
    On sent un boycotte,un sabottage et meme une demission de la part de nos FDS.Un boycotte a l’egard de simon qui s’est enteter de prendre le portfeuille de securite.Rock aussi doit savoir que s’il faut se contredire en prenant des militaires dans son gvt pour une raison de securite nationale,il doit le faire.Quand on au troisieme larron il doit savoir s’adresser aux gens.Il doit arreter son orgueuil legendaire et prendre les gens au serieux.
    Le RSS doit savoir qu’on a pas besoin de touute la force qui a chasser blaise pour les chasser.
    Il ne faut pas que les gens se dise que Djibo est loin de waga et dormir car il n’y a pas longtemps on ne parlait du terrorisme que dans un autre continent.

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 09:34, par Richa
      En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

      Ladji, le peuple burkinabè ne sera jamais disposé "à aider son voleur à porter ses bagages". Il se battra pour lyncher le voleur et récupérer ses bagages. Ceux qui aident le voleur à porter ses bagages sont les RSS, leur MPP et leurs larbins constituant le gouvernement actuel, sans couilles, sans perspective pour le pays et peut-être même complices de certaines forces obscures burkinabè et étrangères capables d’œuvrer dans l’ombre avec leurs amis djihadistes pour détruire le Burkina parce que mécontents de ne plus être directement aux affaires et pour certains, mécontents d’être en prison pour avoir raté leur putsch, en ne s’estimant même pas heureux d’être encore en vie. Tout ce beau monde là et leurs sous-fifres, civils comme militaires sont à surveiller de près et à interroger dans cette affaire de d’attaques répétées du pays. Mais qui pour le faire ? Pas ceux qui nous gouvernent aujourd’hui puisqu’ils sont tous les mêmes. L’appareil judiciaire acheté et muselé est à leur pied.
      Le sentiment de boycott, de sabotage, de démission de nos FDS est partagé par un bon nombre de burkinabè et n’est pas à prendre à la légère. Pourquoi actuellement, notre armée et toutes nos FDS sont aussi molles et inexistantes au front. Est-ce voulu et téléguidé par des forces obscures ou est-ce une réelle incompétence de leur part ? Il faudrait aujourd’hui un pouvoir fort, avec des hommes patriotes et décidés à la tête du pays, civils ou militaires ou les deux ensemble, peu importe. Il faudra un pouvoir fort pour remettre le pays en ordre de marche. Je ne vois pas ça avec ce gouvernement à la RSS. Sinon, Rock aurait pu déporter Simon sur un poste moins stratégique que la sécurité pour qu’il continue à manger. A Rock et à Kaba Tiéba, je dis qu’un vrai patriote ne songerait même pas en rêve, de confier un ministère comme celui de la défense, surtout par ces temps de guerre à un Jean Claude Bouda. La preuve, en intégrant ce ministère, il s’est encore illustré en déblatérant des inepties dignes d’un gosse de 7 ans. Que faire ? Ce n’est pas parce qu’ils ont joué ensemble étant jeunes qu’ils doivent persister à continuer de jouer ensemble avec le sort du Burkina. Comme vous dites, si le peuple se décide à les mettre dehors, ce sera plus rapide que Blaise, tellement le désespoir est grandissant. Je ne sais même pas s’ils en sont conscients. Que ceux qui sont morts reposent en paix.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:59, par Vicky Kam
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Et la FAIB (Fédération des Associations Islamiques du Burkina) dans tout ça ? Elle doit faire sortir un communiqué pour condamner ces genres d’actes. Sinon on serait tenter de croire que qui ne dit rien consent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:59, par convolbo
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    il faut que le gouvernement agisse et vite. Pensez vous que les fonctionnaires, les commerçants et autres acteurs de l’économie de cette zone puissent y rester ? c’est la zone qui se tue lentement. laissons ces communiqués bidons, les interprétations honteuses et visons une solution radicale même s’il faut faire appel aux citoyens mis de côté.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 11:25, par Anta
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Le ministre des "décorations à titre posthume" a encore eu du boulot. Bon boulot et bon discours monsieur le ministre des "oraisons funèbres et des décorations à titre posthume".

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:18, par PAROLE DU SAGE
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    L’heure est grave. Il faut laisser tomber DARFOUR ET MALI est faire revenir nos soldats au pays pour combattre le terrorisme sinon........Pitié pour ce gouvernement...Il Ya certainement quelque chose qui ne va pas dans l’armée où sommet des sommets....Sinon je suis sur que tout se sait mais tout se laisse faire......Le problème est profond mes frères que Bon DIEU nous vienne en aides

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:21, par DimKambou
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    la dernière fois quelqu’un avait fait le lien entre les attaques et l’affaire Djibril Bassole. Une autre attaque alors qu’il est a la clinique et que ses soutiens reclament sa libération. ...moi je suis de plus en plus perplexe

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 15:11, par Dibi
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Cette violence terroriste qui secoue le pays et qui fait des victimes innocentes au nom de l’islam obscurantiste wahhabite ne fait que venir. Et les lendemains à venir nous promettent des larmes et des sueurs froides.
    L’Etat et la pourriture qui est aux affaires à Ouagadougou ne semblent pas bouger le petit doigt. Normal, car il s’agit d’une violence structurelle c’est-à-dire qu’elle implique de structures étatiques :
    - les monarchies obscurantistes wahhabites d’Arabie et du Golf.
    - la géopolitique de domination prédatrice des Occidentaux.
    - l’activisme des Imams wahhabites des mosquées financées par les Saoudiens et le Qatar dans nos villes et campagnes. Ces mosquées de toutes les intolérances et de toutes les exclusions, au nom de l’islam, pilulent dans nos quartiers ; et sont désormais mille fois plus nombreuses que nos écoles primaires publiques et laïques.
    - la collaboration idéologique d’élites en réseau au pouvoir dans les instances de l’Etat ( chefs et petits chefs de services plus socialement reconnus dans les mosquée que dans les bureaux)
    - Enfin tous ces notables de hauts-rangs au sommet de l’Etat (Grands chefs coutumiers, députés, ministres ...) qui doivent leurs carrières aux forces religieuses et aux financements en provenance de l’Orient arabe. D’où la mise en tiroir et l’enterrement précipités du projet de réforme des libertés religieuses sur pression des organisations de l’Islam politique ; lequel islam aura raison de la nation et de la laïcité au Burkina-Faso qu’on envisage désormais de placer sous les fourches caudines idéologiques du monarque et de l’islam maroco-chérifien via la CEDEAO. Pour notre malheur, c’est aussi ça la Nègrerie débilitée qui est aux affaires dans nos pays !
    C’est donc dire que vaincre un tel hydre qui génère le terrorisme djihado-wahhabite dans les Etats faillis de la zone CEDEAO et du Franc CFA (franc des colonies françaises d’Afrique) nécessite un remue-ménage complet de rupture et de redéfinition de l’Etat actuel burkinabè ; une révolution en somme ; toute chose que ne peut envisager le régime infâme et vermoulu du MPP au pouvoir à Ouagadougou.
    Il n’a rien pour nous sauver du Wahhabisme obscurantiste Qatari-saoudien !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 15:27, par Abdoul-Karim
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    je condamne cette pratique honteuse .pour arriver à 0 actes terroristes dans notre chère patrie il faut que l’unité soit une réalité dans cette zone .Après cette première étape viennent la formation ,la sensibilisation sur les dangers du terrorisme et comment lutter .

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 16:18, par Kato
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    J’apprecie bien l’analyse de "Peuple insurge"...
    Je deplore cependant l’argumentaire creux de ceux qui pensent que ce que nous vivons est du
    a la faiblesse du Gouvernement..
    .
    Dans tous les cas, ce combat ne conserne pas que le President et son gouvernement. C’est notre combat a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 19:06, par Dibi
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Cette violence terroriste qui secoue le pays et qui fait des victimes innocentes au nom de l’islam obscurantiste wahhabite ne fait que venir. Et les lendemains à venir nous promettent des larmes et des sueurs froides.
    L’Etat et la pourriture qui est aux affaires à Ouagadougou ne semblent pas bouger le petit doigt. Normal, car il s’agit d’une violence structurelle c’est-à-dire qu’elle implique des structures étatiques :
    les monarchies obscurantistes wahhabites d’Arabie et du Golf.
    la géopolitique de domination prédatrice des Occidentaux.
    l’activisme des Imams wahhabites des mosquées financées par les Saoudiens et le Qatar dans nos villes et campagnes. Ces mosquées de toutes les intolérances et de toutes les exclusions, au nom de l’islam, pullulent dans nos quartiers ; et sont désormais mille fois plus nombreuses que nos écoles primaires publiques et laïques.
    la collaboration idéologique d’élites en réseau au pouvoir dans les instances de l’Etat (chefs et petits chefs de services plus socialement reconnus dans les mosquée que dans les bureaux)
    Enfin tous ces notables de hauts-rangs au sommet de l’Etat (Grands chefs coutumiers, ministres, députés, maires...) qui doivent leurs carrières aux forces religieuses et aux financements occultes en provenance de l’Orient arabe. D’où la mise en tiroir et l’enterrement précipités du projet de réforme des libertés religieuses sur pression des organisations de l’Islam politique ; lequel islam et ses organisations auront raison de la nation et de la laïcité au Burkina-Faso qu’on envisage désormais de placer sous les fourches caudines idéologiques du monarque et de l’islam maroco-chérifien via la CEDEAO.
    Pour notre malheur, c’est aussi ça la Nègrerie débilitée qui est aux affaires dans nos pays !
    C’est donc dire que vaincre une telle hydre qui génère le terrorisme djihado-wahhabite dans les Etats faillis de la zone CEDEAO et du Franc CFA (franc des colonies françaises d’Afrique) nécessite un remue-ménage complet de rupture et de redéfinition de l’Etat actuel burkinabè. C’est-à-dire une révolution en somme ; toute chose que ne peut envisager le régime infâme et vermoulu du MPP au pouvoir à Ouagadougou.
    Ce régime, non de roc mais de boue et de vase, n’a rien pour nous sauver du Wahhabisme obscurantiste qatari-saoudien car nombre de ces éléments lui doivent leur carrière !
    C’est ce qu’il faut comprendre en lieu et place de propositions farfelues qui invitent à la clôture des écoles, dispensaires, centres municipaux et autres casernes mêmes suréquipées.
    La réussite de cette lutte contre le terrorisme salafiste engage tous les ressorts de la nation :
    -  une volonté politique de lutte et de résistance culturelle.
    -  la rupture avec la torpeur néocoloniale du régime MPP.
    L’histoire nous donne des exemples de peuples sous-équipés militairement, mais victorieux de l’intégrisme des puissances occidentales impérialistes. Des victoires arrachées grâce à la mobilisation critique et éclairée des masses populaires.
    Cette perspective là, nous le pouvons également au Burkina-Faso contre le néocolonialisme prédateur et contre l’obscurantisme djihado-wahhabite qui menace la paix et les valeurs laïques de la république.
    Thomas Sankara, après d’autres en Afrique, nous indiquent la voie à suivre !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 19:37, par ADP
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Tchrrrr ! On vous parle, on vous parle et vous faites la sourde oreille. On verra maintenant comment vous allez empêcher la désertion des fonctionnaires de la zone. Les forumistes vous ont fait des propositions multiformes mais vous êtes restés impassibles. On a l’impression que vous compter trop sur cette soi-disant force conjointe du sahel à venir. Détrompez-vous ! Réglons l’affaire-là à la burkinabè d’abord en faisant ce que nous savons si bien faire (la résistance totale ! nous l’avons prouvé lors du putch) et cette force viendra en appui : 1) décréter l’état d’urgence dans la zone. 2) sonner la mobilisation générale. Le Président du CNT l’a fait en son temps et vous avez vu les résultats. Ici, FDS, Dozos, Koglowéogo, OSC, militaires retraités, civils volontaires etc... envahiront le zone pour la fouiller de fond en comble. 3) maintenir cette présence massive pour rassurer la population jusqu’au contrôle de la zone par nos forces régulières.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 00:30, par Dikiélté
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    "Les terroristes seront terrorisés" cette affirmation du tout niveau Ministre de la défense m’a laissé perplexe ; et je vous avoue que j’étais triste en le regardant à la télé. Cette affaire de terroriste peut avoir une solution (pas à 100%) si nous collaborons avec les FDS et également si l’on mettait des hommes valables à la place qu’il faut. On a coupé les ailes à certains hommes valeureux, penssant pouvoir faire mieux que ceux-ci ; nous sommes toujours à la case départ (patrouilles après coup et retour à la base sans "djihadistes"). Paix aux deux victimes du nord qui viennent grossir le nombre des morts. Les gens ne se disent pas la vérité, et je ne détiens pas non plus le monopole de la vérité.
    Lorsque la politique entre dans l’armée, nous n’aurons jamais une armée homogène où il existe la cohésion et la solidarité de corps et d’esprit. Lorsque des militaires se lancent dans des affaires en oubliant l’essentiel de leurs métiers, nous seront toujours en danger. Lorsqu’on ne donne pas beaucoup de moyens aux services de renseignements, nous seront surpris toujours par nos ennemis. Lorsque l’esprit de nos braves soldats est sapé par des calomnies, par l’injustice flagrante de toute sorte en temps de paix et que vienne le moment de vérité, ces victimes de l’injustice indexeront ceux qui faisaient la pluie et le beau d’aller au front. A l’heure de la vérité personne ne dit "je suis une pierre et toi un œuf, si je tombe sur toi, tu te casses, si tu tombes sur moi tu te casses". Bref ! je reste convaincu que "Tex" trouvera les moyens d’organiser cette armée et de mettre en confiance ses hommes pour les combats. Ces combats pourront se faire qu’avec la population qui doit signaler tout mouvement suspect. Nous devons jouer aux agents de renseignements. A nos vaillants combattants nous les encourageons à tenir malgré tout. Que Dieu qui est le Dieu des armées également soit le bouclier de nos soldats, qu’Il leur donne l’intelligence, la sagesse et le courage de venir à bout de nos ennemis au nom de Jésus. Que Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 03:10, par sanou
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    bonsoir ils faut que le gouvernement nous respect aussi. vous observé chaque jours tiré sur les innocent n’oublie pas que sais le peuple qui vs a envoyé la où vs ête.quand t’il vons finir de nous tué tous qu’elle sont ce qui vont vous voté ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 08:51, par GORKO
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Pauvre de nous ! Une attaque à 7km de Djibo (entre 9heures et 11heures) ; une attaque qui a duré au moins une heure de temps. Je veux vraiment comprendre : il t a des patrouilles permanentes à Djibo et à 7km des terroristes sèment la terreur au sein des populations sans que les forces présentes à Djibo ne puissent réagir. Questions :
    - des dispositions n’ont-elles pas été prises pour contacter les forces de défenses et de sécurité en cas d’attaque à un certain rayon autour de Djibo ?
    - Combien de temps faut-il pour rallier 7km dans cette localité malgré le sable ?
    - Qu’ont fait les populations de la localité pendant l’attaque ?
    J’ai une certitude : Ibrahim Malan Dicko est bien connu des populations de la zone de Djibo ; les gens connaissaient ses positions extrémistes ; les gens connaissent tous ceux qui épousaient ses points de vue ; les gens connaissent les jeunes qui sont partis avec ce forcené ; alors les gens peuvent et doivent les démasquer pour qu’on puisse avancer.

    Par ailleurs, on doit continuer à dénoncer les chaines d’approvisionnement en armes et en devises des terroristes, parce que si on arrêtait un temps soit peu de les approvisionner en armes, il n’y aura plus d’attaque.Aucun de ces groupes-là ne fabrique des armes. Ils sont en concubinage incestueux avec des forces qui œuvrent pour l’instabilité des états chargés de fournir des matières premières aux pays développés. RÉVEILLONS-NOUS AFRICAINS !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 09:36, par GORKO
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Je voudrais attirer l’attention des Burkinabè sur un phénomène : le fait que les enseignants désertent leurs postes. Je crois sincèrement que ce n’est pas la solution idéale. En effet, si on recule, les terroristes, eux, avancent. Présentement, terroristes tentent de s’installer dans cette zone. Si nous leur cédons la place en désertant, c’est une belle victoire pour eux. Nous devons les affronter, et c’est pourquoi je suis d’avis un internaute qui propose une formation militaire des fonctionnaires( à incorporer peut-être dans leur formation), pour résister face aux terroristes dans tous les cas. Nous allons quelquefois mourir peut-être, mais c’est un impératif. Nos autorités doivent comprendre cela et s’engager résolument dans l’action en lieu et place des discours vides et improductifs. Si j’étais un enseignant de primaire, ou un agent de santé, ou tout autre agent de l’Etat pouvant servir dans cette localité, j’y irai servir. Il ne sert à rien de fuir. Nous devons plutôt mettre la pression sur le gouvernement pour obtenir des actions concrètes sur le terrain, à nos côtés partout où nous serons. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE BURKINA FASO DE TOUTES LES CONFESSIONS RELIGIEUSES VIVANT EN PAIX !

    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 17:44, par Les enseignants n’ont d’armes que leur craie et tableau
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Quelle consternation de voir un enseignant patriote être assainé par des amis du diables.
    Paix à l’âme de cet enseignant.
    La population de la localité est coupable de son silence et de son insuffisance de Coop’ration avec les FDS.
    Les enseignants ont besoin d’une protection réelle afin de pouvoir se consacrer à leur œuvre de formation pour le développement de notre cher Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 15:05, par Patarbtallé
    En réponse à : Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

    Foutaise koi, c’est toujours comme cela. Des communiqués à titre posthme, vous même allez-y. Quand je pense que certains quand ils étaient pas invités au mangeoire, ils étaient des gueullards et que maintenant les voilà réduit à faire des communiqués nécrologiques les plus sordides. La honte ne tue pas au Faso, vraiment koi. Suis vraiment remonté...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés