Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

LEFASO.NET | Par Yann Nikièma • mardi 21 février 2017 à 22h15min

Ce mardi 21 février 2017 matin à Ouahigouya, la décoration d’un adjudant à la retraite par la hiérarchie militaire du 12ème RIC a mis la cité de Naaba Kango dans la panique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

Pour manifester leur joie en sa compagnie à domicile, ses convives dozos ont tiré des coups de feu dans le quartier Tamssin (Secteur 10) de Ouahigouya. Ce qui a causé la panique, entrainant l’évacuation immédiate surtout du lycée Yam-Waya et de l’Ecole Nationale des Enseignants du Primaire (ENEP) qui se trouvent à proximité du lieu des coups de feu.

La police s’est déportée sur les lieux pour constater les faits. « Plus de peur que de mal », rassure le Directeur Régional de la police Nationale. Vivement que cela ne se répète plus, surtout qu’en ce moment la situation sécuritaire est des plus fragiles.

Cliquez ici pour découvrir plus de contenus sur la ville de Ouahigouya

Y.N. à Ouahigouya
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 février à 15:52, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    - Ne paniquez pas plus les gens encore ! Dès que les coups de feu ont commencé quelqu’un m’a informé jusque dans mon village ici qu’est un Koglweogo qui a été décoré et ses compagnons manifestaitent leur joie en tirant aux fusils à poudre ! Vous jouez avec moi en matière d’information !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 17:15, par par LUI
      En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

      C’est une leçon pour les gens de l’ouest.Des dozos qui manifestent leur joie à Ouahigouya en tirant des coups de feu.Saurai été dans une localité de l’ouest oû des kogwéogos auraient eu ce genre de comportement que la polémique aurait inondé les discutions.La tolérence c’est un comportement et non des mots prononcés en l’air.

      Répondre à ce message

      • Le 21 février à 18:19, par soyons poli
        En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

        vos leçons qui sont bonnes seront les bienvenues mais celle là on ne la veut pas. Pas de kol koimeme ? Point barre !

        Répondre à ce message

      • Le 22 février à 00:14, par la belle
        En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

        monsieur lui,notre pays est tres mal partie,il ne manque plus qu une guerre civile et ce burkina disparaitra a jamais. continuez sur cette lancee d incitation a la haine.vous verrez...

        Répondre à ce message

        • Le 22 février à 13:25, par sidsoba
          En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

          non la belle. il n’y aura pas de guerre civile au burkina. il n’yaura que des stupides pour continuer les incitations. quand tu verras de plus près, ta maman n’est pas de la meme ethnie que ton père. ton neveu n’est pas de la meme ethnie que toi. il est du nord et vient de se marier à une fille du Sud. en un mot, un bazar, pardon un brassage. autre chose, quand on a dans un pays une seule ethnie qui represente près de 50% de la pop, les risque qu’il y ait une guerre civile sont minces

          Répondre à ce message

      • Le 22 février à 16:52, par SOME
        En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

        En voici un de ces tribalistes regionalistes toujours aux aguets pour tenter d’allumer le feu de la guerre tribaliste dans ce pays. il ne suffit de se dire anti tribalistes il faut le vivre aussi dans ses comportements et faire montre de tolerance, la vraie, pas la tolerance selective, biaisée comme tu le fais
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:29, par Raoul
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Il ya donc des dozos à Ouahigouya ? Pourquoi on ne veut pas les kogleweogo dans le sud ?
    Je croyais que c’était juste les kogleweogo qu’on y trouvait ?
    Juste pour rigoler.

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 16:57, par SOME
      En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

      regarde bien le lien de Ouahigouia aevc le mali et tu ne poseras cette question (meme pour rigoler !!). Les dozos sont un phenomene manding ! Et reflechis bien Salif diallo n’ets pas peul mais mossi Pourquoi s’appelle t-il Diallo ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:48, par yadega
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Mes enfants sont revenus paniqués de l‘école Souli“B“ en criant “papa,les terrorirtes attaquent“. Mais en me rendant à l‘école,j‘ai trouvé un directeur d‘école serein et disponible qui renseignait les parents d‘élèves qui venaient à l‘information. Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:32, par Sidnooma
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    En toute sincérité, il faut que les uns et les autres s’abstiennent de tirer des coup de feu pour manifester leur joie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:24, par Sidik
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Si des dozo peuvent se sentir bien à Ouahigouya au point de jubiler en tirant avec leur armes à feu, pourquoi donc des koglweogo ne peuvent pas sejourner à l’Ouest ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 18:39, par SAMBIGA
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Cela prouverait que les gens sont en alerte maximum pour une éventuelle attaque terroriste. Psychose ou pas on l’ignore !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:35, par Bagues
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Attention ! C’est parce que c’est Ouahigouya ,ça si c’était Fada à l’heure là tout le monde était en brousse. Que Dieu nous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:48, par Rachid
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Je ne suis pas sûr qu’il y ait une confrérie dozo à ouahigouya. Etant des "convives", il peuvent bien venir d’une autre localité pour l’occasion, afin de soutenir la personne qui a été décorée et qui les a invité. Malheureusement, le journaliste ne précise s’ils sont installés à Ouahigouya ou pas ; parce que même s’il existe des chasseurs dans cette localité, ils se nommeraient autrement que "dozos", sauf à venir du Mali voisin, peut-être.
    De plus, il faut aller à l’historique et aux motivations de l’installation des groupes d’auto-défenses pour comparer les situations. La problématique des "koglweogo" à l’ouest, c’est que certaines personne notamment le "lion", dont "le plus haut fait de gloire" ait été d’avoir abandonné ses hommes à la merci des forces de répression d’après coup d’Etat de 87, veut s’en servir comme fond de commerce et "capital de retour à la lumière".

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 11:30, par le champion
      En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

      Je pense qu’ il faut beaucoup sensibiliser et mettre en garde ces éléments (dozos, koglwéogo) que la zone est sous alerte au regard de ce qui se passe autour de nous. Il faut proscrire les jeux qui font appels à des coups de fusils pour de simples réjouissances de cabaret. Hier, des écoliers (des écoles primaires annexe de l’ENEP et autres proches du lieu de la manifestation ) se sont blessés dans le sauve qui peut et même des grands élèves des lycés YAMWAYA, Teltaaba, et de l’ENEP avec des séquelles psychologiques vous imaginez difficiles à dissiper durant des semaines. Les autorités locales doivent interpeller ces troubles fêtes au respect strict des dispositions légales en matière d’utilisation des armes.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:47, par maxi maxi
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Ici à Fada N’Gourma, nous ne comprenons pas que les compagnons du Koglwéogo décoré manifestent leur joie par des tirs et le Naba Kiiba court vite se réfugier sous sa couverture.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 08:59, par TANGA
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    QUOI ? des Dozos à Ouahigouya ?
    Mariam songo, ti fo pa togs mam !
    C’est ambassadeurs de Dozos ou c’est des Dozos ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 15:41, par LE VERIDIQUE
    En réponse à : Des coups de feu créent la panique à Ouahigouya

    Que sa soit dozo ou kolgweogo on doit vraiment interdit des coup de fusils.Hier a vrai dire c’était vraiment simple car l’information a été mal donné.C’était vraiment la panique.Chacun se cherchait surtout du coté des élèves.Desormais qu’on donne de bonne information a la population.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés