Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

mardi 21 février 2017 à 21h45min

Kikideni ou Koaré ? Lequel de ces deux villages de la commune de Fada N’Gourma va abriter le futur dépôt de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) dans la région de l’Est ? Pour trancher cette question, le Directeur général de la nationale des hydrocarbures, Gambetta Aboubakar Nacro, et sa suite ont effectué une sortie de terrain le 10 février 2017. A l’issue de la visite des deux sites, Kikideni (sur l’axe Fada-Pama) semble tenir la corde en attendant les résultats de sondage et d’étude du sol qui seront commandités. A terme, ce sera un dépôt complet avec tous les produits liquides et gazeux dont un centre emplisseur des bouteilles de gaz butane.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

Pendant de longues années, Bingo (Ouagadougou) et Bobo-Dioulasso ont été les seuls dépôts d’hydrocarbures au Burkina Faso. Mais cette donne est en train de changer. En effet, dans leur stratégie de sécurisation de l’approvisionnement de notre pays en produits pétroliers, l’Etat et la SONABHY ont décidé de diversifier nos sites de stockage. C’est ainsi que le dépôt de Péni (situé sur l’axe Bobo-Banfora) a été initié et est en cours de construction. Aujourd’hui, il est en phase de finition et devrait être fonctionnel dès le début du second semestre 2017.

Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, comme pour rattraper son retard, la SONABHY a mis le turbo pour la multiplication des sites d’entreposage des hydrocarbures dans notre pays. C’est ainsi que d’ici l’horizon 2020, trois dépôts devraient être construits. Il s’agit de ceux de Kaya, de Ouahigouya et de Fada N’Gourma. Des projets qui s’inscrivent dans le droit fil du Plan national de développement économique et social (PNDES) et du programme quinquennal du Chef de l’État, « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso démocratique, de progrès économique et social, de liberté et de justice ».

A la recherche d’un site pour son dépôt de Fada N’Gourma dans la région de l’Est, une délégation de la SONABHY, conduite par son directeur général, Gambetta Aboubakar Nacro, a séjourné dans la capitale du Gulmu les 9 et 10 février 2017 avec un programme précis : visiter les sites potentiels et ensuite marquer sa préférence pour l’un d’eux.

Dans cette démarche, la SONABHY peut compter sur le soutien du gouverneur de la région de l’Est, le colonel Ousmane Traoré, du maire de la commune de Fada N’Gourma, Jean Claude Louari, mais également du colonel Souley Mohamed, premier directeur général de la nationale des hydrocarbures, qui s’est retiré dans cette ville depuis sa retraite.

Pour accueillir ses anciens collaborateurs, Souley Mohamed leur a offert un dîner dans sa résidence le 9 février. Au cours de ces retrouvailles, dans la convivialité, la délégation de la SONABHY, le gouverneur et le maire ont pu affiner le programme du lendemain.

La journée du 10 février a débuté au pas de charge avec une première visite de courtoisie au maire. Lors des échanges, le patron de la SONABHY a rappelé que lui et son équipe étaient là pour la construction prochaine d’un « dépôt stratégique d’approvisionnement » de notre pays en hydrocarbures. Pour cela, « au départ, nous avions pensé à un site de 30 hectares. Mais comme il y a des extensions à faire, un parking extérieur de 10 hectares et une cité de 30 hectares, il nous faudra maintenant 70 hectares », a déclaré Gambetta Aboubakar Nacro. Le Directeur général de la SONABHY a sollicité l’appui et l’accompagnement de la mairie dans la recherche du site.

Réduire le coût des hydrocarbures

Jean Claude Louari, le maire de Fada, a immédiatement marqué son accord pour accompagner ce projet car « c’est un réel plaisir de pouvoir accueillir un dépôt de la SONABHY dans notre ville. Cela va permettre de réduire les coûts des hydrocarbures parce que nous voyons les citernes traverser notre région pour aller dépoter à Ouagadougou et ensuite revenir ici pour ravitailler les stations-service. Tout cela engendre des coûts supplémentaires supportés par le consommateur ».
Convaincu que ce projet de la nationale des hydrocarbures va avoir un impact économique très fort sur le développement de sa ville, Jean Claude Louari a tenu à assurer Gambetta Aboubakar Nacro que sa commune ferait tout pour mettre un site à la disposition de la SONABHY.

Ce même soutien franc et massif, le colonel Ousmane Traoré, gouverneur de la région de l’Est, l’a manifesté aux responsables de la SONABHY qu’il a invités à apporter leur pierre au développement de cette partie du Burkina Faso. Le gouverneur a félicité le directeur général de la SONABHY pour sa vision d’avenir car en demandant 70 hectares, « on voit que vous n’êtes pas dans des planifications de court terme ».

Pour l’implantation de ce dépôt, la SONABHY a des critères spécifiques. Il faut un terrain plat et accessible, un terrain situé sur l’axe d’approvisionnement du Burkina et, enfin, un terrain intégrant des aspects sécuritaires et facilitant les interventions en cas de sinistre.

Sur ce volet sécuritaire, le gouverneur a exhorté la nationale des hydrocarbures à également voir le côté protection civile car jusque-là, « Fada N’Gourma n’a pas encore une caserne de sapeurs-pompiers et chaque fois il fait venir de Ouagadougou les soldats du feu quand un sinistre survient ». Il a cité en guise d’exemple l’accident sur le pont de Tilonti avec l’embrasement des camions dessus. « Partis de Ouagadougou, les pompiers ne sont arrivés que quatre heures plus tard. Le pont était complètement foutu ». On comprend donc la joie du gouverneur Ousmane Traoré car il sait qu’avec ce dépôt de la SONABHY, « des sapeurs-pompiers seront basés à Fada N’Gourma pour le dépôt et pourront également intervenir dans la ville en cas de besoin ».
Après ces visites de courtoisie, le maire de Fada a accompagné la délégation de la SONABHY sur le terrain pour voir les sites proposés. Il faut souligner que des trois sites pressentis, un a été retiré de la compétition, il s’agit de celui situé sur l’axe Fada-Bogandé.

Le premier site qui a accueilli les « inspecteurs » a été celui de Kikideni, situé à une quinzaine de kilomètres de la ville, sur l’axe Fada-Pama-Bénin.
Selon Ousmane Ouiminga, Conseiller technique chargé des investissements de la SONABHY, « cette visite nous a permis de savoir que ce site n’est pas dans une zone inondable. Nous avons vu qu’il s’agit d’un plateau et qu’il n’y a pas de cours d’eau à proximité, cela pour éviter les problèmes de pollution. De plus, non loin de là, il y a un camp militaire ce qui est important pour la sécurité des lieux ».
Certes, il y a du grès sur le terrain, mais cette roche pourrait servir lors de la construction du dépôt si le site est choisi.

Après Kikideni, retour à Fada et cap sur Koaré l’axe Fada-Koaré-frontière du Togo. Le site est également un plateau qui pourrait servir de dépôt à la SONABHY. Le chef du village de Koaré a même déjà marqué son accord pour accueillir le dépôt. C’est pourquoi il a tenu à rencontrer les visiteurs du jour pour leur dire de vive voix que lui et les habitants de son village espèrent de tout cœur que le site de Koaré sera choisi par la SONABHY.

La disponibilité des opérateurs économiques

De retour à Fada, une rencontre d’échange a eu lieu dans la salle de réunion de la mairie entre la délégation de la SONABHY et les forces vives de la région de l’Est. Au cours de cette réunion, le directeur général de la SONABHY, Gambetta Aboubakar Nacro, leur a présenté le projet de dépôt, « un projet que nous ne pouvons pas mettre en œuvre sans vous impliquer, sans vous écouter ».

Les élus consulaires de la région ont salué cet important projet qu’il ne faut pas rater. « Nous, opérateurs économiques, sommes à la disposition du directeur général de la SONABHY pour aider à résoudre les difficultés dans l’exécution de ce projet ».
Immanquablement, la question de l’emploi des jeunes est venue sur la table des échanges. La nationale des hydrocarbures a assuré aux uns et aux autres que ce dépôt va avoir un impact positif dans ce domaine en générant des emplois directs et indirects et que pour les travaux de construction du dépôt, on aura besoin d’une importante main-d’œuvre.

En attendant la confirmation des études du sol, il a été annoncé que le site de Kikideni avait la faveur de la SONABHY, le site de Koaré restant le second choix.
Pour le colonel Souley Mohamed, ancien directeur général de la SONABHY, le choix du site de Kikideni s’imposait car cette localité est située sur la route du Bénin (Fada-Pama-Bénin). « Ainsi, a-t-il expliqué, le produit venant du Bénin sera dépoté à Kikideni. En plus nous avons un camp militaire non loin de là, ce qui est bon pour la sécurité des infrastructures ». Souley Mohamed a aussi rendu un hommage appuyé à Gambetta Aboubakar Nacro « pour avoir sorti des tiroirs ce projet qui est un vieux dossier. On espère que très bientôt, on aura un dépôt SONABHY à Fada ».

Après avoir bénéficié de l’appui du gouverneur de la région, du maire de la ville et des forces vives de la région, le directeur général de la SONABHY est convaincu que ce projet ne sera pas un projet de la SONABHY mais de Fada N’Gourma, chose qui lui assurera des vents favorables à sa réalisation.

A présent que Kikideni a été désigné comme site du dépôt, les prochaines étapes sont le sondage et l’étude du sol ainsi que les négociations avec les propriétaires terriens pour l’acquisition du site ; après quoi, place aux engins de terrassement pour les travaux de construction du dépôt qui devrait être fonctionnel d’ici 2020.

SEB


Nacro Gambetta Aboubakar, DG SONABHY
« Il faut que le dépôt de Kikideni soit fonctionnel d’ici 2020 »

A la fin de cette sortie de terrain à Fada N’Gourma, Gambetta Aboubakar Nacro, le directeur général de la SONABHY, a redit sa foi en une rapide concrétisation du dépôt d’hydrocarbures dans la région de l’Est.

Dans quel délai le dépôt SONABHY de l’Est pourra-t-il être fonctionnel ?

Avec le soutien du gouverneur de la région et du maire de Fada, il y aura des démarches vers les propriétaires terriens pour voir leurs conditions et avoir leur accord. Juste après, nous allons lancer les études. Nous allons essayer d’aller très vite. Ce qui pourrait nous bloquer, ce sont les procédures que nous allons respecter. En dehors de ces contraintes de temps liées aux procédures, nous sommes décidés à aller très vite et à rechercher les financements qu’il faut pour pouvoir réaliser ce projet qui est l’un des points forts du PNDES et qui est assez stratégique pour le Burkina Faso. Il faut que le dépôt soit fonctionnel d’ici 2020.

Combien coûtera le dépôt de l’Est ?

Difficile d’être précis. Nous savons aujourd’hui que nos projets de dépôts coûtent entre 15 et 20 milliards FCFA. Nous allons capitaliser sur le dépôt de Péni (sur l’axe Bobo-Banfora) qui est en cours de finition. Quand nous serons dans la phase de recherche de financements, nous serons plus précis sur le montant à mobiliser pour ce projet dans la région de l’Est.

Dans votre politique consistant à rapprocher les produits pétroliers des consommateurs, est-ce qu’il y a d’autres projets dans les tiroirs ?

Déjà pour l’horizon 2020, nous sommes partis pour Fada, Kaya et Ouahigouya de manière stratégique.

Ces projets seront menés simultanément alors ?

Nous espérons pouvoir le faire simultanément. Nous voulons faire en sorte que les prix soient harmonisés au niveau national afin que les populations rurales ne paient pas plus cher que les populations citadines. Nous voulons lutter contre la fraude, et le meilleur moyen de le faire est de réduire les prix afin qu’ils soient plus près de ceux pratiqués par la fraude.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 février à 06:18, par Soutong-Noma
    En réponse à : Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

    C’est un beau projet pour le Burkina et particulièrement pour Fada. Félicitations au DG qui est un homme de vision. Il est juste déplorable de voir qu’ils n’ont pas rendu une visite de courtoisie à l’autorité morale et coutumière de Fada. Il est grand temps de le prévoir dans l’agenda des grandes visites dans l’est ; le développement passe également par la reconnaissance des personnalités morales. Du reste, les autres régions l’on déjà intégré

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:03, par goire
    En réponse à : Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

    bon courage n’oubliez surtout pas le volet sécurité qui doit être sérieusement étudié..... compte tenu de............ suivez mon regard

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:07, par Yv
    En réponse à : Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

    Ainsi nous mettons du carburant à la disposition des trafiquants et des terroristes !!!! Il ne faut donc pas oublier de prévoir des compagnies spéciales pour la protection de ces sites.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 09:13, par phinx
    En réponse à : Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

    belle vision du colonel TRAORE.il va falloir que la SONABHY intègre a son projet la réalisation d’une caserne de sapeurs pompiers également pour ne pas a le regretter un jour. Avec la volonté et la clairvoyance , un milliard pourrait suffire a construire et équiper légèrement cette unité et les quinze ou vingt milliard d’investissement de la SONABHY seraient peut être a l’abri des flammes sans compter que toute la région profiterait également de ces soldats du feu.il appartient particulièrement au maire de fada et aux élus de la région de façon générale a y réfléchir profondément la dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 11:13, par Polidia de Kikideni
    En réponse à : Futur dépôt SONABHY à l’Est : Le choix de Kikideni

    Ce dépôt viendra certes soulager nos portes feuilles. Bravo à la SONABHY.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés