Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

jeudi 2 mars 2017 à 23h05min

J’ai connu Maitre Halidou Ouédraogo et son ami le regretté Aimé Nikiéma (Paix à son Âme !) depuis 1978, au début de la profonde crise qui a marqué l’UGEV. Ils étaient tous deux Etudiants en fin de cycle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

En tant que militant du SUVESS, puis du SYNTER, j’ai pu suivre tout le parcours de Maitre Halidou Ouédraogo pendant les périodes de luttes de notre peuple pour les libertés démocratiques et la justice sociale, de 1980 à nos jours. Je connais M. Salifou Diallo à travers les médias uniquement.

Je voudrais apporter ma modeste contribution aux débats qui ont animé les réseaux sociaux ces derniers temps suite aux propos tenus par Maitre Halidou au sujet de l’affaire Dabo Boukary (Paix à son Âme !).

Ces réactions étaient prévisibles. Face à une situation donnée, certains réagissent avec émotivité et d’autres avec discernement. Ceux qui ont condamné les propos de Maitre Halidou ne conçoivent pas que chez une personne qu’on dit à tort ou à raison méchante ou immorale, on puisse trouver une quelconque qualité. Leur perception de l’être humain est quelque peu rigide. S’ils ont une aversion pour quelqu’un, ils ont de sérieuses difficultés à accepter que l’on dise que ce dernier a commis un acte positif par rapport à une situation donnée ou vice versa. Si Maitre Halidou avait déclaré que M. Salifou Diallo était le commanditaire de l’assassinat crapuleux de Dabo Boukari, ces gens auraient applaudi à se rompre les mains sans se soucier de savoir si Maitre Halidou avait la moindre preuve de ces accusations. Ces personnes auraient approuvé Maitre Halidou parce que ses déclarations correspondraient à leur profond désir.

Faisons la part des choses. Exemple : M. Salifou Diallo, a-t-il été longtemps un des bras droits de Blaise Compaoré ? Pour moi, la réponse est « oui ! » M. Salifou Diallo, a-t-il contribué activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? Ma réponse est « oui ! ». Quel que soit ce qu’on pense de ce monsieur et quelle que soit la raison qui l’a poussé à poser cet acte positif pour le peuple burkinabé, le fait est là. Le nier, c’est manquer d’honnêteté intellectuelle.

Reconnaitre les mérites de son adversaire et surtout de son ennemi par rapport à une situation donnée, c’est faire preuve d’une grandeur d’esprit. Les faits restent les faits. Ils sont indépendants de nos sentiments.

Maitre Halidou, qui a un penchant « maladif » pour la justesse et la justice, a apporté son témoignage sur des évènements qu’il a vécus pendant la période de l’arrestation de l’Etudiant Dabo Boukary . Il a dit quel rôle a joué M. Salifou Diallo selon ce qu’il a vécu et il en a donné une appréciation. Jusqu’ici, à mon avis, il est dans son droit le plus absolu en tant que citoyen. Si aujourd’hui à travers les investigations de la justice il ressort que M. Salifou Diallo a adopté de tels comportement et attitude envers la délégation du MBDHP pour l’induire en erreur alors qu’il était impliqué dans l’assassinat de de Dabo Boukary, nous le saurons bientôt. Nous dirons alors à Maitre Halidou qu’il s’est fait « rouler dans la farine » par M. Diallo et que son appréciation était erronée.

Maitre Halidou n’est pas le juge chargé d’instruire cette affaire. Pourquoi donc s’indigner tant de ses propos ? Il a également déclaré que le Général Diendéré a facilité les audiences que les différentes délégations du MBDHP ont eues avec le Président du Faso. Ce sont là aussi des faits qu’il a vécus. Avouons qu’il n’y a qu’un Intellectuel digne de ce nom qui soit capable de dire de telles vérités dans le contexte actuel que nous vivons. Ces propos, ont-ils empêché que le Général soit inculpé dans l’affaire Dabo Boukary par le juge ? Maitre Halidou, veut-il signifier par ses propos, que M. Salifou Diallo et le Général Diendéré sont des hommes politiques irréprochables par rapport aux nombreuses violations des droits humains commises sous le régime de Blaise Compaoré ?

Soyons sérieux ! Le Burkinabé qui soupçonnerait Maitre Halidou d’accointances avec un quelconque régime politique de notre pays doit reconnaitre son ignorance totale de la vie politique nationale à moins qu’il ne fasse preuve d’une mauvaise foi manifeste. Il est vrai que, dans une certaine mesure, Maitre Halidou dérange ! Pour beaucoup de nos intellectuels, désireux de se faire bonne conscience, Il faut qu’il flanche pour que soit confirmé l’argument selon lequel : « Il faut être réaliste ! Le Système est comme ça, on n’y peut rien ! ». Maitre Halidou a eu raison de ne pas répondre à ces « attaques ». Comme dit l’adage, « Il ne faut pas débattre avec un idiot. Il vous descend à son niveau et vous bat à la faveur de l’expérience. »

Maitre Halidou a certes des défauts comme nous tous par ailleurs mais, je pense sincèrement qu’il a beaucoup fait pour son pays en matière de libertés individuelles et collectives. Il a pleinement joué sa partition en tant qu’Intellectuel patriote. Il est un des rares Intellectuels dont notre pays doit rester très fier. Il est pour moi un modèle de courage et de fidélité à ses idéaux politiques. Il est un modèle dont doivent s’inspirer les jeunes générations.

Insinuer que cet homme, aujourd’hui usé par ces longues années de combat pour la liberté et la justice, au soir de sa vie, est en train de tout brader, est complètement absurde à moins qu’il ne soit atteint d’une démence profonde, auquel cas, nous devons lui venir en aide au lieu de le blâmer.

M. Bali NEBIE
Professeur certifié à la retraite/Ecrivain
bedoa@gmx.fr

NB ; SUVESS : Syndicat Unique Voltaique des Enseignants du Secondaire et du Supérieur
SYNTER : Syndicat national des Travailleurs de l’Education et de la Recherche.
UGEV : Union Générale des Etudiants Voltaiques

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 00:19, par Rires
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Ecoutez monsieur, avec tout le respect que je vous doit, ce que vous racontez là est très loin d’être convainquant !!! Me Halidou a déçu tout le monde, quand j’ai lu son interview j’ai crié et je me suis tout de suite dit qu’il s’est passé quelques chose !!! j’ai reflechi pendant des jours et finalement je pense que c’est ce que mon âme reffuse de penser : Me Halidou est passé à la soupe, il a été acheté avec cette histoire de président de commission constitutionnelle et il doit renvoyer la balle.
    néamoins des questions restent en suspend:se sentait-il vraiment obligé de chercher à blanchir salif diallo sur cette affaire ? pourquoi maintenant ?

    Il s’est dédit et c’est très grave pour un homme de sa trampe !!

    Vous savez ? Me Halidou était pour nous un idole dans les années 2000 en pleine "crise Norbert zongo". en 1998 qand Zongo a été assassiné j’etai en classe de 1ère, nous avons séché les cours pendant des mois et des mois et avec nos sous nous avons loué des cars pour transporter les élèves des établissements vers les lieu de rassemblement pour meeting sous les mot d’ordre de nos leaders comme Me Halidou, nous croyons en un idéal : lutter pour la justice parceque des homme justes nous guidaient dans nos actions

    c’est ce monsieur là qui se pourfant et se met en deffenseur de salif Diallo ? qui l’y cru ? il faut vraiment vivre avec les homme pour savoir ce quils peuvent devenir un jour !!!
    c’est une grosse honte !!!
    Me Halidou n’est plu digne de diriger cette commision, d’ailleurs on attend bien de voir ce qu’il va nous raconter pour se defendre lors des tournées qu’il prépare !!!

    je vous invite à lire l’article " Les Halidoiries" de Angele Bassolé

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 07:34, par Walay Bilaye
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      "Reconnaitre les mérites de son adversaire et surtout de son ennemi par rapport à une situation donnée, c’est faire preuve d’une grandeur d’esprit. Les faits restent les faits. Ils sont indépendants de nos sentiments."

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 07:44, par 2 1
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Et vous avec tout le respect que je vous dois, apprenez à écrire en français.
      Bonne fin de semaine

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 08:24, par OUEDRAOGO Rasmane
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      "Les halidouries" ? On nage dans l’émotionnel. Ce qui nourrit les burkinabé aujourd’hui.

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 09:06, par changeons
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Rires, vous riez mais moi j’ai pleuré en vous lisant. C’était mieux d’écrire dans votre langue maternelle que de massacrer le français. Votre enseignant de la première a certainement eu chaud avec vos copies. Bonne chance et riez toujours !!!

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars à 13:13, par LeJuré
        En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

        En tout cas ce gars, même s’il était nul en grammaire et orthographe ne devait surement jamais être hors sujet en dissertation.

        "Gomda pougyangaa soonda yel, taa bassin maanda saagin koui !"

        J’espère que vous êtes aussi expert en langue vernaculaire. J’attends le corrigé.

        Lol

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 21:05, par Jean-Claude Naba
          En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

          1) Ce qui est écrit là entre guillemets n’est certainement pas du mooré. Un seul mot "Gomda" est correctement orthographié, tout le reste est une suite de fautes... Je rappelle qu’il existe un code orthographique du mooré. Se faciliter la tâche en "francisant" les langues africaines date de la période coloniale et des années qui ont immédiatement suivi les indépendances. Le refaire aujourd’hui est plus qu’un recul, c’est un abandon complet de la lutte pour l’affirmation des identités africaines...

          2) Le mooré n’est pas une langue vernaculaire.

          Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 12:26, par DJIBI
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Vous non plus vous n’avez rien apporté de convaincant si ce n’est des affirmations d’humeur, apportez vos preuves c’est tout, dites tout simplement en quoi maitre Halidou Ouedraogo a péché, si vous avez des arguments contradictoires brandissez-les au lieu de nier pour nier.

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 14:41, par tororoso
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      A Rires !
      Malheureusement ton argumentation à toi ressemble à ton pseudo.
      No comment

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 14:58, par Lioceau
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Aiee ! Toi aussi, tu as oublié que Halidou est devenu Avocat à la cour ou bien quoi ? Pardon faut le laisser. Il peut défendre qui il veut encore plus son frère tout comme il a refusé de juger Le vieux Gérard Kango à l’époque. C’est son rôle et c’est son choix d’aujourd’hui. Nous, c’est juge là seulement on attend.

      Sérieux. arrêtons de vilipender le vieux et attendons le jugement. Au point ou nous sommes, je crois que la vérité ne peut que sortir et je présens que nous seront tous surpris de la découvrir.

      Mon inquiétude est que avec toute cette "bull", les gens ne veuillent pas accepter la vérité mais plutôt dicter ou téléguider leur verdict.

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 19:16, par ASSIM SERGE DA
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Je suis vraiment déçu du niveau très bas de votre réflexion. Et je suis dessus de la malhonnête intellectuelle de certains Burkinabé. En 1990, j’était tout jeune étudiant et si la lutte a échoué certains dirigeants des Associations estudiantines en portent une très grande part de responsabilité. Nous avons eu un comportement d’agneaux face à des lions. Il ne faut donc pas sortir de son contexte l’exclusion de Salif DIALLO et de certains de ses compagnons du MBDHP. A ma connaissance des faits et en toute conscience, ils n’avaient pas été exclut parce qu’ils étaient impliqués formellement dans la mort de DABO. C’est parce que en tant que membre de l’instance, leur appartenance était incompatible avec le fait de travailler avec un régime qui ne respectait pas les droits de l’Homme. Un choix claire s’imposait donc à Salif soit, il arrête de collaborer avec le régime criminel et fratricide de Blaise COMPAORE soit, il se faisait exclure du MBDHP.
      Aucun de ceux qui s’agitent ne peuvent apporter la preuve de l’implication de Salif DIALLO dans la mort de DABO Boukary. Maître Halidou a le mérite de faire un témoignage sur les fait qu’il a vécu. Même si cela ne va pas dans le sens de la vindicte populaire, c’est son vécu, c’est son témoignage en tout âme et conscience. Qui sommes-nous ou quelle preuve avons-nous pour remettre en cause ?
      Que certains qui s’agite aujourd’hui, se rappellent de leurs comportements envers Halidou lors de la scrabbleuse affaire des 60 millions qui aurait reçu du Gouvernement de la Côte d’Ivoire. On avait même poussé le bouchons aussi loin que maintenant de mettre en cause son domicile à Goungin. Ayez donc du respect pour ce Monsieur dont l’intégrité n’a jamais été remis en cause, car il n’a jamais cédé à la facilité et à l’acquisition frauduleuse de bien matériel contrairement à certains qui s’agitent aujourd’hui. Maître, la charge est lourde, nous le savons, mais vous devez continuer malgré les hypocrisies des uns et la méchanceté et l’ingratitude des autres.

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 21:51, par Nakier
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Qu’en sais-tu m. Rire ? C’est vous autres qui bafouillez les droits d’expression des autres. Me Halidou a le droit de donner sa version des faits, je dis bien des faits et c’est à la justice d’en décider. Il n’est pas digne pour toi, mais il reste pour nous aussi, surtout pour ce qu’il a fait pour le Burkina. S’il n’a pas eu peur de prendre des positions en faveur du peuple pendant des périodes critiques, ce n’est pas aujourd’hui qu’il aura peur. Arrêter vos burkinabétises....

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 09:15, par han !
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Apprenez à lire les articles des gens avant de vomir vos textes. S’il vous plaît, ne parler pas au nom de tout le monde "Me Halidou a déçu tout le monde". Ton tout le monde comprend qui et qui ? Je pense qu’il n’a pas déçu l’auteur de cet article. Il ne m’a pas déçu, mais ces différents propos m’amène à réfléchir et d’approfondir mes recherches sur la question. Ne soyez pas des terroristes intellectuels pour imposer votre vision des choses, accepter qu’on puisse avoir des appréciations différentes sur un sujet. J’aurais aimé si un journaliste décidait de repartir interroger Me Halidou sur ses différents propos sur le sujet. Peut être il a des éléments nouveaux sur l’affaire Dabo.
      cordialement

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 00:47, par Malaika
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Merci mon frere. Rires. Tu as raison de rire et merci de l’ìnvitation de la fin.Parce qu’n connait Halidou depuis 1978, on le connait bien. Rires.
    Bien a toi.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 01:40, par Oumar Yaro Weta
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Moi je crois que ce monsieur ecrit pour defendre son frere, un certain journaliste sur le tard qui a abandonne la lutte depuis longtemps pour rejoindre la ou on mange et on fait semblant de parler encore. Alors que si on mange, on doit se taire. C’est la bonne education qui le recommande. Ce monsieur qui croit connaitre tout et qui ne decolere pas de n’avoir jamais pu etre prof d’ universite, tellement il se croyait le meilleur prof de bio du Burkina. C’est quel prof de sciences qui defend Halidou sans le moindre debut de preuves ? Et il ose separer les faits des sentiments ? Nous voila des etres desincarnes, hein, Mr. Nebie le Charlatan. Il croit pouvoir separer la connaissance et l’ affect. La connaissance et la maniere de reflechir existent - elles en dehors de l’ homme qui n’ est pas que matiere ? Pardon, laissez Me Halidou se defendre lui- meme. Il peut mieux le faire que cette pauvre defense que vous etalez ici. C’est un vrai ramassis de mots, cet ecrit. Il ne resiste meme pas a un debut d’ analyse. On s’ en fout de ce que Halidou peut penser. Ca nous fait quoi ce qu’ il pense ? Nous on agit par rapport aux actes poses. On ne va pas rentrer dans quelqu’ un pour voir ce qu’ il pense. Et lui, il est rentre dans nos tetes pour voir ce que nous pensons de lui ? Il a rejoint la soupiere et il mange meme avec sa main gauche et sa main droite. C’est comme ca tous les faux progressistes de ce pays. Un a un, l’ histoire va vous devoiler. Quand Halidou etait propre, vous aviez besoin d’ ecrire pour tout le bien qu’ on disait de lui ? Vous etes en train de desservir Halidou . A votre place, j’ allais laisser cette affaire se tasser au lieu de la raviver par votre ecrit qui n’a aucune valeur ajoutee sur la chose. Vous pensez que tous les gens qui commencent a douter de Halidou sont des idiots ou quoi ? A votre age, vous vous permettez d’ insulter les gens. Vous venez d’ ou, vous avec cette morgue et arrogance mortelles ? Ca ne m’ etonne pas tellement. Vous vous etes toujours cru superieur a tout le monde. C’est comme ca que vous voulez eduquer les jeunes que vous meprisez en les appelant mouflets et autres mectons dans votre grin de vin ? Quand on t’ envoie, faut savoir t’ envoyer. C’est un ecrit teleguide. Vous le savez tres bien. Mais comme vous n’ avez ni l’ ; intelligence ni le talent, vous avez ecrit ce pot- pourri mauvais pour le palais."Soyons sérieux ! Le Burkinabé qui soupçonnerait Maitre Halidou d’accointances avec un quelconque régime politique de notre pays doit reconnaitre son ignorance totale de la vie politique nationale à moins qu’il ne fasse preuve d’une mauvaise foi manifeste. Il est vrai que, dans une certaine mesure, Maitre Halidou dérange !" . Quelle vision stereotypee ! Tous les burkinabe qui trouveront a redire sur Halidou, le Nebie National les met dans le meme sac. Halidou est un Dieu. Il est parfait. Il ne peut pas faire de fautes. Regardez moi ca des raisonnements pour quelqu’ un qui fait de la compilation et qui s’ autoproclame ecrivain. "Insinuer que cet homme, aujourd’hui usé par ces longues années de combat pour la liberté et la justice, au soir de sa vie, est en train de tout brader, est complètement absurde à moins qu’il ne soit atteint d’une démence profonde, auquel cas, nous devons lui venir en aide au lieu de le blâmer." Ca, c’est du sentimentalisme. Ne rien affirmer si vous n’ avez pas des preuves que les 5 sens ne peuvent "sentir". Sinon, vous faites de la charlatanerie. Je vous rappelle que Aristote, l’ ancetre de la biologie, se basait sur les faits pour parler. Il n’ entrait pas dans la tete des gens comme un "Idealiste" douteux et poser des hypotheses capricieuses et farfelues pour tirer les conclusons hatives et biaisees qu’ il veut. Que vous le vouliez ou pas, Halidou s’ est grille avec cette sortie. Ou du moins Dieu l’a revele commme il est devant tous ceux qui ont eu le malheur de croire en cet homme. Qui a dit qu’ il n’a pas fait beaucoup pour ce pays ? Ca, c’est empirique, ce qu’ il a fait.Mais si on commence a douter de lui depuis longtemps, c’est sur la base de nos observations aussi. L’ homme change-la. Heraclite ne disait- il pas qu’ on ene se baigne jamais deux fois dans la meme riviere ? Ce n’est pas paerce que quelque etait correct hier qu’ il va l’ etre toute la vie. Les gens ne sont pas aussi betes que vous le pensez. Meme ceux qui n’ ont pas fait l’ ecole. C’est observable par les 5 sens, tous nos actes. Mais depuis aussi, nos 5 sens nous signalent que Halidou marche comme un crabe. Il est intelligent, il est meme malin, mais nous on voit qu’ il zigzague. Il est vraiment "use" et au soir de sa vie, il a regrette de ne pas plonger ses babines dans la soupiere comme la plupart des faux progressistes. Donc, il fait du rattrapage mangecratique. Et quand on dit ca, vous montez sur vos grands chevaux pour insulter les gens. On va dire en tout cas. Decu decu decu decu, mr. Le tradipraticien professeur de sciences naturelles a la retraite. Continuez a vouloir manger sur le sang des enfants, des papas, des maris et des freres des autres. Si ca peut faire votre bonheur et vos duplex, allez- y seulement.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 07:53, par Lepigeonrêveur
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      très belle analyse. Merci pour cet écrit qui vient dire à ce pseudo professeur que le monopole de l’intelligence appartient à Dieu !

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 10:42, par Kabaco
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Monsieur Yaro Wetta. Vous êtes dans votre bon droit de ne pas apprécier l’écrit de monsieur NEBIE, mais il est regrettable de relever que votre démarche, parsemée d’insultes injustifiées, frise la haine et a une odeur de règlement de compte. Quelle que soit la pertinence de vos critiques, elles doivent porter sur les idées et non sur la personnel qui les émet. Franchement, je ne vois pas le rapport entre le fait que monsieur NEBIE n’ait pas pu devenir enseignant d’université et sa position sur la sortie médiatique de Maître OUEDRAOGO. Nul n’est parfait, on pourrait certainement vous reprocher des tas de choses, soyez gentleman.

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars à 16:19, par ganda
        En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

        moi j’apprécie le point de vue de kabaco. Seuls les gens incapables d’arguments s’en prennent aux individus. Soyez tout simplement intellectuel.Je suis très indigné de voir une telle réponse pour une analyse aussi objective faite par Monsieur Nebié

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 01:04, par Ali Koupourkoup
          En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

          Moi je crois que Weytta a bien parle ici. Il n’ a pas rate tous les vieux cons qui croit qu’ on est la pour eux amis en plus, son ecrit est de haut vol. Il a montre qu’ il maitrise la methode du discours et le discours de la methode. Desormais, j’ invite les jeunes a ne plus se laisser faire. Si un vieux con vient jouer sur la place publique. il faut lui montrer qu’ il est temps pour lui d’ etre sage. Sinon la dictaure des vieux, c’est histoire- geo maintenant.

          Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 01:47, par RAWA
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Laissez Halidou tranquille ! Pour moi il a déjà payé pour cette macabre complicité. La peine que les parents de DABO ont vécus, quelque part Halidou la vécu ! Et pour cause Dieu est un Dieu de justice ! Oeil pour oeil, dent pour dent, fils pour fille ! Méditez bien a ça ! Donc pour conclure laissez le Vieux souper tranquille !

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 14:08, par LeJuré
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      @RAWA. j’apprécie très souvent tes interventions sur ce furum et je m’étonne que tu sois aussi violent dans ce post. Je crois que tu devrais présenter tes excuses à Halidou, sa famille et aux forumistes.

      Ce que nous racontons tous sur ce furum ne sont que des présomptions, des analyses sur les seules faits dont nous avons connaissances et Dieu seul sait ce que nous ignorons dans cette affaire. Soyons donc réserver

      La famille de Halidou ne mérite donc pas cette violence verbale.

      SVP Modérateur merci de mieux filtrer les post.

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 10:45, par Boukou
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Ah Rawa Respectons la douleur des autres et soyons compatissants à leur égard. Çà n’arrive pas qu’au autres. Les voies du Seigneur sont insondable !!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 02:39, par Bonzi
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    En voici un qui a manqué l’occasion de se taire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 05:13, par Amadoum
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Monsieur Nebie, je ne suis ni idiot ni malhonnete intellectuellement !

    Voyez-vous, des fois dans leur discernement certaines personnes ne peuvent pas concevoir que chez une personne qu’on croit juste et moral on puisse trouver un defaut majeur.
    A lire l’article, vous semblez donner raison a tous ceux qui, surtout Angele Bassole l’internaute qui reside a Ottawa, Canada, toutes ces annees, ont cru en Me Halidou Ouedraogo et aujourd’hui sont decus. Dans leurs ecrits, ces derniers n’ont en aucun moment dit que Me Halidou Ouedraogo ou M. Salif Diallo etaient absolument des diables ; plusieurs internautes ont fait les eloges eloquents de Me Ouedraogo. Tous les deux hommes, Me Ouedraogo et M. Diallo, d’une maniere ou d’une autre ont contribue a l’erection de notre Burkina Faso. Soit, Me Halidou Ouedraogo a un "penchant "maladif" pour la justesse et la justice". Monsieur Salif Diallo a certainement contribue a faire tomber le regime du president Compaore. Mais comme tout etre humain, ces deux hommes sont faillibles. Et comme vous le dites dans votre article, les defauts et les qualites ne sont pas mutuellement exclusifs dans la vie d’un homme.
    Que feriez ou diriez-vous si, suite a des investigations, il s’avere que Me Halidou Ouedraogo a effectivement pose les actes qui lui sont reproches ?

    Pour certains la vie est un long voyage plein de surprises.

    Bonne fin de semaine a tous !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 05:24, par Zorro
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Monsieur ou Madame Rires, Je respecte vos opinions mais j’aurais souhaité que vous dissiez "Maître Halidou m’a deçu" et non "Maître Halidou a deçu tout le monde".

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 06:01, par Soutong-Noma
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Boukari DABO est-il vivant ? Non. Personne ne demande à Maître Halidou d’accuser Salifou Diallo. S’il a la certitude de son innocence, qu’il l’encouge à nous dire la vérité.

    Aussi, je voudrai dire que la chute de BC est l’oeuvre de tout un peuple et non d’un individu

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 06:45, par le bon
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Mr le professeur à la retraite garder vos preuves pour le besoin de la justice. Vous etes tombés aussi bas que votre champion.Mon pays va mal.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 07:01, par L’enseignant
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    S’il peut affirmer Absolument qu’il n’y a rien à y voir, il peut nous dire donc aussi sans doute par qui a t il été torturé et où est il enterré... ? non ? oubien PROCUREUR ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 07:16, par titi
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    La chute de blaise est l’œuvre de tout un peuple certes mais des hommes et des femmes dans ce pays se sont distingues. ce n’est pas nos sifflets seulement qui ont fait partir blaise mais un travail de fond a été fait.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 07:31, par Okpayielo
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Bonjour Chers amis Internautes !

    A Monsieur M. Bali NEBIE, Professeur certifié à la retraite/Ecrivain : c’est bien de venir bec et ongle défendre selon vous un individu parfaitement cube Maggie de tous les regimes de Lamizana à maintenant, mais les faits restent les faits et sont têtus.
    Si vous le souhaitez, l’accointance de Halidou Ouédraogo (je ne lui donne aucun titre de Maître au vu de ce qu’il est devenu au fil des ans : un parfait exemple de Yadéga fourbe et à multiples faces) avec les regimes passés et présent pourra être mise à nu sur des jours entiers, preuves à l’appui. Notre problème au Burkina est que le comportement populaire vis-à-vis une certaine classe d’age est de tendre à tout accepter, même les pires inepties.
    Malgré votre éducation et niveau intellectuel, que je me veux respecter, vous êtes exactement de ceux parfaitement bornés par des relations d’amitié et de camaraderie qui vous permettent, à tort ou à raison, de dire « J’ai connu Maitre Halidou Ouédraogo et son ami le regretté Aimé Nikiéma (Paix à son Âme !) depuis 1978, au début de la profonde crise qui a marqué l’UGEV. Ils étaient tous deux Etudiants en fin de cycle ».
    Le fait que Halidou ouédraogo ait contribué positivement à l’avancée des libertés dans notre pays ne peut en rien l’absoudre de la vilénie et de la fourberie qu’il personnalise maintenant. Ceci est valable également pour les Ex-CDP/Compaoristes devenus les tenants du pouvoir actuel (Salifou Diallo en particulier).
    Monsieur M. Bali NEBIE, vous manquez certainement d’objectivité de par votre écrit ci-dessus : Dabo Boukary est-il porté disparu oui ou non ? Halidou Ouédraogo a-t-il seulement vu Dabo Boukary au Conseil pour prétendre honteusement aujourd’hui que Salifou Diallo serait intervenu pour le libérer ?
    Puisque vous étiez en service à ce moment, vous devez parfaitement savoir que pendant la crise estudiantine (que j’ai vécu in situ) Salifou Diallo, dans ses errements tactiques avait convaincu Blaise Compaoré de « mater » le mouvement des étudiants en intervenant dans une sorte de meeting parfaitement arrangé sur le campus avec les étudiants d’obédience Front Populaire. Mohoussine Nacro était alors Président de l’Université (juste avant d’être propulsé ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique). L’UGEB n’ a pas laissé le temps à Salifou Diallo de torpiller le mouvement estudiantin : il a été purement et simplement hué, conspué et chassé or du campus par la horde des étudiants avec son convoi de véhicules PATROL(jen ai été témoin oculaire et auditif). C’est à peine 1 heure après sa fuite du campus que les forces de l’ordre (essentiellement des militaires) ont envahi le campus (en dépit de l’accord qui voulait que les forces de l’ordre ne se positionnent plus jamais sur le campus universitaire). Pour l’anecdote, nous les enseignants, avions « squatté » pratiquement la bibliothèque universitaire pour échapper à la battue systématique organisée par les forces de l’ordre. Il semblerait d’ailleurs que ces forces sont intervenues sur l’initiative de Salifou Diallo (je n’en sais rien), en son temps conseiller auprès de Blaise Compaoré et homme plénipotentiaire dudit. Des étudiants (dont Dabo Boukary) ont été arrêtés et conduits au Conseil. Dabo Boukary a disparu depuis lors, Monsieur M. Bali NEBIE, Professeur certifié à la retraite/Ecrivain.
    Autre chose, je ne m’étonne pas de la duplicité et des contre-vérités de Halidou Ouédraogo : Salifou Diallo, comment a-t-il échappé à l’arrestation opérée par les CRS en 1979 sur le campus et comment a-t-il pu poursuivre des études (sans bourse) à l’Université de Dakar ? Encore et encore Halidou Ouédraogo, spécialiste cube maggie, et un des responsables du PCRV (parti clandestin en son temps) !
    Si l’on pouvait avoir de vrais tribunaux populaires sur le régime Compaoré, il me semble que toute cette horde des mêmes politiciens Ex-CDP/Compaoristes y compris Halidou Ouédraogo n’échapperait pas à la prison et à la vindicte populaire. Une vraie mafia à la Burkinabè !

    La Patri ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 11:06, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      - Mon ami Okpayielo, Attention ! Halidou est malade du coeur et meurtis par des évènements qu’il a subit, et tu risques de précipiter son cas s’il te lit mon ami.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 12:14, par SOMPA
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      J’aurais eu beaucoup d’estime pour les écrits de Monsieur Okpayielo, s’il n’était pas tombé dans l’injure ethniciste qui me déconcerte sérieusement. L’animosité que vous avez pour Salif Diallo (que je suis loin de défendre, bien au contraire) vous emmène à insulter tout un peuple, les Yadcé, dont la nature est aux antipodes de ce qui vous affirmez. J’avais cru, en lisant les postes, de participer à un début objectif, mais là il y a des choses abjectes qui sont dites sur le forum et qui ne sont malheureusement pas censurées par le Webmaster. Encore une fois, je ne vous permet pas d’insulter les Yadcés. A bon entendeur !

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 07:43, par Aly Teyéni MANA
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    C’est vraiment très plat comme arguments de défense de Me Halidou Ouédraogo :
    1. Nulle part, sur les réseaux sociaux, personne n’a dénié à Me Halidou Ouédraogo la part qu’il a prise dans le combat du peuple Burkinabè.
    2. Pourquoi vous ne relevez pas les contradictions entre le communiqué de février 1991 du MBDHP, en des termes très claires, à la limites accusateurs, au moment où c’est le même Halidou qui’en était le Président ?
    3. Vous parlez des faits. Allons-y alors, puisque vous semblez en connaître : Salifou Diallo était-il oui ou non sur le campus ? y a-t-il oui ou non conduit les militaires du conseil ? avec qui a-t-il communiqué sur le campus ? que se sont-ils dits ? après avoir quitté le campus, où s’est-il rendu ? Pourquoi ? Avec qui a-t-il communiqué, et sur quel sujet ? Dabo Boukary a-t-il oui ou non été arrêté ? Dabo Boukary a-t-il été libéré ? Si oui, dites-nous où il se trouve.
    La justice du Burkina Faso joue ici toute sa crédibilité, elle dont les principaux acteurs, les Magistrats, sont traités PUBLIQUEMENT de corrompus par le même Salifou Diallo. Les Magistrats doivent nous dire qui et qui ont été complices de la dénonciation, de l’arrestation, de la séquestration, de la torture, de la mort et du recèle de cadavre de notre Camarade Dabo Boukary. Mais en attendant, reconnaissez, Monsieur, les contradictions de votre Halidou entre 1991 et 2017. Et c’est cela qui a choqué les mectons, qui, légitimement, le dénoncent, à travers les réseaux sociaux que certains haïssent et prennent à parti, comme le font tous les dictateurs du monde entier. Mais, que personne ne se méprenne, sans ces réseaux sociaux, Blaise serait encore au pouvoir. Donc, foutez la paix aux mectons et aux réseaux sociaux et exigez que JUSTICE SOIT VERITABLEMENT RENDUE A DABO BOUKARY, LA VRAIE JUSTICE, PAS CELLE DES JUGES ACQUIS, au moment où certains, toujours les mêmes, étaient les hommes forts du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 07:48, par Walaye Bilaye
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Reconnaitre les mérites de son adversaire et surtout de son ennemi par rapport à une situation donnée, c’est faire preuve d’une grandeur d’esprit. Les faits restent les faits. Ils sont indépendants de nos sentiments

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 08:16, par bod
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Lorsque j’analyse le contenu de la déclaration de M. Halidou, Président du MBDHP, radiant M. Salif DIALLO dudit mouvement et de l’entretien dernièrement accordé à la presse par celui ci, il me semble qu’aucune contradiction n’en découle. En effet, de mon point de vue, le président d’une instance donnée peut suspendre, exclure...un de ses membres lorsque son nom apparait dans une affaire embarrassante, en attendant que la Justice apporte toute la lumière sur ladite affaire. C’est un fait normal et naturellement dans le discours prononcé à cet effet, il faut évoquer les motifs de la radiation/ suspension... .Dans l’entretien récemment accordé à la presse, M. Halidou dit ce qu’il sait de ce qui s’est passé en tant que citoyen et acteur (activiste de doits humains) au moment des faits. Dans les deux cas, il n’incrimine ni ne défend personne étant donné qu’il laisse ce soin à la Justice. ,

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 10:24, par Peuple
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Mais bod vos méninges fonctionnent comment pour ne pas voir de contradictions. vous dite "de mon point de vue, le président (Halidou ) d’une instance donnée peut suspendre, exclure (Salifou).... un de ses membres lorsque son nom (Salifou ) apparaît dans une affaire embarrassante (disparition de Dabo Boukari), en attendant que la justice apporte toute la lumière sur ladite affaire". Mais monsieur, comme vous le soulignez bien dans lentretien de fev 2017 Halidou " président de l’instance qui avait des doutes sur le niveau d’implication de Salifou "membre en son temps en fev 1991" dit ce qu’il sait de ce qui s’est passé (Salifou à fait libérer Dabo Boukari).
      Alors Halidou savait que c’est bien Salifou qui a fait libérer Dabo, mais le vire de l’instance.pourquoi pourquoi. Il est magistrat il sait pourquoi c’est en fèv 2017 qu’il donne un entretien à la presse sur le sujet. C’est pour orienter l’opinion du juge. C’est bien planifié. Toute mes excuses si je suis incompris. Juste un débat d’idée. Le Burkina Faso c’est notre patrie à tous. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 09:11, par pas politique
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Un certain Traoré, Grand père même, que l’on dit syndicaliste et/ou politicien a déclaré un jour qu’il est un homme politique envoyé dans le syndicalisme. Depuis ce jour, je fais attention, en plus des politiciens, aux hommes syndicalistes et des OSC.
    Mon analyse par du principe de la non cohérence dans le temps de ses propres propos et la non concordance d’avec ceux de Salif.
    Permettez moi, Papa NEBIE, de vous dire que vous avez raison puisque le temps peut faire son œuvre et ce de deux façon : (1) soit, il est fatigué et il veut se reposer comme les Laurent BADO, les me SANKARA ...., (2) soit, les évènements de la vie l’ont troublé ( cas de son enfant- que son âme repose en paix) ou même maladie. Il peut être un envoyé de longue date dans le domaine de la justice.
    Dans tout les cas on s’inquiète pour sa santé et pour notre constitution.
    J’en ai fini et si cela de vous dérange pas vous pouvez encore et comme Halidou insulter cela ne nous empêchera pas de faire notre part lutte en entendant que le temps face son œuvre sur nous ou qu’on découvre notre vrai nature (Comme c’est le cas chez Halidou ou même chez vous)

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 09:15, par KOBINABA
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Que chacun garde ses arguments pour le jour du jugement.Seul l intime conviction du juge sera la verite.La encore les esprit grinceux vont applaudir si leur souhait se realise dans le cas contraire pour eux il ya eu mascarade.Faut t il alors parler de mauvaise foi ?Le jugement est vite arrive et faisons confiance a la justice.Si nous n avons pas confiance n allons pas vers elle.J entends deja les Mr je connais tout decortiquer le jugement.Pauvre Burkina de l extreme !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 09:28, par Tarzan
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Cher professeur tu as eu tord de n avoir pas charge Alidou,tu n as pas compris que le Burkina post transition il faut ruer tout le temps les autorites ?Ici certains abandonnent la proie pour l ombre.C est vous qui avez lutte avec Alidou qui connaissez sa valeur morale nous on insulte toute personne qui n abonde pas dans notre direction.Quelqu un a meme dit que tu as cherche a etre prof d universite en vain.Quel rapport ,c est te dire notre etat mental.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 09:45, par Sidpayétka
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    BONJOUR A TOUS !
    BONJOUR A TOI MR NEBIE
    Je voudrais vous prendre aux mots, rien que ca ! Vous parlez de MR Salif DIALLO puisque c’est de lui qu’il s’agit au moment des faits ou bien de Salifou DIALLO qui a fait changer son nom comme par enchantement et pour pouvoir ne plus répondre des actes posés par Salif DIALLO. Nous sommes en 2017 c’est - a- dire loin de 1990. Alors ne défendez pas l’indéfendable et c’est mieux de se taire puisque vous même vous reconnaissez que la déchéance est une maladie inévitable et c’est en ce moment précis que l’homme se confesse soit pour se condamner soit pour se disculper. Et les turpitudes présentes de Salifou DIALLO, vous en dites quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 09:55, par Ka
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Quelquefois dans ce bas monde, un couple peut vivre toute une vie ensemble, dormir ensemble, travailler ensemble, partager ensemble, mais dans leurs secrets en profondeur, ne se connaisse pas, ne se disent pas tous. Tu peux connaître ton parent Halidou Ouédraogo, même depuis vos premiers pas, mais sache que tu ne peux pas convaincre un peuple averti par les crimes, les trahisons, la corruption à ciel ouvert, que ton parent t’a tout dit dans l’affaire de Dabo Boukary : Pour le peuple, sauf trois personnes comme Salif Diallo, Halidu Ouédraogo, Gilbert Diendéré, ont la clé cette de cette affaire, et peuvent dire la vérité contre l’un ou l’autre. Mais pour cela, sauf la justice du Burkina peut nous le confirmer cette vérité, s’il y a un jugement. Sortir soutenir un parent face à un peuple mûri comme celui du Burkina qui pardonne avec patience, mais qui n’oublie pas, demande une grande réflexion. Que ça soit Halidou, ou n’importe qui, le peuple Burkinabé a tout donné pour le pays, même si c’est à travers de ton parent Halidou Ouédraogo, aucun être humain ne doit être au-dessus de l’autre, comme tu veux nous donner ta version d’psychologie à la dérive, en oubliant la famille de la victime qui endure. Avec le respect que je dois pour l’éminent juriste, qui est Halidou Ouedraogo, dont nous avons, et continu à combattre pour le même idéale qui va pour le peuple et non un individu, je lui demande de s’abstenir des sorties, dont le peuple connait à 80% le continu de cette sortie inutile.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:20, par le bison
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    moi je pense que vous devriez faire comme Me Halidou c’est à dire vous terre et attendre que la justice vous donne raison et non défendre l’indéfendable.
    de plus vous êtes hors sujet dans votre analyse en ne relatant pas tous les faits car mettre Me Halidou s’est contredit lui même avec deux déclaration 1991 et 2017. les jeans n’ont fait que donner leur opinion par rapport à ce revirement de situation ,c’est à Me Halidou de se défendre de sa contradiction et s’il à choisi le silence comme réponse vous deviez vous même respecter cela et non aggraver la situation et aller jusqu’à affirmer que Salifou Diallo à contribuer à la chute de blaise compaoré pour lui donner une bonne image
    mais sache que c’est pas tout le monde qui se rejouie du départ du Président Blaise Compaoré donc cela ne fait pas de Salifou Diallo un héros.

    je me demande ce qui arrive à nos parents et grand-parents ces temps si, d’abord Me Halidou très agé et ensuite vous autant agé que lui

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:29, par Debatsclos
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    "Maitre Halidou a eu raison de ne pas répondre à ces « attaques ». Comme dit l’adage, « Il ne faut pas débattre avec un idiot. Il vous descend à son niveau et vous bat à la faveur de l’expérience. »"
    Ah ! je ne rentre donc pas dans le débat avec toi, Nebié !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:34, par iNFaso
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    M. Bali NEBIE,
    Je suis d’avis avec vous, bien avant votre écris je pensais comme exactement la même la chose.
    J’ai vécu à peu près la même situation qu’Alidou : il y a une personne (je vais taire le nom) que presque tout le monde (de notre organisation) déteste. Par le concours du hasard, cette personne et moi nous nous sommes retrouvé à l’étranger pour une courte durée. A mon retours, quand j’ai dis au groupe que j’étais avec la personne durant mon voyage, tous s’attendait à ce que je l’accable.
    J’ai été honnête en disant que la personne est vraiment bien organisé et surtout bien soigné coté vestimentaire. J’ai reçu toute sorte d’injures, on m’a même sommé de présenter mes excuses au groupe.
    Pourtant c’est vrai, on a des raisons de ne pas aimer cette personne. Mais durant les travaux, il était vraiment très bien habillé. En plus contrairement à nous tous, lui il a pris le soin de négocier des entretiens avant même de quitter Ouaga. Il s’est même fait invité dans plusieurs famille parce qu’il avait pris le soin d’écrire aux gens sans les connaitre.

    Mr NEBIE, comme vous l’avez si bien dit : reconnaitre les mérites de son adversaire et surtout de son ennemi par rapport à une situation donnée, c’est faire preuve d’une grandeur d’esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:44, par Badpress
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    "...M. Salifou Diallo, a-t-il contribué activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? Régime de Blaise Compaoré ? M. Nebié, ton Salifou là n’est-il pas le faiseur de régime ? C’était le régime de Salifou aussi. N’en délpaise !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 11:21, par YAMBRE
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Vous tentez de faire sortir Me Halidou OUEFRAOGO de là où il a délibérément choisi de tomber. Le problème n’est pas que M. Salifou Diallo soit un saint ou pas. C’est les incohérences des propos de Me Halidou OUEDRAOGO des années 90 et ceux tenus récemment qui choquent. Me OUEDRAOGO a bien eu des occasions de blanchir M. Salifou Diallo dans les années 90 et il ne l’avait pas fait. Pourquoi le fait-il aujourd’hui ? J’attends votre réponse.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 11:53, par Yobi
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    M. NEBIE, arrêtez de nous insulter. Qu’est-ce que vous dites des "considérants" de la décision d’exclusion de Salifou DIALLO du MBDHP ? Et si DABO a été libéré, il est où ? Ou bien a-t-il été libéré et immédiatement recueilli avant qu’aucune de ses connaissances (parents, amis et camarades) ne le voit. Arrêtez de défendre l’indéfendable.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 12:19, par warzat
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    On se croirait sur le campus dans les années 90, la rancune demeure tenace, l’âge n’a pas assagit certains. Et dire que ces gars ont formaté leurs hommes qui sont en responsabilité aujourd’hui et ce dans tous les pans de notre société. Les années de plomb ont fait beaucoup de victimes dans les différents camps du fait des alliances circonstancielles. Les ennemis d’hier devenant des alliés que Jubal a su bien manœuvrer dans son propre intérêt, par des anéantissements ou par des éloignements et autres persécutions des fautifs du moment et de leur famille. Jubal parti, les vieux démons se réveillent .........heureusement l’environnement sur tout les plans n’est plus le même.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 12:27, par koro COUL
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Maitre Halidou OUEDRAOGO, Maitre SANKARA, Professeur Laurent BADO,ils ont raison de partir enfin à la soupe. C’est là qu’il faut reconnaître le courage et la ténacité dans la lutte de Nelson Mandela, d’Etienne Tshikedi, d’Abdoulaye Wade et j’en passe. Etre opposant ce n’est pas facile. Ils ont besoin d’un peu de confort qui ne peut être obtenu que par le nomadisme. Sinon comment comprendre Halidou ?
    Comme on le dit souvent dans les mariages ’’Que celui qui est contre se mariage se prononce ou se taise à jamais’’. Me Halidou a eu tout le temps de blanchir Salifou DIALLO mais il l’a combattu tout le temps avec la ferme conviction sur sa culpabilité.
    Mais faites beaucoup attention avec Salifou DIALLO. C’est lui qui a fait créer tous les mouvements des Droits Humains ( le MBDHP avec les Halidou et la LIDEJEL avec d’autres qui sont aujourd’hui des grands leaders syndicalistes).
    Pour Me Halidou, dites lui que la famille de KY Jean (ex journaliste de sidwaya décedé) lui dit bonjour et bonne chance.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 17:28, par Oumar Yaro Wetta
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      SD a fait aussi creer l’ APED- LIberte qui a fait pschiitttt avec Me Bernardin Dabire. Le Gle Garango, paix a son ame, a ete meme berne dans cette affaire et a du claquer la porte parce qu’ il avait compris que l’ APED ?Libertes qui clamait tout haut qu’ ils allaient defendre les droits de l’ homme au quotidien etait du bluff.NZ avait raison. Comme dans a plupart des situations, meme s’ il n’ etait pas Dieu : Onne peut pas defendre les droits de l’ homme et courir avec celui la par qui arrivent les violations gravissimes des droits de l’ homme. Meme si ce n’est pas Salif qui a tue Dabo Boukari, meme si ce n’ etait pas dans l’ intention de quiconque de tuer un etudiant, qui a appele les militaires sur le campus ? Les militaires sont des soldats. Ils sont au solde. Ils font ce qu’ on leur demande de faire, en plus du zele. Quand on leur demande d’ aller couper un doigt, ils vont couper toute la main, et ils sont meme prets a ajouter le bras... Un militaire est donc dans son role quand on dit de disperser et il va cravacher. Quand on dit d’ aller arreter et que si il y a resistance, qu’ il faut aneantir, la, ils utilisent un DCA contre un pauvre president qui croyait a son peuple. Le militaire n’est pas un sacristin. Il n’est pas plus barbare qu’ un autre. Il agit dans sa nature. Si tu craques un brin d’ allumettes aupres de l’ essence, l’ essence va prendre feu. C’est son role ainsi.Celui qui appelle les militaires dans une situation donnee est pleine responsable des actes qu’ ils viendront a poser. Faisons bien les enqueste et on verra tous les responsables, grands comme petits. Laissez Gaspard ou il est. L’ action publique meme est d’ ailleurs eteinte contre lui . Il ne vit plus. Paix a son ame.

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 07:07, par GARGANTUA
      En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

      Attention au plagia ! C’est puni par la loi. Dans ton pseudo, garde seulement COUL et enlève le koro. Il y a déjà un Koro très célèbre sur ce site et nous le préférons à toi et tu n’y changeras rien avec l’imitation. Sache aussi que l’imitation en plagia est malsaine et lâche !

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 12:34, par Ismo
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Je crois que Maitre Halidou OUEDRAOGO avec tout le respect qu’on lui doit, doit aller expliquer au juge comment est ce que après que Salif DIALLO ait fait libérer Dabo Boukari sous ses yeux j’imagine, comment cela se fait qu’on retrouve la tombe de Dabo Boukari à Po.

    Monsieur Bali NEBIE, cà ne sera pas la 1ère fois qu’une personnalité de ce pays retournera sa veste. Nous sommes tellement habitué à cela qu’il suffit de passer à la caisse pour changer d’avis ici au Faso, ou juste pour des intérêts personnels.

    Même le Président du Faso Roch trouvait que l’article 37 était anticonstitutionnelle et a fini par se retrouver dans la rue avec ceux à qui combattaient cet article. SI vous m’expliquez comment de Pour l’article 37, Roch s’est retrouvé Contre l’article 37, je vous suivrai dans votre logique. Seulemnt y’a pas de logique. C’est la politique.

    Donc si Halidou retournait sa veste, ca ne serait pas du nouveau dans ce pays... Donc votre thèse ne tient pas du tout la route.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 12:58, par Le Bon citoyen
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Mon pays a mal à ses personnes qui croient qu’ils détiennent la vérité et tout ce qui est contraire à leur pensée et faux.
    La plus part des réclament la justice et paradoxalement condamnent des personnes sans jugement.
    Le dossier est en justice. Des gens qui étaient au parfum du dossier depuis le début vous donnent leur version et vous, vous trouvez que c’est des vendus etc.. ...
    L’intolérance quand tu nous tient.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 13:58, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    1) M. Bali, n’en rajoutez pas à la maladresse de Me Halidou. Je reconnais, dans le benefice du doute, que Me Halidou a commis juste une maladresse, en esperant que ce lapsus ne revèle pas "plus pire". M. Bali, venez à mon "ecole de l’art de raisonner". Vous apprendrez que la verité revêt près de 7 dimensions. Celle la plus connue est la "veracité". Pour qu’une verité soit pleine, il faut plus que de la veracité.
    2) Pourquoi est-ce une maladresse de la part de Me Halidou ? Salif Diallo a été le plus grand confident du Diable pendant 27 ans. Aujourd’hui, je suis plus qu’etonné, hurluberlu de voir Salif Diallo, subitement en cours de "beatification". J’aimerais y croire. Mais mon bon sens apriorique m’y empêche. Je refuse. C’est pourquoi, pour moi, même si ce que Halidou dit est vrai (d’ailleurs partiellement), ce n’est nullement à lui de le dire. Il ne lui appartient nullement de defendre Salif Diallo, le plus grand confident du Diable pendant 27 ans. C’est à Salif de se defendre. C’est à Salif de se faire comprendre et non à Me Halidou de le faire comprendre. C’est là sa maladresse même si ce qu’il soutient repond à quelque critère de veracité.
    3) Question : qui a ordonné l’arrestation des etudiants ? Peut-etre est-ce le même, qui ulterieuerment demande liberation. Où est le merite alors ?
    4) M. Bali, pensez vous que Hitler n’a pas de bonnes oeuvres à son actif ? Je pense que les extremistes bornés de certains bords devraient aimer Hitler. Savez-vous pourquoi ? Hitler a persecuté les Homosexuels. Il les detestaient et cherchait à en finir comme il l’a fait à l’egards de certaines personnes. Pour autant Hitler est-il à louer ?
    5. Je reitère, Me Halidou a commis une maladresse, si on s’accorde à lui accorder le benefice du doute. Pour autant, je trouve Me Halidou un digne fils de ce pays, un martyr vivant. Je ne sujis pas forcément contre Salif Diallo. C’est juste par passion pour ce qui est droit que j’interviens.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 14:12, par soutoungnoma
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    le temps est un grand bavard qu’on interroge pas. Tout va se savoir. Ce que les gens oublient est que blaise a pu faire 27 ans au pourvoir grâce à des intellectuels comme les Halidou et les dignitaires du régime en place. Ce sont eux qui conseillaient et qui montraient les plans pour opprimer le peuple durant tt ce temps. comme a dit un internaute, tout ce paye sur cette terre.il a subit les douleurs qu’on subi les parents de dabo boukary. Que Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:29, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    1) M. Bali, n’en rajoutez pas à la maladresse de Me Halidou. Je reconnais, dans le benefice du doute, que Me Halidou a commis juste une maladresse, en esperant que ce lapsus ne revèle pas "plus pire". M. Bali, venez à mon "ecole de l’art de raisonner". Vous apprendrez que la verité revêt près de 7 dimensions. Celle la plus connue est la "veracité". Pour qu’une verité soit pleine, il faut plus que de la veracité.
    2) Pourquoi est-ce une maladresse de la part de Me Halidou ? Salif Diallo a été le plus grand confident du Diable pendant 27 ans. Aujourd’hui, je suis plus qu’etonné, hurluberlu de voir Salif Diallo, subitement en cours de "beatification". J’aimerais y croire. Mais mon bon sens apriorique m’y empêche. Je refuse. C’est pourquoi, pour moi, même si ce que Halidou dit est vrai (d’ailleurs partiellement), ce n’est nullement à lui de le dire. Il ne lui appartient nullement de defendre Salif Diallo, le plus grand confident du Diable pendant 27 ans. C’est à Salif de se defendre. C’est à Salif de se faire comprendre et non à Me Halidou de le faire comprendre. C’est là sa maladresse même si ce qu’il soutient repond à quelque critère de veracité.
    3) Question : qui a ordonné l’arrestation des etudiants ? Peut-etre est-ce le même, qui ulterieuerment demande liberation. Où est le merite alors ?
    4) M. Bali, pensez vous que Hitler n’a pas de bonnes oeuvres à son actif ? Je pense que les extremistes bornés de certains bords devraient aimer Hitler. Savez-vous pourquoi ? Hitler a persecuté les Homosexuels. Il les detestaient et cherchait à en finir comme il l’a fait à l’egards de certaines personnes. Pour autant Hitler est-il à louer ?
    5. Je reitère, Me Halidou a commis une maladresse, si on s’accorde à lui accorder le benefice du doute. Pour autant, je trouve Me Halidou un digne fils de ce pays, un martyr vivant. Je ne sujis pas forcément contre Salif Diallo. C’est juste par passion pour ce qui est droit que j’interviens.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:49, par Minnayi
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Je pense que cet écrit aurait permis de mieux éclairer la lanterne des gens sur les propos propos et attitudes quasi-contradictoires si ce Monsieur NEBIE acceptait nous dire les raisons. Personnellement, j’ai attentivement lu son écrit mais je suis resté sur ma faim. Au regard du titre, je m’attendais à voir les raisons qui ont sou tendu les propos de Me Halidou ou le sens réel qu’il a voulu donné à ses propos.

    Pour moi, les choses sont plus ou moins claires : en 1991, le MBDHP avec à sa tête Me Halidou prononçait l’exclusion de M. Salifou DIALLO parce qu’il serait impliqué dans des crimes ou faits de nature criminelle ou d’autres actes contraires aux valeurs du Monvement. Et l’affaire DABO Boukary été cité en exemple dans la délibération du comité exécutif.

    En 2017, Me Halidou estime que M. Salifou DIALLO a plutôt contribué à libérer Dabo Boukary et qu’il ne faut pas le dénigré. Cela pose qu’à même un problème à tous ceux qui sont dotés d’une intelligence moyenne. Mais si M. NEBIE estime qu’il est actuellement victime de son honnêteté intellectuelle qu’il nous explique, surtout nous les jeunes qui n’avons pas connu DABO. Moi ce qui m’intéresse ce sont les raisons de ce qu’il a affirmé et malheureusement il ne les a pas donné.

    Il s’est contenté de donner des leçons aux internautes et autres des réseaux sociaux. Pour son écrit n’a pas apporté grand chose à la confusion créée par les récents propos de Halidou.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:59, par YO
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Bonjour les responsables de ce forum : je viens de parcourir les posts et comme d’habitude, c’est un minerais où il faut beaucoup déblayer, "boire" de la poussière et parfois tomber sur de la m... dans l’espoir de trouver une pépite. Heureusement, il y en a toujours. La m... sur laquelle je suis tombé, c’est le suivant, parlant de Halidou Ouédraogo : "...au vu de ce qu’il est devenu au fil des ans : un parfait exemple de Yadéga fourbe et à multiples faces (mis en gras par moi) avec les regimes passés et présent pourra être mise à nu sur des jours entiers, preuves à l’appui..." C’est sur le post d’un certain okpayielo à 7 h 31 min. Je pense qu’il ne faut pas laisser insulter des communautés nationales sur votre plateforme.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:23, par Le Frère
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    Cher Professeur, l’ honnêteté intellectuelle est un idéal chez tout intellectuel. Mais ce n’est pas cela qu’il y a une désapprobation des propos de Me Halidou OUEDRAOGO. Les faits sont tetus et sont "indépendants de nos sentiments "avez-vous reconnu. Que s’est- il passé en 1991 pour que Salifou DIALLO soit exclu du MBDHP ? Pourquoi aujourd’hui Me OUEDRAOGO se dédie- t-il ? Et dans quelles circonstances. Sur la base de quels faits le disculpe -t-il ? Les faits de 1990,c’est-à-dire sa présence avec des forces de l’ ordre sur le campus, sont-ils un montage ? Bref, pourquoi notre leader d’ hier se dédie t-il ou renie t-il ses propos d’ hier ? Pourquoi l’ a-t- il accusé ? Pourquoi cette contradiction aujourd’hui ? Et sur la base de quels nouveaux faits ? Là est notre véritable problème. Le reste ne nous préoccupe guère.
    Notre grande considération, à Me, malgré tout

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:23, par tororoso
    En réponse à : Me Halidou Ouédraogo est encore victime de son honnêteté intellectuelle

    A N°4 RAWA
    Je suis sûr que les parents du Combattant DABO BOUKARI dans la dignité de leur douleur n’ont jamais pensé comme toi. Je suis tellement fâché contre ton propos que j’interviens pour la deuxième fois. les voies du ciel sont insondables, n’est ce pas ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés