Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

lundi 27 février 2017 à 23h55min

Dans la Boucle du Mouhoun, si l’Etat burkinabè est décrié pour le mauvais état des routes et le manque de retenuew d’eau, plaines d’irrigations, il est applaudi pour la santé, l’éducation, l’électrification et l’eau potable. Mais là où ça grogne sans cesse c’est relativement à l’état des routes. Par exemple, si rien n’est fait pour l’état de la route de Solenzo avant la saison pluvieuse 2017, cette localité sera coupée de Dédougou et de Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

L’électricité, les écoles primaires et secondaires, les Centres de santé et l’eau potable deviennent une réalité presque dans toutes les localités de la région de la Boucle du Mouhoun. C’est un constat que nous avons pu faire. Sur ce, c’est un ban ou si vous préférez une mention assez-bien pour nos autorités politiques et administratives. Mais pour ce qui concerne l’état des routes, c’est la galère totale. Que réserve la saison des pluies 2017 aux usagers de la route qui relie Solenzo, Dédougou et Bobo-Dioulasso, si rien n’est fait ? Nous ne saurons répondre à cette question.

De la saison sèche à celle des pluies, l’état de certaines routes laisse à désirer. S’il vous arrive de voyager dans certaines provinces où localités de la Boucle du Mouhoun que ce soit en saison sèche ou en saison des pluies, il faudra prendre toutes les dispositions qu’on vous conseillera pour affronter des routes difficiles.
Personne ne nous dira le contraire. Pour accéder à une destination, c’est un parcours de combattant, de Tougan à Dédougou, de Doumbala-Dokuy à Nouna, de Barani à Combori, de Sono à Dédougou, de Sanaba à Nouna, de Founa à Sanaba, Balavé, Sami, Tansila, Solenzo, Kouka , Koundougou.

La réalité est triste ; les routes sont quasi impraticables. On pourrait multiplier les exemples. Mais pour l’instant, arrêtons-nous là. Ça suffit pour que le gouvernement burkinabè, les fils et filles de la région prennent à bras le corps le problème de l’état des routes dans la Boucle du Mouhoun avant l’installation des saisons des pluies 2017. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison Nébié
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 février à 01:22, par Ouédraogo Issouf
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    il s’agit réellement d’une situation très dans cette zone du pays car premièrement c’est la zone qui produit plus de céréales au Burkina Faso ce qui lui est valu la dénomination grenier du Faso. secondairement elle est la principale zone de production de l’or blanc du pays. en fin C’est une très grande zone d’élevage. toutes ces raisons prouvent que la région de la boucle du Mouhoun en général et la province des Banwas en particulier constituent une plaque incontournable de l’économie Burkinabé. Mais qui parle de développement doit nécessairement parler du désenclavement des zones de production. Malheureusement jusqu à présent ce sont les politiques qui tiennent le bon bout car depuis des décennies cette situation lamentable est un argument far de ces derniers pour réunir un maximum de candidats. Mais pour au moins nous rappellons de respecter leur engagement car cela y va de l’intérêt de tout le monde ! merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 05:42, par Dioma K.
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    Merci d’avoir fait cas du probleme d’acces dans la zone de Solenzo. C’est notre cauchemar ici lorsqu’il s’agit de voyager surtout en hivernage il ne y a pas de route. C’ est vrai qu’ il y a un discours contradictoire entre l’interet que revet cette zone qualifiee de "grenier du Burkina" et qu’il ne y ait pas de route pour acceder. Solenzo est un chef lieu de province qui abrite une unite de production de la sofitex. La sofitex est un des gros utilisateur de ces routes, elle est en parti responsable de cette degradation des routes de la zone. Il faut noter egalement que dans ces dernieres annees il ne y a plus de travaux de refection efficace des routes de la zone. Nous tenons vraiment a attirer l’attention des autorites de notre cher Faso a se pencher sur ce probleme de route dans la zone de Solenzo . Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 17:16, par leregard
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    Le mauvais état des routes est une question récurrente. Elle mérite une solution globale, coordonnée, planifiée et programmée. Existe-t-il une politique des routes au Faso ? Si oui sur quelles bases a-t-elle été bâtie ? Je crois que si une telle politique n’existe pas, il est temps d’y penser. Cela permettra d’avoir une base objective de construction des routes (routes bitumées, non bitumées, communales , etc). Quand on s’accordera sur les critères pour classer nos routes et la répartition des charges entre l’État et les collectivités locales chacun saura comment s’occuper des routes dont il a la responsabilité. Je crois aussi que les populations et usagers notamment les transporteurs devraient songer à rendre les routes secondaires un peu praticables étant donné qu’ils sont les premiers concernés. L’effort doit venir de tous ? Cela n’est pas pour dédouaner l’État, mais pour appeler à une nouvelle forme de prise de conscience et d’attachement à sa région, à son outil de travail, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 07:04, par Dakuyo
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    Merci de publier les misères de notre région. Ce n’est pas pour rien que l’indice de pauvreté est l’un des plus grand du Burkina. Il va de soit également que le développement que nous escomptons ne se réalise pas puisse puisque les potentialités sont asphyxiées par par une politique sans priorités à la base.
    Les ecoles, les dispensaires et autres structures sans accès servent à quoi. Nos malades ont le temps de mourir sur ces routes avant d’atteindre un centre de santé. Les braves producteurs sont obligés de brader leurs récoltes à des commerçants qui prennent le risque d’abîmer leurs engins sur ces routes.
    Bref, il y’a lieu de réfléchir a notre développement et a ce PNDES qui fait tant de bruit mais qui servira à remplir les poches de ceux qui sont en ville tout en oubliant la grande masse chargé de travailler dure et de se consumer à la tache pour payer ces dettes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 11:24, par Sentinelle
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    La situation est vraiment désespérée dans la zone. Et ce qui énerve, c’est que la localité est un vrai grenier écumé par tous les prédateurs commerciaux de céréales pendant la saison sèche. Alors pourquoi cette négligence ? Serait-ce simplement une bêtise politicienne, ou une incapacité ou manque de clairvoyance dans la gestion du Pays ? Cette roue a besoin dêtre totalement réhabilité, ainsin que le tronçon Solenzo-Dédougou. C’est vital pour la région et pour l’économie de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 14:16, par Mathieu kienou
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    Je ne sais vraiment pas si nos autorités comprennent que cette zone est aussi le Burkina et particulièrement fait partie des grandes zones de productivité. J’ai très souvent mal au cœur car il m’arrive de penser qu’il y’a une négligence à l’endroit des BANWA et de la KOSSi

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 14:27, par Mathieu kienou
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Mauvais état de la route Dédougou ––Solenzo –– Koundougou , le cri de cœur des populations avant la saison pluvieuse

    Souvent j’ai mal au coeur car cela me donne l’impression que nos autorités ont de la négligence envers les BANWA et la KOSSI .A la faveur du 11 décembre célébré dans la Boucle du Mouhoun, nos autorités devraient profiter à la réparation de cette voie Dedougou Solenzo Bobo .mais Hélas. Néanmoins nous osons croire à la bonne fois du gouvernement actuel pour rectifier le tire !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés