Attaques terroristes contre le Burkina : L’erreur qui entraînera la disparition définitive du djihadisme, révèle Christian Boglo

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 14 février 2017 à 23h05min

Il est de retour. Le frère Christian Bologo, celui-là même qui avait prédit que Tahirou Barry serait élu président à l’issue de l’élection présidentielle de 2015, était face à la presse dans la soirée du 14 janvier 2017 à Ouagadougou. Après être sorti ‘’d’une longue période de jeûne’’, il a fait de nouvelles révélations. En attaquant le Burkina, dit-il, les djihadistes sont tombés dans un piège. Le Burkina Faso est une terre bénie, choisie par Dieu et en s’en prenant à elle, ils ont engagé leur autodestruction, foi du ‘’prophète’’. Et ce n’est pas tout.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaques terroristes  contre le Burkina : L’erreur qui entraînera la disparition définitive du djihadisme, révèle Christian Boglo

« Quand je fais des révélations, ce n’est pas un idiot qui a bu du vin et qui vient parler au hasard », a précisé d’entrée de jeu Christian Boglo qui ajoute que c’est l’œuvre de Dieu et il ne peut garder ce qu’il a reçu.

Pour le premier point de sa conférence de presse, l’homme a indiqué que les djihadistes ont signé leur arrêt de mort en s’attaquant au Burkina. Ils ont commis l’erreur, « la plus grave et dommageable de leur existence. Il ne fallait, au grand jamais, à tout jamais s’attaquer à la terre et au peuple du Burkina Faso, et plus grave , faire couler le sang de ce peuple ; car le Burkina Faso et son peuple jouissent d’un amour spécial et particulier , de la part du Dieu tout-puissant , Allah le miséricordieux, et de son fils ressuscité… ».

Le pays des hommes intègres, c’est le terminus donc des djihadistes dont les actions perpétrées ici, conduiront à leur ‘’autodestruction et destruction définitives ».

Foi de l’animateur de la conférence de presse, les projets que Dieu a gravés sur le Burkina Faso et son peuple sont inviolablement des projets de paix et non de malheurs, de violence, à jamais. « Ce ne sont que des projets de bonheur. L’éternel tout-puissant, l’éternel des armées a prédestiné la terre du Burkina Faso et son peuple à un avenir plein d’espérance », a poursuivi l’ancien chef de programme d’une télévision locale.

La colère de Dieu sur le système en place

Autre point évoqué lors de cette conférence de presse, c’est le comportement des tenants actuels du pouvoir. Christian Boglo a déploré ‘’l’arrogance’’ de certains hommes politiques. Les expressions ‘’Je m’en fous’’, ‘’point barre ‘’ récemment formulées par le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, ne sont pas de son goût. Il a révélé que « la colère de Dieu contre le système en place est terrible », « les mots me manquent », a-t-il dit avant d’ajouter que « Dieu est dans une grandiose infinie colère contre le système en place. Et cette colère dépasse mille fois celle qu’il avait contre Blaise Compaoré ».

Il a préconisé aux hommes du pouvoir d’être humbles, de s’abaisser, d’écouter le peuple, et surtout d’être en adéquation avec la cause qui a entraîné tous ces jeunes au cimetière de Gounghin, suite à l’insurrection populaire et au coup d’Etat.

Les Etalons vont remporter la coupe du monde

Quand celui qui se définit comme ‘’un homme de prière et de jeûne’’ annonce que les Etalons vont remporter la coupe du monde en football, une partie de l’assistance n’arrive pas à se retenir et s’esclaffe de rire. « C’est ça la différence entre un homme de Dieu et vous, les choses bibliques ne sont pas les choses de la réalité humaine », réplique-t-il.

En tout cas, foi du frère Boglo, les Etalons soulèveront la coupe du monde. Quand ? Aucune date n’est avancée. Mais pour que cette prouesse soit réalisée, il y a plusieurs conditions. D’abord à chaque fois que le onze national joue, il faut que les cœurs de tous les supporters soient « amour et pardon ». Sans hypocrisie.

Ensuite, il faut que Sita Sangaré, le président de la fédération Burkinabè de football arrête de voter un budget pour le Wack. Ces pratiques occultes ne sont que manipulations du démon, a précisé l’homme. Enfin, les joueurs eux-mêmes doivent mouiller le maillot.

Christian Boglo a par ailleurs fustigé certains leaders religieux, notamment catholiques qui l’auraient diffamé. Il a intenté un procès contre eux, mais le dossier aurait été classé sans suite à la justice. Les Organisations de la société civile qui ont ‘’vendu la transition’’ ont également reçu les coups de l’ancien pratiquant d’arts martiaux. ‘’Les journalistes cubes magies’’ qui prennent l’argent pour raconter des ‘’histoires’’ sur lui, n’ont pas été ménagés par celui qui dit être la cible de certaines personnes. « Je n’ai peur de rien, c’est la mort qui me fuit », a prévenu le ‘’prophète’’ Christian Boglo.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés