Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

Communiqué • jeudi 2 mars 2017 à 23h02min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

Au lieu de :

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif à seize (16) décrets portant dissolution de Conseils de collectivités.

Lire :

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif à dix sept (17) décrets portant dissolution de Conseils de collectivités.

L’adoption de ces décrets de dissolution est conforme aux articles 172 et 251 du Code général des collectivités territoriales.

En effet, à la suite des élections municipales du 22 mai 2016, le processus de mise en place des exécutifs locaux a été émaillé d’incidents ayant empêché le fonctionnement et l’élection des membres des exécutifs locaux dans 16 communes et un conseil régional.

Le premier décret porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Barani, Province de la Kossi, Région de la Boucle du Mouhoun.

Le deuxième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Kougny, Province du Nayala, Région de la Boucle du Mouhoun.

Le troisième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Zabré, Province du Boulgou, Région du Centre-Est.

Le quatrième décret porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Zoaga, Province du Boulgou, Région du Centre-Est.

Le cinquième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Andemtenga, Province du Kouritenga, Région du Centre-Est.

Le sixième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Ziga, Province du Sanmatenga, Région du Centre-Nord.

Le septième décret porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Dablo, Province du Sanmatenga, Région du Centre-Nord.

Le huitième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Saponé, Province du Bazèga, Région du Centre-Sud.

Le neuvième concerne la dissolution du Conseil municipal de la commune de Kantchari, Province de la Tapoa, Région de l’Est.

Le dixième concerne la dissolution du Conseil municipal de la commune de Madjoari, Province de la Kompienga, Région de l’Est.

Le onzième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Karangasso-Vigué, Province du Houet, Région des Hauts-Bassins.

Le douzième décret porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Dandé, Province du Houet, Région des Hauts-Bassins.

Le treizième concerne la dissolution du Conseil municipal de l’Arrondissement 4 de la commune de Ouagadougou, Province du Kadiogo, Région du Centre.

Le quatorzième concerne la dissolution du Conseil municipal de la commune de Kindi, Province du Boulkiemdé, Région du Centre-Ouest.

Le quinzième porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Seytenga, Province du Séno, Région du Sahel.

Le seizième décret porte dissolution du Conseil municipal de la commune de Kombori Province de la Kossi, Région de la Boucle du Mouhoun.

Le dix septième porte dissolution du Conseil régional du Sahel.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 mars à 21:34, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    UN GOUVERNEMENT ETOURDI ET BROUILLON. ON VERRA TOUT DANS CE BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 05:31, par Zorro
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    Monsieur "Vieux", je préfère un Gouvernement étourdit et brouillon mais qui reconnait ses erreurs et surtout les corrige, à un Gouvernement ....., qui persiste dans ses erreurs en ne prenant en compte les avis de quiconque. Suivez mon regard avec le dernier Gouvernement de Luc Adolphe Tiao

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:15, par yerbanga joel
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    felicitation au gouvernement d’avoir pris ses mesures de dissoudre les communes à problemes et reprendre les élections car cela demontre la démocration de notre et le respect des lois. Avant on aurait imposer a la population et c’est tout, je pense le premier n’a rein compris de tout ça. ce n’est pas le fait d’etre brouillon comme, il le pense mais cest pour que la gouvernance locale soit accepter de tous sans imposer le choix à cette derniere. A bon attendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 11:11, par koro COUL
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    Franchement si nous pouvons aider ce Gouvernement, il faut qu’on le fasse sans arrières pensée. De toutes les façons, le Gouvernement travaille pour nous. Si on continue de les maudire, il ne pourra pas nous sortir du gouffre.
    Trouvons des solutions pour eux. Tout le monde sait que ce Gouvernement n’était pas préparé à Gouverner. Le MPP pensait que le peuple allait bouffer leur argent et les demander d’aller se pourvoir à l’opposition. Malheureusement pour nous le F.N, pardon le Bissa était le seul adversaire, et le vote ethnique gagna.
    Quoi faire alors ? Ne nous résignons pas, aidons les à nous aider et arrêtons de les maudire. Sinon, la vérité est que le MPP est né sous le signe de la malédiction. Toutes les bonnes intentions se transforment en malheurs et le 1er grand malheur viendra du big bang du RSS qui sera plus mortel que la période insurrectionnelle.
    Dieu, sauvez le Burkina parce que je ne sais pas ou aller en cas de cas. Mettez la main sur le cœur de Satan afin qu’il parte dans le désert.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 22:04, par yassiriki
      En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

      jeune homme (Koro COUL , fait attention , qui maudit ou profère le malheur l’attire sur lui, que gagne tu si les RSS fasse ce que tu racontes, Dieu Bénit nos dirigeant et inspire les de bonnes décisions afin que ton peuple soit en PAIX, Que toi même Monsiur COUL, que DIEU te bénisse

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 14:13, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    - Continuez seulement ! Vous allez bientôt manquer de souffle tellement vous allez courrir. Si on ne fait pas attention, dans ce pays nous allons bientôt vivre ce que nous voyons fréquemment à la télé au Congo RDC, au Burundi ou ce qu’on a vu en C.I, c’est-à-dire des gens fuyant en masse avec des baluchons et des nattes sur les têtes et épaules !

    Je vous l’annonce :

    Le groupe Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine (qui veut dire ‘’Groupe pour le soutien de l’Islam et des musulmans’’) est né en ce 02 mars 2017. Ce groupes de toxine et d’éléments toxiques est dirigé Iyad Ag Aly, le chef du mouvement djihadiste Ancardine.

    Aussi les groupes islamistes armés affiliés ou alliés à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) dont l’Emirat du désert, Al-Mourabitoune, Ançardine et le Front pour la libération du Macina de Amadou Kouffa alias Amadou Diallo et de Malam Dicko ont annoncé avoir rejoint Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine.

    Que ceux qui pensaient qu’Amadou Kouffa a été tué dans les frappes des avions français sur Konna en 2013 déchantent ! Il aurait selon plusieurs sources, bel et bien participé à la fameuse rencontre d’unification des mouvements djihadistes du sahel.

    L’annonce de la naissance de Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine a été faite selon Al Akhbar, dans une vidéo reçue à Alakhbar. Vidéo dans laquelle on aperçoit les chefs et prêcheurs de l’Emirat du désert, Yaya Abou Hamam et Abou Abderrahmane Al-Sanhadji, le vice-émir d’Al-Mourabitoune, Hassane Al-Ançari, le chef d’Ançardine, Iyad Ag Aly, et le chef du Front de Libération de Macina, Amadou Kouffa. Ils ont réitéré leur allégeance au chef d’Al-Qaïda-mère Ayman Al-Dawahiri, au patron d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique, Abou Moussab Abdel Wedoud, et à l’émir des Talibans afghans le Mollah Heibatallah.

    Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine a informé de la mise en place d’une structure de communication dénommée ‘’Zalakha’’. Un terme qui renvoie à la victoire des maures à la bataille de Sagrajas sous le guide du chef almoravide Youssef Ben Tachfin sur les troupes du roi Alphonse VI de la Castille.

    CONCLUSION : Quand moi votre frère le Kôrô Yamyélé je vous dit que la conquête Djihadiste des pays du Sahel a commencé, vous me prenez pour un fou ! Constatez que Iyad Ag Aly consolide sa base et sa position pour conquérir le Sahel. Ils ont ont constaté que partout où ils ont tâté le terrain, ils ont gagné et donc maintenant, ils peuvent passer à la vraie guere de Djihad car ayant eu du matériel et des hommes ! Vous allez le regrettez d’ici peu. J’ai toujours soutenu que le Mali est le ventre mou de la région avec des hommes politiques qui affectionnent les grands boubous plus que la paix. Les soldats maliens, constatant le comportement désolant des autorités actuelles du Mali, n’ont plus le moral de faire face à des gens convaincus de la religiosité de leurs luttes. Ils ne veulent pas se faire tuer pendant que d’autres jouissent. Si le Burkina veut gagner cette bataille, il ne faut pas compter sur le Mali. Bien au contraire il faut rentrer jusque dans le territoire malien pour mâter ces bandits et assassiner leurs leaders malgré la frontière. Il faut l’outrepasser puisque les dirigeants du Mali montrent que leur pays n’est pas digne de respect ! Je suis même prêt à parier que certains dirigeant religieux comme politiques du Mali sont en complicités avec Iyad Ag Aly et sa bande d’enragés.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 06:35, par war
    En réponse à : Additif du conseil des ministres du 1er mars 2017

    Merci Koro yamyelle mais C’est deja tard car meme les americains et francais s’appretent a mener bataille face a l’offensive djihadiste en preparation.AQMI et ANSARDINE vont coordonner leurs forces pour s’emparer de l’azawad cote mali et de l’agacher cote burkina (de tougan,ouahigouya,titao,djibo,dori et sebba) y compris les mines de tambao et les traces de petrole mis a jour et dont la nappe s’etend jusqu’en algerie.Les djihadistes ne se battent pas pour le sable mais pour des gisements mis a jour notamment le petrole,le fer,le zinc/cuivre le manganese et autres richesses. Malam dicko est en train d’installer la KATIBA de l’agacher pour la farouche lutte .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés