Commune de Nouna : Historique du peuplement ayant fondé la belle cité de l’hospitalité

LEFASO.NET | David Demaison Nébié • jeudi 16 février 2017 à 23h30min

Le peuplement de la commune de Nouna dans sa présentation actuelle s’est fait de façon diversifiée au cours de l’histoire. Les Marka qui forment la majorité des habitants sont les fondateurs de la localité historique de Nouna, chef-lieu de la commune du même nom. La tradition orale rapporte que Nouna était jadis habitée par les Bwa qui ont cédé la place aux Marka venus du Mali avant le XVIIIe siècle lors d’une expédition expansionniste et conquérante.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Nouna : Historique du peuplement ayant fondé la belle cité de l’hospitalité

Le fondateur du Nouna actuel fut un chasseur du nom de Hana Karambiri venu de Soin à la recherche de gibiers et de points d’eau. Bien que Nouna fût par la suite un pôle d’attraction et un centre important, elle avait toujours été tributaire de Soin, car Hana Karambiri avait prêté allégeance à son frère aîné qui y régnait. « Noumouna » devenu par contraction « Nouna » signifie « j’ai régénéré, je me suis épanoui », ce qui traduit l’hospitalité et la générosité naturelle du terroir.

Les Konaté et les Zoromé, puis plus tard les Goussa, les Kiénou et les Dana en provenance d’horizons divers s’installèrent à la suite du fondateur. Les Bwa qu’on considère à tort ou à raison comme les premiers occupants de Nouna, partis à l’arrivée des Marka, semblent pourtant côtoyer ces derniers de longue date dans la mesure où ils pratiquent des manifestations coutumières souvent semblables. En tout état de cause, les peuples ayant fondé Nouna constituent aujourd’hui un brassage humain formé de Marka, Bwa, Peulhs, Moose, Sana et Dioula.

Organisation du pouvoir traditionnel

Les Marka, premiers occupants de Nouna, sont les propriétaires terriens. Ils détiennent le pouvoir traditionnel ; les prêtres possèdent des pouvoirs mystico-religieux. Ils font les sacrifices et les rites coutumiers dans l’optique de rechercher la tranquillité dans le terroir. Ces autochtones ont un poids sociopolitique non négligeable dans l’évolution de la commune. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés