Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

LEFASO.NET | Youmali KOANARI (Stagiaire) • samedi 25 février 2017 à 00h54min

Le Syndicat National des Travailleurs de la Culture et du Tourisme (SYNATRACT) a observé ce vendredi 24 février 2017, un sit-in devant leur ministère, pour exiger la satisfaction de leur plateforme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

A quelques heures de l’ouverture du FESPACO, le Syndicat National des Travailleurs de la Culture et du Tourisme (SYNATRACT) a décidé d’observer un sit-in ce vendredi 24 février 2017 de 07h à 10 h au ministère de la culture et du tourisme, pour revendiquer la satisfaction de leur plateforme revendicative. Les points de leur plateforme revendicative se résument comme suit :

1. l’amélioration sans délai des conditions de vie de travail et de sécurité des agents du ministère de la culture des arts et du tourisme, en dotant les agents en matériel informatiques et bureautiques,de la connexion internet de bonne qualité à toutes les structures centrales rattachées et décentralisées, du matériel roulant en quantité suffisante, l’implication des agents dans la rédaction des organigrammes.

2. L’augmentation du nombre de poste à pourvoir pour les concours professionnels et la prise en compte des agents du ministère.

3. L’organisation de sessions de formations continues au profit des agents du ministère mis à la disposition d’autres ministères.

4. L’organisation de sessions de formations au profit des agents du ministère pour renforcer leur capacité professionnelle.

5. L’élaboration d’un plan de carrière et sa mise en exécution dans un délai raisonnable.

6.La mise à disposition des différentes directions, surtout les directions régionales de budget conséquent avec un délai raisonnable pour la réalisation de leurs activités.

7. L’implication raisonnable des agents du ministère dans les manifestations culturelles et touristiques organisées par le ministère.

8. Le recrutement de personnels d’appui au profit des différentes directions.

9. La mise en place d’un fond de motivation au profit des agents.

10. La nomination d’attachés culturels et touristiques dans les représentations diplomatiques et les institutions du Burkina Faso.

11.L’octroi d’une indemnité vestimentaire à tous les agents du ministère compte tenu de sa mission régalienne à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina d’où toute sa noblesse.

12. La dotation du personnel du ministère en carburant.

Pour Mohamed Ouédraogo, secrétaire générale du SYNATRACT, les solutions proposées par le gouvernement sont assez dilatoires et ne permettent pas de résoudre les problèmes de fond, d’où la tenue de leur sit-in ce matin. Il ajoute que pour eux, c’est une manière de faire pression sur les autorités au regard du FESPACO qui s’approche. Il ajoute que si des solutions concrètes ne sont pas trouvées dans des délais raisonnables, ils feront recours à d’autres stratégies.

Youmali Koanari (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 février à 06:49, par LL
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Le Ministre Tahirou BARRY doit instaurer un cadre de discussion franc avec le SYNATRACT. Un dialogue direct avec des propositions pratiques et palpables. Le personnel du MCAT souffre. Un bâtiment, non seulement en location, mais surtout avec des risques élevés d’incendie (exemple d’un incendie en 2015-2016), un matériel de travail désuet, des travailleurs laissés à eux-mêmes. Bref le personnel du MCAT a suffisamment enduré les affres de la pauvreté endémique de ce ministère, mais aussi et surtout, en a assez de la désinvolture de monsieur le Ministre et tout le Gouvernement.
    S’il vous plait chers gouvernants arrêtez de méprisez les pauvres travailleurs en mettant toujours en stand-by leurs préoccupations. Car sans eux, vos postes si juteux auxquels vous vous attachez, n’existeraient pas. Camarades la lutte continue ...

    Répondre à ce message

    • Le 25 février à 11:30, par Mafoi
      En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

      Merci pour ta peinture en noir du tableau mais plus sérieusement,as-tu lu toutes les revendications de ces syndicats ?C’est hallucinant,ahurissant.Au Burkina,il faut qu’on apprenne à être un peu sérieux.A la place du ministre,je déchire ce torchon pour la poubelle.Nos dirigeants doivent mettre de l’ordre en tapant du poing fort sur la table car ceux qui ne se sentent pas bien dans la fonction publique,qu’ils démissionnent surtout que la plupart ne foutent rien.Il faut réduire le nombre de fonctionnaires

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 08:26, par Le Frère
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Que se passe t-il ? Les syndicats ont-ils perdu le sens de la patrie, au point de le jeter en pâture à la veille du Fespaco ? Il est vrai que les RSS ne sont aucunement défendable, mais sachons parfois laver notre linge sale, en famille ,à moins que le puits familial ne soit fermé, rendant du coup impossible cette salubrité familiale. Même dans le cas où cette hypothèse s’avèrait, il est difficile de vous comprendre, bonne gens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 09:34, par Gangobloh
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Depuis l’insurrection qui a mis out Blaise Compaoré devenu Kouassi Blaise, certains individus n’ont plus de moyens de revendications si ce n’est pas du chantage qui ne dit pas son nom . Ils attendent la veille des événements importants pour faire des sit-in . Mais tout le monde est perdant dans cette manière sauvage de revendications. Le problème est que certains agents ont fait du rackettage un budget et pillent ainsi Tout ce qui devrait revenir au trésor public et n’ont pas honte de sortir gueuler pour revendiquer . Quelle malhonnêteté ? Pensez à vos parents restés au village. Que les dirigeants donnent l’exemple et la majorité du peuple saura comment régler les comptes au moment venu . Les crimes économiques impunis font que le bas peuple reste muet devant ces malhonnêtes agitateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 10:02, par KOBINABA
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    J ose croire que ce que vous dites est une plaisanterie.Sinon on va vous fouetter jusqu a vos femmes meme ne vont pas vous reconnaitrent.Bandes d egoistes et d inconscients si ce n est pas pcq Roch manque de courage vous n etes pas betes pour vouloir prendre en otage cette grande manifestation nationale.On est ou la enfin......

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 12:59, par Justice
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Franchement, je trouve qu’il y a de l’irresponsabilité dans certaines actions syndicales.
    A mon avis, il faudrait tous les licencier et engager des agents qui veulent travailler.
    Certains points laissent croire que les responsables de ce syndicats luttent pour leurs intérêts égoïstes et vont entraîner le reste avec eux dans la faute. Par exemple :
    - L’implication raisonnable des agents du ministère dans les manifestations culturelles et touristiques organisées par le ministère (ils veulent que tous les agents du ministère soit dans les commissions du Fespaco par exemple ??)
    - La mise en place d’un fond de motivation au profit des agents (ça veut dire quoi ? si ton argent ne te suffit pas va faire autres choses pour joindre les deux bouts)
    - La nomination d’attachés culturels et touristiques dans les représentations diplomatiques et les institutions du Burkina Faso (vous voulez qu’on vous affecte dans les ambassades pendant qu’on opère des restrictions budgétaires, vous rêvez ou quoi ?)
    - L’octroi d’une indemnité vestimentaire à tous les agents du ministère compte tenu de sa mission régalienne à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina d’où toute sa noblesse (parce qu’on a octroyer une prime aux agents de la télé et du ministère des affaires étrangères ? c’est vraiment trop petit d’esprit).
    - La dotation du personnel du ministère en carburant (toujours le carburant, pour partager à vos copains, n’aviez vous pas du carburant pour vos missions et sorties professionnelles ?)

    Il est grand temps que la majorités des Burkinabè defende notre bien commun...le Faso.Si non les fonctionnaires détruiront ce pays.Vous vous plaignez tout temps ...alors que vous avez un boulot garantie à vie.Que diriez vous des chômeurs, des paysans et de ceux qui triment toujours dans le privé avec des boulots précaires et qui ne sont même pas déclarés à la caisse ?).

    N’oubliez surtout pas que l’état n’appartient pas aux fonctionnaires ? si votre salaire ne vous suffit pas allez chercher d’autres sources de revenus (donner des cours, faire de l’agriculture, faire des prestations rémunérées).

    Soyez responsables....un jour au moins !!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 09:25, par Simadjouali Konsebo
      En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

      Mon frère Justice, ton message est tout simplement et extraordinairement véridique. je valide ton point de vue. La lutte syndicale est devenue irresponsable. Pendant que le gouvernement fait de son mieux pour réduire son train de vie (qui n’existe même plus) , les syndicats sont dans une tout autre logique. Et j’ai comme l’impression qu’ils revendiquent, pas parce qu’ils en ont besoin, mais tout simplement parce que " l’autre a eu et moi pas". C’est déplorable.

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 14:46, par Le duc de saaba
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Les grèves et sit-in sont des moyens légaux et légitimes dont les travailleurs disposent pour revendiquer tout ce qui peut améliorer leurs conditions (matériels,finances, couverture sociale, promotions professionnelles etc...)
    Quoi de plus normale !
    Je suis un travailleur syndiqué et je mesure la justesse de telles exigences ;mais là où je perd mes repères : C’est quand ces mouvements se succèdent à un rythme insoutenable pour le gouvernement, les usagers que nous sommes de ces services affectés (pertes en vies humaines dues en partie à ces grèves, pertes énormes des recettes de l’état, impossibilité pour les citoyens d’obtenir certains services légaux ,bref !)
    Tout se passe comme si on a programmé la mort de l’Etat et nous nous devons de savoir raison gardée ,nous remettre au travail car sans production aucun bénéfice n’est possible et du coup les revendications deviennent absurdes.
    Assez vu des travailleurs ,casquettes vissées, en tenues de sport , en jean avec des sifflets et vouvouzélas se livrant en spectacle ,sans gêne, au lieu d’être à leurs postes de travail.
    Alors ,que le gouvernement s’il veut survivre et fonctionner normalement pour le bien du peuple, qu’il organise dans les plus brefs délais,à la manière des agora gréco-romaines , une rencontre de toutes les couches sociales du pays( osc, associations , communautés religieuses et coutumières ,députés, syndicats, gouvernement, bien sûr...)
    Rencontre au cours de laquelle ,le gouvernement va sans ambages exposer les moyens financiers disponibles, la gestion du budget actuel et estimer le coût des revendications matérielles et financières des syndicats. Expliquer à l’opinion nationale la justesse, la légalité de ces revendications sinon leur injustesse,illégalité ou caractère farfelu.
    Rencontre qui doit durer le temps nécessaire avec un budget austère car tous les participants doivent privilégier le sens du patriotisme pour sauver notre pays de cette crise sociale qui n’augure pas de lendemains meilleurs pour cette patrie qui nous est tous chère.
    Cette rencontre devrait être radiodiffusée ,télévisée, médiatisée à souhaits pour éclairer tout le peuple ;l’existant(moyens et possibilités) face aux exigences(revendications) .
    Mes frères burkinabè ,évitons à notre pays ,une crise à la grecque(même si les causes difèrent un peu), les arriérés de salaires bien connus dans certains pays africains mais jamais vécus chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 14:51, par Le duc de saaba
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Les grèves et sit-in sont des moyens légaux et légitimes dont les travailleurs disposent pour revendiquer tout ce qui peut améliorer leurs conditions (matériels,finances, couverture sociale, promotions professionnelles etc...)
    Quoi de plus normale !
    Je suis un travailleur syndiqué et je mesure la justesse de telles exigences ;mais là où je perd mes repères : C’est quand ces mouvements se succèdent à un rythme insoutenable pour le gouvernement, et les usagers que nous sommes ,de ces services affectés (pertes en vies humaines dues en partie à ces grèves, pertes énormes des recettes de l’état, impossibilité pour les citoyens d’obtenir certains services légaux ,bref !)
    Tout se passe comme si on a programmé la mort de l’Etat et nous nous devons de savoir raison gardée ,nous remettre au travail car sans production aucun bénéfice n’est possible et du coup les revendications deviennent absurdes.
    Assez vu des travailleurs ,casquettes vissées, en tenues de sport , en jean avec des sifflets et vouvouzélas se livrant en spectacle ,sans gêne, au lieu d’être à leurs postes de travail.
    Alors ,que le gouvernement s’il veut survivre et fonctionner normalement pour le bien du peuple, qu’il organise dans les plus brefs délais,à la manière des agora gréco-romaines , une rencontre de toutes les couches sociales du pays( osc, associations , communautés religieuses et coutumières ,députés, syndicats, gouvernement, bien sûr...)
    Rencontre au cours de laquelle ,le gouvernement va sans ambages exposer les moyens financiers disponibles, la gestion du budget actuel et estimer le coût des revendications matérielles et financières des syndicats. Expliquer à l’opinion nationale la justesse, la légalité de ces revendications sinon leur injustesse,illégalité ou caractère farfelu.
    Rencontre qui doit durer le temps nécessaire avec un budget austère car tous les participants doivent privilégier le sens du patriotisme pour sauver notre pays de cette crise sociale qui n’augure pas de lendemains meilleurs pour cette patrie qui nous est tous chère.
    Cette rencontre devrait être radiodiffusée ,télévisée, médiatisée à souhaits pour éclairer tout le peuple ;l’existant(moyens et possibilités) face aux exigences(revendications) .
    Mes frères burkinabè ,évitons à notre pays ,une crise à la grecque(même si les causes difèrent un peu), les arriérés de salaires bien connus dans certains pays africains mais jamais vécus chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 15:20, par le faucon de Gaoua
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    écoute le frère !ya longtemps que notre linge est sale.le puits familial comme tu l’as dit a tari aussi il y’a longtemps donc on fait comment ?on continue à porter les linges avec le risque de chopper des maladies ?ou on sort se chercher de quoi de se rendre propre. il y’a un proverbe qui dit que "celui qui vend sa maladie,trouve le remède."donc mon frère si tu peux pas nous aider,compatie au moins à nos souffrances car ce qu’on demande n’est pas de la mer à boire pour l’Etat.merçi !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 16:20, par MDR
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Monsieur Mohamed Ouédraogo si le ministère de la culture et du tourisme était un ministère régalien,il n’allait pas occuper la 24ème place du point de vue protocolaire.Vous avez fait école,nous aussi et il faut arrêter de nous pomper l’air avec des revendications insensées comme si sans votre ministère,le pays va s’écrouler.Montrez nous ce que vous valez aux yeux des Burkinabè de l’intérieur avant de demander des nominations d’attachés culturels et touristiques dans les représentations diplomatiques et les institutions du Burkina Faso,juste pour la frime d’autant que vous exigez l’octroi d’une indemnité vestimentaire.Tchurrrrr et re-tchurrrrrr.
    Ce que je pense,c’est que pour le bon fonctionnement de ce pays,on n’a pas besoin d’une trentaine de ministères mais max 12 ministères d’où la culture et le tourisme pouvaient être l’affaire du privé ou rattachés à un autre ministère.
    Conclusion:Monsieur Mohamed Ouédraogo pour éclairer ta lanterne,les ministères régaliens au sens le plus strict concernent l’armée,la police et la justice.Alors arrête de prendre des vessies pour des lanternes.Tchurrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 17:10, par AHMED
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    A ce rythme les syndicats font une bonne publicité pour le régime en place. De l’international au National les gens diront que la démocratie est belle et bien en marche dans le FASO contrairement a la période ou "SI TU FAIS ON TE FAIT ET IL N’Y A RIEN " si ce sont les politiciens qui sont derrière ces syndicats c’est peines perdues car ROCK est la pour 5 ans. Les électeurs sont en campagne et non dans les ministères. Comment dans une grève vous aller empêcher quelqu’un qui a eu un forage ou une école qui remplace une paillote de ne pas voter le MPP ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 06:06, par LL
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    C’est dommage que dans ce pays les gens préfèrent la facilité et quand on engage une lutte qui ne les concerne pas (financièrement bien sûr), ils développent des arguments injustes. Qu’y a t-il de mal à ce que des travailleurs demandent de meilleures conditions de travail et de vie ? S’il vous plaît acceptez que les multiples sorties syndicales ne sont pas du néant. Que le Gouvernement accepte de réfléchir sur la question de fond en comble. Quand à vous honnêtes citoyens qui croyez que les syndicats en font trop, profitez bien de vos petits avantages en attendant et surtout en méditant que "les mêmes causes produisent les mêmes effets".
    Camarades la lutte continue ...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 11:43, par Alvin
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    INTERNAUTE N°09. Celui qui pense que la culture n’est pas un secteur régalien n’est tout simplement pas digne d’écrire quelque chose sur la toile. C’est grâce au développement de la culture de d’autre peuple que vous pouvez écrire dans une langue donnée, et sur le net. Alors si le développement de ta culture, ce qui fait de toi un mossi, un bissa, un bobo... un forgeron, un griot, ne signifie rien, c’est que tu n’est pas burkinabè. Sais tu qu’il existe de la médecine traditionnelle très efficace dans notre culture ? Sais tu que ces histoires de terroristes et autres se cachent derrière des cultures qui ne sont pas le nôtre pour pénétrer nos sociétés ? Tous ce que tu penses être une priorité (la sécurité, la défense, et autres) sont en réalité les solutions trouvés aux conséquences de la perte ou du recul des valeurs culturelles qui nous servaient de repère. Internaute N°09, tu te rappels quant tu t’es levé du matin au soir, sans écouter de la musique, suivre un film....?
    La nomination des attachés culturels et touristiques n’est pas un fait du hasard. Le post existe depuis longtemps dans les représentations diplomatiques, mais à chaque fois se sont des professeurs de lycées et collèges ou des instituteurs qui sont nommés à ces postes de responsabilités au détriment des agents du ministère de la culture et du tourisme. Donc quoi de plus normal que de revendiquer ce qui doit les reviennent de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 14:22, par Le Burkinabè
    En réponse à : Ministère de la culture des arts et du tourisme : Sit-in du SYNATRACT

    Certains parlent sans savoir ce qu’ils disent exactement. Un Pays qui se respecte doit mettre en exergue sa culture et par conséquent le Ministère qui a la charge de promouvoir cette culture se doit d’être dans les conditions appropriées de travail y compris le personnel qui l’animent. La culture est un socle inséparable de la vie à la mort pour un individu.
    Au niveau Étatique c’est un secteur à multiples dimensions : économiquement la culture à sa contribution qui est conséquente, socialement elle prône des valeurs et même diplomatiquement la culture est fondamentale pour peu qu’on sache dénicher les canaux. Désolé que certains disent qu’ils ont fait école et tout leur raisonnement se limite uniquement au rang protocolaire du MCAT et estime pouvoir s’en passer de ce qui fait leur essence même. Mes frères du MCAT si vous êtes convaincus de la pertinence de votre plateforme alors revendiquez car vous êtes les seules à connaitre les réalités de votre département. les bavards peuvent passer leurs chemins.Tout part de la culture et tout fini par la culture.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés