Gouvernance démocratique : Cinq milliards de francs CFA pour la mise en œuvre du « Présimètre »

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • samedi 25 février 2017 à 01h15min

Au Burkina Faso, il existe un programme de monitoring citoyen des politiques publiques par les technologies de l’information et de la communication. Baptisé Présimètre, ce programme développé par l’ONG suédoise Diakonia a été officiellement lancé, ce vendredi 24 février 2017 à Ouagadougou, par le ministre en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry.

Gouvernance démocratique : Cinq milliards de francs CFA pour la mise en œuvre du « Présimètre »

A la faveur des élections couplées du 29 novembre 2015 et de l’utilisation des TIC,un nouveau souffle démocratique plane sur le Burkina Faso avec la création de nouveaux espaces de dialogue et d’interpellation qui se veulent être des unités de mesure de l’action gouvernementale. L’un d’eux est le Présimètre, un programme de renforcement de la redevabilité politique et socioéconomique qui a la particularité d’être, selon le directeur pays de Diakonia, Luther Yaméogo, un programme intégré qui regroupe plusieurs acteurs majeurs de la gouvernance. Son lancement est intervenu ce vendredi en présence du ministre Alpha Barry et de plusieurs institutions partenaires au développement.

Les principales actions prévues

Le Présimètre s’étend sur la période 2016 à 2020 et va coûter plus de cinq milliards de francs CFA. Et selon, Lucien Ouédraogo de Diakonia, plusieurs actions seront menées afin d’atteindre les objectifs escomptés.

D’abord, il y a la collecte périodique de données sur le niveau de performance des autorités et les secteurs sociaux prioritaires, données qui feront l’objet d’analyse et seront utilisées pour l’organisation de cadres de dialogue et d’interpellation.
Ensuite, l’émission Dialogue citoyen qui avait connu les passages du président du Faso et d’autres membres du gouvernement sur les antennes de la télévision nationale va se poursuivre, foi de Lucien Ouédraogo. La plate-forme www.presimetre.bf sera plus dynamique et selon le communicateur, elle permettra aux citoyens d’interagir, de faire des observations et des commentaires sur l’action gouvernementale.

Enfin, il est prévu des actions de plaidoyer et d’influence politique qui seront conduites par la Convention des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (CODEL).

Les OSC partenaires

En dehors de la CODEL, plusieurs autres partenaires ont embarqué dans le navire pour la mise en œuvre du Présimètre, chacun dans son domaine d’intervention afin d’influencer positivement les mécanismes de la gouvernance. Il y a entre autre, l’association monde rural, le centre national de presse Norbert Zongo, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et du peuple, le Balai citoyen, Semfilms, l’Union nationale de l’Audiovisuel libre du Faso, l’association des bloggeurs du Burkina, (…) et Ingenia Consulting, la structure chargée d’animer la plateforme et d’en assurer sa maintenance.

Professionnaliser l’approche suivi-évaluation

Pour l’instant, Diakonia a réussi avec ses partenaires à mobiliser plus de 3 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre du programme. Il s’agit notamment de l’ambassade de suède, du Bureau de la coopération suisse et de l’ONG Water Aid. Si certains comme l’Union européenne ne se sont pas encore décidés à apporter leur soutien au programme, ils ont tout de même salué l’approche holistique du Présimètre et de l’opportunité qu’il offre aux Burkinabè de renforcer la culture démocratique. Et le chef de la coopération de l’ambassade de Suède, Mats Harsmar, a invité les parties prenantes du programme à se donner les moyens pour améliorer l’approche de suivi et d’évaluation des politiques publiques car il y va de leur crédibilité.

« Le débat est une chose, l’information est une autre », a laissé entendre le ministre Alpha Barry avant d’ajouter « l’information doit précéder le dialogue ». Certes, le Présimètre est une « initiative noble et proactive », mais selon lui les médias doivent aller vers les populations afin de rendre compte, un préalable au débat. Aussi, espère-t-il que Diakonia va intégrer le renforcement des capacités matérielles, techniques et humaines des médias dans le cadre du Présimètre.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • 5 milliards de moins pour le PNDES.
    Attention à ne pas vouloir museler les citoyens en supprimant les émissions interactives. Combien de burkinabé maîtrise les TIC. Est ce la le pays réel.
    C’est peu crédible cette histoire de gros sous.

    • RV la somme de 5 milairds n’a rien à voir avec le PNDES. C’est même mieux ainsi, pour l’indépendance du présimètre et des OSC. Certains partenaires techniques et financiers financent la société civile pour un ancrage de la démocratie et c’est un cas.

  • 5 mll quoi ? Nous avons besoin d’infrastructures. Le suivi ne peut prendre plus 0,5% de votre financement oubien vous repartez avec

  • Si c est gratuit D accord. Si ca coute 5 milliard merci de disparaitre avec. Onv veut ces milliards pour sortir des ecoliers des paillotes.
    Passakzir

  • Ce présimètre est juste un moyen pour se partager de l’argent légalement au niveau des OSC

  • Belle initiative. Mais 3 milliards (déjà mobilisés) ce sont 100 écoles équipées à raison de 30 millions par école. S’il en sort 30 élèves par an et par école, ce sont 3000 nouveaux instruits en plus par an. Et plus il y aura d’instruits, moins on aura besoin d’outils de surveillance de la bonne gouvernance. Car la population par elle même sera garante du respect des droits et devoirs communs.

    Mais des outils (en grande partie accessibles seulement par la petite minorité des instruits qui peuvent y acceder regulièrement) ne garantiront jamais une bonne gouvernance. La minorité travaillera toujours à maintenir la grande masse des non-instruits dans "l’obscurité". Car elle doit ses privilèges à l’ignorance des autres.

    On ne peut pas faire le bonheur d’un peuple à sa place. Aidez-nous à former le maximum des citoyens de ce pays par la mise à disposition de cadres adéquats. Des plateformes comme "présimètre" s’adressent à un public déjà au fait des déficits de la gouvernance. Alors que c’est la grande masse des delaissés qui a besoin d’une mise à niveau.

    Je passais...

    • Bravo, bien vu. Dommage que les responsables des OSC quand ils inhalent l’odeur de l’argent ils ne voient plus loin. hier j’ai vu l’élément à la télé mais c’est quoi ça ? Qu’est-ce que cet outil va nous apporter ? Nos politiciens ne craignent même plus le peuple et Dieu ce n’est pas un outil d’analyse qui mettra fin à leur boulimie effrénée ou bien c’est pour légaliser leur pillage.

    • Bien dis mon frere. Les intellectuels africains font vraiment pitier. Vous n.etes meme pas intelectuel car vous etes la seul race, les seul categoris de person sur la terre pret a sacrifier ses propre freres et rentrer dormir sans penser. Mais le jour viens. Sinon comment comprendre qu, on peut dans notre situation avoir 5 milliards pour suveiller un gouvernenment qui a deja jurer devant son peuple qu,il est la pour son bonheur. Voyez vous meme que les blancs qui sont a coter de ce projet son entrain de rire de vous. Qui pourra encore vous prendre aux serieux ? Lol ca fait rire mais ca fait mal, regardez bien on se moque de vous. Ya presimetre en Suede ? Non !

      Pretez ces 5 milliards aux agriculteurs traditionel a travers une banque national sans interets et voyons ce qui se passera les 2 annees a venir.

  • C’est vraiment à la décevant et révoltant ! Et dire que ce sont les OSC qui, disent-elles, ont combattu pour l’avènement de la gouvernance vertueuse là qui se ruent ici pour partager ce gâteau immoral dans ce contexte ! De toute façon, les actes de chacun rattrape toujours. Dieu est GRAND.

  • CETTE HISTOIRE EST UNE ANARQUE INTERNATIONALE SAVAMENT ORGANISÉE POUR CORROMPRE DES OSC EN VUE DE PREPARER LES ELECTIONS DE 2020.
    "... en dehors de CODEL..." UN AUTRE MACHIN DE ALIDOU OUEDRAOGO QUI, BEC ET ONGLES DEFANDAIT SALIFOU DIALLO COMME SI SON CODEL EST SECTION DU MPP. IL FAUT QUE L’OPPOSITION OUVRE L’OEIL ET LE BON CAR NOUS VIVONS PIRE QUE LE REGIME BLAISE. IL FAUT SAISIR URGEMMENT L’ONG SUEDOISE DIAKONIA POUR QUE LES 5 MILLIARDS SOIENT ORIENTÉS DANS L’EDUCATION ET LA SANTE SI NON ELLE SERA COMPLICE DANS CETTE GIGANTESQUE FORFAITURE. AFFAIRE A SUIVRE...

  • 5 milliard pour des conneries.ca ne va rien changé dans l’attitude de nos gouvernants.d’ailleurs ses 5 milliards vont servir a rendre riche certaines personnes

  • Cinq Milliards ça peut construire un hôpital ultra moderne et bien équipé ou alors remodelé Yalgado ou Sanou Souro. Au lieu de cela, on jette des milliards dans des secteurs qui concernent très peu les Burkinabè, mais qui ne générent rien à la fin pour accroitre la production créatrice de revenus. Rien que pour organiser des rencontres et se beurrer les épinards. Attention au peuple Burkinabè. Il est comme mouton, mais quand il se lève il fait trembler, sinon fuir en plein midi. Pour rendre compte de sa gestion au peuple qui l’a élu, est ce que Rock part sur la lune pour faire de la-bas, ou il reste à Ouaga pour nous rendre compte ? Vous avez dit "CINQ MILLIARDS". une aide inutile qui n’aura aucun impact sur le quotidien du peuple affamé.

  • 5 milliards de raisons qui peuvent amener un viellard a retourner sa veste.N’est-ce pas l’instrument dont Halidou revendiquait la paternité quand il disculpait DIALLO Salif sur l’affaire DABO Boukari.

  • La nouvelle façon de nous la mettre bien profond ! C’est quoi ce concept de merde !? 5 milliard ! Les gas soyez sérieux ! Il faut et il suffit que n’importe quel clochard blanc en costume se present et nos autorités sont d’accord car complexé ! Sinon comment comprendre de telle âneries !?

  • Cool.....vive la mangecratie.En Afrique,on aime mettre les charrues avant les bœufs car combien de Burkinabè auront accès à ce présimètre ?Une infinitésimale partie mais j’oublie qu’il y a nos OSC qui recevront des millions pour aller prêcher la bonne parole aux pauvres analphabètes alors que ces millions gaspillés auraient pu contribuer à ouvrir les yeux de la population par l’éducation en ouvrant des écoles ou en bannissant les classes sous paillottes

  • 5 milliards, SVP chers partenaires au développement ne nous utilisez ^pas pour voler l’argent des contribuables dans vos pays. C’est 5 milliards dont vous parler et les actions dont vous compter mener ne coûteront pas plus d’un milliard 500 et je sais ce que je dis car je suis acteur du domaine et là j’ai un peu exagérer sur les coût pour vous donner une grande marge.
    Encore SVP, si vous voulez nous aider vous savez ou mettre votre argent et venant de la Suède ça m’exaspère un peu plus. Aidez nous à nous développer par des actions endogènes qui touchent le maximum de personnes surtout en zone rural car c’est vraiment eux les électeurs. Ouagadougou, bobo où vos actions seront les plus visibles ne constituent pas la grande masses des burkinabé qui sont analphabètes , sans eau ni électricité encore moins internet.
    Mettez votre argent ailleurs ou SVP repartez avec.

  • N’importe quoi ce machin de presimetre à 5milliards.utilisez cet argent pour des forages,des écoles,des barrages au lieu de depenser inutilement l’argent pour vos villas inachevées !cest dommage et sidérant

  • Je suis d’avis avec ceux pensent que 5 milliards est trop pour le suivi des activités du gouvernement. Je pense que ces sous permettront de mieux suivre l’utilisation des 18 milliards que nos petits fils payeront. Restons mobiliser tout au long de la mise en œuvre de ce projet.

  • quelle est la rentabilité sociale de ce programme ? pathétique

  • ça c’est du foubatace comme le disait un vieux illetré. donc chacun crée du n’importe quoi comme ONG pour piller le pays quoi ? On ne veut même plus de votre présimetre.

  • 5 milliards de raisons qui pourraient amener même un inamovible comme Halidou a retourner sa veste.N’est-ce pas cet instrument dont Halidou réclamait la paternité quand il disculpait Salif DIALLO sur la disparition de Dabo.ounh !!! Comme le disais l’autre chacun a son prix.

  • Les uns créent des situations pour bien "bouffer" et les autres regardent, ainsi naissent les frustrations. 5 millard pour ce machin ! De grâce le pays a beaucoup d’urgences. L’Union Européenne ne vas jamais finançer ce truque là.

  • Tout a été dit par l’internaute 5 et il n’y a rien à ajouter. Tout autre commentaire perturberait la clarté du message.
    Merci à toi !

  • Une institution crédible aux yeux du monde et aux yeux du peuple burkinabé ne financera une telle bêtise.

  • C’est encore de la tromperie de l’impérialisme du capitalisme et ses vallées locaux OSC , ONG qui créent un cadre légale pour bouffer s’enrichir et endormir le peuple. Mais Le peuple vous attent.

  • Je complète l’intervention de l’internaute 5 approuvé par l’internaute n° 20 qui a légitimement pris mon pseudonyme (le mien est en deux mots) et je suis content qu’il intervienne dans ce sens.
    Je veux être concret dans mon intervention autour de l’idée générale suivante : Chaque fois que le Burkina Faso bénéficie soit d’un don, soit d’un prêt, nous voyons toutes les caméras, la presse, et de façon générale les différents médias qui relatent les événements.
    Mais après, il n’y a aucun compte rendu de comment la gestion de ces différents fonds a été faite. Donc pour ce machin de "Présimètre", que je qualifierai plutôt par expérience de "Détournemètre" légal, je propose qu’un bilan de l’utilisation de ces fonds soit rendu public au bout de l’échéance, parallélisme des formes oblige.
    Vous verrez, qu’il n’y aura jamais de bilan comme il n’y en a jamais eu aucun bilan pour la gestion de 27 ans de pouvoir de Blaise Compaoré, le trio RSS étant intervenu avec Blaise pendant 25 ans. Ne l’oubliez pas dangereusement...
    Mon observation serait vaine si je ne proposais pas une solution : Il faut qu’une nouvelle classe politique (générations et idéologies confondues) se mobilise avec pour objectif salutaire d’écarter les méthodes du CDP ancien, et le MPP actuel alias, nouveau CDP autour des gens de vision économique (même si les gens sont arrivés à mettre dans la tête de certains féodaux sauvages qu’un bissa ne peut pas être Président du Faso) M. Zéphirin DIABRE et ses alliés objectifs de bonne foi (dans une réconciliation globale et générale comme le prône d’ailleurs Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO) en vue d’envisager une vraie politique de développement. Il n’y a que cette SEULE et possible alternative politique qui va placer le Burkina Faso sur la voie du Développement tant espéré, depuis feu Maurice YAMEOGO. Mais combien de personnes ont accès à internet pour intégrer ce message ? 0,000000001% de la population burkinabè. Allez donc sur le terrain et conscientisez les populations locales et des villes. Le Sage.

  • Au vu de toutes ces interventions, j’ose espérer que la coopération suédoise saura revenir à la raison en annulant ce financement et en l’orientant entièrement sur Yalgado. A défaut, comme ils aiment mesurer le niveau de satisfaction, qu’elle dégage autres 5 milliards pour Yalgado, comme ça en 2020, on pourra mesurer l’indice de satisfaction des intellectuels entre les deux financements. Le PF autrement doit dire non à cette mascarade "je ne pense que les burkinabè ont assez discuté de mon programme, ils attendent des résultats. Alors je pense que ce financement pour le seul Périmètre, afin de nourrir des bavardages intetellectualistes n’est pas opportun". Je demande à Faso.net de faire un sondage en ligne pour recueillir l’opinon des citoyens sur l’opportunité de ce financement.
    C’est vraiment insultant. Vous êtes donc là seulement pour mesurer la souffrance du peuple et rire de notre malheur dans vos salons feutrés !!! Foutaises

  • Le Faso nouveau avec ces opportunistes. On chasse les uns pour mieux piller. Du n’importe quoi votre PRESIMETRE. Le drame au Burkina c’est que les intellectuels Burkinabé au lieu mettre leur intelligence au service de développement, ils scrutent plutôt les stratégies de vol et de pillage. Foutez-nous la paix avec ces conneries qui n’ont jamais servi à rien !!!

  • En quoi le presimetre ameliore-t-il les conditions de vie du bas peuple ? On a fait l’expérience en 2016 ; qu’est-ce qui a changé ?
    Même un élève de CE2 connaît les problèmes qui minent la société burkinabé, donc arrêtez votre comédie et occupez vous de nos besoins en instance !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés