Développement local de Lanfièra (Sourou) : Le maire Lassina Sanogo y croit

LEFASO.NET | David Demaison Nébié • jeudi 2 mars 2017 à 14h45min

La commune de Lanfièra est située dans la Boucle du Mouhoun, dans la province du Sourou. C’est le 29 août 1985 qu’elle a été érigée en département. Elle compte 12 villages et couvre une superficie de 552 km2 pour une population estimée à 20.000 habitants et est constituée en majorité de Dafing (Marka), Samos, Peulhs, Mossis et Bobos. Son conseil municipal compte 25 conseillers dont une femme. Dans la commune, la plupart des services administratifs sont représentés et implantés à Lanfièra. Pour ces services, on note un manque criard de ressources humaines, de moyens matériels et des équipements. Lanfièra dispose aussi de potentialités économiques, sociales et culturelles qui attendent d’être mieux exploitées et valorisées. C’est ainsi que sur le plan historique et culturel la commune dispose d’importants sites et monuments parmi lesquels la mosquée aux 66 minarets, le palais et le mémorial Karamogo Ba SANOGO. Le locataire de la mairie de Lanfièra dans le Sourou se nomme Lassina Sanogo. Il est transitaire de formation. Aux dernières élections son parti l’UPC (Union pour le Progrès et le Changement) a obtenu une majorité confortable qui lui a permis de diriger le conseil municipal. Mais il a fait une ouverture pour les autres partis si bien que le MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès) occupe des postes au niveau du bureau du conseil municipal. Lassina Sanogo a été élu maire avec 22 voix de conseillers sur 25 présents. Il est le 3e maire de Lanfièra depuis la création de la commune.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Développement local de Lanfièra (Sourou) : Le maire Lassina  Sanogo y croit

Quelles étaient vos ambitions pendant la campagne ?

Lassina Sanogo : Pendant la campagne j’avais des ambitions fortes pour le développement de la commune et je les ai exposées aux populations qui m’ont élu sur la base de la confiance qu’elles ont placée en ce programme.
Le programme ici est basé sur les priorités qui sont multiples : l’enseignement, la santé, les infrastructures routières, l’eau. J’ai aussi à cœur de former les jeunes et les femmes sur la maraîcher-culture et l’agriculture. Je veux élaborer des modules de formation et chercher des partenaires pour aider les jeunes à se battre pour s’épanouir. Je pense aussi aux structures de micro-finances que j’invite à venir octroyer des crédits aux jeunes et aux femmes pour leurs activités. Je me bats pour mobiliser tout ce monde afin que la commune puisse se développer.
Sur papier la commune de Lanfièra compte 12 villages avec deux grands campements peulh qui ne sont pas encore érigés en village.

Quels problèmes rencontrez-vous le plus souvent dans votre commune ?
Les problèmes il y en a beaucoup au niveau des populations mais le plus récurrent est le conflit agriculteurs – éleveurs. Généralement les éleveurs s’occupent des animaux des cultivateurs. Mais de plus en plus les aires de pâturage diminuent au profit des champs. Chaque fois nous assistons donc à des disputes qui heureusement n’ont pas encore fait de victimes. A chaque fois, grâce au soutien des forces de sécurité, nous avons pu trouver des solutions. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Propos recueillis par David Demaison Nébié
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés