Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

mardi 14 février 2017 à 22h24min

Suite à la publication du mémorandum de l’opposition sur l’An I du président Roch Kaboré, Illiassé Lokré Kouanda militant du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP au pouvoir), nous a fait parvenir la déclaration ci- après.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

J’ai parcouru avec intérêt le ‘’mémorandum’’ conçu par le Chef de File de l’Opposition Politique (CFOP) sur « un an du régime du président Roch Marc Christian Kaboré » et dont la publication a fait l’objet d’une conférence de presse le 6 février dernier. En tant que militant du MPP, ce document appelle de ma part plusieurs observations mais j’en exposerai ici que quelques-unes. D’abord l’intitulé du document : le terme ‘’mémorandum’’ de mon point de vue est inapproprié car dans les normes c’est le pouvoir qui dresse son mémorandum ou son bilan et l’opposition l’analyse en le passant au crible. C’est pourquoi à mon avis, le CFOP aurait dû intituler son document « analyse de l’an 1 du régime du président Roch Marc Christian Kaboré » et dresser un mémorandum sur son propre bilan.

Bilan de l’opposition : un véritable capharnaüm

A propos du bilan de l’opposition politique, il a été en 2016, des plus lamentables. Ce bilan peut être comparé à un capharnaüm où l’hybridité le dispute à la guerre du leadership ; où le prétentieux Ablassé Ouédraogo essaye de supplanter le pressé (d’arriver au pouvoir) Zéphirin Diabré ; où l’amer et vengeur CDP tente de dicter sa loi à la déçue UPC et où les partis dont l’ensemble des militants ne peuvent remplir une case ronde tentent de survivre par des attaques à travers la parole et la plume.Cette honteuse pagaille est illustrée par la création de regroupements tout azimut malgré l’existence du CFOP. Citons quelques-uns : CODER, CFDC et la résurrection de ZEPH 2015. Ce désordre qui n’est plus ni moins qu’un manque d’unité déshonore notre opposition. Franchement, le CFOP est devenu autre chose qu’un chef de file depuis ce deuxième mandat de Zéphirin Diabré. Dès lors l’on comprend la diatribe du CFOP contre le président Kaboré et sa majorité ainsi que son manque criard d’objectivité et de discernement.

Cela dessert Zéphirin Diabré sans qu’il ne s’en rende compte. Car ce n’est ni de la critique facile et gratuite ni de la rancœur que notre peuple recherche en ses opposants, mais c’est de la critique constructive empreinte d’objectivité et de propositions ou contre-propositions que l’on demande à ces opposants car c’est leur force de propositions qui sera appréciée en temps opportun, c’est-à-dire en période électorale.

Malheureusement Zéphirin Diabré et les siens sont si frustrés, déçus et agités à l’issue des trois élections présidentielle, législatives et municipales qu’ils ont du mal à s’en remettre pour être objectifs, constructifs et positifs. Zéphirin Diabré qui avait le vent en poupe en tant Chef de File de l’Opposition Politique du temps des marches et meetings à succès et des stades qui se remplissaient recto-verso n’avait jamais pensé un seul instant qu’après Blaise Compaoré, quelqu’un d’autre lui « chiperait » les rênes de ce pays.

Dès lors l’on comprend la hargne de sa langue, l’acerbité de sa plume et la subjectivité de son propos quand il parle de Roch Marc Christian Kaboré, de Salif Diallo et de Simon Compaoré ; ce sont eux la cause de sa défaite. Le CDP avec qui Zéphirin Diabré pactise, considère également que ce trio est l’artisan de ses malheurs et de ses dommages. Désemparés, ces opposants mal en point cherchent constamment des poux sur une tête bien rasée. Aussi, pour eux, le mot d’ordre est de dénier tout succès aux autorités actuelles.

Pour eux le président Kaboré et ses compagnons de lutte ne doivent pas réussir un tant soit peu.Tout ce qu’ils entreprennent est d’avance voué à l’échec et eux-mêmes voués ad vitam aeternam aux gémonies.

De quelle année perdue est-il question ?

Le CFOP parle d’une année de perdue pour le Burkina Faso. De quelle année et de quel Burkina s’agit-il ? Il ne s’agit certainement pas du Burkina où en 2016 plus de six millions de soins de santé gratuits ont été enregistrés pour un coût global estimé à plus de quatorze milliards (14 000 000 000) de FCFA. En dépit des difficultés, la mesure a enregistré un franc succès auprès des populations qui n’ont certainement pas la même appréciation que le CFOP. Ces populations très certainement n’ont pas la même appréciation que le CFOP.

De quelle année et de quel Burkina s’agit-il ? Il ne s’agit certainement pas du Burkina où en 2016, la construction de milliers de kilomètres de pistes rurales et de bitumage de routes a été entamée et où des centaines de forages ont été réalisés. Les populations bénéficiaires de ces routes n’ont certainement pas la même évaluation que le CFOP.
De quelle année et de quel Burkina s’agit-il ? Il ne s’agit certainement pas du Burkina où en 2016, des milliers de jeunes ont bénéficié d’un emploi et d’autres en attente d’en bénéficier. Ces jeunes n’ont certainement pas le même jugement que le CFOP.
De quelle année et de quel Burkina s’agit-il ? Il ne s’agit certainement pas du Burkina où en 2016, le gouvernement a fait l’effort d’élaborer un référentiel économique et social qu’est le Programme National de Développement et Social (PNDS) et qui a reçu une franche adhésion tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Et que dire des luttes syndicales en 2016 ? Jamais, aucun régime auparavant dans ce pays n’a enregistré autant de record de grèves en un temps tout aussi record. En moyenne une grève par semaine. Le mérite du président Kaboré et de son gouvernement est d’avoir pu et su faire face à toutes les revendications tout azimut tant et si bien qu’en 2016, la quasi-totalité des syndicats ont eu satisfaction. Excusez du peu. Evidemment l’on ne peut jamais satisfaire des syndicats à cent pour cent, mais la sincérité veut que l’on reconnaisse que le pouvoir MPP ne s’est pas dérobé aux revendications d’ordre social en 2016. Surtout que nombre de ces revendications relèvent de promesses et décisions datant du régime Compaoré qui n’a jamais pu les mettre en œuvre et dont ses animateurs ont aujourd’hui beau rôle de dénigrer sous le couvert de l’opposition les efforts considérables que l’actuel pouvoir a fourni pour satisfaire les braves travailleurs de ce pays.
Aux allégations et mensonges du mémorandum, j’oppose les actions et réalisations concrètes du gouvernement. Le peuple burkinabè à qui appartient toujours le dernier mot saura faire, lui, le discernement.

Le leadership du président Roch Marc Christian Kaboré

Le document du CFOP prétend que le leadership de l’actuel Président du Faso est invisible et que celui-ci est effacé sur la scène internationale.
L’on serait davantage convaincu si l’opposition nous indiquait le code et les règles mesurant la visibilité et l’expression d’un leadership présidentiel. Evidemment le leadership du président Kaboré est différent de celui de Blaise Compaoré : mentor et idole de certains nouveaux opposants. Le président Kaboré ne s’exprime qu’à propos, évitant de dire moins ou de dire plus qu’il n’en faut. Mais jamais il n’a refusé de s’exprimer sur quoi que ce soit. C’est également un faux procès que d’affirmer que le président Kaboré navigue à vue parce qu’il ne gère ni ne décide à la manière dont aurait voulu l’opposition.
Quant à la non visibilité du président actuel sur la scène internationale, l’opposition l’a mentionné soit par mauvaise foi soit par ignorance. Car, le Président Roch Marc Christian KABORE figurait dans le top 5 des présidents africains qui ont le plus voyagé en 2016. Dans ce top 5 le Président KABORE est classé quatrième avec 25 voyages officiels soit une moyenne de deux voyages à l’extérieur par mois. Le trio de tête étant détenu par Idris Deby du Tchad, Jacob JUMA de l’Afrique du Sud et Paul Kagamé du Rwanda. C’est un classement de Jeune Afrique. Et en ce début d’année 2017, le président Kaboré en a déjà effectué quatre. De quel effacement donc de la scène internationale l’opposition fait-elle allusion ?
Somme toute, le mémorandum du CFOP n’est qu’une compilation d’exagérations, de partialités, de malveillance et d’offenses gratuites doublées de méchancetés. Il est le reflet du ressentiment de l’opposition à l’égard du MPP et de la majorité présidentielle dans son ensemble.C’est un document qui exprime dans son subconscient la crainte de voir le pouvoir Kaboré réussir. Mais avec la grâce de Dieu, il réussira pour le bien de tous.
Illiassé Lokré Kouanda

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 février 2017 à 22:52, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    MONSIEUR ILLASSE LOKRE KOUANDA VEUT DE FAÇON INDIRECTE DIRE AUX RSS DE PENSER A LUI CAR JUSQU’A PRESENT IL N’EST PAS NOMMÉ ALORS QU’IL EST MILITANT DU MPP ET A DROIT AU GATEAU. SI NON CE DEBAT EST CLOS DEPUIS. (confere reactions des internautes du 12 au 13 fevrier2017 sous la reponse du mpp).
    "...ALO, ALO RSS. MOI ILLASSE LOKRE KOUANDA, MILITANT MPP N’EST PAS NOMMÉ JUSQU’A PRESENT ALORS QUE J’AI DROIT..."
    SI LA HONTE POUVAIT TUER.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2017 à 23:12, par Ditanyè
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Je n’en ferai pas un long commentaire. Juste relever le point sur la visibilité : un président diplomatiquement fort n’est pas celui qui parcours le monde mais c’est celui qui reçoit le monde. Sur 25 voyages officiels comme vous le dites combien de visite officielle le Burkina en a reçu ? Une seule celle de Ibrahim Boubacar Kéita du Mali. Que diras-tu si toi Lokré tu pars chez tes amis tout le temps et qu’en retour tu ne reçois pas de leur visite ? J’aime le Burkina comme toi, j’aime le Président Rock comme toi peut être même plus mais quand l’autre critique acceptons de voir ce qui ne va pas pour mieux corriger. C’est de bonne guerre pour l’opposition de critiquer. Nous de la majorité, c’est de prendre la critique prendre ce qui est vrai et jeter l’exageration. C’est par ce moyen que nous améliorerons notre gouvernance. Ne voyons pas toujours en l’opposition le diable.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2017 à 23:38, par Ka
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Du déjà vu avec un autre Kouanda : Votre gène familiale Kouanda à entraîner Blaise Compaoré et son CDP en enfer, et vous remettez ça avec un autre CDP bis : Arrêtez, si vous n’aviez rien à faire, rejoignez la Cote d’Ivoire pour travailler dans les champs du café et de cacao. Laissez l’opposition ou n’importe qu’elle organisme de la société civile poussé nos gouvernants à rectifier les mauvais tirs dans leur gouvernance, afin que le peuple soit satisfait. L’opposition, les syndicats, la société civile, restent des avocats du peuple Burkinabé contre des gouvernants prédateurs depuis la nuit des temps au pays des hommes intègres. A chacun son rôle. Roch kaboré et son équipe a été choisi par plus 50% du peuple Burkinabé pour le servir : L’opposition, les syndicats, la société civile, sont là pour prouver les actions imparfaites du gouvernement afin que ça soit rectifier. Depuis notre indépendance tous les présidents de Maurice Yaméogo a Blaise Compaoré, ont été chassé par l’opposition et les syndicats, ainsi que les élèves et les étudiants, pour leurs mauvaises gestions des affaires de l’état. Sauf un seul qui a été tué pour ses bonnes actions ‘’’nommé Thomas Sankara.’’’ Alors foutez-nous la paix, et que chacun fasse son travail qui va pour le peuple souverain : C’est ainsi que le Burkina avancera dans l’émergence avec sa jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant. C’est ça aussi l’avancé de notre jeune démocratie. ‘’’’Critiqué pour avoir des autos critiques, afin de mieux voir les choses telles qu’elles sont.’’’ Dites a Roch Kaboré et a son équipe de mieux travailler, au lieu de pleurnicher, ou se justifier, ’’’point barre.’’’ Dans le cas contraire, les soulèvements populaires les attendent au dernier tournant, et qui restent l’arme redouble et légitime du peuple Burkinabé contre les gouvernant prédateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 00:25, par Le citoyen
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    En tant MPPiste, je ne vois vraiment pas l’intérêt de cet écris. On n’a pas besoin de polémiquer sur les critiques de l’opposition, car ils sont dans leurs droits. Seulement, nous on prend acte du contenu et on n’améliore ce qui ne va pas bien.
    Cet écris n’arrange en rien le parti. Quand on est chef de famille on doit accepter toute critique et ainsi va la vie. Partout le chef, le responsable, le dirigeant sera critiqué. Par définition c’est ça la responsabilité. A chaque responsable de pouvoir puiser les forces et les faiblesses de la critique. Cet écris est donc inutile et n’arrange pas le parti.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 08:00, par m
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Une bonne analyse, mon frère. Le coup a été fatale que même ceux qui semblaient être lucides se retrouvent très perturbés au point de se perdre en conjecture. En regardant cette composition hybride du CFOP, on se rend compte qu’il y a un mariage entre sincérité et mauvaise foi. Ils voient tous le travail abattu par le pouvoir, mais comme méchanceté rime avec mauvaise foi, ces gars n’accepteront apprécier à sa juste valeur ce travail. Et Zeph se laisse tirer dans la boue par ce CDP en manque de repère. De toutes les façons, le travail se fait selon le programme promis malgré l’intrusion des ennemis alliés à la force du mal. Tenez, Prési ! Un leader, ce n’est pas celui qui tue comme le faisait le mentor et parrain des autres, mais plutôt, c’est celui qui est sobre, pondéré et qui est compatissant de la souffrance de son peuple (comme vous).

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 08:13, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    ’’......qu’est le Programme National de Développement et Social (PNDS) et qui...’’

    - Cher KOUANDA, tu ne vaut rien ! Et tu défens mal ton MPP auquel tu ne prouves rien du tout. Tu ne sais même pas que c’est PNDES et non PNDS. Ensuite tu ignores qu’il ne s’agit pas d’un Programme mais plutôt d’un Plan ! Tu fait honte au MPP ! Et tu es la preuve que ZEPH et le CFOP ont absolument raison sur toute la ligne ! KOUANDA, on ne se lance pas dans la contradiction si on ne connait rien !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2017 à 13:31, par Ka
      En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

      Oui mon ami Kôrô Yamyélé. A notre temps, les grands politologues nous enseignaient, et même Clément Oumarou Ouédraogo d’ODP/MT nous répétait sans cesse que ‘’soutenir un pouvoir ou un parti politique, ce n’est pas soutenir un individu mais les actions de ce pouvoir ou ce parti qui entreprend pour le peuple : Ce vaut rien de Kouanda veut nous faire savoir qu’en soutenant des individus il sera ministre. Comment faire savoir à ces anciens voyous des P50 du CDP de Blaise Compaoré qui sont devenus des loups ravisseurs que le Burkina a besoin d’un vrai changement radical dans tous les domaines ? Il nous fait pitié ce Kouanda.

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 08:16, par DOUG
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    J’ai pas pris la peine de lire le fond de votre exposé parce que votre introduction est nulle. Revoyez la définition de mémorandum et revenez nous plus tard.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 08:57, par Haa oui !!!
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    En voila quelqu’un qu’on peut aussi appeler "Griot", mais un mauvais griot qui reste vague et ennuyant dans tout ce qu’il dit. je crois que la première réponse au mémorandum du CFOP était encore plus acceptable même s’il était remplie d’injures et de reniements.
    Je crois personnellement que quand on ne peut rien apporter de nouveaux par rapport à ce qui est déjà écrit et entendu sur la même question, on va plutôt cultiver son jardin.
    Quand j’ai lu le titre je me disais que voila ! quelqu’un qui a peu être de nouvelles informations à nous apporter. Mais à la lecture, on ce rend compte que cet écrit est totalement vide avec des affirmations vagues et imprécises.
    Et puis peu importe le titre du document. ce qui nous intéresse, c’est le contenu.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 09:47, par loblo
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Ceci est la preuve de la cacophonie qui règne au sein du MPP qui ne contrôle pas sa communication. Normalement il doit y avoir une bonne coordination dans la communication. N’importe qui ne peut pas sortir parler n’importe comment au nom du Parti. En tout cas jusqu’à présent votre réponse n’est pas à la hauteur du "memorandum" du CFOP. Vous êtes battus, alors vaut mieux vous taire pour ne pas gaffer d’avantage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 10:18, par naabiga
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    La critique est facile. Le problème ce n’est plus un problème du MPP ou de L’UPC. Le développement du FASO qui nous préoccupe. En attendant les prochaines élections donnons la main pour développer notre pays. Celui qui est au pouvoir ne nous inteterresse peu. Rock a été vote point barre. Les militants des autres partis n’ont pas cesser de travailler et les commerçants UPC continuent leurs commerce cote a cote avec les autres partis. Que l’UPC attende a la campagne de 2020 pour peindre en noir tout ce que le MPP a fait pour gagner les élections. En attendant tout le monde au travail . Depuis 40 ans ce sont les mêmes têtes qui nous gouvernent. La nuit vous mangez ensemble et le jour vous faites semblant de vous critiquer. Vous êtes tous les collaborateurs de BLAISE. Presque tous les chefs de partis ont été Ministres. Qui a intérêt a ce que tout soit noir. Comment Zephirin va créer la lumière si tout devient noir au FASO. Pourra t’il créer un autre soleil que celui du tout puissant. Seul lui Dieu encore

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 10:19, par Anouar
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Tu l’as si bien di, il figure dans le top 5 des presidents voyageurs.Mais Qu’es ce que cela rapporte a notre pays ? Absolument rien, á part des promesses a en finir, des projets infructueux. Ce budget collosale voter pour ces differentes distractions, ces voyages eldoradotiques, pourrait servir á créer des milieux d’emplois pour cette jeunesse oublier. Aviez vous elu un president nomade ?? Le burkina de blaise n’etait pas a ce que je sache á la recherche perpetuel d’aide exterieure. Nous ne sonmmes pas des NOMADES

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 10:26, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Je demande aux MPPistes devenus fébriles après les vérités de l’Opposition d’accepter d’avaler la couleuvre. La vérité rougit les yeux mais ne les casse pas, dit-on chez nous. L’Opposition, à travers le CFOP s’est exprimé. Si le MPP ou Rock, en personne, pensent que ce qui est dit est faux, qu’ils le démontrent point par point. C’est un débat d’intellectuel. On ne peut pas enlever à l’Opposition qui est dans son rôle de critiquer. Ceux qui nous gouvernent doivent prouver qu’ils ont la maîtrise de la situation. Le bon maçon se reconnait au pied du mur, dit-on.
    Une fois de plus, j’interpelle personnellement nos dirigeants actuels (le MPP et ses petits partis satellites) à quitter leur mirage pour écouter les cris de cœurs qui sortent même aussi de leur propre famille politique.
    Nous ne souhaitons pas regretter notre insurrection qui à commencé depuis longtemps et qui a atteint son summum les 30 et 31 octobre 2014. Des usurpateurs de dernière minute se sont emparés de notre lutte et en ont fait leur chasse gardée. Pourquoi êtes vous si allergiques aux critiques ? Pourquoi êtes vous si aveuglés par vos semblants de succès qui ne sont que de leurres ?
    Déjà près de deux ans perdus sans qu’on ne sente de changement, le peuple continue de vivre sur des promesses.
    Si votre acolyte (Me SANKARA) a le courage de parler d’’’une nouvelle insurrection possible’’, cela veut dire ce que ça veut dire !
    Mais je devine aussi que nous êtes en train de guetter les deux dernières années de votre mandat pour commencer à réaliser des chantier, juste pour préparer les élections de 2020. Et comme notre peuple n’est pas souvent capable de discernement, votre coup pourrait marcher. En ce moment, je comprendrez que vous n’êtes pas des Hommes d’Etat mais des politiciens qui ne pensent qu’à leurs maintien au pouvoir et là on n’aurait chasser Blaise pour rien car lui et ses Hommes en faisaient autant.
    Arrêtez donc vos jérémiades et voyez la vérité en face. Car un MANAGER ne montre pas ses émotions à la moindre critique. Il s’assume et produits de résultats à chaque étape de sa gestion et c’est incontestable. Si vous ne prenez garde, l’implosion n’est pas loin. Et le peuple sera témoin
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 11:03, par Ka
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    ’’’Le vieux intervenant 1, je confirme : Mais le temps de quémander un poste au gouvernement sans qu’un parent soit Simon, Salif, Roch, est résolu. La solution d’avoir un poste auprès des RSS comme dans l’ancien régime, est de dire la vérité comme toi, Ka, Kôrô Yamyélé, et d’autres internautes de bonne foi, ceux qui sont connus sans des multiples pseudos, dont on nous propose à tout moment des postes pour qu’on la ferme. De Kôrô Yamyélé a Ka, ça s’est produit à plusieurs reprises, mais il faut des internautes comme nous, vous, et d’autres, pour dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas. Heureux de te lire. Tu as tous mes respects, car les démarches de ce griot petit écrivaillon de Kouanda, vont dans le sens dont tu confirmes. Mais les RSS sont averti avec le Kouanda doyen prédateur de l’ancien régime a la façon ‘’’Le Corbeau et le Renard.’’’ A bas la corruption à ciel ouvert de nos gouvernants qui protègent des personnes comme Guiro : A la MACO nos gouvernants qui offrent des postes à leurs amis, frères, sœurs, qui ne sont pas à leur place. Nous venons de voir un ministre de Trump nommé par amitié il y a 3 semaines, et qui ressort par la petite porte par ce qu’il n’était pas à sa place : Nous l’avions vu avec la transition ‘’l’affaire d’un ministre de l’infrastructure.’’ Vive les institutions fortes, à bas les gouvernants prédateurs et égoïstes qui retardent l’avancer de notre continent avec des griots incapables comme Kouanda qui cherche un poste dont il ne le mérite pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 13:15, par Adoume
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    A lire certain on entrevoit que c’est Zeph qui à été le premier opposant à Blaise. Où mettez vous Bénéwindé Sankara ? Dans la logique de votre raisonnement c’est ce dernier et non Zeph qui devrait être notre président. N’oublions pas que Zeph aussi était avec Blaise. D’autre part ne soyons pas naïf de penser qu’après les troubles de l’insurrection qui ont affecté notre économie qui était mal en point, le Faso allait par miracle résolu tous ces vieux problèmes en 02 ans ( Michel et Roch). Coyer moi, quelque soit le président il nous faut au moins 03 ans encore pour voir la lumière. Travaillons ,travaillons dans la patience.

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2017 à 22:17, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

      INTERNAUTE 14 "ADOUM" VOUS IGNOREZ BEAUCOUP DE CHOSES DANS CE FASO DE SAVANE : IL FAUT NOTER CECI ; QUAND ZEPH A CLAQUÉ LA PORTE DU CDP EN 2005 POUR REJOINDRE SON POSTE AU PNUD, UN PARTI (LE RPC) FUT CRÉE PAR UN RESSORTISSANT DU ZOUNDWEOGO, PARENT DE ZEPH ; ET SALIFOU DIALLO EST ALLÉ TOUT FURIEUX A MANGA EN COMMANDO ENVOYÉ PAR LE CDP POUR REGLER LES COMPTES A CES DISSIDENTS.
      AUSSI, IL A FALU QUE ZEPH ENGAGE LA LUTTE A PARTIR DE 2009 AVEC LE "FOCAL" POUR QUE LA PEUR CHANGE DE CAMP ET PERMETTRE AUX FAMEUX RSS DE JAILLIR DES BUISSONS PCQ L’HOMME FORT DE ZINIARE, LEUR MAITRE INCONTESTÉ ETAIT DEJAS AUX ABOIS... A SUIVRE...

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 14:38, par YAAM SOBA
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Je demande à ce militant convaincu de mettre un peu d’eau dans son vin et considérer le mémorandum de l’opposition comme du pain béni pour son parti. Un adage dit que "la vérité rougit les yeux mais ne les casse pas".
    Que constatez vous après 12 mois de gestion du MPP ?
    12 mois après son élection à la tête du Burkina Faso, le bilan de Roch Marc Christian Kaboré est mi-figue mi-raisin.
    - Augmentation du prix des denrées alimentaires de première nécessité
    - Transformation de notre Etat en "GARIBOU" pour quemander dans le monde entier
    - Passation de marchés publics de gré à gré sans appels d’offres
    - Violences électorales entre militants du MPP
    - Une armée en déliquescence
    - L’insécurité des élus et l’autorité de l’Etat le Gouvernement est en Jonglage.
    - Un cafouillage dans stratégie nationale de sécurité intérieure
    - Attaques terroristes : le pouvoir en place qui recherche les causes profondes dans la passion et la haine en accusant les partis de l’opposition
    - Le gouvernement à du mal à assurer la sécurité des citoyens
    Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro et blaise Compaoré abandonnés…
    - Plan des 4200 étudiants pour enseigner "FIASCO TOTAL" avec un fort taux d’abstentions et de désertions
    - Des nominations "mouta-mouta" telles que le DG de la CNSS dont le nom ressort dans plusieurs malversations
    - Discorde entre les 3 TETES du MPP pour former le gouvernement
    - Diabolisation de la transition malgré ses nombreux acquis

    - instrumentalisation de notre justice par ce gouvernement actuel
    - Lenteur dans le traitement des dossiers Thomas Sankara, Norbert
    Zongo et Dabo Boukary, Gilbert Diendéré et ses complices du coup d’Etat du 16
    Septembre, afin que la vérité vraie soit enfin connue et que justice soit rendue.
    - Médias publics : intrusion du Gouvernement dans le traitement de l’information
    - Assemblée nationale : Le« Tuuk-Guili » Se fait sentir.
    - Aucune perspectivees de la relance économique au Burkina
    Des grèves à répétition et qui continuent de secouer le pays de gauche à droite
    - Affaire CAMEG
    - Epidémie de Dengue au Burkina : incapacité de notre système de santé
    - favorisation des Koglwéogo par le MPP avec pour conséquences
     l’affaiblissement des autorités administratives locales ;
     la défiance de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire ;
     l’humiliation du ministre en charge de la sécurité intérieure par le refus des koglwéogo de
    déférer à ses convocations.
    J’invite ce militant MPP qui semble être une personne aisée, à observer le malaise social qui sévit autour de lui sinon un beau matin il sera désagréablement surpris.

    Je salue le chef de file de l’opposition pour sa constance et sa clairvoyance. Lorsqu’on critique la gestion du MPP celà ne veut pas dire que l’on aime pas le Burkina faso.

    VIVE L’UPC !!!
    VIVE L’OPPOSITION REPUBLICAINE !!!

    YAAM SOBA

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2017 à 15:17, par Laafi wè béé
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Des commentaires de ce genre ne nous font pas avancer, je me demande si le MPP à un service de communication ? ce qui est sur votre propos n’est pas à la hauteur du "memorandum" du CFOP vous devriez prendre en compte ce memorandum pour plus d’effort dans le gestion du pays je suis vraiment dessus qu’un parti si grand à des militants pareil vive le CFOP et longue vie à Mr Zéphirin DIABRE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2017 à 09:08, par RASSOULOU
    En réponse à : Mémorandum de l’opposition : « Une compilation d’exagérations », selon un militant du MPP

    Voyé vs mm,l CDP è 100foi mieu k l MPP,dpui ça creat tou lè mang mil,vautour dè délinqant st all labà pr dè post,c grav

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés